Menaces de Macron contre la Syrie : pourquoi l’extrême-droite a raison

France Macron
La France n’a pas une armée suffisamment puissante pour jouer le gendarme. D. R.

Par Kamel M. – L’extrême-droite française raille le président Emmanuel Macron après sa menace d’intervention militaire en Syrie aux côtés des Etats-Unis. «Non à une frappe en Syrie. Ce serait une pure folie qui déclenchera à coup sûr la vengeance d’Al-Assad contre notre pays», met en garde le site de cette mouvance Riposte Laïque, connu néanmoins pour son islamophobie maladive. «La France n’a pas à s’impliquer militairement dans une guerre civile qui ne nous concerne pas», s’indigne l’extrême-droite, qui argue que «la Syrie ne menace pas la France, contrairement à l’Etat Islamique» et de s’interroger : «Où sont les preuves d’une attaque chimique sur la Ghouta orientale ? Qui a filmé les images qui tournent en boucle sur nos écrans ?», estimant, à juste titre, que «les déclarations des ONG ne remplacent pas une enquête officielle» et que «si ce bombardement présumé est avéré, rien ne prouve la culpabilité d’Al-Assad».

Riposte Laïque note que les Occidentaux se sont «trompés d’ennemis» et que la France «est hors-jeu depuis le début du conflit car elle n’a rien compris aux enjeux, et Macron espère revenir sur la scène à coups de missiles air-sol». «Renversant !» ironise l’auteur de l’article, qui rappelle qu’«on ne lance pas un bombardement sur un pays étranger sans un feu vert de l’ONU et sans preuves irréfutables». «Macron veut lancer ses Rafale sur les installations syriennes sur de simples présomptions, affirmant sans preuves qu’Al-Assad est coupable», regrette-t-il, en considérant que «vouloir frapper, même seul, le régime de Damas, dans le seul but de faire respecter une stupide ligne rouge décidée en son temps par Obama» est une «folie».

Et d’admettre : «La France n’a pas une armée suffisamment puissante pour jouer les gendarmes du monde. Et nos intérêts ne sont pas ceux de l’Amérique. Dans cette affaire, nous avons tout à perdre.» «Si Al-Assad lance ses services secrets pour préparer un attentat [en France], ce sera d’un autre niveau que ceux de Daech», avertit le site, convaincu que les Français «n’auront pas affaire à des amateurs ou des loups solitaires armés d’un couteau».

«Macron joue avec le feu et Moscou a prévenu que toute menace contre ses soldats entraînera la mise en œuvre des défenses sol-air russes», écrit l’auteur de la mise en garde qui juge «regrettable qu’une fois de plus, la France et ses alliés aient misé sur le mauvais cheval».

«Al-Assad est le dernier rempart contre les islamistes qui cherchent à prendre le pouvoir dans tout le Moyen-Orient», souligne Riposte Laïque, pour qui «la politique de la canonnière que mènent les Occidentaux est un chapelet de fiascos». L’extrême-droite conseille au président français de s’appuyer sur les services de renseignements syriens pour «nous rendre de précieux services dans la lutte antiterroriste», d’autant qu’Al-Assad «n’est pas un ennemi de la France».

«Nous avons tout détruit et nous persistons dans l’erreur», conclut l’auteur de la chronique, qui ironise sur l’incapacité de l’Etat français à «virer 50 gauchistes dans une université et 100 zadistes à Nantes» et qui se targue de pouvoir attaquer la Syrie.

K. M.

Comment (25)

    Anonyme Utile
    13 avril 2018 - 1 h 10 min

    La très grande sagesse et la très grande détermination de la Russie ont sauvé le monde plusieurs fois d’une guerre mondiale thermonucléaire, qui allait détruire la planète Terre.

    Je rappelle que la France officielle de holland et Fabius, a déjà participé avec les Américains, les Anglais et les monarchies rétrogrades Arabes, sur ordre d’israël, à la propagation des mensonges sur l’utilisation par l’armée Syrienne, des armes chimiques, qu’ils ont eux-mêmes créés avec leurs agents et les groupes terroristes. C’était le prétexte pour le criminel obama, qui a envoyé plusieurs missiles tomahawk sur Damas en 2014. Et la Russie est intervenu en temps réel, en abattant tous ces missiles, qui allaient s’abattre sur Damas et causer de graves destructions aux infrastructures de base de la Syrie.
    Ce jour là, la Russie a mis fin à la suprématie des occidentaux et à leur tête les Américains.
    Et la Russie a exclue de la table des négociations à Genève Fabius. Et les négociations se sont
    déroulés sans la France officielle.Ce sont les faits.

    La Russie a des informations sur un false flag en Syrie, qu’elle vient de rendre public …
    La Russie a ainsi publié des preuves de mise en scène d’utilisation d’armes chimiques, par l’armée Syrienne contre les civils.
    La Russie a découvert plusieurs laboratoires de production d’armes chimiques qui appartenaient aux terroristes pro-occident, dans .les villages libérés.

    Le plan de provocation de la Syrie par les Américains pour blâmer le gouvernement Syrien, sur l’utilisation d’armes chimiques, et fournir à la communauté internationale, des fausses preuves, pour frapper la Syrie où se trouvent, l’armée Russe, iranienne et le Hezbollah.

    La Russie a prévenu et déclaré, que les missiles Américains visant la Syrie seront abattus … Il est évident que la Russie abattra également tout missile et tout avions de la coalition (france, angleterre, notamment) qui osent bombarder la Syrie.

    19
    1
    Mon opinion
    12 avril 2018 - 23 h 31 min

    Salam,
    Avez vous notez cette façon vicieuse et cynique de faire des sionistes occidentaux, après avoir entièrement détruit la syrie par leur mercenaires. Les americains et leurs acolytes s’installent sans que personne ne leur demande dans certaines régions syriennes sans aucun mandat et sans qu’aucune autorité légale concernée ne leur demande.
    Dans tous les médias ils hurlent qu’ il s’ agirait de stopper les islamistes ou les élements de deach sans tenir compte qu’ il y a un gouvernement syrien qui s’ en occupe déja et que cette façon de faire est une agréssion caracterisée relative a un casus belli .
    Mais tout le monde sait que ce sont eux qui les soutiennent financièrement et logistiquement mais rien n’est fait du coté de l’ opinion mondiale ou de l’ onu pour les stopper ou les sanctionner.
    Une fois leurs monstres mis en déroute dans toutes les régions sensibles de la Syrie et spécialement dans la Ghouta, on ressort encore une fois le même lietmotiv, sorte de carton rouge condamnant le gouvernement syrien de gazer sa population! Rien que ça!
    Maintenant on ne parle plus de combattre les deashiens, mais on parle ouvertement de frapper l’ état syrien afin de renverser le gouvernement.
    Avez vous constatez cette façon insoutenable d’ aller jusqu’ au bout de leur logique tordue et de leur folie?

    12
    1
    Anonyme
    12 avril 2018 - 17 h 54 min

    Macron est un éternel enfant qui a toujours besoin de tuteur pour s’affirmer .La preuve,il a grandi sous les jupons de sa maitresse ( au sens propre et au figuré) qu’il a fini par épouser et maintenant il s’accroche à la braguette de Macron. C’est dire que question personnalité pour les représenter nos voisins du nord ont fait le pire choix.

    2
    2
    issam
    12 avril 2018 - 17 h 41 min

    En bon toutou qu’il est il ne fera que ce que son maitre américain décidera,mais c’est mal partie !

    5
    6
    Souk-Ahras
    12 avril 2018 - 16 h 46 min

    Il ne reste plus, à May, Macron, Trump et leurs fidèles toutous pétro-dollarisés, qu’à justifier puis à classer définitivement l’affaire en attendant … la suite ! Comme c’est leur nature, les «médias de la désinformation» avaient pris le soin dès le début de la guerre en Syrie (de même qu’en Libye) de tout maquiller pour mieux brouiller les pistes de la compréhension et pour mieux exploiter les «résultats» au moment voulu car ils … ont bien d’autres objectifs, entendre par là qu’ils ont reçu commande du cartel militaro-industriel ! Tout le monde a constaté que les journalistes en général et français en particulier des paperasses écrites ainsi que leurs confrères des télévisions avaient pointé dès le début de l’affaire leur préférence des groupes dits « rebelles ».
    Cependant , la supercherie occidentalo-sioniste n’arrive pas à « bien » dissimuler la vérité : Un simple «message venu de là-bas qui aurait dénoncé l’utilisation d’armes chimiques par l’armée syrienne» ? Macron peut-il se disculper ainsi en oubliant les conséquences de la fausse histoire et de la fausse culture françaises répandues par la France dans le seul but de l’hégémonie mondiale culturelle et politique et donc économique et civilisationnelle ? Peut-il oublier les conséquences de la perfide diplomatie française Atlantiste et des innombrables destructions provoquées par ses armées sur de nombreux continents ? Les journalistes et l’ensemble des médias français qui ne peuvent pas cacher indéfiniment ce qui ne peut l’être comprennent bien cela, aussi se posent-ils la seule question qui les trahit : Tout cela peut-il tenir et jusqu’à quand ?
    Non ! Cela ne tient pas et ne peut pas tenir. Et Poutine en « sait un bout » sur les surenchères Mayo-Macrono-Trum…pétistes.

    12
    2
    Anonyme
    12 avril 2018 - 16 h 01 min

    « ses Rafale  » coûtant les yeux de la tête en maintenance et lors d’opérations , qu’il essaie de fourguer à BMS et autres « alliés ».

    6
    1
    Anonyme
    12 avril 2018 - 16 h 00 min

    Rappelez vous de Laurent Fabius en tant que ministre des affaires etrangeres avait bien declare,je cite ses paroles: »Les rebelles d Ennosra ont fait et font encore du bon travail ».citation terminee sachant que les terroristes d Ennosra ont decapite plusieurs citoyens Syriens innocents.Regardez cette declaration

    MON OPINION A MOI
    12 avril 2018 - 14 h 28 min

    Salam! Ce n’est pas Macron le toutou des sionistes us et autres mais c’est le pouvoir central Français les présidents étant qque des fusibles a échanger au fil du temps ! Quand a l’extrème droite française le système lui laisse de la place pour communiquer et faire croire aux peuple qu’il y a de la démocratie en France alors qu’elle n’a jamais éxister!!

    9
    3
    Hamdane Ramdane
    12 avril 2018 - 14 h 05 min

    Peut-on m’expliquer pourquoi un combattant du deach est terroriste en France et résistant en Syrie. Sous quelle logique et raisonnement ?

    23
    3
    K2
    12 avril 2018 - 13 h 25 min

    La Macronite, fidèle toutou de l’OTAN, et du maitre du jeu La
    Trompette. Au pays de Jean Jaurès et des droits de l’homme , Makrou 1er a mis sa culotte à l’envers,en accueillant successivement, le prince chamelier yahoudi wahhabite, puis le roi allaouite Mokoko H6, dont il baise obséquieusement, , pattes velues assassines, et babouches criminelles,alors qu’il a tout bonnement refusé de recevoir Maduro.
    Le comble de tout, c’est que cette demi portion sadique de makrounette persiste et signe sur la décision de bombarder la Syrie,tout comme elle fait la sourde oreille sur la maudite présence de son armée au sahel. Makrounette ne tardera pas à payer chèr le retour du sale effet boomerang de sa politique étrangère sur la gueule. Même les français sont offusqués par la politique de ce macaron à la noix, et demandent le retrait de fafa de l’OTAN. Pour une fois, l’extrême droite tient une analyse correcte de la situation qui prévaut actuellement, en Syrie. Macrounet, lui a choisi le camp des sanguinaires, contres les civils syriens, et contre d’autres innocentes victimes de pa le monde. Il a beaucoup a mis apprendre de Poutine.
    Vive la Syrie,et longue vie à Poutine, future prix Nobel de la Paix.

    12
    4
    locatoni
    12 avril 2018 - 13 h 13 min

    frappe=attaque, et la france est deja impliqué en syrie et toute la merde liées au terrorisme dans le monde car les SS francais ne sont desormais que des apprenti/outil du mossade

    11
    3
    Chibl
    12 avril 2018 - 12 h 15 min

    Je me demande comment la France a pu obtenir un siège au conseil de sécurité, c’est un pays qui a été écrasé par par la Wehrmacht en juin 1940, elle ne doit son salut garce a l ‘intervention des alliés et a l’intervention de l’Union sovietique sur le front est ce qui a affaibli l’Allemagne.d’ailleurs De Gaulle n’était pas présent a Yalta en 1945.
    La France n’a pas le choix que de jouer les derniers rôles car elle sait qu’elle n’existe que grâce aux américains.
    Comme le dit le proverbe bien français :il vaut mieux s’adresser au bon dieu qu’à ses saints, donc s il ya dialogue a faire c’est avec les US, pas la France, d’ailleurs Poutine ne parle jamais de la France.

    11
    2
    Les Égarés USA Gb France Israël
    12 avril 2018 - 12 h 09 min

    Le Président de la république Macron se trompe d’ennemis..l’état Syrien combat le Terrorisme qui a frappé la France et le Président Français veut bombarder l’Etat Syrien !!..Dite nous clairement Mr Le Président de la république Française que vous protégez les Terroristes Daesh en Syrie sinon vous bombarderiez Daesh au côté de l’Etat Syrien !!!..c’est logique non !..et c’est ce que vous dit la Russie et le bon sens !!…Bon , en bombardant l’Etat Syrien vous aidez Daesh Terroriste à prendre le Pouvoir en Syrie , Mr Macron !!..ceux là même qui ont attaqué votre Pays. .Donc la France aide Daesh par son bombardement de l’Etat Syrien ..Et Mr Macron la France croit que la Russie de Poutine et Chine et Iran et Hezbollah et Syrie vont le laisser faire ?…Après 4 ou cinq Raffales explosé , Mr Macron n’aura plus qu’à démissionner ..↗️🔊😣😥😥…🐴

    11
    3
    LUCIDE !
    12 avril 2018 - 12 h 07 min

    Dalila : En france c’est soit des False Flag ou des attentats sous faut drapeau pour pretexter des lois et leurs présence au Sahel etc….nous fesant croire qu’ils combattent leur bébés mercennaires/ terroristes.

    9
    2
    sabrina
    12 avril 2018 - 11 h 38 min

    macro ne joue pas au jeux de Sarkozy tu va le payer cher laisse la Syrie tranquille elle ne t’a rien fait c’est vous les terroristes des assassina le peuple syrien ne vous a rien demandé occupe toi de ton pays sale vermine

    15
    22
    Anonyme
    12 avril 2018 - 11 h 04 min

    L’extrême droite a toujours raison et le péril vert est une menace mortelle pour l’humanité c’est une réalité , l’extrême droite ne divague pas.

    16
    5
    Kenani Lahcen
    12 avril 2018 - 10 h 23 min

    J’ ai toujours dit qu’il faut se méfier de ce Macron ! Il est pire que Hollande et Sarkozy ! c’est un homme du lobby israélien pro sioniste qui l’a « élu » en France ! J’espère que les algériens sauront comment l’accueillir la prochaine fois et ne pas lui serrer la main comme lors de sa dernière visite ! La France est résolument et stratégiquement avec les américains, les anglais, les sionistes israéliens et les marocains ! Cà saute aux yeux au point que çà peut aveugler !

    Avec ce qui se passe au Moyen orient et dans le Sahel , il faut que nos dirigeants réfléchissent très sérieusement à un rapprochement stratégique sur le plan militaire avec la Chine et la Russie car l’OTAN peut à tout moment décider de faire à l’Algérie ce qu’ils ont fait à la Syrie, l’Irak et la Libye ! Restons vigilants ! Jimmy Carter l »ancien président américain vient de déclarer qu’on n’est pas loin d’une forme de guerre nucléaire au Proche et Moyen Orient !

    Avis aux amateurs !

    27
    3
    Anonyme
    12 avril 2018 - 9 h 16 min

    La France est ce qu’elle est devenue, infestée de toute part, sans souveraineté avec des marionnettes qui se succèdent et qui, quelle que soit leur étiquette, sont dans le même camp, celui qui tient les mannettes: le Diable himself!
    Si on réfléchit, les usa et leurs alliés, dont la France, n’ont fait que participer à l’extermination des musulmans, tranquillement, sous couvert de prétextes tous plus bidons les uns que les autres et ce depuis des décennies.
    La vérité c’est que ces occidentaux ont perdu en Syrie. fallait pas y aller! Les tweets d’un tel ou un tel n’y changeront rien, à ce sujet Poutine a dit: « Nous ne pratiquons pas la diplomatie du tweet… » Tout est dit, c’est pas le même niveau!
    Qu’Allah préserve les croyants.

    24
    3
    elgat
    12 avril 2018 - 8 h 40 min

    Les français doivent savoir, que s’il y a un autre bataclan ce ne serait que justice .

    18
    4
    Vangelis
    12 avril 2018 - 8 h 39 min

    Zarkozy de Nagy Bosca s’est rallié aux impérialo-sionistes en montrant cette voie, pourtant sans issue parce qu’elle n’a apporté que des déboires sur tous les plans.

    Cette politique suicidaire qui sert avant tout les intérêts de l’entité sioniste a été confirmée par Hollande et maintenant par Macron en dépit de sa déconfiture sur le terrain.

    La Syrie, comme chacun sait, est un écharde dans les pieds des sionistes qui en plus s’est alliée avec l’Iran l’ennemi héréditaire de l’entité qui lui tient tête pendant que des pays arabo-musulmans, genre Égypte, Jordanie, ou encore Arabie s’acoquinent avec elle directement et en catimini pour ce qui concerne le prétendu commandeur commandeur des croyants et gardien d’El Qods.

    Macron est donc un suiviste, qui n’a pas de politique mesurée comme celle de Chirac par exemple. Tous, absolument tous, tremblent devant l’entité et exécutent ses ordres même informels y compris par le déclenchement de l’Armageddon qui, dans la Thora est la condition nécessaire pour le règne d’israel sur le monde avant la fin des temps.

    20
    1
    Anonyme
    12 avril 2018 - 8 h 29 min

    pour des raisons internes,climat social,grèves, et baisse de sa popularité,il fait comme les précédents présidents,aller bombarder un pays arabe;….ce qui fait dire par des commentateurs avisés, » » »comment se fait qu’on aille se meler des problèmes syriens,alors qu’on est incapable d’evacuer une fac occupée par une dizaine d’étudiants » »!!! le plus grave c’est que ce président qui a déçu pas mal de ses électeurs,s’alligne sur un « beauf » intronisé président des usa

    20
    1
    Zaatar
    12 avril 2018 - 7 h 51 min

    Pour une fois que l’extrême droite française a raison. je suis totalement d’accord avec son analyse. D’ailleurs, cette analyse rejoint les propos de François Fillon à l’époque où il était candidat à l’élection présidentielle. Il insistait sur le fait que pour régler le problème syrien il fallait plutôt se mettre à table avec Bachar El assad, pour la bonne et simple raison que si on veut déloger Bachar il faut d’abord déloger Poutine… et là c’est une autre affaire.

    24
    3
    Rachid Djha
    12 avril 2018 - 6 h 28 min

    Et après, Macron ne doit pas revenir pleurer comme une fillette s’il y aura d’autres Bataclan.

    18
    1
      Dalila
      12 avril 2018 - 8 h 11 min

      La France soutient les terroristes, quel intérêt pour daech ne commettre des attentats en France ?
      Ces idiots utiles ne réfléchissent pas ?
      Les attentats en France depuis Merah n’ont rien à voir avec daech.

      18
      3
    Kader
    12 avril 2018 - 6 h 25 min

    Gigolo Macron nouveau toutou de Trump ?

    29
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.