L’Algérie continuera de rapatrier les migrants illégaux en concertation avec leurs pays d’origine

migrants
Les migrants squattent les villes et villages d'Algérie. New Press

L’Algérie continuera d’organiser le rapatriement des migrants illégaux, a affirmé, samedi à Alger, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, indiquant qu’il s’agit d’une question de «sécurité nationale» et d’«ordre public», indique une dépêche de l’agence de presse officielle APS.

«Nous continuerons d’organiser le rapatriement des immigrants clandestins en concertation avec leurs pays d’origine», a affirmé Ouyahia lors d’une conférence de presse. Il a relevé que l’Algérie est «confrontée à une évolution d’une migration illégale du fait d’une situation sous régionale», a-t-il dit, ajoutant que la migration clandestine remontait des pays du Sahel «par le passage de l’Algérie et de la Libye, un pays qui connait une situation de crise». L’Algérie est ainsi «doublement destinataire» d’un flux de migrants que le gouvernement algérien «n’a aucun complexe à traiter», a-t-il encore affirmé.

R. N.

Comment (22)

    Anonyme
    15 avril 2018 - 11 h 39 min

    Tout cet investissement pour rapatrier ces étranger clandestins du sahel ne doit pas partir dans l’air, ces gens ne doivent plus poser leurs pieds en terre algérienne comme fut le cas des rapatriements des années précédentes où 200 subsahariens quittent l’Algérie et 2000 autres arrivent en tribus. J’ai lu sur un journal nigérien que certaines businesswomen nigériennes faisant la mendicité en Algérie ont fait plus de 5 fois les aller-retour pour l’Algérie pour se faire des fortunes, bien sûr leurs retours étaient assurés par le rapatriement aux frais des algériens. Après on a tous compris qu’elles travaillent pour des réseaux nigériens et surtout nigérians et camerounais passeurs-criminels.




    8



    0
    Anonyme
    15 avril 2018 - 8 h 36 min

    Migrants go home you are not welcome !




    5



    0
    Invited
    15 avril 2018 - 7 h 09 min

    Et les mokokos ? ? Sinon ce sera discriminatoire et raciste. Même tarif pour tous les clandestins. Les agents du mekhnez sont encore plus dangereux ! !




    0



    0
    Anonyme
    15 avril 2018 - 6 h 41 min

    Et les mokokos ? ? Sinon ce sera discriminatoire et raciste. Même tarif pour tous les clandestins. Les agents du mekhnez sont encore plus dangereux ! !




    1



    1
    Anonyme
    15 avril 2018 - 5 h 50 min

    Dans les prochaines années, s’il n’est rien fait, la question des migrants du sahel peut mettre en cause l’équilibre économique du pays. Mali et Niger ont le plus haut taux de natalité au monde. Il est de 6 à 7 enfants par femme. La population de ces pays va atteindre 50 000 000 d’habitants dans une région désertique ou presque. Faudrait-il parachuter des boites de pilules sur ces pays?

    DEVELOPPER DES PROJETS DE TERRAIN
    Il nous semble que nous devons envoyer des ingénieurs agronomes et de l’hydraulique afin de développer de petits projets agricoles. Idem concernant la petite industrie. C’est une urgence. Car avec le développement économique vient l’instruction. Et alors la démographie chute.
    Il y a une bombe démographique à nos frontière sud, traitons la question avec humanité, respect et prospective.




    4



    0
      Anonyme
      15 avril 2018 - 9 h 06 min

      Ils sont trop nombreux et ils n’aiment pas leurs pays ils aiment le gain facile par les mauvaise voies, il faut mettre en urgence les solutions à long terme. Le problème c’est qu’ils ont appris à prendre la route de l’Algérie .




      5



      0
    Anonyme
    15 avril 2018 - 4 h 27 min

    Les autorités algériennes et les forces de l’ordre savent très bien que beaucoup de migrants se cachent en ce moment et il faut être plus malins que ces gens et savoir les saisir TOUS les regrouper et les expédier dans des conditions humaines. Certaines femmes africaines se cachent chez leurs compatriotes manœuvres dans les chantiers turques. Dans chaque Wilaya ces subsahariens se sont crées des quartiers presque, ils ont des endroits de vie mais attention certains d’eux fuient leurs ghettos en ce moment, il faut que la police et la gendarmerie les arrêtent à tout moment aucune négligence n’est permise avec ces peuples et pas de traitres aux frontières il faut utiliser la technologie pour surveiller ce flux et le dissuader avec sévérité et aussi surveiller les traitres algériens (ong comprises).




    6



    0
    Anonyme
    14 avril 2018 - 22 h 42 min

    Affligeant ! Désordre publique et insécurité. Subsahariens,go back home. Vivre en clandestins, n’est pas la solution, retroussez plutôt vos manches pour travailler votre pays.




    6



    0
    Anonyme
    14 avril 2018 - 22 h 36 min

    N’oubliez pas les 450 000 Makkakas agents du makhzan.
    Débarrassez nous de ces microbes, on ne veut plus les voir.




    3



    1
    Felfel Har
    14 avril 2018 - 21 h 48 min

    L’Algérie doit gagner la guerre des images pour clouer le bec à tous ceux (y compris des compatriotes pseudo-humanitaires qui font le jeu de certaines ONG) qui, à l’étranger, veulent nous dénier le droit de faire le ménage chez nous alors que, dans leur propre pays, l’immigrant est traité comme un pestiféré. Je suggère que ces transferts soient effectués sous l’oeil des caméras des chaînes de TV algériennes pour bien documenter l’opération. Les bonimenteurs seront confondus quand leurs mensonges seront confrontés à la réalité. Une seule image vaut mille mots, n’est-ce pas?




    7



    0
      anonyme
      15 avril 2018 - 4 h 44 min

      Il faut peut être des chaines TV de patriotes et non ces chaines privées bizarrement toutes contre l’Algérie pour défendre l’invasion subsaharienne et donc la disparation du pays et de son peuple. Il faut une extrême vigilance surtout lors du ramassage de ces subsahariens qui prennent la fuite et leurs compatriotes maliens surtout, s’en vantent de leurs frères qui font 150 km/h pour échapper à la police. Si certains se sauvent il faut absolument les arrêter un peu plus loin, les stratégies ne manquent pas pour contrer ce phénomène une bonne fois pour toute, ils sont actuellement 400 000 et plus dans quelques semaines ils seront facilement 1 000 000.




      5



      0
    DYHIA-DZ
    14 avril 2018 - 20 h 40 min

    L’Algérie n’a aucun devoir moral envers ces migrants. Ce n’est pas l’Algérie qui pille leurs richesses.
    Nous n’avons pas les moyens de prendre en charge la misère de l’Afrique. Nous avons nos propres problèmes.
    Il faut les rapatrier chez eux, il y a trop d’insécurité dans nos villes.




    5



    0
    Kahina-DZ
    14 avril 2018 - 20 h 36 min

    Exact!! Il ne faut pas avoir peur de défendre son pays. Il faut être claire et précis sur les aspects qui touchent à la stabilité du pays. De nos jours le silence est perçu comme une faiblesse.
    Rapatriez ces migrants ingrats chez eux.
    Ils n’ont qu’ à partir en France, c’est elle la cause de leurs problèmes.




    4



    1
    Anonyme
    14 avril 2018 - 19 h 53 min

    Il faut les expulser Tous, ce sont des criminels




    4



    1
    Anonyme
    14 avril 2018 - 17 h 32 min

    Surtout les subsahariens ils sont trop dangereux. Je parle en connaissances de leurs grandes escroqueries, mensonges, crimes et immoralité.




    16



    3
    Anonyme
    14 avril 2018 - 14 h 26 min

    Et les mokokos ?




    17



    3
    Mohamed El Maadi
    14 avril 2018 - 14 h 00 min

    C’est tres bien mais pas seulement les noirs et Egalement les Marocains en situation irrégulière. Cette demande émane des algériens sur les réseaux sociaux qui n’ont pas apprécier leur comportement indignes sur nos martyrs allayarhamoum.
    Soyons juste avec tout le monde.




    21



    3
    "Le père des Invités"
    14 avril 2018 - 11 h 58 min

    Un migrant est par définition « illégal ». En faisant la distinction qu’il y aurait (sous-entendu) des « legaux », entérine le fait que l’Algérie a acquis le statut peu reluisant, qui fut naguère celui de la Libye, de zone tampon et de protection de l’Europe. Pauvre Algérie, où vas-tu?
    NB: le choix du pseudo n’est ni fortuit ni une coïncidence, il est volontaire. Il suffit de traduire.




    11



    22
      Anonyme
      14 avril 2018 - 13 h 03 min

      Au « Le père des Invités »

      Invitez ces peuples chez vous, dans votre zone privée, pas en Algérie. l’Algérie appartient aux algériens qui crient le ras le bol de ces « migrants » du sahél, si vous préférez « immigrants-invités par on ne sait qui  » lisez-le comme cela, à vous de choisir.




      28



      6
        Le Père Des Invités
        14 avril 2018 - 17 h 45 min

        tu es un crétin ou imbécile? Si tu réponds « les deux mon capitaine » je te dois une explication de texte. D’abord le pseudo: traduis-le, et tu as Boudiaf ‘du nom de celui qui disait « où va l’Algérie?). Ensuite et pour moi un migrant est par définition illégal. Enfin quand je parle de « statut peu reluisant » je parle de ceux qui l’ont accepté à notre place, donnant à notre pays l’image hideuse que tu peux voir partout.




        3



        12
    Anonyme
    14 avril 2018 - 11 h 49 min

    Il faut embarquer ces sortes de migrants dans des moyens les plus rapides pour qu’ils se retrouvent chez eux le plus tôt possible. Ces migrants ont dépassé le cap de la tolérance par le peuple algérien, les massacres des citoyens algériens dans les chantiers de construction est en croissance.
    Suite à l’assassinat du jeune algérien chef de sécurité dans le chantier de la grande mosquée d’Alger par 6 gaillards maliens, guinéens et nigériens, suite encore à la rixe dans un chantier à Bouinan (Blida) on peut affirmer que ces migrants nous déclarent la guerre dans notre propre pays!!! dans peu de temps ils nous sortiront les armes pour de l’argent.




    32



    4
      Anonyme
      14 avril 2018 - 15 h 57 min

      C’est déjà fait (vol d’argent) à SETIF à la sortie d’une mosquée après salat sobh.




      12



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.