Lait : le gouvernement prend des mesures pour résorber les pénuries

mesures lait en sachet
Dès que les commerçants sont approvisionnés en lait, c'est la ruée. New Press

Le gouvernement a décidé d’augmenter les quantités de poudre de lait fournies par l’Office algérien interprofessionnel du lait (Onil) aux laiteries publiques et privées pour faire face aux pénuries de lait en sachet sur le marché, a indiqué le Premier ministère dans un communiqué publié jeudi repris par l’agence de presse officielle APS.

Le Premier ministère précise que «les laiteries du Groupe public industriel de production du lait et de ses dérivés (Giplait) verront leur approvisionnement en poudre de lait passer de 7 000 à 10 000 tonnes par mois, ce qui engendrera l’augmentation de leur production de lait en sachet de 2 millions à près de 4 millions de litres par jour».

Les laiteries du secteur privé verront elles aussi leur approvisionnement passer de 7 500 à 9 000 tonnes par mois, ajoute la même source.

Ces mesures de «saturation du marché» seront accompagnées de «l’application ferme de la loi contre tous les auteurs de détournement de la poudre de lait fortement subventionnée par l’Etat au bénéfice des consommateurs», affirme le Premier ministère.

A noter que ces mesures interviennent dans un contexte marqué par des perturbations enregistrées depuis des mois sur l’approvisionnement du marché en lait subventionné.

Pour rappel, le 20 mars dernier, le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi, avait reçu des représentants du ministère du Commerce et de l’Onil. Cette réunion a abouti à un accord sur l’introduction d’une «nouvelle clause» dans la convention liant l’ONIL aux propriétaires de laiterie, faisant obligation à ces derniers de présenter un document détaillant les quantités produites et distribuées sur lequel figureront les cachets apposés par les distributeurs, dans le but de définir le circuit réel du lait subventionné. Cette démarche a pour objectif «la traçabilité de la poudre de lait à partir de l’étape d’approvisionnement jusqu’à l’arrivée du produit fini au niveau des commerçants», avait expliqué l’ONIL.

Quelque 118 laiteries réparties sur l’ensemble du territoire national, dont 15 complexes publics, sont conventionnés avec l’Onil qui dispose d’un stock stratégique de trois mois.

La Fédération nationale des distributeurs de lait avait imputé la perturbation du marché du lait en sachet à la réduction, ces derniers mois, des quotas de poudre attribués aux transformateurs. Elle avait également précisé que le taux de couverture des besoins en lait pasteurisé des wilayas du Centre (Alger, Blida et Tipasa) a reculé de 80% en 2015 à 30 et 40% début 2018, d’où les perturbations enregistrées dans la distribution.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui, a appelé récemment le ministère du Commerce à «durcir le contrôle» sur le processus de distribution du lait en sachet afin de lutter contre les perturbations.

Pour rappel, Giplait, qui compte 16 filiales au niveau national, produit 50 à 60% des besoins nationaux en lait pasteurisé conditionné en sachet, dont le prix est administré à 25 DA/litre.

La facture des importations algériennes de la poudre du lait et ses dérivés a dépassé, ces deux dernières années, un milliard de dollars/an.

Une étude publiée en 2017 par l’Association des producteurs algériens de boissons (Apeb) avait révélé que la moyenne de consommation par personne en lait pasteurisé en sachet est de 66,1 l/an.

R. N.

Comment (5)

    Anonyme
    12 avril 2018 - 20 h 13 min

    Je me pose des questions toutes simples : qu’elle est la consommation moyenne de lait pour un Algérien ?
    À la consommation moyenne , j’ajoute un ∆c.
    Je calcule la quantité que je dois importer .
    J’étudie bien la répartition des usines et tous les nœuds de distribution et je me couvre de précautions pour les Imprévus.
    Je me rends compte que c’est simple et comme hmimed est intelligent donc je me dis qu’il ruse. Est ce que finalement il n’a créé le problème juste pour le résoudre et passer pour quelqu’un qui travaille ?

    1
    1
    Anonyme
    12 avril 2018 - 16 h 52 min

    Avec plus de mille milliards de Dollars on a rien devellope ni lait ni viande rouge encore moins la blanche et le blé.Pays riche rendu pauvre par cette caste qui en plus bloque les meilleurs investisseurs nationaux et mis au devant de la scène des bricoleurs pour leur soutien aux différents mandats et aspirent a un cinquième mais cette fois par compassion vu que les reduktzts sur ke terrzin font défaut.A quand s’arrête tout et laissez le peuple souffler un peu

    6
    2
    hrire
    12 avril 2018 - 16 h 51 min

    Avec plus de mille milliards de Dollars on a rien devellope ni lait ni viande rouge encore moins la blanche et le blé.Pays riche rendu pauvre par cette caste qui en plus bloque les meilleurs investisseurs nationaux et mis au devant de la scène des bricoleurs pour leur soutien aux différents mandats et aspirent a un cinquième mais cette fois par compassion vu que les reduktzts sur ke terrzin font défaut.A quand s’arrête tout et laissez le peuple souffler un peu

    4
    2
    Anonyme
    12 avril 2018 - 16 h 47 min

    Ailleurs on jette le lait dans les égouts tellement il y a surproduction et nous c’est pénurie sur pénurie de tout.

    4
    2
    Kahina-DZ
    12 avril 2018 - 11 h 49 min

    Ils ont peur que le peuple explose. Avec la mort de nos soldats et leurs familles…La goutte fait déborder le vase.

    VIVE L’ANP
    ALLAH YEHAM ACHOUHADA

    6
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.