Guerre des sectes : le jeu dangereux des Frères musulmans en Algérie

MSP Mokri présidentielle
Le chef du MSP, Abderrazak Mokri. New Press

Par R. Mahmoudi – Le chef du MSP, Abderrazak Mokri, rejoint le ministre des Affaires religieuses dans sa riposte contre les salafistes dits madkhalistes en Algérie et considère, lui aussi, qu’ils sont étrangers au rite algérien et, globalement, à notre perception de l’islam. Il va même jusqu’à dénoncer le caractère éminemment «takfisriste» de cette secte salafiste.

Cette position peut tromper beaucoup de monde. Si, venant de la part d’un ministre du culte dont on sait qu’il croise le fer, parfois seul, avec les islamistes de tous bords sur mille et un sujets, cette position paraît réellement courageuse, on ne pense pas la même chose quand elle émane du leader d’un parti politique organiquement lié à la confrérie des Frères musulman dont la doctrine est aussi étrangère que le salafisme wahhabite.

En fait, tout ce qui intéresse Mokri, en s’incrustant sournoisement dans cette campagne anti-salafiste, c’est de participer à l’affaiblissement d’un courant religieux, le madkhalisme, téléguidé à partir d’Arabie Saoudite, pour mieux asseoir sa propre secte, les Frères musulmans, autrefois dirigée à partir de Doha et depuis peu à partir d’Istanbul. Il se trouve que le représentant de la secte madkhaliste en Algérie, le pseudo-cheikh Ferkous, avait, dans une récente «fatwa», jeté l’opprobre, pêle-mêle, sur les soufis, les kharijites, les chiites et les Ikhwan (Frères musulmans), en décrétant – selon son ijtihad – qu’ils étaient hors de la catégorie authentique d’«ahl essuna» (les partisans de la sunna). Seuls les partisans de la salafiya sont, d’après lui, dignes d’être désignés comme tels.

On voit donc bien que Mokri, lui qui n’a jamais soutenu les soufis, ni les kharijites ni encore moins les chiites, défend avant tout, ici, sa secte, les Ikhwan. C’est là où le ministre Mohamed Aïssa, et beaucoup d’Algériens jaloux comme lui de leur référentiel religieux, ont été pris dans le piège, celui des tiraillements et de la guerre de positions à laquelle se livrent les deux monarchies rivales du Golfe, le Qatar et l’Arabie Saoudite, pour mettre sous leur coupe le reste du monde arabe.

R. M. 

Comment (36)

    Kenza
    31 mars 2018 - 20 h 43 min

    Guerre des sectes : le jeu dangereux des Frères musulmans en Algérie….et, surtout, le jeu dangereux du pouvoir algérien qui laisse faire!

    1
    2
    Moskosdz
    31 mars 2018 - 20 h 05 min

    S’infiltrer au sein du groupe pour trahir,a toujours été la doctrine du choléra islamiste,ne disent-ils pas que la guerre est traîtrise »Al Harbou Khidâ »?.

    7
    2
    Salim
    31 mars 2018 - 19 h 41 min

    Nous sommes ce qu’ils veulent que l’on soyons, c’est a dire des soumis à une doctrine imaginaire,et moyenageuse écrit par la main de l’ homme.
    Cette doctrine qui promets aux frustrés des vierges en all exclusive, nous mènera à notre perte.
    Une seul solution ?
    Devenons ce que nous sommes.

    17
    5
    Anonyme
    31 mars 2018 - 17 h 36 min

    Ce n’est pas des Frères musulmans …….MAIS DES FRÈRES DU DIABLE …

    19
    2
    boucetta
    31 mars 2018 - 16 h 58 min

    On demande le retour de si Liamine et Khaled les lions des AURES.

    10
    6
    pragmatisme
    31 mars 2018 - 15 h 09 min

    Il est possible que ce soit une diversion de la part de ce disciple du sultan dans le but de faire oublier les janissaires expulsés d’Istanbul vers l’Afrique du nord.Comme ça il veut se refaire une virginité en se passant pour un modéré,même après sa mue un serpent reste venimeux..

    19
    1
    ALI LAPOINTE
    31 mars 2018 - 14 h 18 min

    Il y a une question qui m’interpelle fort à propos, ici : POURQUOI L’ETAT N’INTERVIENT-IL PAS POUR ARRÊTER LA FUTURE TRAGÉDIE QUI COMMENCE A POINTER A L’HORIZON…??? BIZARRE…. BIZARRE…. tout de même ! ON VOIT LE DANGER POINTER A L’HORIZON MAIS ON NE FAIT RIEN ! C’EST TOUT DE MÊME ANORMAL…

    35
      Anonyme
      31 mars 2018 - 15 h 39 min

      bonne question!!,mais vous la trouverez surement dans la « concorde » civile,qui permet a cet individu et a tous les autres leurs excès

      17
      AÏT Chaalal
      31 mars 2018 - 18 h 43 min

      Vous parlez de quel état ? ..l’état qui à fais la promotion de l’arabisme et l’islamisme de la société algérienne depuis l’indépendance de notre pays ? ..Si c’est le cas , vous pouvez dire à Dieu au pays ! ..J’ai quitté le pays il y a presque 20 ans juste après mn service militaire dans une unité opérationnelle dans l’ouest de pays et je peux vous dire que rien n’a changé depuis la décennie noire et jusqu’à aujourd’hui..certes, nous avons gagné la bataille contre le terrorisme islamique sur le plan militaire mais l’idéologie est toujours là encrée dans les quatre coins de pays, il suffit juste de voir le nombre phénoménale des mosquées construits après la décennie noire et l’arabisation à grand échelle de nos compatriotes depuis 1998, date de l’arabisation de l’administration Algérienne.
      l’état de la l’Algérie relèverait de la psychiatrie. Chômage, déficits, crise d’identité, tous les facteurs concourant à la dégénérescence du corps et de l’esprit de la nation se conjugueraient, avec, comme symptômes, une poussée des sectes et des partis islamistes.

      17
      3
    Anonyme
    31 mars 2018 - 14 h 05 min

    On est conviés à choisir l’embrigadement libre: choisir entre islamisme version turque, saoudienne iranienne. C’est la demokhratie version caste-fln.

    21
    2
    Algerie
    31 mars 2018 - 13 h 57 min

    Nous sommes fatigués et gavés des elucubrations et divagations de ce Mokri et de celles de ses compagnons de secte. Ce sont tous des ikhwan wahhabistes, qui véhiculent une idéologie et des idées dangereuses, qui ont pour but de déstabiliser la société civile. Il faut éradiquer ces mouvements, point barre.
    Vivement le retour aux sources du culte religieux de nos aïeux. Un islam tolérant, généreux, apaisé et tranquille de l’Algérie Authentique.

    29
    2
    Abou Stroff
    31 mars 2018 - 13 h 51 min

    tant que la religion continuera à occuper l’espace public, la vermine islamiste, quel que soit le « drapeau » qu’elle arborera sera dangereuse pour l’algérie en tant qu’Etat et Nation.
    moralité de l’histoire: seule la laïcité nous sauvera de l’enfer qui nous attend si la vermine islamiste arrivait à prendre le pouvoir.

    37
    6
      Anonyme
      31 mars 2018 - 16 h 01 min

      comme disait l’autre,la religion c’est l’opium du peuple

      14
      1
    ZORO
    31 mars 2018 - 13 h 17 min

    @ NUMIDE : El hamdou lilah le numide vient de se reveiller apres des siecles d hibernation.
    D un seul oeil pour le moment .et en faisant LA DIFFERENCE ,Il constate que les Arabes d Algerie furent des berberes ,un jour, il ouvrira l autre oeil pour voir SANS DIFFERENCE que les berberes d Algerie sont aussi des arabes avec leur specificites ,ayant comme etalon BENBADIS et sa pensee!!

    5
    28
    WHO
    31 mars 2018 - 13 h 02 min

    Je rejoins certains commentateurs, oui d’autres que nous naviguent dans l’infiniment petit, en sont à l’intelligence artificielle, etc., mais réfléchissez bien : L’Algérie est en avance sur eux, elle a précisément inventé Mokri, et c’est pas rien, c’est un robot made in CH’ARABIA, vous ne pensez tout de même pas que ces gens là sont des humains ? Puisque l’économie, l’inventivité en technologie leur sont étrangères ! Ce sont des Humanoïdes, attention, et programmés pour nous stériliser le cerveau, (Et le reste !)

    23
    13
    Anonyme
    31 mars 2018 - 12 h 22 min

    A chaque fois que je lis les déclarations et les projets de nos pseudos politiciens pour l’Algérie , je me nourris avec l’espoir que je ne vivrais pas jusque là et inculquant à mes enfants que seul l’exode dans le sens biblique du terme est l’échappatoire.

    14
    UMERI
    31 mars 2018 - 12 h 11 min

    Il faut considérer, toutes ces sectes comme des cafards ( blattes) selon une étude récente, ces bestioles sont des phénomènes, tout comme ces intégristes. Alors, il faut affronter ces trouble-fête de face et les enfermer, lorsqu’ils enfreignent la loi de la République.
    Md Aissa ne doit pas se sentir seul, il doit être soutenu et la justice doit faire son travail, ne plus hésiter à leur rentrer dedans par un grand coup de balai, car il y va de la sécurité du pays.

    22
    Anonyme
    31 mars 2018 - 12 h 09 min

    Les autres peuples civilisés sont en compétition dans les domaines technologiques dont principalement l’intelligence artificielle et nos illustres penseurs aux cerveaux imbibés de pisse de chamelle se chamaillent pour des idioties ( salafisme, néo salafisme, sunnisme , neo sunnisme , chiisme , néo chisme, takfirisme néo takfirisme , khortisme néo khortisme…) pour savoir quelle est la plus efficace pour mieux enfoncer leurs peuples dans l’hyper obscurantisme et les guider par le bout du nez.

    32
    1
    33 tours
    31 mars 2018 - 11 h 22 min

    fréres musulmans,wahhabites,pseudo-salafistes….takfiristes de tout poil : suppletifs de sa majesté la reine d’angleterre et de Rothschild.

    17
    3
    zineb
    31 mars 2018 - 10 h 48 min

    On parle trop religion en Algérie alors qu’il faut tout simplement appliquer les lois de la république. On voit plus le ministre de la religion que les autres ministres et « cadres » de l’état. Ces problèmes sont d’ordre sécuritaires et personne ne devrait bénéficier de l’impunité lorsqu’il lance des fatwas d’exclusion et d’assassinat y compris le ministre lui même qui rappelons le a traité de dangereux les athés et les non religieux. Qu’on s’intéresse plutôt à l’économie, la citoyenneté et la justice sociale. J’ai mal au cœur quand je lis ou j’entend des Algériens traiter d’autres Algériens d’ennemis à combattre. Il y a une sorte d’absence de l’état et un discours religieux prédominant et influent qui divise la société. Avant, on n’avait pas tous ces courants religieux et les Algériens étaient pieux et solidaires (moi même je l’étais et je faisais mes prière régulièrement et avec sérénité sans éprouver d’hostilité envers les autres). La religion était synonyme de bonté, solidarité, sérieux et valeurs morales .Depuis la politisation de la religion, tout a changé dans notre pays, ça devient invivable voire dangereux. Il faut dissoudre les partis religieux et interdire les assassinats et les agressions au nom de la religion et je pense que tout rentrera dans l’ordre

    34
      Anonyme
      31 mars 2018 - 12 h 35 min

      « On parle trop religion en Algérie… » parce que sans le dopage religieux , le peuple redeviendra sobre et se mettra à réfléchir les sujets de son avenir terrestre et non pas l’avenir de l’au delà et cela mettre en périls le pouvoir de ses dealers religieux .

      24
    lhadi
    31 mars 2018 - 10 h 44 min

    La laïcité est une émanation chrétienne non ecclésiastique. N’ayant pas de cléricature, la religion musulmane est par essence laïque.

    Par conséquent, la république algérienne ne doit plus subir le diktat de l’islamisme politique imputable à un pouvoir, faible et affaibli, qui considère l’intelligence comme un danger et la compétence comme une menace.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    21
    2
      Anonyme
      31 mars 2018 - 13 h 09 min

      « …la religion musulmane est par essence laïque… » Mon œil oui ! L’islam est politique jusqu’au noyau. Dans l’islam la mosquée et l’Etat ne sont qu’une seule et même chose, la mosquée est l’Etat et cela remonte au temps de Mohamed. L’islam est également radical à l’extrême. Même l’islam dit «modéré» est radical dans ses croyances et dans ses actes. Les musulmans sont convaincus que tous les non-musulmans, absolument tous, sont condamnés aux feux de l’enfer et méritent d’être maltraités, comparés aux croyants.
      Un vrai musulman ne croit pas à la liberté et il ne le peut pas. Tout est volonté d’Allah, répète Mahomet. Tout ce que fait un musulman est en référence à un ordre ou à un décret d’Allah. C’est pour cette raison que la phrase «Inch Allah» (si Allah veut) accompagne toujours une promesse ou une décision que font les croyants. En acceptant Mohamed en tant qu émissaire éternel et infaillible d’Allah, le musulman abandonne toute liberté de décider par lui-même.

      18
      20
        lhadi
        31 mars 2018 - 16 h 10 min

        J’ai toujours été profondément sensible à l’injustice. Rien dans l’éducation que j’ai reçu de mes pieux parents ni dans les principes qu’ils m’ont inculqué ne m’invitait à rester indifférent au sort de mes semblables. Le souci du partage, l’attention aux plus modestes et aux plus démunis, font partie intégrante des valeurs qu’ils m’ont transmises. Celles-ci m’ont rendus attentif, très jeunes à des réalités sociales et économiques qui ne me concernaient pas directement, mais dont je ressentais l’anomalie avec beaucoup d’acuité.

        Ces valeurs, mon cher frère, prennent source de la religion musulmane, religion d’humanisme et de tolérance pour les croyants et les incroyants.

        Nietzsche, Goethe, Victor Hugo, Montesquieu, Napoléon Bonaparte, le Mahatma Ghandi, Alphonse de Lamartine, Jean Paul II, et bien d’autres car la liste est longue, vantèrent la religion musulmane pour sa simplicité. son humanisme, sa tolérance. Ainsi, selon Voltaire :  » la religion musulmane est sage, sévère, chaste et humaine : sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystère ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône, bien plus rigoureusement que le voyage de La Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité, la tolérance. »

        Mon cher frère,

        L’islamisme politique, au même titre que le sionisme, n’est pas une religion. Elle n’est pas non plus une race. C’est une idéologie raciste qui s’orne de couleurs innocentes et mièvres que pour ceux qui ne savent pas voir sas brutale férocité.

        Cette idéologie n’a pas sa place en Algérie.

        Pourquoi ?

        Parce que l’Algérie possède incontestablement une personnalité et une culture propres, marquées par l’histoire ancienne, l’islam, le patrimoine arabe et l’influence de la civilisation moderne, et l’esprit algérien ressemble à l’esprit européen.

        Fraternellement lhadi
        ([email protected])

        20
        8
      Anonyme
      31 mars 2018 - 15 h 59 min

      depuis quand la religion est laique?,de tout temps,les religions devant un probleme politique ou societal,ne savaient opposer que le fait religion,l »éxemple nous a ete donné par cette députée islamiste, qui devant un probleme linguistique, cuturel et politique,n’a trouvé comme argument que d »affirmer que la seule langue qui prime pour elle, et celle du coran,par son inculture,elle ne pouvait pas savoir que la majorité des musulmans dans le monde, ne sont pas arabes

      10
      4
      Karamazov
      31 mars 2018 - 17 h 07 min

      La religion musulmane est par essence laïque ?
      Peut-être ! Mais électriquement : El islamou dinoune wa dawlatoune wa moudjtama3oun …

      2
      5
    Anonyme
    31 mars 2018 - 10 h 13 min

    Sorry! Je ne suis pas d’accord de la manière dont vous analyser les choses! et ceux qui font de la corruption pot de vins etc. vous les appelez comment, « les frères non musulmans »!?
    dans la vie il y a des règles qu’il ne faut pas dépasser un point c’est tous et pour tout le monde! vous faites trop de politique et en même temps tout le mal vient des politiques!!! alors je dis maintenant ça suffit!

    15
    5
    LE NUMIDE
    31 mars 2018 - 10 h 11 min

    LES SALAFISTES WAHABISTES d’obédience monarchiste arabo- saoudienne et agents terroristes et activistes de l’Empire saoudien bien connus pour détruire les républiques des peuples musulmans dans le cadre de la guerre froide américaine et des guerres civiles …. et leurs rivaux LES FRERES MUSULMANS EGYPTIENS tout aussi wahabistes, dangereux, fourbes et monarchistes califaux que les précédents ; d’ailleurs anciens alliés des Salafistes saoudiens dans la guerre froide américaine , mais depuis lors en conflit ouvert entre eux , depuis l’affaire de Morsi en Egypte et leur lachage par le Golfe et l’aide saoudienne à l’Armée égyptienne et au Général Sissi et surtout suite leur alignement au thèses du Qatar et de la Turquie et du printemps arabe que ne leur pardonnera jamais la monarchie saoudienne .. QUE VIENNENT -ILS FAIRE avec leurs Chouyoukhs baveux et bavards subventionnés par leurs Maitres et avec leurs Sorcelleries en Algérie parmi les Berbères ( oui les berbères c’est à dire les algériens et même les « arabes » d’Algérie sont des Berbères dans ces affaires-là ) ? Si ce n’est pour un travail de sape anti-nationale en imporant leurs conflits monarchistes du Moyen Orient et leurs contentieux théologiques d’un autre Age , chacun y allant de sa zèle , de son fanatisme de sa Tayhoudite , au service de son Sultan de l’Heure à la bourse bien fournie , .. une guerre civile wahabiste fanatique soit -disant au nom de quel vrai Islam qu’il se disputent comme des Zélotes de Massada , mais au dollar sonnant et trébuchant… guerre wahabiste infâme, ignoble et arriérée de Chaouchs et de Portiers et Porteurs de pots et de Mawalis mercenaires qui a détruit tout le Moyen Orient et plonger les peuples dans l’enfer et les femmes et enfants arabes dans des malheurs sans nom ; pour finalement finir sur le tapis de poker du Qamardji et Samsar le marchand d’armes Trump et sous les bottes du Manitou sioniste Netanyahou .. Guerre civile qui fait honte à tout algérien qui a une once d’honneur et de dignité et qui ne concerne ni les Berbères ,ni la nation algérienne qui ont fait un bond de plusieurs siècle en 1954, en rentrant dans l’ère nationaliste et patriotique et dans les concepts émancipateurs d’independance nationale , de republique nationale , d’Armée nationale , d’institutions nationales, de développement national et de citoyenneté , avant dtere rattrapés par ces monstres en 90 et leurs guerres abominables .. Non content de nous avoir plonge dans 30 ans de drames , de massacres , de destructions et de régressions , les Voilà ces Ferkouss , ces Fellous , ces Aribi et ces Naima et tous ces diables qui reviennent à la charge pour tourmenter la nation et le peuple pour nous plonger encire dans l’aventure de leurs Sorcelleries wahabistes comme si Dieu leur a donné procuration et mandat pour réislamiser les algériens et les forcer a se soumettre à leurs rois arabes ( et juifs) , selon leurs critères de haines , de sadismes , leurs certitudes de ploucs et de fanatiques et leur travail de division et leur farouche amour maladif et inégalé pour la Fitna infinie et pour l’inhumain .. Comment voulez -vous coexister avec des gens qui sont fiers de tuer leurs propres enfants ou leurs pères, leurs voisins dans leurs sommeil ou leurs frères , juste pour satisfaire leurs haines tenaces ou leurs fictions sordides .. LAISSEZ NOUS TRANQUILLES !

    26
    10
    zyriab
    31 mars 2018 - 9 h 50 min

    Une simple constatation Tout le monde veut nous convaincre que la télé s’arrête aux arabes et tout le monde occulte Les indonésiens les malaisiens (le plus grand nombre de musulmans) Il est vrai que ce sont des peuples qui sont sortis du sous-développement économique leurs universités sont notées comme des meilleures dans le monde Leur développement scientifique n’a rien à envier aux occidentaux

    24
    4
      exact
      31 mars 2018 - 13 h 37 min

      et pourtant ça ne parle pas arabe !!!!

      9
      1
    CHAOUI-BAHBOUH
    31 mars 2018 - 8 h 39 min

    Mr, Mokri où Makrouh…… ? sincèrement es-tu un politicien où une marchandise KEBAB, avariée comme tous les assassins ayant voulu exterminer les Algériens pendant les années noires??? ou vous êtes un résidus Turc, oublié en Algérie?? il est temps de rejoindre tes frères en Turquie qui ont exterminé tout un peuple dans le détroit de Dardanelles et qui étaient et sont toujours des traîtres à la solde des Occidentaux pour être acceptés dans l’Europe Schengen, seule référence… je n’ai jamais vu un peuple sans vergogne ni retenue aucune comme les Turques et les Kurdes en Europe, une monnaie de singe périmée entre les mains de l’Occident. donc cette référence à laquelle vous vous identifiez est périmée depuis plus de deux siècles déjà!!! vous êtes en retard de plusieurs générations, l’Algérien est plus fier et digne de son NOM = ALGÉRIEN !!!

    37
    6
    nectar
    31 mars 2018 - 8 h 34 min

    Les pseudo-musulmans qui s’entredéchirent sur des détails futiles, pendant que les autres nations avancent à pas de géant dans la maitrise de l’infiniment petit. A part l’assassinat de leurs frères pour prendre le pouvoir, rien de positif ne viendra de ces énergumènes.

    37
    1
    ANTI SALAFISTE DANS L'AME ;
    31 mars 2018 - 8 h 04 min

    Bonjour AP !
    si c’est pour tirer à boulets rouges contre ces idiots de pseudo « salafistes » dont lechef supréme ici (ferkous) crois qu’il a déja obtenu lui et ses pairs , les clés du paradis , alors je suis d’accord pour la premiére fois avec moquerie , car je pars du principe : De deux maux , il faut choisir le moindre !!
    Avec les salafistes ça va se terminer en Talibanisation, ce qui n’est pas vraiment le cas pour les frérots méme s’ils sont ridicules car la religion est un concept individuel entre la créature et LE CREATEUR !!!
    A moins que les intermédiaires salafistes ou autres puissent nous garantir le paradis… mais pour ça, j’ai des doutes, voyez vous!!!

    23
    3
    ziad
    31 mars 2018 - 7 h 59 min

    C´est ca l´Algerie 2018? Une societé bigotte et illettrée, des montagnes d´immondices partout, des soi-disant cheiks et immams televisuels des chaines privées qui nous expliquent comment la femme doit savourer sa glace sinon c´est HARAM!
    Et toutes ces innovations technologiques utiles (comme le scanner à resonance magnetique et autres ou inutiles comme facebook etc.) nous viennent des KUFFARS que le sieur mokri et compagnie ne cessent de vilipender.
    Ce n´est plus seulement comme autrefois « bab el oued eddah elloued », mais plutôt « 1,2,3 pôvre algerie ».
    A l´image de cette societé, c´est mon petit neveu que je viens de féliciter pour son « master en gestion je ne sais quoi » et qui n´a jamais travaillé et qui veux avoir tout et maintenant: epouser sa copine et acheter une nouvelle « renault je ne sais quoi », mais attention sans la « ribba »! un cas de bigotterie par excellence. aprés avoir visité sa chambre, je lui ai fait la remarque que dans sa chambre il n´existe pratiquement aucun livre, oeuvre litteraire ou d´etudes, à part le coran, une télé, un « démo », un notebook branché sur internet. Sa réponse? « khalo, koulou fil mokh! » en m´indiquant de son index sa petite tête d´oiseau mal leché! une proie facile pour les mokri et les chamsou…

    37
    2
      Souk-Ahras
      31 mars 2018 - 10 h 09 min

      Bonjour,
      Votre petit neveu, tout comme les miens et des millions d’autres, sont hélas et bien malgré eux, des récipiendaires, des marques de fabrique de l’article 2 de notre cons… Le « creux » de se mot, quand il m’arrive de le prononcer, entre en résonance avec absurdité, là où végète naturellement le « monde » arabo-musulman.

      21
        Souk-Ahras
        31 mars 2018 - 10 h 11 min

        Le « creux » de ce mot…

        6
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.