100 millions de dinars pour la promotion du rite malékite

contribution oulémas algériens rite malékite
Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohammed Aïssa. New Press

Une enveloppe de 100 millions de dinars sera dégagée pour la promotion des travaux des oulémas algériens portant sur le rite malékite, a indiqué mardi à Aïn Defla le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohammed Aïssa. Une enveloppe de 100 millions de dinars sera consacrée notamment à l’impression des travaux des oulémas et des chercheurs algériens qui contribuent à faire connaître le rite malékite à travers les âges, a affirmé le ministre qui présidait l’ouverture, en fin de matinée, de la 14e édition du colloque portant sur ce rite.

«La contribution des oulémas algériens au rite malékite reste méconnue», a estimé M. Aïssa, soutenant que cette tendance cultuelle qui renvoie au référent religieux national «est ancrée au sein de la population depuis de nombreux siècles». «Il est on ne peut plus fondamental de montrer que les oulémas algériens ont de tout temps œuvré à instaurer une pratique de la religion non figée ouverte au savoir et à la connaissance, bannissant toute forme d’extrémisme», a-t-il observé dans ce contexte.

R. N.

Comment (8)

    Anonyme
    11 avril 2018 - 11 h 45 min

    Et pourquoi pas 100 millions de dinars et le tout le budget du ministère des affaires religieuses pour séparer le religieux de l état,faire des ateliers et des conférences pour expliquer que l état est au dessus de toutes les religions et que chacun est libre de sa foi en telle telle secte ou de ne pas croire??
    Les Oulémas algériens ont été les pires conseillers et alliés du pouvoir depuis le déclenchement de la révolution.
    L état devrait avoir d autres chats à fouetter que de diriger la foi des citoyens.

    5
    1
    Anonyme
    11 avril 2018 - 9 h 47 min

    Malgré la propagande massive des organisations islamiques, de plus en plus de gens commencent à reconnaître l’islam pour ce qu’il est en réalité : une énorme tromperie.
    L’islam n’est pas une religion, quel que soit le barème auquel on se réfère. Il s’agit d’un culte militant, politique et barbare créé par un homme, Mohamed. L‘islam est la plus grande menace qui pèse sur l’humanité. Le trésor islamique alimenté par la rançon du pétrole a la haute main et propage l’islam au détriment de la démocratie et de la liberté, avec la collaboration des idiots utiles. L’islam esclavagiste a été transformé en une forme plus virulente d’islamo-fascisme ; c’est un ennemi endurci et implacable de la liberté. Les peuples libres doivent agir maintenant et endiguer la vague de cette menace mortelle. Demain il sera peut-être trop tard. La liberté est trop précieuse pour l’abandonner par complaisance, par rectitude politique ou par lâcheté pure et simple.

    8
    8
      Anonyme
      11 avril 2018 - 11 h 38 min

      Tout à fait d accord avec vous et je remercie AP d avoir publier votre commentaire.

    ferial
    11 avril 2018 - 7 h 06 min

    Pourquoi avoir attendu si longtemps ?
    Combien de générations d’algériens bousillés par le wahabisme ?

    9
    6
    Anonyme
    11 avril 2018 - 5 h 56 min

    Plutot que d’enseigner l’histoire des religions et liberer la religion de la sphère politique, voilà investir dans une secte qu’ils croient etre meilleure. Le ruisseau le plus lointain qui mène à l’ocean.

    5
    2
    anti khafafich
    11 avril 2018 - 4 h 26 min

    ce sera vraiment notre soft power en synergie avec nos traditions et nos valeurs.

    8
    5
    DYHIA-DZ
    11 avril 2018 - 0 h 09 min

    Une bonne initiative, mais soyez prudents à la manipulation des wahhabites.
    Dans sa dernière déclaration, le Ben Salmane d’Arabie Whhabite a voulu assimiler le wahhabisme au malékisme.
    Soyez prudents. On veut l’école malékite purement Algérienne, celle de nos parents et grands parents.

    10
    4
    Kahina-DZ
    11 avril 2018 - 0 h 04 min

    Il fût un temps où les égyptiens d’El-Azher venaient apprendre le vrai Islam chez nous.
    Depuis que la religion est devenue entre les mains de Ferkous le wahhabite, on assiste à la ferkousation de l’Algérie.

    12
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.