Conflit palestino-israélien : les Sud-africains donnent une leçon de courage aux Arabes

apartheid sioniste Afrique du Sud Arabes
Ne pas s'arrêter de dénoncer le projet colonial israélien contre le peuple palestinien. D .R.

Par Sadek Sahraoui – La «Semaine contre l’apartheid israélien», initiée par des organisations pro-palestiniennes, parmi lesquelles le mouvement de boycott anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), a débuté en Afrique du Sud. Cet événement est organisé chaque année dans des dizaines de villes à travers le monde entre le 19 février et le 17 avril et vise, selon les organisateurs, à «sensibiliser le public sur le projet colonial et les politiques d’apartheid israéliennes en cours contre le peuple palestinien».

Pour l’occasion, un drapeau israélien, tagué en rouge avec la phrase «Etat d’apartheid – du sang sur vos mains», a été déployé devant l’Université du Cape. Au campus de l’Université du Witwatersrand, à Johannesbourg, des graffitis antisionistes ainsi que des drapeaux israéliens ensanglantés ont été retrouvés. Les inscriptions «Fuck Sionisme», «Fuck Israël», «Israël est anti-noir» et «Le sionisme est du racisme» ont été accrochées dans les allées principales de l’université.

Les Sud-africains ont toujours été très actifs dans la lutte pour les droits des Palestiniens. Ils sont mêmes à la pointe du combat contre le sionisme en Afrique. L’information est passée un peu inaperçue, mais l’Afrique du Sud a annoncé récemment son intention de mettre fin à ses relations diplomatiques avec Israël.

L’African National Congress (ANC), le parti au pouvoir, avait, d’ailleurs, demandé en décembre dernier l’adoption d’une résolution visant à rétrograder l’ambassade de son pays en Israël en simple «bureau de liaison». La raison tient au fait que l’Afrique du Sud déplore le manque d’initiatives israéliennes en faveur de la paix. C’est ce qu’avait annoncé le ministre sud africain des Sciences et de la Technologie, Naledi Pandor.

Selon lui, «le gouvernement doit couper les liens diplomatiques avec Israël, étant donné l’absence d’initiatives authentiques d’Israël pour garantir une paix durable et une solution viable à deux Etats qui inclut la liberté et la démocratie pour le peuple palestinien». Pretoria inflige là une véritable leçon de constance et de courages aux Arabes qui s’empressent presque tous de normaliser en catimini leurs relations avec l’Etat hébreu.

S. S.

Comment (6)

    Vers
    18 mars 2018 - 23 h 31 min

    Moi ce que je dirais.
    Allah reconnaîtra les siens nul doute de ce côté là.

    3
    1
    Anonyme
    18 mars 2018 - 21 h 39 min

    Les pays dits arabes,du golf,n’existent que grâce à l’Amérique et Angleterre. Leurs armées sont équipées et sous contrôle américain,leur petrole est sous contrôle américain.. C des pays fictifs. Exemple quand Saddam avait envahi le Koweit tous les koweitiens ont fui,ils étaient 300000!!! et c l’Amérique qui les a libérés. L’état Israël ne devrait pas être reconnu car il est basé sur la religion ,raciste,sioniste expansionniste… De Gaulle dans un discours l’avait dit » peuple dominateur »! C vrai qu’avec l’aide des occidentaux et leur diaspora ils sont très avancés en technologies,ce qui manque terriblement aux pays dits arabes.

    11
    1
    TARZAN
    18 mars 2018 - 20 h 27 min

    mais c’est connu, les deux seuls pays arabes qui soutiennent sans réserve la palestine c’est l’algérie et la tunisie, tout le reste sont des traitres à l »exception d’une partie du liban. j’ai beaucoup d’amis latino américains et africains et à chaque fois ils me disent que les algériens sont les meilleurs et droits dans leurs bottes. ils nous apprécient beaucoup beaucoup beaucoup dans notre soutien indéfectible à la palestine et reconnaissent notre roujoula, contrairement aux autre pays arabes lâches et traitres. israel (ashkenazes) sait que l’algérie est leur pire ennemi du sionisme et ils (séfarades) savent que l’algérie est l’un des pays les plus sûrs quant à la défense des juifs victimes d’antisémitisme ou tout autre racisme et le choix de roger hanin d’être enterré en algérie est tout un symbole. ce sont les algériens qui ont sauvé les juifs persécutés en espagne, et on ne doit pas oublier que notre prophète avait une épouse juive. et les ashkénazes font tout pour que ça se sache pas et réduire les algériens en antisémites.

    21
    3
    Felfel Har
    18 mars 2018 - 14 h 50 min

    Que reste-t-il du courage légendaire des Arabes? Où est donc leur honneur? Ils les ont sacrifiés pour s’assurer que les besoins de leur ventre et bas-ventre continueront d’être assouvis, sous la protection de leurs pires ennemis à qui ils ont vendu leurs bijoux de famille. Ils ont foulé à leurs pieds les principes et valeurs morales dont s’enorgueillissaient leurs ancêtres. Auterefois le monde les respectait, aujourd’hui, il se gausse de leur lâcheté, dénonce leur propension à la luxure et la débauche et s’interroge sur leur devenir. A la Palestinienne qui s’écriait « fayne el 3arab », je répondrai « Mabkaouch el 3arab »!

    44
    3
      Chaoui
      18 mars 2018 - 18 h 47 min

      J’approuve ton propos mais il y a juste un mot de trop, celui de… »courage » ! Ce dont l’Histoire nous témoigne n’est non pas le « courage » mais une « légendaire » TRAÎTRISE. Aussi loin que remonte l’Histoire des bédouins du Golfe, elle n’est faite que de couardise et de lâcheté, et de soumission aux sionistes et occidentaux qui n’ont JAMAIS cessé de les occuper militairement…(il n’est de pays du Golfe qui ne comprenne sur son sol de bases militaires occidentales).
      Quand je dis « pays du Golfe », je ne parle évidemment pas de la Syrie ou de la Palestine ou même du Liban ou de l’Irak, ni de l’Afrique du Nord bien que la Tunisie ait accepté récemment l’implantation de bases de l’Otan sans parler que celles-ci sont déjà implantées depuis des lustres au..Maroc.
      Alors ! L’adjectif « courage » ne saurait leur être accolé.

      22
        226
        18 mars 2018 - 19 h 35 min

        c’est vrai,il n’y a jamais eu de courage Arabe,de l’utopie leur seul courage etait et est de masacrer leurs freres,a l’exemple de la Jordanie,sept noir.

        12
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.