Un partenariat algéro-émirati pour la création d’une société mixte de sidérurgie à Annaba

sidérurgie Algérie EAU
La société sera soumise à la loi algérienne. New Press

Une société mixte de sidérurgie, représentant un investissement de 1,6 milliard d’euros, sera créée à Annaba dans le cadre d’un partenariat algéro-émirati, a indiqué dimanche le directeur de la communication du groupe Sider Annaba, Hicham Bamoune.

Avalisé fin mars par le Conseil des participations de l’Etat, la société, soumise à la loi algérienne, sera installée sur le site du complexe El-Hadjar, dans la commune de Sidi Amar, sous l’appellation Emarat Dzayer Steel, a indiqué la même source.

Dans ce partenariat, le groupe Sider détiendra 31% des actions de la société, le complexe Sider El-Hadjar 20% et le partenaire émirati Groupe Dzayer Emarat 49%, a indiqué la même source, qui a relevé que cet investissement est «stratégique et ambitieux pour l’industrie sidérurgique algérienne».

La part de 20% du complexe Sider El-Hadjar, qui accueillera cette société mixte sur 120 hectares, est constituée d’un ensemble d’équipements et structures relevant du complexe.

La future société mixte produira des produits sidérurgiques, dont des tubes et des laminés avec une capacité annuelle de plus de 1,3 million de tonnes dans une première phase, est-il indiqué.

Outre la promotion de l’industrie sidérurgique, ce projet générera 1.600 emplois directs et permettra la réintégration de l’unité de fabrication de tubes sans soudure au tissu sidérurgique d’Annaba par l’intégration de 400 travailleurs relevant de cette unité.

Le complexe Sider El-Hadjar, qui accueillera Emarat Dzayer Steel, occupe un terrain de 840 hectares et emploie 5 000 travailleurs et produit 260 000 tonnes par mois de produits sidérurgiques.

R. E.

Comment (5)

    A3zrine
    10 avril 2018 - 22 h 44 min

    Comme les Indiens, ils vont à leur tour s’engraisser et repartir avec un joli magot, et qui règle la dette laissée, ça sera encore l’argent du pétrole.
    Quand est ce que ces bédouins enturbannés sont passés sur un lieu et ont fait du bon travail? Jamais, je ne m’en souviens pas, sauf peut être en Europe où ils casquent de leur poche.




    3



    0
      Anonyme
      11 avril 2018 - 2 h 09 min

      Là où ils passent,… c’est le désert total !




      1



      1
    Anonyme
    9 avril 2018 - 19 h 03 min

    Je ne comprends pas une chose, pourquoi toujours des Emiratis, il n y plus d’allemands,hollandais,japonais…etc.




    5



    1
      Anonyme
      11 avril 2018 - 2 h 07 min

      Peut-être bien parce que les pays cités occupent les premières places dans le classement mondial des pays les moins corrompus….




      2



      0
    BabElOuedAchouhadas
    9 avril 2018 - 7 h 20 min

    Tant que l’Algerie continue à fréquenter tous ces traîtres de bedoins des pays du Golfe nous n’avancerons jamais comme le voulait la déclaration du 1er Novembre 1954.




    10



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.