Déraillement d’un train de transport de carburant à Saïda

déraillement Saïda
Ce n'est pas la première fois que l'Algérie vit ce genre d'accident. Ici déraillement d'un train à Alger. D. R.

Un train de transport de carburant faisant la liaison entre Arzew et la localité de Bourached à Saïda, où se trouve le centre de stockage et de distribution, a déraillé aujourd’hui, au niveau du lycée Cheikh Bouamama, dans la ville de Saïda, sans faire de victimes, selon la Protection civile. C’est la locomotive du tain constitué de huit wagons qui est sortie des rails. Les causes restent pour l’instant inconnues.

L’incident n’est pas le seul du genre dans cette région puisqu’en 2011 déjà une catastrophe a été évitée de justesse suite au déraillement d’un train de transport de carburants reliant Arzew et le centre de stockage de Bourached à Saïda. Le mazout contenu dans les citernes s’était déversé sur la route avoisinant le chemin de fer. Il a fallu l’intervention rapide de la Protection civile pour éviter le pire.

R. N.

Comment (13)

    Anonyme
    14 avril 2018 - 7 h 12 min

    dans ces métiers la ,la routine laisse souvent a place a la négligence des fois jusqu a la catastrophe

    2
    1
    MON OPINION A MOI
    14 avril 2018 - 3 h 20 min

    SALAM! Un moment faudra quand même penser a stopper la mafia qui gengraine le pays a tout les étages !,résponsable du travaille baclé ,de la médiocrité de la mauvaise géstion,organisation,il faut invéstire dans du solide avec des gens intègres !! MAIS EST CE QUE LE POUVOIR EST D’ACCORD,?

    4
    2
    anti khafafich
    13 avril 2018 - 21 h 54 min

    virez au plus vite les clandestins saboteurs comme dit par Dzezaïr !

    4
    2
    Anonyme
    13 avril 2018 - 21 h 38 min

    Une catastrophe sur une autre, C’est quoi ce malheur.

    4
    1
    Dalila
    13 avril 2018 - 20 h 25 min

    Quand des catastrophes semblent s’abattre en cascades, j’aime bien ce qu’ ėvoquaient nos bonnes vieilles grand-mères pour invoquer la clėmence de Dieu ‘ath yataf rabbi ayen yougharen aya’ la traduction va manquer de ‘sel’ mais donnera à peu près ‘Dieu ėpargnez-nous du plus grave’!
    Que toutes les victimes du crash reposent en paix et courage à leurs familles.

    3
    2
    BabElOuedAchouhadas
    13 avril 2018 - 19 h 11 min

    Voilà pourquoi j’insiste à chaque fois sur l’urgente reconduction aux frontières des 450.000 clandestins marocains.

    3
    2
    Akli OUARAS
    13 avril 2018 - 17 h 28 min

    C’est UN ACTE DE SABOTAGE sans aucun doute commis par l’UN de ces trois criminels que je classe par ordre de priorité :

    – les mococos de l’ouest par leurs agents dormants… et ils sont des centaines de milliers si ce n’est plus.

    – Le mossad par le biais des sayanimes juifs « algériens » qui vivent en Algérie sous des faux noms
    d’emprunts et qui travaillent TOUS pour israël.

    – Les français par le biais de leurs agents qui ont la double nationalité et qui existent par dizaines de milliers
    sur le sol Algérien.

    N.B. : LA VIGILANCE DOIT ÊTRE DE MISE TOUT LE TEMPS ET A TOUT MOMENT.

    1
    4
    Anonyme
    13 avril 2018 - 17 h 05 min

    d apres la photo c est un train transport de personne qui doit contenir du carburant za3ma on ne connait rien des trains et on fait comme si

    1
    3
    Dzezaïr
    13 avril 2018 - 16 h 25 min

    Avec tous les clandestins de l’ouest en Algérie .
    Il se cachent par mis rux des taupes qui exécutent les ordres venus de palais royal et de telaviv .
    Ce sont des actes de sabotages.
    Les incendies vont reprendre avec l’arrivée de l’été .
    Les pyromanes saboteurs vont incendiés les forêts et usines de production outils économiques de l’Algérie.
    Pour asphyxiés économiquement l’Algérie, freiné son élan sa prospérité.

    9
    7
      Enya
      13 avril 2018 - 17 h 38 min

      wallah je te rejoins sur toute la ligne ..juste en regardant l’endroit et le type de transport , j’ai pense automatiquement au chaos qu’entretiens le maroc a l’ouest du pays et avec 600000 a 1 million de marocains trainant dans le pays , wallah en cas de troubles armes avecce pays l’algerie aua fort a faire …ce n’est pas normal qu’un train puisse derailler dans un endroit tel qu e sur photo .. le but cherche etant une superbe explosion ….
      LE MIEUX EST DE METRE TOUS CES MOKOKOS DEHORS DU PAYS

      4
      3
      Anonyme16
      13 avril 2018 - 19 h 46 min

      Dzezaïr
      13 avril 2018 – 16 h 25 min
      Six (6) migrants de l’ouest ont assassiné un chef de sécurité dans le chantier de la grande mosquée à Alger, ces migrants soit disant travaillent dans ce chantier et voulaient faire entrer une femme dans ce chantier dans la nuit du dimanche 7 avril et le refus du pauvre algérien chef de sécurité a provoqué le déchainement de ces sauvages qui battu à mort le malheureux algérien.

      5
      2
        Anonyme16
        14 avril 2018 - 4 h 51 min

        Je corrige

        6 subsahariens (mali, niger, guinée) clandestins ont assassiné un chef de sécurité algérien

        3
        3
    Amcum
    13 avril 2018 - 16 h 08 min

    Depuis le début le lancement des travaux dans le secteur ferroviaire aire en 2011, il y a eu plusieurs accidents graves. Ça donne une idée claire sur le sérieux et la compétence du personnel humain en charge de la gestion/suivi et réalisation de ces travaux.
    Je ne suis pas choqué du premier accident mais de la cyclicité des accidents sans susciter des actions sérieuses de mise à l’ordre.
    En d’autres termes c’est très inquiétant.

    10
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.