Al-Sarraj propose au maréchal Haftar de partager le «gâteau» libyen

gateauibyen l
Al-Sarraj et Haftar se serrent la main, en juillet dernier à Paris. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le commandant en chef de l’Armée nationale libyenne (ANL), le maréchal Khalifa Haftar, a récemment rejeté une proposition d’accord secret formulée par Fayez Al-Sarraj, le responsable du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA).

Asharq Al-Awsat, qui cite un haut gradé de l’ANL, révèle que leader du GNA a préconisé, pour mettre fin à la crise politico-sécuritaire qui déchire la Libye depuis 2011, d’opérer un partage équitable du pouvoir entre lui et Khalifa Haftar. Le haut responsable libyen, qui a requis anonymat, a indiqué que la proposition en question a été faite à Khalifa Hatar il y a deux semaines à Benghazi par l’envoyé personnel de Fayez Al-Sarraj. La même source a ajouté que le responsable du GNA a notamment proposé à l’homme fort de l’Est libyen une proposition évoquant la mise en place d’un nouveau conseil présidentiel pour le GNA et d’une nouvelle équipe gouvernementale avant les élections législatives et présidentielles que Ghassan Salamé veut organiser au plus tard en 2019. «L’offre prévoit aussi (sous quelques conditions) que Khalifa Haftar prenne la tête de l’establishment militaire libyen», a ajouté le responsable, qui a indiqué en outre que le chef de l’ANL devait bénéficier aussi d’«un quota dans les portefeuilles administratifs».

Khalifa Haftar, a-t-il fait savoir néanmoins, «a rejeté en bloc la proposition de Fayez Al-Sarraj» non sans avoir informé son envoyé personnel qu’il ne reconnaissait plus la légitimité du GNA et des arguments mis en avant pour allonger son mandat. «Haftar a rappelé à ce propos que le mandat légal du Conseil présidentiel d’Al-Sarraj a pris fin en décembre dernier», a indiqué à Asharq Al-Awsat le responsable militaire.

Ceci pouvant expliquer cela, des sources libyennes évoquent dans le même temps un changement qualitatif dans les relations entre Khalifa Haftar et la nouvelle Administration américaine. Selon Asharq Al-Awsat, il y a même actuellement une meilleure coordination entre les deux parties dans le domaine de la lutte contre le terrorisme en Libye. Les responsables du Commandement des forces américaines en Afrique (Africom) ont d’ailleurs eu récemment des entretiens secrets avec Haftar lors de sa récente visite à Amman, où il a également rencontré des responsables russes et émiratis.

S. S.

Comment (4)

    Yaz
    29 mars 2018 - 9 h 19 min

    En politique c plutot une alliance entre les 2 parties pour le bien du pays pour le peuple et pas partager le gateau.
    Chez nous on a signr un pact avec le diable on a blanchi des terroristes et plus…
    (…) la seule solution il faut se mettre a table et negocier

    2
    7
    Les Égarés Wahabites
    29 mars 2018 - 8 h 00 min

    Quel gâteau ? Y’a plus RIEN ! …Les Islamistes borgnes ont tout detruit avec l’aide du Sionisme BHL Sarko Krouchner Obama Gb….on peut dire que maintenant les Hyènes se disputent le Cadavre Libyen.

    5
    66
    Anonyme
    28 mars 2018 - 20 h 47 min

    Mais ou est passé ce fameux CNT lybien( conseil national des traitres) de Mustapha Abdeljallil et à la solde des occidentaux et de leur BHL ; le pire c est qu on a fini de les reconnaitre comme en tant que premier représentant du peuple lybien alors que l Algerie ne reconnait jamais de groupes de personnes prenant le pouvoir d un pays souverain et comme la Syrie aujour dhui ; rappelez vous comment Sarkozy a berné la GB de Cameron et les USA de Obama et le dept d état qui ne sentait pas les choses venir car eux aussi ont une approche algérienne au niveau des reconnaissance des dirigeants des pays ; il les a surpris en faisant reconnaitre le CNT lybien par la France et son président et ensuite on suivi car il n aimait le personnage lybien et avait des comptes a regler avec lui et de plus en solidarité de pays occidentaux comme il font aujour dhui au sujet de la Russie avec l espion empoisonné ; l Algérie avait raison des le départ et connaissait bien la problématique libyenne ; bcps de pressions se sont abbatu sur nos dirigeant a ce moment ; voila pkoi la reconnaissance du CNT piloté par le Qatar notre président était présent à cette réunification avec Mustapha Abdeljallil ; a contre cœur je pense? Enfin ses hommes ou plutôt ses vautours roulent pr eux et d autres parties et pas pr le rassemblement et l unité du peuple lybien.

    5
    2
    Aith Ouarav
    28 mars 2018 - 13 h 08 min

    El Serradj prend Tripoli, et le Tripolitaine, Haftar Benghazi, et le Cyrénaique,
    Et Macron Ghat,Sebha, Mourzouk, Oubari, et le Fezzan dans le Sud, et le Sud Ouest libyen
    (le reve historique français est d’annexer le Fezzan libyen au Tchad, et de rassembler, et d’unir les Toubous de la Libye, du Tchad, et du Soudan, en conflits avec les Berbères Touareg, et les Arabes des Ferdjane, et des Ouled Slimane, dans le sud libyen)
    Sans oublier la grande influence italienne, et surtout égyptienne sur la Libye que les stratèges militaires et sécuritaires égyptiens
    La (la Libye) considère comme base, et lignes arrières logistiques stratégiques pour la sécurité économique, et militaire de l’Egypte
    Quand à l’Algérie, et son armée, la modération, la sagesse, la paix, et la stabilité devraient etre une politique constante
    Envers les manoeuvres, et plans de divisions secrets de la Libye qui se préparent, où qu’ils sont déjà préparés
    Seule l’influence, la bravoure, la modération, et la sagesse de la Confrérie réligieuse des « Snoussis » d’origine algérienne
    Ont pu unir, et solidariser les fractions, et tribus libyennes face aux anglais civilisés !! (1882-1911), et italiens ?! impitoyables et cruels (1911-1943) du « Maréchal » Rodolfo Grazziani  » the butcher of Fezzan » – le Boucher du Fezzan par les Alliés, –
    Pour ce sinistre militaire italien, assassin du grand nationaliste et patriote libyen Omar El Mokhtar
    Il est appelé « Pacificatore della Libya… » par les facistes, et l’extreme droite italiens ?!,…

    2
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.