Ahmed Gaïd Salah : l’Algérie «est une ligne rouge»

ANP Gaïd
Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd-Salah. D. R.

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a affirmé, dimanche à Constantine, que l’Algérie était «une ligne rouge», soulignant qu’il était «absolument hors de question de toucher à sa sécurité ou aux ressources de son peuple», a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

«L’Algérie est une ligne rouge, nous avons insisté maintes fois, et nous le rappelons aujourd’hui, qu’il est absolument hors de question de toucher à sa sécurité ou aux ressources de son peuple. L’Algérie qui a souffert du joug du colonialisme, et dont le peuple a fait le serment de faire retentir, sous les yeux de son ennemi, une Révolution populaire globale et unanime, faisant ressortir la crème d’entre ses enfants en chouhada et moudjahidine, qui ont arraché la liberté après de grands sacrifices», a-t-il indiqué lors d’une visite de travail et d’inspection à la Ve Région militaire à Constantine, a précisé la même source.

Dans la dynamique de ses visites d’inspection aux différentes Régions militaires, et dans le cadre du contact direct et continu avec les personnels de l’ANP mobilisés à travers l’ensemble du territoire national, le général de corps d’armée effectue, dimanche et lundi, une visite de travail et d’inspection en Ve Région militaire à Constantine. Il a ajouté qu’«il est du devoir de ses fils aujourd’hui, en particulier ceux de l’Armée nationale populaire, et l’ensemble des autres corps de sécurité de suivre les même pas et d’emprunter le même parcours national». Au même titre que l’importance que nous accordons à notre histoire nationale, aux valeurs de sa Glorieuse Révolution, nous poursuivons, grâce à la volonté d’Allah le Tout-Puissant, notre chemin éternel vers la sécurisation, la protection et l’unité du territoire algérien car chaque parcelle de la terre de notre pays a un profond enracinement dans l’histoire nationale, chaque événement national, chaque épopée héroïque ou station historique a son espace géographique l’ayant marquée et conjugué entre histoire et géographie», a-t-il assuré.

Gaïd Salah a estimé que «ce qui distingue l’Algérie est la relation spirituelle solide et grandissante, d’influence mutuelle entre espace et temps car l’histoire contemporaine de l’Algérie est le verseau spirituel de sa géographie, tel l’âme et le corps qui ne peuvent se séparer. Ceci est l’Algérie dans sa dualité historique et géographique, qui demeurera ainsi, grâce à Allah Le Tout-Puissant, et grâce à ses fidèles fils».

Selon le communiqué du MDN, le général de corps d’armée a fait rappeler le message adressé par «Son Excellence, Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale aux membres du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur à l’occasion de sa 35e session tenue à Alger, début du mois de mars, et à travers lequel il a mis l’accent sur l’efficience et l’efficacité de l’approche algérienne dans la lutte antiterroriste». «A ce titre, nous confirmons aujourd’hui que l’objectif principal et imminent pour l’Armée nationale populaire est de venir à bout définitivement, oui je dis définitivement, de ce phénomène qui revêt plusieurs nouvelles formes à travers les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Ceci exige davantage d’efforts soutenus permettant de tarir ses sources idéologiques et son environnement social et de détruire ses réseaux de communication», a-t-il ajouté.

Pour le vice-ministre de la Défense nationale, «avec ce dévouement et avec l’élan de cette loyauté pleine de patriotisme, l’Armée nationale populaire continue, avec détermination, sa démarche professionnelle dont les valeurs découlent de notre référentiel révolutionnaire et de notre histoire nationale qui recèle tant de fidélité à l’Algérie et de loyauté à ses intérêts suprêmes et sa bonne réputation qui demeure à jamais au-dessus de toute considération».

Le général de corps d’armée a exhorté les éléments de l’ANP et l’ensemble des autres corps sécuritaires à «toujours prendre exemple sur les grands sacrifices de nos parents et grands-parents afin d’être prêts en permanence à préserver la stabilité de l’Algérie, sa sécurité et son unité éternelle dans ses configurations géographique et historique», a encore noté le communiqué du MDN.

R. N.

Comment (24)

    Ahmed Miloud
    19 mars 2018 - 21 h 32 min

    Malgré des insuffisances dans la gestion du pays, comme dans tous les pays d’ailleurs, l’Algérie reste jalouse de son indépendance et ne permettra jamais ,avec l’appui du peuple cela s’entend, de revivre la longue période de la colonisation française qui n’a semé que sang et larmes durant sa présence. Malgré la décennie noire qui nous a fait rappeler cette colonisation de sinistre mémoire, l’Algérie s’en est sortie plus forte que jamais.Dont avis à tous les impérialistes belliqueux.

    1
    2
    Anonyme
    19 mars 2018 - 9 h 04 min

    Les migrants subsahariens ont dépassé le cap de la non admissibilité de leur présence dans notre pays + diplomates algériens agressés dans l’ambassade d’Algérie, nous réclamons le renvoi de monde chez eux car des maladies inconnues font ravage en Algérie sans parler du trafique escroqueries…..

    14
    3
    Anonyme
    19 mars 2018 - 8 h 45 min

    Nous sommes colonisés par les migrants et les narcotrafiquants.

    Nos frontières sont-elles vraiment sécurisées. On commence à douter.

    15
    4
    Anonyme
    19 mars 2018 - 8 h 39 min

    Celui qui ne défend pas son peuple, c’est qu’il est contre son peuple.

    On veut du concret. Y EN A MARRE

    12
    2
    Anonyme
    19 mars 2018 - 8 h 05 min

    On veut un POUTINE ALGÉRIEN

    23
    4
    Anonyme
    19 mars 2018 - 8 h 04 min

    Le peuple est le seul qui défend ce pays en perdition totale.

    24
    3
    Anonyme
    19 mars 2018 - 7 h 58 min

    Les oreilles de nos enfants saignent à cause des infections importées. Et personne n’en parle.
    Des infections mortelles que vous appelez le Bouhamroun. NON ! CE N’EST PAS LA ROUGEOLE, ET VOUS LE SAVEZ .

    Vous prenez le peuple pour de la …

    24
    4
    Anonyme
    19 mars 2018 - 7 h 55 min

    Pourquoi voulez vous imposer ces migrants aux Algériens. C’est quoi l’objectif de tout ce massacre de l’Algérie. FOUTAISE

    22
    4
    Hublot
    19 mars 2018 - 7 h 34 min

    Comme par hasard à chaque approche des élections les ennemis de l’Algérie se multiplient,y’a plus de lignes rouges,y’a que des lignes verte frontière passoire pour les migrants et la drogue,libre passage pour les accusés de corruption et autres

    23
    3
    Anonyme
    19 mars 2018 - 7 h 33 min

    Des déclarations pour hiberner causette et gavroche

    22
    2
    hrire
    19 mars 2018 - 7 h 31 min

    Ce n’est pas nouveau,elle est et demeurera ligne rouge pour tous les Algeriens. Ligne rouge pour ceux qui ont détruit le pays en gaspillant mille milliards et en temps de vaches maigres bloquent des investissements a la clé de milliers d’emplois et des milliards de dollars d’économie tout simplement ils n’ont pas cautionne le quatrième mandat.Ligne rouge quand on met le pays au niveau du pays le faible d’Afrique.Ligne rouge quand avec toute la richesse sue Dieu le puissant a mis a la disposition de ce pays soit gaspillée par une poignée d’allegeants quitte a ruiner le pays.Tout ça générale font partie de cette ligne rouge sue vous devez en tant que militaire défendre et non seulement….

    22
    1
    Algerienne16
    19 mars 2018 - 7 h 05 min

    MONSIEUR LE GÉNÉRAL AHMED GAID SALAH,

    Nous déplorons d’un TON GRAVE, la présence de TOUS les subsahariens sur notre sol et notre UNIQUE espoir est en l’Armée Algérienne et ses djounoudes pour arracher notre pays à ces colons africains … car ils sont en Algérie que pour nuire à notre stabilité, à notre culture à notre modernité à notre PUDEUR ces gens manquent de ces éléments importants.

    Hier, il y a eu un soit disant ramassage de mendiants nigériens (accord de reconduites de ces nigériens avec l’Algérie) dans les grands GHETTOS D’ORAN à 5 h du matin MAIS HELAS des maliens et camerounais ont été relâchés
    car ils ont soit disant des documents de QUELS DOCUMENTS il s »agit, que viennent-ils faire ces camerounais en masse chez nous avec des papiers et occupant un bidonville à Oran??? et les maliens relâchés après leur cinéma à l’ambassade algérienne dans leur pays et encore après ce ramassage de migrants certains de ces africains ont pris la fuite ???? où est la rigueur, où la garantie de la confiance qu’accorde les algériens aux services de la protection du peuple algérien qui SOUFRE du banditisme africain en terre algérienne.

    NOUS, NOUS LE PEUPLE ALGÉRIEN COMPTONS SUR L’ARMÉE ALGÉRIENNE POUR SAUVER NOTRE PAYS DU DRAME SUBSAHARIEN ET DE LEURS GRAVES CONDUITES et IMMORALITE.

    24
    6
    Anonyme Utile
    19 mars 2018 - 5 h 59 min

    Mon général, il faut écouter le cri du peuple, qui veut que vous expulsez ces migrants subsahariens et surtout les 500 000 marocains. Tous ces migrants clandestins sont illégalement et très dangereusement sur notre territoire. Ces flux de migrants clandestins sont infiltrés de terroristes créés et envoyés par les exécutants d’israël, preuves à l’appui. Si ces migrants clandestins sont sur notre territoire, c’est grâce à la complicité des politiques corrompus et traîtres qui sont au sommet de l’état. Et qui ont été dénoncés par un grand patriote, qui était aux affaires de l’état. Ils ont laissé entrer en plus des migrants clandestins subsahariens, environ 500 000 marocains, qu’il faut absolument les expulser. Tout cela est un complot sioniste contre l’Algérie, preuve à l’appui et dont les politiques algériens corrompus et traîtres sont responsables.

    Il y a même des réactions de marocains qui ont que les 500 000 marocains ne seront pas expulsés, catr leurs compatriotes sont au pouvoir, au sommet de l’état Algérien.
    C’est la triste vérité. Ces 500 000 marocains doivent être expulsés.
    Ces politiques Algériens corrompus et coupable de très haute trahison sont au sommet de l’état et il faut absolument qu’ils soient écartés et jugés.
    Le peuple n’acceptera jamais un 5ème mandat, pour une personne dans l’incapacité totale de gérer quoi que ce soit.
    Il est urgent d’agir et d’écouter la douleur de notre peuple.

    29
    5
      Anonyme
      19 mars 2018 - 8 h 49 min

      Nuance mon ami ni les tunisiens et surtout les Marocains se sont considérés comme des nationaux depuis que l’Algérie est aux mains de certaines personnes,ils viennent rendre visite à leurs cousins et proches

      2
      3
        Anonyme Utile
        20 mars 2018 - 2 h 50 min

        @ Anonyme – 19 mars 2018 – 8 h 49 min

        Nous ne voulons ni des clandestins marocains ni des clandestins tunisiens ni des clandestins subszahariens. Aussi bien le maroc que la tunisie, ils sont infiltrés jusqu’au sommet de leurs état respectifs par le mossad. Ces deux pays et les pays du golf, sont des faibles et à la solde du sionisme mondiale. Ils sont capables de vendre leur âme au sionisme contre de l’argent.

        L’Algérie a combattu le terrorisme toute seule et ces deux pays ont été des pourvoyeurs de terroristes et de soutien de terroristes contre le peuple Algérien, preuve à l’appui. Et le monde regardait les massacres en spectateur sans bouger le petit doigt. Grâce aux grands sacrifices des dignes fils de l’Algérie dans l’ANP et des patriotes dans le peuple, on a vaincu le terrorisme.
        On a tiré les leçons envers les tunisiens et les marocains, qui nous inspire plus confiance.

        On ne peut pas faire confiance à ces gens là, c’est clair. Et les flux de migrants du maroc de tunisie et subsahariens font partie du complot sioniste. Ils doivent tous être reconduits aux frontières. Et ce sera fait vous pouvez me croire. C’est une question vitale de sécurité nationale.

    no news
    19 mars 2018 - 5 h 45 min

    grand discours mais manque de clarite et de focus. A qui s’adresse le message et de quoi s’agit-il? Les jeux de devinettes cest pour endormir les enfants.

    17
    3
    Algérienne-DZ
    19 mars 2018 - 1 h 30 min

    M. Gaid Salah:

    L’Algérie se transforme en un bazar d’anarchie. L’absence de L’ÉTAT est flagrant à tous les niveaux. Le citoyen n’est pas protégé. Les étrangers font la loi dans les rues et nous agressent chez nous. C’est l’enfer au quotidien!! Notre patrimoine culturel et historique est pillé par le makahzen avec la complicité des traitres internes. On ne comprend plus ce qui se passe en Algérie qui est gérée par des spectacles des charlots de la politique

    La longueur d’ondes du rouge est passée des hautes longueurs d’onde vers les courtes. D’où, la ligne rouge est devenue noire !!
    IL faut sauver ce pays du Titanic.

    22
    4
    Anonyme
    18 mars 2018 - 23 h 21 min

    Même question

    que signifie la ligne rouge. Le peuple suffoque

    26
    6
    Kahina-DZ
    18 mars 2018 - 23 h 19 min

    La ligne rouge a été dépassée, la défiguration de l’Algérie est en marche.
    De ma part aussi, que signifie la rouge pour Vous ?

    26
    7
    Chibl
    18 mars 2018 - 23 h 06 min

    (L’Algérie qui a souffert du joug du colonialisme) , monsieur le general major chef corps d’armée , moi j ai souffert du joug de l’indépendance, je suis né après l’indépendance et suis pas fier de vos réalisations.
    Salutations miliataires.

    22
    6
    Anonyme
    18 mars 2018 - 19 h 41 min

    La ligne rouge a déjà été franchie
    et usurpée par les harkis frères musulmans et les salafistes wahhabistes qui jouent à la provocation, sans parler des migrants subsahariens et les nombreux marocains dispersés
    à travers le territoire national.
    Il faut procéder au nettoyage, pour préserver la sécurité, et veiller aux quadrillage des frontières. Quand aux harkis, il faut les arrêter.

    68
    2
    Ania
    18 mars 2018 - 19 h 40 min

    Nous voulons le départ de TOUS les migrants subsahariens, nous voulons le départ de ces colons, dont les maliens qui ont porté atteinte aux diplomates algériens en incendiant, en saccageant l’enceinte de l’ambassade d’Algérie dans ce pays.

    ON N’EN PEUT PLUS, LA PRESENCE DES SUBSAHARIENS MENDIANTS ET PSEUDO TRAVAILLEURS FUTURS TERRORISTES EST DEVENUE PLUS QU’UNE CALAMITE DU FAIT DE LEURS COMPORTEMENTS QUE VOUS CONNAISEZ.

    A quand, MONSIEUR LE GENERAL, ??? la libération de l’Algérie occupée par ces étrangers inconnus venus de tout le continent africain noir.

    55
    8
    DYHIA-DZ
    18 mars 2018 - 17 h 25 min

    Les marocains pillent notre fondement, les migrants nous colonisent, des pays minables nous insultent et nous attaquent…C’est quoi la ligne rouge pour vous ??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

    57
    7
    Anonyme
    18 mars 2018 - 17 h 23 min

    La ligne rouge a été dépassée depuis longtemps, qu’attendez vous pour remettre de l’ordre.

    41
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.