Le wali de Béjaïa nommé ministre de la Jeunesse et des Sports

Sports Hattab
Mohammed Hattab nommé ministre de la Jeunesse et des Sports. D. R.

Par Rabah A. – Le wali de Béjaïa, Mohammed Hattab, vient d’être nommé ministre de la Jeunesse et des Sports en remplacement d’El-Hadi Ould-Ali, appelé à d’autres fonctions, selon un communiqué de la présidence de la République.

Appelé en décembre 2016 pour succéder au pied levé à l’ex-wali de Béjaïa, Ould-Salah Zitouni, qui venait d’être limogé suite à une série de scandales, Mohamed Hattab a hérité d’une situation difficile à tous les niveaux dans une wilaya réputée difficile, en raison des mouvements sociaux qui l’agitent épisodiquement. Avec son tempérament pondéré et un esprit plutôt conciliateur, Hattab réussit en moins d’une année à instaurer un climat de confiance avec, notamment, l’administration et les assemblées élues, mais son bilan reste en deçà des attentes, dans une wilaya qui accuse des retards dans tous les domaines d’activité, au point que des élus viennent de lancer «un plan urgent» pour la mise à niveau de la wilaya.

Agé de 54 ans, Mohamed Hattab est le deuxième wali de Béjaïa à être propulsé au poste de ministre, après Meziane Chérif, qui a fait un passage à Béjaïa de 1981 à 1984, et nommé au poste de ministre de l’Intérieur en 1994.

R. A.

Comment (15)

    DYHIA-DZ
    6 avril 2018 - 14 h 17 min

    Le grand problème en Algérie réside dans ces changements stériles. À Chaque fois qu’un nouveau ministre arrive, on remet le chronomètre à ZÉRO. Il n’ya pas de continuité.
    C’est la politique de repartir à zéro, car on découvre l’incompétence de l’Ancien…ou pour dire que l,ancien était un bras cassé ( règlement de compte).

    Écoutez, choisissez vos hommes avant de les parachuter dans des domaines où ils excellent dans l’incompétence.




    1



    1
    Kahina-DZ
    6 avril 2018 - 14 h 11 min

    À force de changer le Wali de Bejaia, cette région ne verra jamais la lumière du développement.
    Les dossier seront toujours en révision par le nouveau qui arrive. Les dossiers éternellement ouverts.




    1



    1
    Anonyme
    5 avril 2018 - 12 h 32 min

    LE MAL DE L ALGÉRIE VIENT DE L ADMINISTRATION (ÉNARQUES ENA ) QUI BLOQUE TOUT INVESTISSEUR ALGÉRIEN OU ÉTRANGER ! ET ÉTRANGLER LE CITOYEN ALGÉRIEN PAR SA BUREAUCRATIE ! CE SYSTÈME EST TOTALITAIRE AVEC LES ÉNARQUES ET ENCORE DES ÉNARQUES ET TANT QUE CE SYSTÈME DURE ; L ALGÉRIE SERA GÉRÉE PAR DES ÉNARQUES ! ET ………….TANT PIS POUR LE PEUPLE !




    4



    1
    Zaatar
    5 avril 2018 - 8 h 37 min

    Toujours la même chose. Voila 60 ans que ça dure. On change quelques personnes et on attend un changement ou une heureuse évolution… après quelques temps patatra on se rend compte que rien n’a changé, et que même si ça change c’est en pire. Comme le dit si bien le vieil adage. L’homme se sent bien cherche le mieux, trouve le mal s’y soumet crainte du pire. On est à peu près dans la même situation. Hakda ouala ktar… on a l’habitude maintenant on est bien rodé… et ce n’est pas que dans le secteur du sport bien sur, c’est partout pareil…




    9



    1
    salim idiaq
    4 avril 2018 - 23 h 22 min

    un grand regret,il n’a pas réglé le grand problème des actes notariés des propriaiteres des appartements de tichy (tassift),en particulier ceux de la CNEP,qu’il a pris en charge lui-meme. Dommage!!!! C’est un vieux problème
    de ligne de moyenne tension que l’état doit prendre en charge ,car on attend
    nos actes depuis 23 ans( je dis bien : vingt trois ans)………




    21



    0
    Houari31
    4 avril 2018 - 22 h 46 min

    Espérant que ce Ministre va s’interesser à la Mafia de la FAF : Zetchi, Rebbouh Haddad and Co, que le maroki Ould Ali a imposé à la famille du football algérien tout en défiant les règlements de la République.




    6



    5
    Hocine
    4 avril 2018 - 22 h 08 min

    Espérant que ce Ministre va remettre le sport algerien et le football en particulier à sa place.
    Ne pas oublier qu’à l’arrivée de Ould Ali, le football algérien était dans le top 20 et aujourd’hui il l’a ramené à la 63eme place.




    7



    5
    Rachid Djha
    4 avril 2018 - 22 h 05 min

    C’est le Patriote Berraf qui doit être content.




    3



    5
    Badreddine
    4 avril 2018 - 22 h 04 min

    Le plus important restera le limogeage de L’hadi Ould Ali connu pour être un fervent fan de Mimi6 tout comme le vieux Cheb Khaled.




    8



    7
    Ouelechaab
    4 avril 2018 - 21 h 59 min

    Selon la réglementation définissant les prérogatives du «Wali», il est le représentant de chacun des ministres dans les limites du territoire de la wilaya dont il a la charge.
    À ce titre, tout ce qui se passe dans sa wilaya en matière organisationnelle et économique ou social, il en est le 1er responsable officiellement.
    L’ex Wali de Bejaia n’est pas intervenu dans le sens de la Loi et dans le sens des intérêts de la population de Bejaia ainsi que les intérêts de l’Algérie, dans le cas du déni de justice concernant le projet de Cevital, mais également le dépassement des lois en vigueur exerce par le D. G. du port de Bejaia.
    À ce titre, on peut légitimement avancé que cet ex Wali a obeilli aux clans qui ont pris l’Algérie en otage.
    Sa nomination en tant que «Ministre» n’est qu’une recommence que lui octroie le nouveau «Makhzen», celui d’Alger.
    Dire que lorsqu’il était Wali, il ne pouvait pas exercer ses prérogatives, cette excuse ne tient pas car les personnes intégres et patriotes lorsqu’ils voient qu’ils ne peuvent pas travailler selon la Loi et au bénéfice de la collectivité comme le leur indique leur conscience, ils démissionnent.




    12



    6
    Anonyme
    4 avril 2018 - 21 h 58 min

    Assainir, et Réformer les sports algériens malades, aux mains des « Baggaras », « Smasria », intermédiaires de %
    Les Mafias corrompues des fonciers agricole, et industriel, des meilleures terres agricoles du pays transformées, en « Khourda »
    Et les faussaires, et fraudeurs du fisc algérien saigné à blanc (évasions fiscales, manques à gagner et pertes pour le fisc,
    Se chiffrant en milliers de milliards de Dinar Algérien d’impayés, et peut etre plus,…)
    Et voulez vous que l’Algérie, et son économie poignardée se relèvent de leur crise, et de leur faillite,
    La justice fiscale n’est, malheureusement, qu’un voeu pieux, et un « film hindou », en Algérie la pauvre




    11



    0
    Kader
    4 avril 2018 - 21 h 18 min

    Heureusement que Ould Ali a ete limoge du moment que cet agent du Makhnez a tout fait pour tuer le football algerien au profit de la Narco-Monarchie.




    7



    7
    BabElOuedAchahoudas
    4 avril 2018 - 21 h 16 min

    Le limogeage du Maroki Ould Ali st une tres tres tres bonne nouvelle pour l’Algeire et son sport surtout que nous savons tous que ce Ould Ali a tout fait pour tuer le sport et notamment le football pour profit du Makhnez.
    Dommage que ce nouveau gouvernement n’a pa connu le retour du Patriote LAMAMRA.




    7



    7
    elhadj
    4 avril 2018 - 19 h 24 min

    il n a pas quand même réglé le problème de Cevital ,peut qu il y a trop de dessous qui dépassent ses prérogatives mais que celui,problème cevital, a porte un préjudice économique pour le développement de la wilaya et la création d emplois




    9



    6
    Awzeleg
    4 avril 2018 - 19 h 20 min

    Effectivement c’est les seuls wali que nous avons aprecier car ils sont les seuls qui communiquent sincèrement et qui suivent le travail discrètement et joignent l’acte à la parole
    Mr HATTAB nous te saluons fraternellement et te souhaitons que du bonheur et respect




    16



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.