Le chef du renseignement militaire admet l’échec de la France au Sahel

France Sahel Mali Algérie
Le général Jean-François Ferlet, patron du renseignement militaire français. D. R.

Par Karim B. – Le patron du renseignement militaire français a admis que l’armée française s’embourbe au Sahel et qu’elle n’enregistre aucune victoire sur le terrain des opérations. Dans sa réponse à un député qui l’interrogeait dans le cadre de la commission défense du Parlement et rapportée par le journal L’Opinion, le général Jean-François Ferlet a affirmé que la présence française au Mali n’a fait qu’aggraver la situation.

«Certains éléments nous font penser (…) que la tendance n’est pas bonne. Si le nombre d’incidents sécuritaires n’augmente pas, nous constatons néanmoins un déplacement vers le Sud, dans une région beaucoup plus peuplée, notamment par les Peuls, où le potentiel de déstabilisation est plus important que celui causé par quelques Touareg djihadistes en plein désert», a-t-il révélé. Cet officier, qui a passé une année au Nord-Mali, explique que la population peule, «traversée par un sentiment de frustration ou par l’impression d’être maltraitée par le pouvoir central», pourrait rallier les groupes terroristes, bien qu’elle ne soit pas «fondamentalement djihadiste».

Le directeur du renseignement militaire a laissé entendre que la lutte contre le terrorisme dans la région souffre d’un manque de coordination. Le général Jean-François Ferlet semble faire allusion à l’Algérie en mettant en avant l’absence de «volonté de travailler ensemble», admettant que l’action française au Sahel est obsolète tant que la France persiste à imposer sa logique.

L’officier supérieur français n’est pas le seul à relever le manque d’efficacité de l’armée française que les décideurs politiques ont engagée dans l’opération Barkhane pour contrer les groupes islamistes armés qui infestent le Nord-Mali. Des opérations ont été menées récemment au plus près de la frontière algérienne pour tenter d’éliminer le chef terroriste Iyad Ag Ghali. Pourtant, nombre d’observateurs suspectent que le bombardement «par erreur», effectué dans la nuit du 23 au 24 octobre dernier, par les troupes françaises d’un camp de l’armée malienne à Abeïbara, qui a coûté la vie à 11 soldats maliens, ait eu pour but de sauver Iyad Ag Ghali, l’actuel chef du groupe terroriste Nosrat Al-Islam. Les Maliens croient que ce dernier est protégé par les Français, auxquels il sert d’alibi pour maintenir une présence militaire au Sahel, non loin de la frontière algérienne.

K. B.

Comment (19)

    Neva
    25 mars 2018 - 12 h 45 min

    Vous avez choisi la guerre loin de vos territoires, uniquement pour le pillage des richesses des pays Africains en les chassant de leur terre avec vos guerres injustes, vous avez semé le chaos partout, à vous de subir les conséquences de vos faits, puisque vous êtes si puissants.
    Quant à l’Algérie c’est un service, une action noble et humaine qu’elle entreprends envers ses peuples Africains, qui fuient leur terre au risque de se retrouver dans une situation d’apatrides dans le monde, alors qu’ils ont leur propre terre, le cas de la Palestine est d’actualité et en même temps en est la preuve.
    L’ère du colonialisme est révolu, le monde entier est conscient même si certains pays  »ferment les yeux … » !!!

    18
    1
    Anonyme
    23 mars 2018 - 22 h 06 min

    Ils tournent, ils tournent, ils tournent et reviennent toujours au Cheikh de la diplomatie: Abdelaziz Bouteflika. Pourquoi ils sont arrogant et n’écoutent pas les sages conseils.

    2
    1
    Anonyme
    23 mars 2018 - 21 h 43 min

    Les tetes pensantes « think tank » de l’état, et du gouvernement français (politiciens,généraux, et services de renseignements français)
    Se croyaient plus malins, plus rusés, plus visionnaires, et plus stratèges que les autres européens
    Voulaient coute que coute pousser l’Algérie grace à l’influence de son lobby économique et culturel d’algériens pro français en Algérie
    (et grace à ses potentialités économiques, et financières),
    Et l’armée algérienne (grace à ses potentialités matérielles et humaines) dans le très vaste bourbier et champs miné du Sahel
    Pour diviser les frais d’engagements militaires et logistiques français extremement couteux (logistiques & maintenances militaires)
    Mais les politiciens, militaires et les services secrets français espèrent toujours « associer », où faire payer au Nigeria, et à l’Egypte
    Par « des alliances, et des coopérations militaires »
    Deux poids lourds économiques, et militaires de l’Afrique les frais d’engagements, pour raison d’austérité budgétaire de l’état français
    Qui compte bien ses sous comme un vieux épicier

    A l’Algérie prudente de tirer les grandes leçons de l’échec de l’engagement militaire néo-colonialiste français au Sahel
    L’Afrique, et le Sahel resteront les espaces vitaux économiques, et militaires de l’impérialisme néo-colonialiste français
    Selon les historiens, politiciens, militaires, et services secrets français

    8
    1
    Les Égarés Wahabites
    23 mars 2018 - 21 h 14 min

    Les Temps sont durs et ont changé..on est plus a l’ère Focart ..le Catanga..Biaffra..Colvesi..la France Afrique ..cette façon de manipuler est finie…il n’y a plus que USA Gb France pour y croire encore…même en Libye et Syrie cette FINE équipe n’est plus respecté et est dépassé par les événements….ils ont crus bon de soutenir le Terrorisme islamiste en en faisant des modérés..des radicaux..des Opposants..des rebelles…rebelles modérés…😆🔊📞📣😂🤣 …modérés !!!.. mais que les USA France Gb restent chez Eux et arrêtent d’être les fouteurs de pagaille et chaos chez les Autres pays ..musulmans de préférence…Foûtéz à la Paix à l’Afrique .

    8
    1
    PIC Alain
    23 mars 2018 - 20 h 27 min

    Awrassi: Effectivement, vous avez très bien ciblé la présence Française dans cette région précisément, car ces bougres de Français sont présents, également, au Maroc, au Niger et en Libye, et cela en plus du Mali. Donc, leurs Djihadistes, les leurs, fabriqués de toute pièce avec les Pétrodollars des marionnettes du Golfe Arabique, ont été transférés depuis la Syrie au motif que la petite Algérie refuse leur printemps zarabe, et je ne sais quoi encore.
    Les objectifs sont, bien sûr, d’abattre l’Algérie. Et, perdant dans cette région du Sahel, les Français ont déjà prévu de faire appel à ses alliés comme l’a fait Sakozy en Libye. Cette fois-ci, EL-Macro, invoquera le refus de l’Algérie de contribuer à l’éradication de leurs Djihadistes ou, peut-être, il dira que ce sont des Djihadistes Algériens qui rentrent et ressortent du Mali, et blablablabla et je ne sais quoi encore. Nous dirons à ces Françaises, présentes actuellement à Sodome ou leurs alliées, que nous sommes prêts à les accueillir à nos frontières.

    5
    1
    Algerien
    23 mars 2018 - 19 h 39 min

    Salam
    C’est exactement l’objectif de mettre en echec toute securisation du sahel
    En clair objectif atteint et demande de moyens supplementaires

    5
    1
    Anonyme
    23 mars 2018 - 15 h 54 min

    Remballez vos militaires, cessez le pillage des richesses, fichez la paix au peuple peul, et autres peuples. C’est la méthode la + efficace de stopper la migration subsaharienne, et de permettre aux migrantsqui sont en Algérie, et ailleurs de rentrer chez eux.

    10
    3
    Errai
    23 mars 2018 - 15 h 21 min

    L’Algérie a toujours pu maintenir une certaine stabilité au Mali par son rôle de médiateur éclairé entre les différents protagonistes du dossier Malien.
    La situation s’est détériorée suite à l’ingérence militaire de la France de Hollande qui voulait à tout prix avoir « sa guerre » comme ce fut le cas pour W.Bush et T.Blair (guerres Irak, Afghanistan), Sarkozy ( guerre de Lybie) B.Netanyahou (guerres de Ghaza).
    Cherchez le dénominateur commun entre les agresseurs.
    Faites de même pour les agressés.
    Rendre vos conclusions.

    18
    3
    Kahina-DZ
    23 mars 2018 - 15 h 08 min

    Votre échec est directement proportionnel aux nombres de migrants que vous envoyez vers l’Algérie.
    Le pillage des richesses de l’Afrique doit cesser. C’est la seule solution.

    18
    4
    mouatène
    23 mars 2018 - 14 h 50 min

    celui qui continue à croire que l’état français est accouru au mali pour le bien du peuple malien se goure jusqu’à l’os !!! actuellement la france fait fonctionner 58 réacteurs à l’uranium provenant du mali et du niger. si la mine d’arlite échaperait à son controle demandez vous combien lui faudrait il débourser pour continuer au nucléaire, sinon la france passerait son avenir dans le noir. quand est ce que l’état francais a aidé un peuple. et quel est ce peuple. peut etre celui de la lybie, ou la syrie. là ou est passé cet état fantoche, il ne reste que des orphelins et des veuves, et on sait un quelque chose.

    19
    3
    Ils ne veulent pas lacher l'ALGÉRIE !
    23 mars 2018 - 14 h 20 min

    Pourquoi forcé l’Algérie à tout pris dans ce piège ou il n’y a aucun terroriste mais des mercenaires barbus qu’ils fabrique au Mali pour destabiliser l’Algérie avec des opérations douteux qui consiste à noyé l’Algérie de migrants et de terroriste ? J’espère pour vous que le peuple Algériens ne puissent jamais en découdre avec vos manoeuvres car en ce moment ils sont très énérvé de vos tentatives et je ne vous parle pas de l’ANP ! Alors oublier l’Algérie et laisser la en paix !

    32
    4
    7
    23 mars 2018 - 14 h 05 min

    Vu tout les terroristes et migrants qu’ils aident à infiltrer l’Algérie je pense que pour eux c’est un succès !

    24
    2
    Anonyme
    23 mars 2018 - 13 h 59 min

    Arrêtez de nous envoyer les migrants pour exprimer votre frustration

    40
    2
    TARZAN
    23 mars 2018 - 13 h 27 min

    ils attaquent l’algérie en sous main avec le maroc puis ils disent que l’algérie ne fait rien? oui, la france ne réussira jamais au sahel avec leur état d’esprit impérialiste et colonisateur!

    29
    3
    PREDDATOR
    23 mars 2018 - 13 h 11 min

    Dégagez du sahel et tout ira pour le mieux

    21
    3
    LOUCIF
    23 mars 2018 - 13 h 07 min

    Si le général Jean-François Ferlet fait allusion à l’Algérie en mettant en avant l’absence de «volonté de travailler ensemble», je me demande pourquoi il (la France) est sure et certaine qu’avec l’intervention de l’armée algérienne le djihadisme serait vaincu au sahel et la guerre gagnée en Libye ! Est-ce que l’Algérie a une puissance de feu plus importante que les plus grandes puissances occidentales réunies (France, Angleterre, Allemagne, États Unis, Belgique , etc… etc…) ?? Non mais, il prend les algériens pour qui ce général , des tarés ? des crédules ? des gobe-tout ? des naïfs ? des inconscients ? des irresponsables , des taillables et corvéables à souhait ??

    44
    5
    PREDATOR
    23 mars 2018 - 12 h 27 min

    A longueur de journée ils nous balancent leur fameux « djihadistes » « terroristes »
    c’est vous les djihadistes et terroristes et c’est vous qui couvez toutes ces nébuleuses pour piller les richesses d’autrui

    21
    3
    awrassi
    23 mars 2018 - 12 h 22 min

    Que l’armée française s’embourbe, c’était à prévoir et c’était prévu. Son remplacement par l’armée américaines est très proche et c’est ce qui était programmé. Les Américains ne laisseront pas l’Afrique aux seuls Français, Anglais et Chinois.

    19
    3
    socrate
    23 mars 2018 - 12 h 06 min

    Oui, la France doit quitter le Sahel et laisser les pays de la régions s’occuper de la situation. Le France a bien fait d’intervenir à l’époque mais maintenant il faut faire les bagages sinon c’est une nouvelle guerre ingagnable qui se profile.

    14
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.