Le groupe Zergoun lancera au mois de juin un mégaprojet dans le photovoltaïque

zergoun projet panneaux photovoltaïques
Le projet aura une capacité de production initiale de 160 MW qui sera doublée dans les années à venir. D. R.

Par Meriem Sassi La société Zergoun Green Energy (ZGE), spécialisée dans les énergies renouvelables, lancera au mois de juin prochain une usine de fabrication de panneaux photovoltaïques dans la wilaya d’Ouargla. Un projet d’envergure d’une capacité de production initiale de 160 MW, qui sera étendue dans les années à venir au double de la capacité de départ.

Le projet, conçu grâce à une technologie allemande essentiellement, devrait coûter 10 millions de dollars et avoir à terme un rayonnement africain. Il s’inscrit, en outre, dans le cadre de l’installation de la base industrielle nécessaire à la concrétisation du programme national des énergies renouvelables de 4 000 MW qui nécessite, selon le gouvernement, une collaboration effective des industriels privés nationaux spécialisés dans la fabrication des composants photovoltaïques.

Une industrie locale qui évitera au pays de recourir à l’importation à outrance des composants nécessaires aux projets d’énergie solaire, très coûteux et dépendant fortement d’une technologie non acquise localement.

M. S.

Comment (3)

    Anonyme
    31 mars 2018 - 13 h 45 min

    Zergoun et d’autres nombreux entrepreneurs et patrons algériens investissent dans l’industrie, l’agriculture, l’énergie….. Ils sont à saluer pour leurs initiatives et leurs efforts, bravo !!
    Le patron du FCE, plus intelligent,et plus habile que les autres entrepreneurs et patrons algériens investit dans des créneaux porteurs de « prestige » et à forte valeur publicitaire comme l’USMA (gain facile et rapide) et les infrastructures secteur moins risqué et surtout non exportable pour le pays pour rapporter des devises nécessaires à l’économie nationale en grave crise qui en a tant besoin, aujourd’hui, plus que dans le passé.
    Les infrastructures avec l’ETRHB, avec un plan de charge protégé, assuré, et soutenu par de petits bourgeois bureaucrates et de hauts fonctionnaires complices embourgeoisés (une marque de la culture française de l’état des hauts fonctionnaires arrogants), à visions étroites, commerciales, d’importations et de services, des francophiles qui n’apportent pas de vraie valeur ajoutée et de plus value nécessaires au pays, et à tout décollage économique durable (economic’s growth for a long time)
    A l’accumulation de richesses matérielles pour les exportations des surplus de production, par l’économie nationale volontairement mise à sac et en faillite, pour brouiller les cartes de détournements, de malversations et de dilapidations.

    2
    1
    LE NUMIDE
    31 mars 2018 - 11 h 20 min

    Bravo Groupe Zergoun .. L’état doit lui donner 10 milliards …. 10 millions de dollars c’est peu pour un projet solaire utile pour les générations , au lieu de les dépenser dans les gabegies des routes ( qui sont cassées en deux mois ) et des bâtisses honteuses des Djbors , de la corruption et des traficotages des ploucs de l’administration des wilayas, APC et ministères complices et de leurs copains Mouqaoual et Mouqaouads voleurs et saboteurs de l’Algérie indépendante et minables rapaces qui ont ruiné les finances algériennes dans des projets mal faits , mal finis et désastreux . au vu et au su de tout le monde , sans que l’état et les procureurs ne bougent le petit doigt pour arrêter ce massacre ( sauf quelques walis braves algériens honnêtes et dignes et qui ont été soit liquidés les pauvres , soit mutés à cause de leur colère et leur indignation insoutenable devant cette catastrophe ) ….Comment Ya Adajaba , les Romains il y a 2000 ans construisaient sans grue , sans matériel moderne, sans bétonnières, sans ingénieurs, sans camions , sans engins ; des temples , des rues , des villes , des édifices au lignes droites impeccables plus propres , plus solides et plus beaux que les nôtres ???? En 2018, les nôtres n’arrivent pas avec des milliards et des moyens techniques faramineux à réaliser un trottoir en ligne droite ou a boucher un trou dans le chassée .. On construit tout tordu , sale , minable ,inachevé et plein d’ordures .. Des milliards perdus pour rien pour des bidonvilles et des favelas , des bâtisses et des ouvrages qui ne tiennent pas 5 ans .. Les algériens n’arrivent même pas à planter et maintenir un arbre droit , tellement la corruption a rongé leur moelle et leur arrogance fanatique et leur lasser aller cruel et sadique les rend aveugles et laids et paresseux !!!

    3
    1
    Zaatar
    31 mars 2018 - 5 h 21 min

    Si je comprend bien dans l’article on va fabriquer chez nous les cellules photovoltaique. C’est à dire on mettra au point le semi conducteur dopé avec zone de charge contrôlée…etc. je demande à voir… car sinon les panneaux seront totalement importés, ou bien on importera les cellules et on fait l’assemblage comme tahkout pour les voitures. Pour la devise ça sera encore de l’importation déguisée.

    7
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.