Musique, plats, habits : le Maroc fait main basse sur le patrimoine algérien

Maroc pillage patrimoine algérien
«Mauresques dansant» de Chassériau devenu «Deux Marocaines dansant». D. R.

Par Kamel M. – Des observateurs ont fait part à Algeriepatriotique d’une opération de pillage du patrimoine algérien par le Makhzen. Si l’opinion publique nationale a eu vent, il y a quelques mois, du «vol» par le Maroc de la musique raï pour l’enregistrement de laquelle ce pays a introduit une demande à l’Unesco pour son inscription au patrimoine mondial immatériel, d’autres éléments de l’histoire de l’Algérie ont également été détournés sans que les Algériens le sachent.

Il en est ainsi des livres de gastronomie supposée marocaine qui regorgent de recettes algériennes que les Marocains accaparent et présentent en tant que plats traditionnels marocains. Plus grave, en 2008, nous apprend une source informée, le musée de New York a présenté le buste en bronze de Juba II comme étant marocain. Le même buste du roi numide est actuellement exposé au Louvre d’Abu Dhabi en le présentant comme étant le roi du Maroc.

A cela s’ajoutent les bijoux kabyles fabriqués à Beni Yenni, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, mais dont s’enorgueillissent les Marocains qui s’en approprient l’origine. Il en est de même pour le caftan «El-Qadi» et Fergani de Constantine, la robe kabyle, le karakou algérois, la chedda de Tlemcen, la mlahfa chaouie, la blousa d’Oran, le burnous et autres vêtements propres à la culture algérienne. Les bijoux algériens ne sont pas épargnés : jbin, assaba, khalkhal, rdif, kheit e’rouh, etc.

Nos sources affirment que ces vols ne sont pas le fait de quelques stylistes, mais ils sont soutenus officiellement par le Makhzen, puisque des médias publics marocains diffusent des émissions dans lesquelles ce patrimoine est présenté comme étant marocain et des festivals sont dédiés à ce patrimoine matériel algérien.

Les pilleurs marocains utilisent les réseaux sociaux qu’ils inondent de vêtements, de plats, de pâtisseries, de chansons et d’artisanat algériens détournés, tandis que des stylistes marocains sont subventionnés par le Makhzen pour organiser des défilés à travers dans le monde pour y vanter la richesse du «patrimoine marocain» en faisant défiler des mannequins habillés des tenues de toutes les régions l’Algérie.

«Même nos martyrs ont été récupérés par le Maroc», s’indignent nos sources qui affirment qu’«on assiste à une réécriture de l’histoire par le Maroc qui prétend que ce serait grâce au Maroc que l’Algérie a arraché son indépendance».

Des Algériens dénoncent régulièrement cette razzia sur les réseaux sociaux.

«Le nombre de propagandistes marocains qui volent notre culture à travers le monde est hallucinant», s’étonnent nos sources, qui estiment qu’«il est impossible que ce mouvement massif et rapide ait été créé spontanément par des Marocains lambda». Nos sources évoquent une «vraie politique de guerre culturelle» déclarée par le Makhzen à l’Algérie, une guerre où tout est permis, si bien que même le nom d’un tableau de Théodore Chassériau peint à Constantine dans les années 1850 montrant des danseuses de Constantine exécutant la danse des mouchoirs, intitulé Mauresques dansant, a été rebaptisé Deux Marocaines dansant.

K. M.

Comment (95)

    hrire
    14 avril 2018 - 6 h 44 min

    Le Maroc veut faire main basse sur tout ce qui est abandonne par les siens, Pas uniquement les habits mais même les zaouïas comme la Tidjania qui est totalement abandonnée dans son fief et on a encourage d’autres plus proches du clan

    1
    1
    Anonyme
    13 avril 2018 - 21 h 56 min

    Certes pas mal de truc cités en haut de la page reviennent à l’Algérie mais concernant la chedda de Tlemcen il ne faut pas oublier que Tlemcen étaiet occupée par les rois et prince Marocains pendant plusieurs siècle donc la tenue de Tlemcen est purement Marocaine et au juste de la ville de Fes. Non il faut trop exegérer de meme pour la gastronomie les Marocains sont très fort seulement pour le couscous pour ne citer que ce plat il n’appartient ni à la Tunisie ni au Maroc mais c’est un plat Algérien comme par exemple le plat appelé Elmaghribia au Liban c’est des graines roulées à la main de gros calibre chez nous c’est le berkoukes et bien c’est un Libanais vécu plusieurs années au Maroc et qui a apris à rouler ces graines et de retour au Liban il a fait de ces graines un plat qu’il a surnommé Elmaghribia.
    Soyans un peu raisonnable .

    4
    13
      Sawssen
      31 juillet 2018 - 9 h 56 min

      Lol ! Vous nous prenez pour des imbéciles?
      Pas la peine de vous faire passer pour un algérien et essayer de faire passer votre pommade de mekhnez
      On connaît assez bien vos ruses
      Un libanais à appris à faire le berkoukes au Maroc
      Tlemcen n’a jamais été Marocâne et les rois qui on régné sur le Maroc sont tous d’origine algérienne surtout les almouwahed qui ne sont que les descendants d’Abdelmoumen El koumi originaire de Nadrouma
      Donc va étendre tes salades ailleurs et arrête de te faire passer pour un algérien OK

    djimi
    8 avril 2018 - 20 h 35 min

    je.me.souviens bien.si.ma.memoire est bonne.mon.grand père.me.disais cet2te citation ou.dictons que je.ne.lui.est pas.donner trops dimportance vu mon.age petit.et re2duit avec. mon.esprit mais quelques choses me.taquina mon esprit sage im.me.disait ecoute moi.mon.fils.tu.es petit pour.comprendre.ces choses la.du.halal.et du haram il.ne.faut pas tabillait des vetements qui.ne t’appartient pas.et.plus et ne.dejeune jamais des.monsansanges si.non.ton.dîner vas êtrecatastrophique (yaliyatghadda blakdab olahram.bach tataaacha …..!!!!!?

    3
    3
    Tesoro sama
    8 avril 2018 - 19 h 11 min

    Enfin un article sur le vol de notre patrimoine par le royaume des chiwawas , ras le bol wallah !
    Vol , insultes , attaques nos responsables font les morts, vivant aucune réaction aucune action afin de protéger notre culture notamment monsieur le ministre qui a bizarrement refait sa dentition (Hollywood smile) après avoir accueilli un dentiste du moyen Orient à l’aéroport , non mais moi il me faut une explication (c’est quoi le rapport ) .
    MIHOUBi ne fait rien et ne réagit plus ,
    Monsieur le ministre si t’es pas capable de créer un programme pour protéger notre identité culturelle , laisses ta place à d’autres qui sont jaloux sur le patrimoine .
    Un GRAND merci à Algérie patriotique

    11
    6
    awrassi
    8 avril 2018 - 7 h 32 min

    Ce sont les Berbères algériens et de l’Ouest tunisien (les « Numides ») qui ont fait l’histoire de Tamazghra …

    11
    9
    Nadir
    7 avril 2018 - 15 h 48 min

    La nature a horreur du vide. Dans ce cas précis les exemples ne manquent pas.

    11
    4
    Anonyme
    7 avril 2018 - 14 h 04 min

    Le ministère de la culture fait du trabendo avec notre patrimoine, je ne crois pas qu’il va bouger.

    21
    4
    Kahina
    7 avril 2018 - 14 h 03 min

    Il faut multiplier des articles pareils pour dénoncer la mainmise du makhzan sur notre patrimoine Algérien.
    Il faut publier des articles de ce calibre en arabe dans les journaux du moyen Orient.

    22
    8
    Keltoum
    7 avril 2018 - 13 h 39 min

    Quel plaisir de voir les réactions des algériens patriotiques face aux actes de prédation d’un Régime allaouite qui ne tire sa pseudo-légitimité vis à vis du peuple marocain qu’au travers de sa pseudo divinité religieuse.

    12
    8
    djimi
    7 avril 2018 - 13 h 06 min

    ce qui apartient.a cesar reviendra a cesar . lilabass lbass ntaâ nas ariane!!

    13
    6
    Clair-obscur
    7 avril 2018 - 11 h 11 min

    De quelle culture algérienne parlez-vous??
    Nous sommes tristement, et ce depuis des années, occupés à vendre notre âme au diable salafiste Wahabite…on n’en a rien à faire de notre patrimoine car la route vers le paradis éternel passe par l’Arabie saoudite et sa culture…

    15
    11
    Med Benhamou
    7 avril 2018 - 10 h 26 min

    Il faut que l’Algerie évite dans ce cas précis d’appliquer la réciprocité surtout quand on sait que dans ce registre de la préservation du patrimoine, le Maroc excelle par ses labels femme-mulet, Tourisme sexuel, Pédophilie, soumission etc…

    15
    10
    Anonyme
    7 avril 2018 - 9 h 54 min

    Ce qui prouve qu’isolés par l’histoire dans leur petit coin en Afrique, ils n’ont en réalité qu’une histoire et une culture assez pauvres. Ceci dit, si les Américains de New York sont aussi peu au fait de l’histoire de l’Afrique du Nord, nous n’y pouvons pas grand chose si ce n’est déposer systématiquement un correctif auprès des institutions concernées.
    L’institut du monde arabe à Paris totalement inféodé au makhzen est pour beaucoup dans ses tentatives de falsification de l’histoire.
    Il faut mettre en place un système de veille auprès du Ministère de la culture pour dénoncer systématiquement ses atteintes au patrimoine algérien.

    16
    8
      hannah777
      8 avril 2018 - 19 h 50 min

      Je rappelle à tous les algériens que notre état à inscrit dans la loi notre droit à intervenir même en tant que simple citoyen pour la protection de notre patrimoine qu’il soit matériel ou immatériel ; la loi relative à la protection culturelle dite loi 18-04 permet à n’importe quel algérien ou association ou institution algérienne ,ou qu’ils soient (en algérie ou à l’étranger) de saisir le ministère de la culture et d’envoyer directement au ministre de la culture une requête pour dénoncer toute atteinte ou spoliation de la culture algérienne.
      Chers concitoyens algériens: faites le! demandez à vos amis et familles de le faire! Inondez le ministere de la culture de lettre , appels, emails! c’est notre droit: abusons en pour uune fois que nous pouvons faire quelque chose! il en va de notre patrimoine, de nootre identité. Ne laissons pas les marocains nous dépouiller sans réagir. defendons tous ensemble notre histoire et notre identité car si nous peuple algériens ne faisons rien, nous serons laminés par le rouleau compresseur-spoliateur de ces affamés malhonnêtes de l’ouest.

      Réagissons et viite car on est déjà sur la mauvaise pente, c’est une question de temps!!

      9
      2
    Bougamouss
    7 avril 2018 - 8 h 32 min

    Sans oublier que le canapé (Seddari) Algérien est devenu « salon marocain »! et tout le monde l’accepte!!
    Alors qu’on a toujours appelé ça « seddari » ou « salon arabe ».

    14
    9
    Mohand
    7 avril 2018 - 7 h 56 min

    Ils se l’approprient parce que nous on ne s’y intéresse pas. Nous nions notre Histoire, notre patrimoine, notre culture. Au lieu d’accabler les voleurs, il faut se demander où sont ceux qui sont chargés de le garder ce patrimoine. Je suis algérien et je suis le premier désolé de cette situation, mais si quelqu’un d’autre parle de Juba, de Fergani, de la musique algérienne ou de la robe kabyle ou constantinoise, je ne vais pas me plaindre.
    Voilà où mène l’amnésie….

    24
    6
    Anonyme
    7 avril 2018 - 7 h 25 min

    le pouvoir algerien a renie cheikha rimitti morte en exil et a ignore d autres tels slimane azem …….!Que devient cheikha habiba el abbassia ? cheikha rabla ? Cheikh kaielfouh ?cheikha zohra el rilizania avec sa célèbre chanson  » amoula baghdad  » ?CCheikh Ben tobal chantre de la musique classique andalouse ? Cheikha hadda ? rien a l horizon ! et c est normal que nos voisins profitent du vide laisse par notre pourvoir culturel en place ! Quant on nomme un ministre le matin et on le dégomme le soir c est qu on est perdu !

    19
    5
    Anonyme
    7 avril 2018 - 6 h 30 min

    Vous avez oublié de mentionner les pièces antiques ( trésor archéologique) volées par les marocains.
    Le mekhzan est en train de vider l’Algérie.Les services de sécurité sont où

    Cela prouve que l’Anarchie gère le pays.

    18
    11
    Anonyme
    7 avril 2018 - 6 h 23 min

    Il ya ceux qui veulent vendre l’Algérie . Le silence des responsables Algériens est intriquant.

    20
    5
    Anonyme
    7 avril 2018 - 5 h 51 min

    Pourquoi se gêné quand ont laisse la porte ouverte? La faute revient en grande partie aux responsable qui n,ont pas su préserver les biens de la famille et pourtant tous savent que quand on laisse les portes oûvertent aux vents sans garde ,le s voleurs n.ont qu’à se servirent sans crainte ! Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure et réclamer les biens volées et faire en sorte qu’ils soient bien gardés !!

    21
    6
    Mourad
    7 avril 2018 - 5 h 35 min

    A nous de défendre notre trésor : il faut répondre immédiatement et publiquement des qu’un vol est signalé ou découvert : écrire, téléphoner aux musées, agences de spectacles ou défilés pour corriger les mensonges. Que fait cette fameuse agence, supposée défendre les droits d’auteurs : appeler cette agence pour demander une action légale contre ces vols et le signaler également aux Consulats.

    20
    5
      Dzqueen
      2 septembre 2018 - 13 h 31 min

      Exactement on ne peut pas compter sur notre état qui se noient dans ses billets sans se soucier de la patrie il faut mobiliser le peuple algérien et apprendre aux nouvelles générations ce qu’elles doivent protéger à commencer par les réseaux sociaux vu que le monde est grande et nous sommes petits notre message doit avoir de l’ampleur j’ai pense créer un hashtag pr le rependre partout via les célébrités algériennes

    Anonyme
    7 avril 2018 - 5 h 05 min

    Pendant que le makhzan pille nos habits traditionnels, nos Chaines TV brillent par leur absence. Ces chaines préfèrent promouvoir les tenues des wahhabites.
    ces chaines ne font aucun effort pour promouvoir notre patrimoine culturel et historique.
    Le massacre de notre culture est inconcevable

    22
    6
    Lykopen
    7 avril 2018 - 4 h 57 min

    Les Mokoko n’ont pas fait que détrousser le patrimoine algérien. Il ont réussi l’exploit, avec leurs parrains français à spolier même le grand Ibn Khaldoun. Sa monumentale  »Histoire des Berbères » a été traduite par un mokoko du nom de Abdesselam Cheddadi qui a, avec outrecuidance et sans vergogne, porté atteinte à cet immense auteur, en s’accordant la liberté de changer le titre de l’ouvrage et de donner ainsi libre cours à ses lubies de faussaire de l’Histoire, avec le concours de la Pléiade, en l’intitulant : Livres des exemples
     »Première partie : Histoire des Arabes du Maghreb. Seconde partie : Histoire des Berbères, seconde nation des habitants du Maghreb ».
    Il est remarquable de constater jusqu’où l’arabisme borgne peut mener. Donc, d’après le Mokoko historien de pacotille, Ibn Khaldoun a écrit que les Berbères sont la seconde nation des habitants du Maghreb. On ne demande pas au Mokoko qui est donc la première nation de ce Maghreb imaginaire. Des Boschimans probablement ! Et Gallimard, avec son édition, la très pantouflarde et aristocratique  »La Pléiade » a cautionné cette tartuferie.C’est pour vous dire… Sky is the limit ! Alors des robes, des bijoux typiques, des recettes culinaires, de la musique etc. ce n’est rien, puisque même Juba II est devenu roi Maure, alors qu’il est descendant direct de la Dynastie Massyle qui est amazighe Numide et non Maure. Juba II est présenté ainsi parce qu’il avait un palais royal à Volubilis, sa capitale a toujours été Cherchell. Il a aussi développé la production de la pourpre aux Îles Canaries, dont le nom vient du mot amazigh  »aknar ».

    19
    11
    Anonyme
    7 avril 2018 - 4 h 45 min

    Ils ont volé même les bijoux kabyles et la tenue Chaoui.

    Avons nous un ÉTAT ou un semblant d’ÉTAT.

    21
    7
    rob
    7 avril 2018 - 3 h 52 min

    … Depuis 62 notre hukuma nous dise qu’ ‘on est arabe et on rien à foutre de la culture berbère, culture introduit par les français pour nous diviser. On veut donner ce patrimoine à qui le veux. On veut s’en débraser depuis longtemps. D’après les rumeurs les saoudien vont nous donner la Kaaba. Ils veulent s en débraser. Come ca on sera pleinement arabo musulman et personne ne va la contester

    21
    7
    mkidech
    7 avril 2018 - 1 h 55 min

    apparemment nos fameux responsables veulent nous faire occuper avec d’autres sujets à la touche que de riposter à ce pillage programmé. Ce que je ressens, depuis l’assassinat de notre chère houari boumedien, la fierté d’être algérien est en chute libre .

    16
    8
    Salim31
    7 avril 2018 - 0 h 16 min

    Aux yeux des ministere de la cultures succesives il n ya que le le dogme de la TAKAFA EL 3ARABIA ASSILA c et a dire de pales clones copies d orient qui peuvent represente la culture nationale _par consequent notre culture populaire algerienne est presque a peine tolere est relier a simple folklore de la populase _de ce fait tout patrimoine ou manifestation culturelle qui n obeit pas
    Leur standart arabo-regionalo -islamiste de « puretee  » absolue est rejete est mis en quarantaine __l occasion a des hyenes profiteur comme ses marocains de saute sur l occas de s appropier notre richesse culturelle _demain ils dirons que la poesie populaire leur appartient ; la faute a qui ? puisque LE CHI3R EL MELHOUNE est parle en darija et non en ARABUA ASSILA donc n ‘ a pas le merite d etre protege ni mis en valeur pour ces orientaux au pouvoir !!

    21
    9
    Quebec
    6 avril 2018 - 23 h 28 min

    Justement j ai ete etonne de voir par hasard en zappant sur la chaine amazigh marocaine une exposition de bijoux traditionnels….et quelle ne fut ma surprise de voir toute une collection de bijoux Kabyles de Beni yeni presentee par quelqu un comme etant une de leur collection …j etais ahuri devant tant d audace !!!! Les bijoux de Beni yeni sont difficiles a copier

    27
    8
    Anonymous
    6 avril 2018 - 22 h 23 min

    SCOOP.
    La mort du Roitelet M6 vient d’être confirmée. Elle a eu lieu mardi dernier à Paris et actuellement le Makhzen et la France sont en train d’examiner les procédures d’annonce et celle de son remplacement par son fils de 16 ans.
    Enfin un chien de moins sur cette terre et une bonne nouvelle pour le peuple du Sahara occidental.

    21
    14
      Anti khafafich al jazairi
      7 avril 2018 - 17 h 54 min

      Que PD6 soit mort ou vivant on s en tape, son “fils” sera pire que lui et hassassin 2 réunis puisque la pourriture va en s accentuant biologiquement parlant . Ce qu il faut c est la mort du grand Makhnaz

      4
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.