Benghebrit appelle les DE à expliquer les nouvelles mesures aux partenaires sociaux

directeurs de l'éducation partenaires sociaux
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit. New Press

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a appelé, dimanche, les directeurs de l’éducation à se réunir avec les partenaires sociaux au niveau local en vue d’expliquer les nouvelles mesures prises concernant la grille indiciaire des traitements et régime de rémunération des fonctionnaires et de leur faire part des renseignements indispensables en la matière. Cette demande intervient lors de sa réunion par visioconférence au siège de son département ministériel, en présence de cadres de l’administration centrale, avec les 50 directeurs de l’éducation de wilaya, accompagnés de chefs de service des ressources humaines, lors de laquelle des détails «précis» sur les mesures de promotion qui suivent l’application de la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, concernant l’application du décret présidentiel n°14-266 du 28 septembre 2014, modifiant et complétant le décret présidentiel n°07-304 daté du 29 septembre 2007 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires, indique un communiqué du ministère.

Abordant les nouveautés qu’a connues le secteur de l’éducation nationale au niveau socioprofessionnel, la ministre a également fourni des explications sur l’importance des «répercussions positives» qui impacteront le bon fonctionnement des établissements d’éducation, en conférant «équilibre et cohérence à la grille salariale». S’agissant de l’aspect pédagogique, Mme Benghebrit a appelé les directeurs de l’éducation à «prendre toutes les mesures et à réunir les conditions propices à l’accompagnement des élèves au cours du 3e trimestre, ainsi qu’à la prise en charge de leur aspect psychologique», a encore ajouté le communiqué. Elle a, à cette occasion, mis l’accent sur la nécessité de «la gestion de proximité à travers l’organisation de rencontres périodiques avec les directeurs des établissements d’éducation et les coordinateurs des organes d’inspection, en vue de suivre le déroulement et le rattrapage des cours», soulignant que «le choix de la numérisation du secteur ne peut qu’être entamé, tout en y allant de l’avant, et que l’opération doit être poursuivie à travers la mobilisation de tout un chacun pour la mener à bien. A ce titre, elle a exhorté les participants à poursuivre la sensibilisation des parents d’élèves en vue de les inscrire dans l’espace qui leur est dédié dans la plateforme informatique du secteur de l’éducation nationale et à bénéficier des prestations qu’il offre.

Auparavant, le ministère de l’Education avait publié la nouvelle grille indiciaire des grades et le régime de rémunération des corps spécifiques de l’éducation nationale, en application de la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. «En application de la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et dans le cadre de l’information de proximité, le ministère de l’Education nationale met à la disposition de tous les fonctionnaires une nouvelle grille indiciaire des grades et le régime de rémunération des corps spécifiques de l’éducation nationale, prévu dans le décret exécutif 08-315, modifié et complété par le décret exécutif n°12-240 du 29 mai 2012», a précisé le ministère. Le ministère a procédé également à la mise en œuvre du décret présidentiel n°14-266 du 28 septembre 2014 modifiant et complétant le décret présidentiel n°07-304 du 29 septembre 2007 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires. Selon la nouvelle grille, les travailleurs du secteur bénéficieront de promotions qui concerneront l’ensemble des catégories, à savoir les enseignants des trois cycles (primaire, moyen et secondaire), outre les fonctionnaires, conseillers de l’éducation, directeurs et inspecteurs.

R. N.

Comment (2)

    malikben
    9 avril 2018 - 20 h 18 min

    et la pédagogie abrutissante? Ce n’est pas les 3 sous que vous ajoutez à votre administration qui vont régler le grave problème de la chute libre du niveau des programmes qui bloquent l’intelligence et la créativité. optez s’il vous plaît, pour une vraie école pour nos enfants !




    2



    0
    PREDATOR
    9 avril 2018 - 14 h 50 min

    TOUT EST PRIS EN OTAGE DANS CE PAYS
    IL SUFFIT DE MONTRER CES BICEPS ET VOUS VOILA SERVIS
    ET DIRE QU’ON A TRIMÉ POUR CE PAYS ET ON SURVIT AVEC UN SALAIRE MISÉRABLE




    1



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.