Ould-Abbès : «Voici le futur programme présidentiel de Bouteflika 2020-2030»

OA FLN
Djamel Ould-Abbès encense le programme de Bouteflika. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a défendu énergiquement le président Bouteflika et son bilan à la tête de l’Etat depuis 1999. Intervenant lors de la réunion des mouhafedh à l’hôtel Mouflon d’Or, à Alger, Ould-Abbès use et abuse de propos flatteurs à l’égard du chef de l’Etat.

«L’Algérie a eu de la chance d’avoir un chef d’Etat comme Bouteflika. Il ne bouge pas beaucoup. Il ne parle pas beaucoup. Mais le Président est un homme de miracles», atteste Djamel Ould-Abbès, assurant qu’il suit de très près tout ce qui se passe en Algérie, que ce soit sur le plan politique ou socio-économique. Selon lui, le chef de l’Etat intervient pour corriger la trajectoire quand la situation va mal. «Les sorties de Bouteflika et ses décisions sont fortes. Elles jouent un grand rôle dans l’élimination des germes de la fitna et l’apaisement du front social», soutient Ould-Abbès, qui rappelle «les émeutes du sucre et de l’huile en 2011 que le chef de l’Etat a réussi à arrêter au bout de trois jours».

Le SG du FLN poursuit en soulignant que «le président Bouteflika n’a jamais cherché à devenir président». «C’est le FLN qui le lui a proposé lors du dialogue national organisé en 1995. Mais il a décliné cette offre en refusant d’être un trois quarts de président», a-t-il précisé. Il considère qu’en acceptant de briguer un quatrième mandat, malgré son état de santé, le président Bouteflika a fait d’énormes sacrifices pour le maintien de la stabilité dans le pays.

Djamel Ould-Abbès estime que beaucoup de choses ont été faites durant ses quatre mandats. Le SG du FLN affirme que les réformes, notamment économiques, vont se poursuivre. Il évoque ainsi le futur programme présidentiel de Bouteflika. Une manière pour le SG du FLN d’annoncer le cinquième mandat qui est visiblement en cours de préparation au sein de l’ex-parti unique. Ould-Abbès assure que le FLN va rendre public dans les prochains jours son rapport d’évaluation et de synthèse des réalisations du président Bouteflika depuis 1999. Il précise que l’évaluation a concerné 44 wilayas.

Le SG du FLN souligne que le chef de l’Etat avait pris connaissance de la misère des Algériens dès sa prise de fonction en avril 1999. Ould-Abbès insiste sur le rôle que jouera son parti lors de la prochaine présidentielle, en affirmant que «le FLN n’est pas un bien vacant».

H. A.

Comment (28)

    Felfel Har
    18 mars 2018 - 16 h 42 min

    Nous savions que si Djamel était un mythomane qui invente des exploits, des prouesses, des hauts faits d’armes, des épopées pour encenser son employeur, faiseur de miracles,nous dit-il. Serait aussi devenu opiomane au point de confondre réalité et illusion? N’importe quel Algérien, placé au sommet de l’État avec une cagnote de plus de $1000 milliards aurait réalisé plus de merveilles (sauf voir des milliardaires pousser comme des champignons). Voilà aujourd’hui notre Pinocchio national, mégalomane à souhaits nous annoncer qu’il est dans le secret des dieux et qu’il peut prédire ce qui va se passer d’ici à 2030. Il va sans dire qu’il le fait pour jeter de l’huile sur le feu, provoquer la population à réagir, peut-être brutalement, ce qui qualifie Si Djmel comme pyromane. Wow un autre mot qui bizarrement rime avec « ane ».!




    5



    4
    Anonyme
    18 mars 2018 - 15 h 36 min

    La nouvelle constitution autorise 2 mandats successifs à partir d’avril 2019 ( 2019-2024 et 2024-2029 ). Le patron de l’ex parti unique a reçu le feu vert d’annoncer aux incrédules le 5e et le 6e mandat.




    4



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.