Agressions israéliennes à Gaza : la CPI évoque des poursuites judiciaires contre les auteurs

CPI poursuites judiciaires contre Israël
RSF a condamné les tirs délibérés de l'armée d'occupation. D. R.

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a appelé dimanche à mettre fin au bain de sang orchestré par l’occupation israélienne dans la bande de Gaza, affirmant que la cour pourrait juger les auteurs pour «crimes de guerre», a indiqué un communiqué de la cour. «Le recours à la violence doit cesser», a déclaré Fatou Bensouda dans le document. «Toute personne qui incite ou participe à des actes de violence, en donnant des ordres, en exigeant, en encourageant ou en contribuant de quelque manière que ce soit à la commission de crimes relevant de la juridiction de la CPI est susceptible d’être poursuivie devant la CPI», a-t-elle mis en garde.

Israël fait face à de vives critiques des organisations de défense des droits de l’Homme pour son recours à des balles réelles contre les manifestants de la «marche du retour» organisée par les Palestiniens. L’Union européenne et l’ONU avaient demandé l’ouverture d’une enquête indépendante, après la journée du 30 mars lors de laquelle 19 Palestiniens avaient été tués. Samedi, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) a condamné «les tirs délibérés» de l’armée d’occupation israélienne contre des journalistes palestiniens, appelant au lancement d’une enquête indépendante et à la condamnation des auteurs de ce crime contre la liberté de la presse.

Vendredi, au cours d’une nouvelle journée de manifestations, 9 Palestiniens, dont 1 journaliste, ont été tués. Au total, le bilan du ministère de la Santé de Gaza fait état de 30 Palestiniens tués depuis le 30 mars. «La Ligue arabe souhaite l’intervention de la Cour pénale internationale de La Haye pour enquêter sur la mort des Palestiniens en marge des manifestations de la semaine dernière», a déclaré récemment Ahmed Aboul Gheit. Il a, en outre, souligné le 4 avril que son organisation souhaitait que la CPI enquête sur la mort des 18 Palestiniens tués par les forces d’occupation israéliennes à Gaza. Lors de la commémoration de la journée de la Terre, des milliers de Palestiniens, dont des femmes et des enfants, ont manifesté pacifiquement à Gaza. Le droit au retour des réfugiés palestiniens est inscrit dans la résolution 194 de l’ONU.

R. I.

Comment (3)

    mouatène
    10 avril 2018 - 9 h 16 min

    allez chiche !!!!  » mesdames et messieurs  » du CPI, montrez nous que vous n’estes pas à la solde du sionisme comme vos gouvernements. pour une fois dans l’histoire de la justice internationale jetez vos masques et prenez votre courage à deux mains et foncez ! l’avenir nous le dira car on suit de pré tous les évènements.

    Anonyme
    9 avril 2018 - 8 h 43 min

    La Ligue arabe souhaite l’intervention de la Cour pénale internationale de La Haye; La cour pourrait juger les auteurs pour «crimes de guerre», Vives critiques des organisations de défense des droits de l’Homme,
    Du blabla destiné à couvrir les crimes sionistes; cette cour si prompte à s’auto-saisir quand il s’agit de condamner les dirigeants africains ou ceux opposé à la politique atlanto-sioniste ne fera rien contre ses maitres pas plus que les aboyeurs de la ligue arabe. Quant aux organisations de défense des droits de l’Homme, la plupart sont des officines de services occidentaux, rien à attendre de ces autres aboyeurs.

    6
    2
    Felfel Har
    9 avril 2018 - 1 h 33 min

    Le CPI ne fera rien car il n’y a plus de justice ici bas, quand les Occidentaux oublient les valeurs qu’ils ont érigées en dogmes et qu’ils prennent le parti de l’agresseur contre ses victimes. Ils s’entêtent à voir dans le conflit israélo-palestinien une guerre de religion alors que c’est un cas classique de colonisation dont ils sont les premiers responsables. Au lieu de chercher à réparer leur erreur, ils persistent et signent leur traitrise. Il est bon de rappeler ici que ce sont de bons chrétiens qui sont responsables de l’Holocauste, pas les Palestiniens, ni les musulmans. L’Occident s’emploie maintenant à laisser Israël massacrer des Palestiniens et à lui offrir protection et immunité en muselant le CPI. Il ne faut rien attendre de ce côté-là.

    14
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.