Tahar Benjelloun crache sa haine sur l’Algérie et insulte Messahel

Maroc Benjelloun
L'écrivain marocain Tahar Benjelloun. D. R.

Par R. Mahmoudi L’écrivain marocain Tahar Benjelloun, courtisan zélé du Makhzen, vient d’être une nouvelle fois mobilisé pour participer à cette nouvelle campagne d’acharnement orchestrée contre l’Algérie.

Ne sachant plus par quoi commencer dans son brûlot commandé, ce romancier à la carte, qui se présente lui-même comme un écrivain humaniste, rumine une rancœur qu’il a du mal à réprimer. «Il faut avoir les nerfs solides en ce moment pour ne pas céder aux provocations de plus en plus graves des séparatistes qui ne font qu’obéir aux ordres de l’Algérie.» Un peu plus loin, il lâche : «Il faut avoir les nerfs bien solides pour continuer à respecter le peuple algérien…» Toutes les notions se confondent dans son imaginaire : «Ce pays qui, au lieu de s’occuper de résoudre les problèmes de vie quotidienne de son peuple, au lieu d’en finir avec une politique basée sur la haine et la jalousie (…) cet Etat s’accroche à une vieille névrose qu’il cultive jusqu’à l’obsession.»

Plus insultant, il s’attaque bassement à Abdelkader Messahel : «Son ministre des Affaires étrangères qui, comme dirait Jean Cocteau, porte son âme sur son visage, est englué dans la hargne qui le pousse à faire feu de tout bois pour porter atteinte à la dignité et à l’honneur du Maroc.» Il ne dit pas que la dignité et l’honneur du Maroc étaient réduits au trafic des stupéfiants.

Pour Tahar Benjelloun, si «toute une génération d’Algériens et de Marocains qui ont aujourd’hui vingt ans ne connaissent rien des deux pays», c’est à cause des frontières fermées par l’Algérie et à cause d’une animosité «entretenue par tant de moyens».

Egrenant les conflits ayant opposé les deux pays voisin, l’auteur de L’Enfant de sable falsifie sciemment l’histoire, en chargeant encore l’Algérie d’avoir provoqué «la guerre des sables» en 1963. «J’étais étudiant et le Maroc fut obligé de répondre à une énième provocation de l’armée de Ben Bella», écrit Benjelloun.

Reprenant machinalement tous les clichés usités par la propagande du Makhzen, Benjelloun croit expliquer aux lecteurs (comme dans son essai commandé : Le Racisme expliqué à ma fille) la genèse de la question sahraouie : «Miné par la jalousie et la haine systématique de la monarchie, ces deux dirigeants (Boumediene et Bouteflika, ndlr) vont s’employer à pourrir les relations entre les deux pays, allant jusqu’à applaudir à Casablanca le projet de récupérer les territoires du sud, occupés à l’époque par l’Espagne, et le lendemain renier leur appui et créer à toute vitesse un mouvement de libération de ces mêmes territoires. Depuis, l’Union du Maghreb est en panne (sic) et ce conflit artificiel est utilisé tout le temps par l’Algérie pour empêcher le Maroc de vivre en paix.» (resic)

Pour lui, tout ce qui s’écrit dans son pays sur cette histoire est insuffisant. Il exhorte les hommes politiques marocains de cette époque à apporter leur témoignage «pour que les jeunes générations soient informées sur l’origine et les soubassements de ce que la presse étrangère appelle “le conflit du Sahara Occidental”». Il leur demande de réclamer Tindouf qui était, selon lui, marocaine avant d’être annexée à l’Algérie par la France coloniale et serve aujourd’hui de camp «où sont parqués des gens qui survivent dans le mensonge et les promesses de l’Etat algérien».

S’ensuit une longue lamentation tirée de l’historiographie marocaine : «Le Maroc a accepté les frontières telles qu’elles avaient été dessinées par le colonialisme. Tout cela dans l’espoir de vivre dans la paix avec le voisin et frère de l’Est. Erreur ! Nous vivons aujourd’hui encore les séquelles de cette erreur. Le 18 décembre 1975, Boumediene donne l’ordre à l’armée d’expulser 45 000 familles de Marocains installés depuis des décennies dans ce pays, expulsions exécutées en quelques heures dans des conditions horribles.» On croit lire dans un rapport d’Amnesty International sur le rapatriement des réfugiés subsahariens !

R. M. 

Comment (100)

    Rezki Djerroudi
    14 avril 2018 - 19 h 36 min

    Que pouvons-nous attendre d’un scribouillard à la carte à la solde du Makhzen. C’est indigne et vous donne la nausée d’en parler. C’est malveillant pour un autoproclamé scribouillard de son espèce de défendre l’indéfendable. Honneur à vous les Diouri et autre Serfati frères marocains qui n’ont pas voulu cautionner la démarche de Hassen II à l’époque auquel ils ses sont opposés. Oû étiez-vous pauvre Bendjelloun!




    5



    4
    anti slavery
    11 avril 2018 - 22 h 21 min

    En tant que marocain cette prothèse buccale du Roi escroc,me fait honte,il ne fait que regurgiter ce que le règime agonisant lui fait avaler,ce sans scrupules doit se departir de son titre d’ècrivain pour celui de peroquet tèlècommandè,donc aucune crèdibiltè depuis qui a goutè aux bonbons Momo Sick.




    19



    5
    mouatène
    11 avril 2018 - 20 h 39 min

    bendjelloun !!!!! yaou tab edjnanek !!!! tu n’y peux rien !!!! chez nous les anciens disent  » élli talgah gaade aala aamoud, goullou mabrouk el aaoude  » (quand tu trouve quelqu’un assis sur un manche à balai, tu lui souhaite bonne monture), et c’est ton cas. il est utile de te rafraichir la cervelle : tu semble oublier que tu descends de la tribu des baiseurs de mains, et quelles mains !!!, des batards, glaoui et médiouri. documentes toi ya chikh, ma tahchémche.




    13



    7
    kamel
    11 avril 2018 - 19 h 46 min

    Je ne sait pas ce que vous en pensez mais ce type , à un air de
    lieberman , peut etre un cousin ,plus serieusement , en parlant de peuple , que fait ce type pour sauver les pauvres enfants de Marrakech , livrer à la prostitution ??? .
    Monsieut tarrate (chevre en kabyle), vous devriez avoir honte , aller plutot ecrire des livres sur la
    misère humaine , dans laquelle vivent des millions de Marocains et Marocaines, je souhaite que ce peuple de debarrasse des jougs de ce régime et la nous pourrons devenir voisins,sans frontiere .




    14



    8
    Mohamedz
    11 avril 2018 - 17 h 30 min

    Tahar Ben Gourion est dans son rôle et personne n’y peut rien sauf aller le chercher dans sa résidence de Belfort.




    10



    5
    BabElOuedAchouhadas
    11 avril 2018 - 17 h 27 min

    Le peuple algérien est en deuil ce soir alors que les chiens de marokis sont en train de jouir de la mort de nos 257 Martyrs (consulter les commentaires des marikochiens sur les Sites Yabiladi et ma360 pour s’en convaincre).




    13



    6
    karimdz
    11 avril 2018 - 15 h 50 min

    Cet individu immoral, cet esclave de sa médiocrité mimi 6 peut cracher son venin de crapeau, il n atteint pas la cheville de l Algérie.

    Quand on collecte autant de privilèges au grand bordel du marouk, on comprend mieux pourquoi ce chantre du béniouiouisme défend corps et âme son maitre et sa propagande nauséabonde.

    Il omet de dire que le makhzen sionisé a sacrifié le nord du marouk en échange du sahara occidental et que son pays a toujours brillé par sa traitrise hier quand les algériens étaient envahis par la France, hier avec la guerre des sables où sa médiocrité hassassin 2 voulait agrandir son grand bordel et encore aujourd hui en soutenant le terrorisme dans le sahel.

    Nous n avons aucun avenir avec ce pays, la frontière doit rester fermé, et nous demeurerons très vigilants avec ces vendus.




    14



    4
      Zzn
      11 avril 2018 - 21 h 05 min

      اللهم لا عتراض
      اللهم هرحم موتانا وموتى المسلمين هذا ما يقوله المغاربة لان لا تشفي في المووكل نفس ذائقة الموت
      Au lieu de s’attaquer aux marocains, il faut analyser les déclarations des responsables algériens qui prétendent qu’ils n’ont aucune responsabilité et cet accident montre le contraire et c’est une réponse aux déclarations du ministre au France 24 =peut être que c’est un avertissement devin pour nous marocains et le makhzen en premier tout malheur des algériens est considéré comme le notre et le sang des algériens est cher comme le notre ce qui nous a toujours poussé à calmer et gérer toute situation de crise avec nos frères algériens car l’Algérie n’est pas son ministre qui n’est qu’un homme donc un passager et l’Algérie reste et la fraternité et le bon voisinage aussi , ils seront de retour par la volonté de Dieu qui a uni nos 2 peuples depuis toujours
      Qui sème le vent récolte la tempête et qui sème la haine entre les hommes sera sa première victime rien qu’avec son âme




      5



      5
    Anonyme
    11 avril 2018 - 14 h 52 min

    L ALGÉRIEN EST RÉVOLUTIONNAIRE DE NATURE DEPUIS LA NUIT DES TEMPS CONTRAIREMENT AUX MAROCAINS QUI SE SOUMETTENT A LEURS MAITRES DU MOMENT (sonnantes et trébuchantes ) …




    14



    5
    Mohamed El maadi
    11 avril 2018 - 14 h 49 min

    Ce type est un fourbe et une m… intégrale. On ne vous respecte plus depuis longtemps depuis 63 exactement.




    10



    2
    Anonyme
    11 avril 2018 - 13 h 48 min

    Et le prochain président après le PRÉSIDENT ADDELAZIZ BOUTEFLIKA vous pourrira encor plus la vie gens du makhzen !




    15



    1
    khalilsadek
    11 avril 2018 - 13 h 47 min

    … qui le pousse à faire feu de tout bois pour porter atteinte à la dignité et à l’honneur du Maroc.»
    ha ha ha ha , vous aurez fait mieux en qualité d’intellectuel d’écrire sur cette dignité et l’honneur bafoues du peuple marocain par sa monarchie.
    Puisque vous parlez d’histoire, pourquoi ne pas parler de la particippation du royaume du maroc au amssacre des algeriens le 8 mai 1945 ainsi que la particippation des TABORS marocains au cotés de l’armée française durant la revolution du peuple algerien .
    Quand a la guerre des sables, vous avez pas honte…….




    10



    2
    rem
    11 avril 2018 - 13 h 42 min

    un jour il le regrettera bien




    6



    0
    séhab
    11 avril 2018 - 13 h 11 min

    Tahar Belmedjnoun c’est normal qu’il dit n’importe quoi puisse que il ai

    madjnoune c’est pas de sa faute il fait parie des madjnounins de MOMO 6




    6



    2
    Anonyme
    11 avril 2018 - 10 h 50 min

    Je pense qu il faut ignorer ce falsificateur de l histoire……je lui rappelle que le Makhzen marocain n est pas a son premier essai de vouloir avaler un pays voisin….ils l ont deja fait en declarant la Mauritanie comme terre Marocaine,le peuple Mauritanien s est battu sous la conduite du militant Mokhtar Ould Dada pour vaincre en fin de compte grace a l appui du peuple Algerien et Tunisien.
    voici les preuves.




    11



    1
    Boumed
    11 avril 2018 - 9 h 04 min

    Qu’on pense notre écrivain à nous, Mr Kamel Daoud,qui il n’y a pas si longtemps déclarait « je suis marocain », attend t’il une agression franco-marocaine contre notre pays, pour revenir à la réalité et comprendre que nous n’avons ni Akhois, ni amis??? Nous ne sommes pas anti marocain certes, mais l’Algérie est la ligne rouge à ne pas dépasser, le peuple algérien est pacifique, il n’aime pas la guerre, dieu nous en préserve, mais si on nous l’impose ,L’Algérie d’aujourd’hui n’est pas celle de 1963, l’histoire est là pour le prouver, on n’est pas des poltrons.




    28



    2
    Ain-Snober
    11 avril 2018 - 8 h 59 min

    Ce type est un pseudo intellectuel de salon fabriqué par les médias français, car il écrit ce que les français, bien installés dans leurs paradigmes orientalistes voire neo-colonialistes, aiment lire sur le monde arabe et l’islam. J’ai commencé une fois à lire un de ses livres, je l’ai jeté au bout de la 20eme page, tellement l’histoire était indigeste et invraisemblable (une vilaine vision marocaine de la société qui ne correspond en rien à notre réalité et notre monde) Dans les faits ce pseudo-intellectuel n’est qu’un ver de terre rompant, un vil rejeton de la propagande et la fantasmagorie marocaines et est donc un ennemi irréductible de l’Algérie et il faut le traiter comme tel.




    32



    3
    EL NEMS
    11 avril 2018 - 8 h 19 min

    Mohammed Ben Salman, Harriri et Mohammed VI qui envoient une photo de leur rencontre à Paris le 9 avril est un résumé du message qui est envoyé.
    Voilà les 3″ jeunes » de votre monde, avec lesquelles nous gouvernerons,et nous vous gouvernerons d’autant plus car ils sont acquis à nos idées et à nos thèses.
    Tout d’un coup pour les médias les royaumes théocratiques deviennent sexy et l’image de 3 gugusses en escapade à Paris montre mieux que n’importe quel beau discours leur casting dans la déstabilisation et la veulerie de ces dirigeants.

    L’Algérie doit sortir de sa naïveté et nos représentants, refuser d’être interviewés d’une façon agressive comme si ils étaient en accusation.
    Bravo à Messahel: calme, pondération et fermeté.
    Qu’il soit la bête noire du makhzen et de ses aboyeurs me va tout à fait.




    25



    5
      Daddy
      11 avril 2018 - 11 h 03 min

      @ EL NEMS, concernant la photo de Selman, hariri et momo, il faut juste retenir que chaque année l’Arabie saoudite donne au Liban au Maroc (et à l’Égypte) 15 milliards de dollars!!….Said Hariri est une marionnette entre les mains saoudiens, et le momo du Maroc est l’obligé serviteur-mercenaire des saoudiens, donc cette photo montre juste le BOSS Selman et ses 2 VASSAUX obligés et serviteurs, ET ces 3 individus ne reflètent pas la dignité et encore moins la liberté, ils reflètent plutôt la perfidie, la soumission, la lâcheté et le mercenariat. DIEU MERCI l’Algérie ne reçoit aucun dollar des saoudiens et l’Algérie ne fait aucune guerre pour le compte des wahhabites et nous n’attendons rien d’eux, ni argent ni soutien, donc pas besoin de TAPINER pour se montrer en photo avec le chef wahhabites fléau du monde musulman.




      18



      1
    BEKADDOUR MOHAMMED
    11 avril 2018 - 8 h 00 min

    LE VOISIN : Ses droits ET devoirs. L’Utopie « Umma » est utopie. Ni grand ni petit « Maghreb ». Organisation RATIONNELLE des Maisons. Le Belge aime les frites, le Français aime le pinard… Le Marocain lèche, El Jazaïri frappe du poing ! Ben Jelloun « H » a volonté, moi El Jazaïri je supprime H, l’alphabet latin d’origine arabe araméenne n’a plus que 25 lettres, car H c’est aussi Hassoud, Malveillant comme Satan !




    26



    3
    Rascasse
    11 avril 2018 - 7 h 44 min

    Du grand n’importe quoi: deux questions : pourquoi il n’y a aucun algérien d’origine ou marocain née en Algérie au pouvoir au Maroc ? ( le numéro deux est marocain de souche et le numéro un et tant d’autre numéro sont tous nés au Maroc ) deuxième question pour nos écrivains cette fois ci : pourquoi vous ne remettez pas à sa place cet égaré ?




    29



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.