La date du baccalauréat officiellement fixée au 19 juin

date
Les épreuves du bac ont été reportées au 19 juin. New Press

Par Meriem Sassi – La tenue des épreuves du baccalauréat a été officiellement fixée du 19 au 24 juin 2018, suite aux résultats de la consultation lancée il y a quelques jours par le ministère de l’éducation en direction des candidats et des professionnels du secteur.

Ainsi, 71, 3% des élèves et professionnels qui se sont exprimés via le sondage mis en ligne par le ministère de l’Education nationale  ont opté pour le report des épreuves du bac prévues initialement du 3 au 7 juin 2018. Ce sont 72;40% des élèves qui ont choisi de passer le BAC le 19 juin, au lieu du 3 juin 2018, au vu notamment des conditions qui ont prévalu lors de cette année scolaire perturbée par les grèves, et aussi pour éviter de passer les examens durant la période de jeûne.

Pour leur part, les enseignants ont été favorables au report à 51,75%, alors que les directeurs d’établissement y ont opté à 67, 2%, et les inspecteurs à 69,09%.

Deux options étaient donc soumises en ligne sur le site http://bac.onec.dz aux candidats scolarisés et libres afin de choisir entre la case correspondant au maintien de la date initiale du «3 au 7 juin 2018» ou celle correspondant à l’option «19 au 24 juin 2018».

Le ministère avait indiqué sur son site web que la consultation était lancée «dans le souci de réunir toutes les chances de réussite aux élèves qui s’apprêtent à passer l’examen du baccalauréat session 2018, et considérant l’état d’anxiété que les élèves ont vécu durant le deuxième trimestre suite aux grèves et aux interruptions de la scolarité, le ministère de l’Education nationale propose, en accord avec ses partenaires sociaux, parents d’élèves et syndicats agrées dans le secteur, la participation à cette consultation pour donner leurs avis sur les périodes du déroulement de l’examen du baccalauréat session 2018».

Il est a rappeler que la ministre, Nouria Benghabrit, avait annoncé auparavant sur sa page Facebook le lancement d’une «large consultation» avec les partenaires sociaux et les représentants des parents d’élèves afin de décider du maintien ou du report des dates retenues pour le déroulement de l’examen du baccalauréat pour l’année scolaire en cours, dans le souci «d’assurer les meilleures conditions d’examen» aux futurs bacheliers.

M. S.

Comment (3)

    MELLO
    16 mars 2018 - 21 h 58 min

    Adieu l’école, adieu la responsabilité Etatique, adieu l’orientation scolaire, adieu la discipline, adieu l’éducation, vive l’anarchie, vive la primauté de la rue sur l’institution éducative. Pendant qu’on y est , Mme la Ministre proposera aussi le contenu des sujets du BAC. Mais où va l’Algérie ? Comme disait le regretté BOUDIAF.

    4
    3
    Rascasse
    16 mars 2018 - 17 h 31 min

    Une hirondelle ne fait pas le printemps, bravo et chapeau bas pour Mme Benghabrit, une leçon de démocratie au delà de la symbolique il y’a cas d’ecole dans ce geste , nos enfants apprendront que l’ont peu se concerter que l’on peut revendiquer pacifiquement, ça change des psychopathes qui nous ont massacrer et qui détruit par leur méchanceté leur incompétence des générations pour créer des Zombies qui ce sont fait la guerre, je rappelle que ce benbouzid avait programmé le bac sans aucune considération sociale des événements au tour: le lendemain de la victoire de l’alge Contre l’egypte On comprend que ces incompétents ne savent pas ce que c’est la concentration d’avant examen,

    5
    3
      Anonyme
      16 mars 2018 - 23 h 38 min

      « Une hirondelle ne fait pas le printemps, bravo et chapeau bas pour Mme Benghabrit »

      ouache men hirondelle ?
      C’est la débâcle, l’école est sinistrée

      3
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.