Sommet arabe : Bensalah appelle à davantage d’efforts de soutien à la cause palestinienne

Ligue arabe Palestine
Faire pression sur l'occupant israélien à se conformer à la légalité internationale. D. R.

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a appelé dimanche à Dhahran (Arabie Saoudite) à consolider les efforts afin de soutenir le peuple palestinien dans sa lutte, appelant la communauté internationale à assumer son entière responsabilité «afin de faire pression sur l’occupant israélien et l’amener à cesser ses violations à l’encontre du peuple palestinien et à se conformer à la légalité et décisions de la légitimité internationales ainsi qu’aux principes du droit international».

Bensalah, qui intervenait lors des travaux du 29e Sommet arabe en qualité de représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé que la question centrale pour le monde arabe, à savoir la question palestinienne, «subit des tentatives visant à l’étouffer et à entamer les droits légitimes du peuple palestinien, en tête desquels son droit d’établir un Etat indépendant avec Al-Qods pour capitale, en se référant aux frontières de 1967, conformément aux décisions de la légalité internationale et aux références du processus de la paix».

Il a réaffirmé à cette occasion le rejet par l’Algérie et sa condamnation de la décision de l’administration américaine de reconnaître Al-Qods comme capitale d’Israël et d’y déplacer son ambassade, mettant en garde contre ses graves répercussions sur la paix et la sécurité internationales, en ce sens qu’il s’agit d’une violation des décisions internationales à même de compromettre le processus de paix.

Par ailleurs, M. Bensalah a salué «le combat héroïque» du peuple palestinien frère et sa «résistance courageuse» face aux violations qu’il subit quotidiennement, à l’instar du massacre commis contre des innocents lors de la 42e journée de la Terre, appelant à l’accélération de la mise en œuvre des procédures relatives au travail avec la communauté internationale pour la création d’un dispositif international multilatéral sous l’égide de l’ONU en vue de relancer le processus de paix au Proche-Orient et aboutir à une solution juste et inclusive à la question palestinienne.

L’occasion était pour M. Bensalah de réaffirmer «la position inaliénable de l’Algérie et son soutien indéfectible au combat du peuple palestinien afin d’établir un Etat indépendant sur les frontières de 1967 avec Al-Qods pour capitale». Il a également mis en exergue l’appel de l’Algérie en faveur de «la réconciliation entre les frères palestiniens face à l’occupant israélien».

R. N.

Comment (5)

    Anonyme
    16 avril 2018 - 12 h 41 min

    La réthorique algérienne n’est plus audible dans le cadre de cette sinistre ligue. Nous parlons à un mur. Nous avons affaire à des individus qui vivent dans une autre dimension que la notre. Ces gens entretiennent une névrose a l’égard de l’Iran ce qui n’est pas le cas de l’Algérie. La question palestinienne n’est pas prioritaire pour eux. C’est un dialogue de sourd.




    3



    1
    PREDATOR
    16 avril 2018 - 12 h 10 min

    N’est pas qui veut Houari Boumediene et Djamel abelnasser
    Cette ligue ne doit plus exister




    1



    1
    Yeoman
    16 avril 2018 - 11 h 02 min

    Je ne sais pas pour les autres mais je suis sûr que le représentant du Maroc à ce sommet avait au moins un micro planqué là où personne ne serait allé le chercher.




    4



    2
    Anonyme
    16 avril 2018 - 10 h 32 min

    «La position inaliénable de l’Algérie et son soutien indéfectible au combat du peuple palestinien afin d’établir un Etat indépendant sur les frontières de 1967 avec Al-Qods pour capitale». Cette position est elle-même sioniste. Pour ne pas être sioniste, donc anti-colonialiste, il faut prendre la position suivante : la Palestine doit être un seul pays multiconfessionnel ou laïc. Point. Reconnaître Israel, c’est reconnaître le mythe juif de l’Ancien Testament et accepter que Dieu ait choisi un peuple. Les autres étant des bâtards égarés sur des contrées sauvages … Les Banou Israel peuvent retourner dans leurs terres d’origines, s’ils veulent. mais elles se trouvent dans le sud ouest de l’Arabie, dans la région appelée Asir (lire Kamal Salibi). Quant aux Khazars enjuivés, qu’ils retournent à Kiev, Moscou, Budapest, Franckfort ou Strasbourg !




    0



    2
    Khaled
    16 avril 2018 - 1 h 52 min

    Ce machin ligue arabe, combien de divisions? Que des discours creux!




    14



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.