Situation à Guerguerat : l’ONU humilie publiquement le Maroc

Dujarric Polisario
Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU. D. R.

Par Sadek Sahraoui Tout ce que le Maroc a déclaré au début de la semaine concernant la situation à Guerguerat et les activités du Front Polisario est faux. Ce ne sont pas les responsables sahraouis qui le disent, mais plutôt l’ONU. Dans une déclaration faite à la presse lundi soir, Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, a ainsi formellement démenti les accusations du Maroc selon lesquelles le Front Polisario a déployé des éléments militaires à Guerguerat.

«Nos collègues de la Minurso n’ont observé aucun mouvement d’éléments militaires dans le territoire nord-est. La Minurso continue de suivre la situation de près. Elle n’a enregistré aucune violation de l’accord de cessez-le-feu dans cette zone-tampon», a déclaré Stéphane Dujarric qui répondait à une question sur les accusations du Maroc relatives à de prétendues violations de l’accord de cessez-le-feu par le Front Polisario dans cette zone démilitarisée, sous surveillance des Nations unies.

Le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU a fait savoir que le Maroc a envoyé, dimanche, une lettre au président du Conseil de sécurité dans laquelle il évoque «le maintien de la présence» d’éléments armés du Front Polisario à Guerguerat. Pour les observateurs de la scène maghrébine, le Maroc cherche à travers ces accusations sans fondement à provoquer une crise. Pour eux, il cherche à peser sur le cours des discussions prévues au Conseil de sécurité sur la prorogation du mandat de la Minurso et à discréditer le Front Polisario.  Mais la réaction de l’ONU est tout de même un cinglant revers au Maroc qui se voit ainsi humilié publiquement.   

Le Maroc est, rappelle-t-on, à l’origine de la crise dans cette zone sensible, située à la frontière avec la Mauritanie, lorsqu’il a voulu imposer, en 2016, la construction d’une route traversant les territoires sous contrôle du Front Polisario. Dans une note confidentielle transmise au Conseil de sécurité en août 2016, le Secrétariat général de l’ONU avait d’ailleurs reconnu «la violation de l’accord militaire numéro un par le Maroc». De peur qu’elles soient démasquées, les autorités marocaines s’opposent, d’ailleurs, encore à l’envoi d’une mission technique onusienne pour examiner la situation sur le terrain et envisager les moyens de résoudre la crise.  

S. S.

Comment (21)

    Anonyme
    5 avril 2018 - 6 h 21 min

    Le maroc en criant au à chaque occasion au loup est fidéle à sa stratégie payante jusqu’à ce jour qui consiste à rogner chaque jour du térrain qu’il soit géographique,politique ,militaire ou économique.Cependant cette politique de ( drobni wa bka wa sbakni wa chka)finira un jour si ,on ne lui met pas terme par plonger la région dans une guerre totale catastrophique pour tout le monde.

    Keltoum
    5 avril 2018 - 1 h 50 min

    Cette fois ci c’est l’ONU qui prend le Maroc la main dans le sac !

    Anonymous
    4 avril 2018 - 20 h 46 min

    Les marocains sont aussi lâches que leur Makhzen.
    Les marocains méritent ce qui leur arrive. De la même manière qu’ils soutiennent la répression des sahraouis par le Maroc, rien n’oblige les sahraouis à se solidariser avec eux.

    Ils détestent le Polisario, ce qui veut dire qu’ils détestent les sahraouis parce que tous les sahraouis sont des Polisario. Les “sahraouis unionistes” n’existent que dans la litérature propagandistique du Makhzen que ses citoyens avalent avec autant de plaisir.

    S’ils pensent que le Sahara Occidental appartient au Maroc, ils n’ont qu’à se remettre au dernier verdict du Tribunal de Justice de l’UE ou l’avis du Tribunal de La Haye du 16 octobre 1975.

    D’ailleurs, faut-il leur rappeler que le Maroc d’aujourd’hui est une pure création de la France, puisque le règne alaouite était limité à la région de Marrakech. De là, son nom Maroc, qui vient de Morrakoch, Morocco.

    Il y a lieu aussi de rappeler que si le sultan du Maroc a signé le traité du Protectorat, il l’a fait sous la contrainte des sahraouis dont les combattants, dirigés par le fils de Cheikh Malaïnine, l’entouraient et il a dû faire appel au Maréchal Lyautey pour le sauver d’une mort certaine.

    Lorsque les sahraouis ont décidé de se battre contre le colonialisme espagnol, ils l’ont fait avec le seul soutien de la Lybie et l’Algérie. La Marche Verte n’était qu’un scénario concocté pour sauver la tête de Hassan II qui avait été très malmené par deux tentatives de coup d’Etat. Il a envahi le territoire du Sahara Occidental par crainte d’être entouré par deux pays socialistes.

    Si les marocains haïssent les sahraouis parce qu’ils sont soutenus par l’Algérie, ces derniers sont fiers du soutien d’un pays qui depuis son indépendance refuse de se prostituer auprès de la France et de l’Occident en général alors que les marocains ont tout donné aux étrangers, même les derrières de leurs femmes et leurs enfants et ils en sont fiers.

    L’Algérie préserve ses ressources naturelles, le Maroc les a offertes à la France en échange d’un soutien à son agression contre le peuple sahraoui.

    Aujourd’hui le peuple sahraoui a gagné la bataille contre son agresseur. Les marocains n’ont qu’à se rendre chez leur allié Israélien pour pleurer leurs peines devant le Mur des Lamentations.

    Qu’est-ce qu’il est naïf Radouane Baroudi! Il a créé une page facebook appelée « Marocain, soutiens le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination ». Il rêve! Les marocains ne savent que soutenir leur Makhzen. Il n’y a que les sahraouis qui visitent cette page.

    Abbes
    4 avril 2018 - 20 h 35 min

    Cette humiliation ne remplacera jamais la reprise de a lutte armee pour mener ce peuple a son independance.

    Mokhtar
    4 avril 2018 - 13 h 12 min

    Finalement l’étau ne fait que se resserrer autour du cou de M6. Espérant que ça ne sera pas le peuple marocain qui payera l’addition le jour de l’indépendance du Sahara Occidental.

    6
    3
    Thami20/02
    4 avril 2018 - 12 h 17 min

    On peut mentir à ses sujets tant qu’on veut mais on ne peut mentir à la communauté internationale comme on veut.

    8
    2
    Sid'Ahmed
    4 avril 2018 - 11 h 46 min

    @Sehab. Merci pour ce lien très instructif. Espérant qu’il sera consulté par les quelques marocains qui ont encore leurs neurones fonctionnelles afin de prendre conscience de la dérive totalitaire que fait prendre au Maroc et à son peuple cette prédatrice famille allaouite allochtone.

    9
    2
    Messaoud
    4 avril 2018 - 10 h 56 min

    La résolution de cette dernière colonie en Afrique est entre les mains du peuple du Sahara Occidental et à son courage de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant le Cessez-le-feu de 1991.

    9
    2
    Anonyme
    4 avril 2018 - 7 h 26 min

    Le Maroc est plus malin qu’il ne le parait en criant à l’agression il pousse le Polisario à démentir et crée ainsi une ligne rouge infranchissable ,il déplace la reprise de la lutte armée de légitime à prohibée .Ainsi il pourra faire éterniser sa colonisation autant qu’il le voudra en faisant trainer les pourparlers .Au Polisario de comprendre cette tactique et de reprendre les armes pour arracher son indépendance au prix de sacrifices parceque personne ne lui fera de cadeaux

    7
    5
      Jean-Boucane
      4 avril 2018 - 9 h 44 min

      Sauf que ce n’est pas le Polisario qui parle mais l’ONU directement qui affirme qu’il n’y a pas eu de mouvement de troupe et que c’est un mensonge de la part du Maroc! La personne sur la photo n’est pas membre du Polisario a ce que je sache! Je t’assure qu’ils ne sont pas malins, ils paient seulement le maximun de protecteur pendant que les marocains meurt pour la distribution de sac de riz!!!

      11
      4
    Kader
    4 avril 2018 - 1 h 53 min

    Pauvre pays de mensonges et pauvre peuple de soumis consentants.

    12
    4
    Houari31
    4 avril 2018 - 1 h 46 min

    Le Makhnez est connu dans la pratique qui dit : « Drabni wa bka et sbakni wa chka ».

    12
    4
    RasElHanout
    4 avril 2018 - 1 h 41 min

    La réponse d’un internaute sur un Site Makhneziste disait ceci : ce porte-parole de l’ONU a été acheté par l’Algerie.
    Enfin heureusement que le ridicule ne tue pas encore sinon le Maroc aurait été depuis belle lurette un vaste cimetière.

    14
    3
    BabElOuedAchouhadas
    4 avril 2018 - 1 h 37 min

    Certainement que les marokis vont apprécier Lee niveau de la diplomatie de leur Régime : le mensonge du hableur qui se dispute a une filouterie de bas étages.

    9
    4
    Med Benhamou
    4 avril 2018 - 0 h 29 min

    Le drame est qu’encore une fois la presse propagandiste infeodee au Regime du Makhnez a essaye de transformer cette humiliation en une grandiose victoire diplomatique grace au genie du fils du Glaoui.
    Le plus drole est que les sujets du Roitelet M6 y croient sans essayer de comprendre le pourquoi du comment du moment qu’ls pensent que la parole du Mongolien M6 est divine.

    14
    6
    Mokrane
    4 avril 2018 - 0 h 21 min

    A mon avis la plus grosse humiliation est attendue pour le 27 avril prochain et elle emanera du Conseil de Securite de l’ONU.

    13
    5
    Rachid Djha
    4 avril 2018 - 0 h 17 min

    Finalement Messahel avait raison quand il a qualifie la diplomatie du bluff du Makhnez de : MAKANE WALLOU.!!!

    21
    5
    Ahmed ADDOU
    3 avril 2018 - 23 h 00 min

    Rien que pour l’année 2018 on note au moins quatre (04) humiliations de la part :
    1/- de l’UA en janvier 2018 : avec la décision de son AG de maintenir la mission de son envoyé spécial sur la Sahara Occidental en la personne de l’ex président du Mozambique.
    2/- de la CEDEAO en janvier 2018 : avec son refus diplomatique de la demande d’adhésion du Maroc en son sein.
    3)- de l’UE en date du 27 février 2018 avec l’Arret de sa CJUE disant clairement que le Sahara occidental et le Maroc dont deux pays distincts.
    4/- de l’ONU en date du 2 avril et objet de cet article.

    En attendant les prochaines gifles du Conseil de Sécurité de l’ONU de fin avril 2018 et l’autre humiliation de la FIFA du 7 juin prononçant le refus de la candidature du Maroc pour accueillir la CM 2026 pour incapacité et bien avant le vote du 14 juin 2018.

    14
    3
    M'hamed HAMROUCH
    3 avril 2018 - 22 h 12 min

    Toute l’agitation du Régime colonialiste du Makhzen de cette semaine autour de Guerguerat visait :
    1/- d’une part à atténuer le contenu de la prochaine Résolution du Conseil de sécurité de l’ONU notamment en ce qui concerne le refus du Makhzen de revenir à la table de négociation avec la RASD comme l’a exigé la Résolution de 2017 tout comme son refus d’accepter une mission d’inspection de la MINURSO au poste frontière de Guerguerate.
    2/- d’autre part, faire croire au peuple marocain que le Roitelet M6 à encore la main sur ce dossier classé par l’ONU, comme dossier de décolonisation.

    13
    4
    Ziad ALAMI
    3 avril 2018 - 21 h 59 min

    Encore une autre magistrale gifle publique pour Escobar6 et ses sbires du Makhnez.

    16
    4
    Vangelis
    3 avril 2018 - 21 h 47 min

    Il ne faut pas oublier qu’à la suite de ces mensonges qui, il faut bien se rendre à l’évidence, sont devenus récurrents, la France parrain et receleur de la narco-terro-monarchie, compte présenter une résolution au S.C de l’ONU où, bien évidemment elle recherchera à atténuer les écarts de conduite de sa pros..tuée.

    Tant que la France est derrière les coups bas de cette narco-terro-monarchie, il est à craindre que la solution du Sahara Occidental ne soit renvoyée aux calendes grecques comme l’est l’affaire de la Palestine, faisant de sorte que la seconde traitée par l’entité sioniste est dupliquée en tous points de vues au Sahara Occidental par la narco-terro-monarchie.

    12
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.