Fausse alerte à la bombe à l’aéroport d’Alger : une Marocaine condamnée à 18 mois de prison

aéroport alerte
La passagère marocaine auteur de l'alerte à la bombe a été jugée. D. R.

 Par Hani Abdi – Le tribunal correctionnel de Dar El-Beida a rendu son verdict dans l’affaire de la Marocaine à l’origine de la fausse alerte à la bombe à l’aéroport international d’Alger. Détenue à la prison d’El-Harrach depuis le mois de juillet dernier, cette Marocaine, âgée de 25 ans et issue d’une famille riche et influente, a été condamnée à 18 mois de prison ferme, assortie d’une amende de 200 000 DA.

Les faits remontent au 2 juin dernier quand une fausse alerte à la bombe a créé un mouvement de panique à l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediene. La fausse alerte a été signalée dans un avion de la compagnie Turkish Airlines en partance vers l’aéroport international de Casablanca.

Cette Marocaine, qui venait de Jordanie, où elle suivait des études dans une université de ce pays du Moyen-Orient, menaçait de faire exploser l’avion ; elle s’était enfermée dans les toilettes, psalmodiant des versets coraniques et répétant sans cesse qu’il restait 10 minutes pour que la bombe explose.

Devant le juge, la mise en cause a tenté de justifier son acte par les effets de la drogue.

Le tribunal l’a condamnée pour avoir entravé le fonctionnement de l’aéroport, géré par les services de l’aéroport de Paris, et pour avoir proféré des menaces de faire exploser un avion.

H. A.

Comment (15)

    TARZAN
    19 avril 2018 - 19 h 07 min

    quand je pense que la justice marocaine est sans pitié pour les algériens au maroc alors que nous des agents secrets du makhzen font tout pour isoler l’algérie et discréditer en faisant peur aux étrangers de venir s’installer en algérie n’écopent que 18 mois de prison pour un fait si grave????. les juges sont incompétents et le parquet algérien doit faire appel. rappelez du jeune mineur algérien condamné au marocain à la prison ferme très lourde

    60
    Kassaman
    18 avril 2018 - 16 h 14 min

    Rappelons-nous de la lourde et révoltante peine, un an de prison ferme, infligée à Islam Khoualed suite à une blague de gamin. Il n’avait même pas 14ans.
    La peine à laquelle a été condamnée cette marocaine semble juste, je ne pense que notre justice ait été laxiste.
    Ces deux affaires montrent, néanmoins, de manière flagrante la différence de civilisation entre les peuples Algérien et marocain.
    Leur justice est au stade animal et primaire.
    Nous sommes un peuple juste (mais ferme) même avec nos ennemis.

    35
    2
    ANONYME
    18 avril 2018 - 7 h 53 min

    pauvre Algérie eux ils ont condamné un enfant à 2 ans de prison en raison d’un jeu entre gamins…
    18 mois pour ce quelle a fait, c’est grave.

    50
    9
    Kenzi
    18 avril 2018 - 7 h 30 min

    Ne mélangez pas le traitement d’une affaire judiciaire, avec celui de l’expulsion des « marokis » comme vous dites. S’ils sont entrés clandestinement en Algérie ce n’est certainement pas de gaieté de cœur, tout comme nos harraga qui « fuient » le pays pour une raison ou une autre.

    13
    13
      Norebi
      18 avril 2018 - 17 h 20 min

      Il ne faut pas qu’elle se fasse expulser , au contraire un emprisonnement pour acte terroriste doit être prononcé à son encontre .

      9
      1
    Norebi
    18 avril 2018 - 6 h 42 min

    Cette marocaine doit être condamnée à une peine de terroriste et non pas à 18 mois de prison , que la justice algérienne révise sont cas et lui fasse payer son geste.

    37
    8
    Anonyme
    18 avril 2018 - 1 h 10 min

    Pauvre pays sans justice

    11
    14
    Anonyme
    18 avril 2018 - 1 h 10 min

    Nous exigeons la révision de cette mascarade des 18 mois.
    Vous prenez le peuple pour des courgettes.
    C’est une insulte au peuple Algérien.
    Pas moins de 95 ans de prison fermes

    33
    8
    Kate-Hasna
    17 avril 2018 - 19 h 13 min

    Elle a tout simplement perturbée le bon fonctionnement de l’aéroport et ainsi que sa gestion, c’est normal qu’elle soit puni.

    27
    5
    Mohamed El Maadi
    17 avril 2018 - 17 h 08 min

    18 mois seulement ! dite moi que je rêve..On se fout du monde.Il faut faire appel et rejuger cette terroriste MAROCAINNE
    Le jugement est invraisemblable et qui choque l’opinion public algérienne dans son ensemble.Ce ramassis d’ordure doit être juger avec sévérité..C’est scandaleux voir insultant pour la mémoire de nos compatriote victime de la barbarie de l’hydre terroriste

    70
    13
    Ziad ALAMI
    17 avril 2018 - 15 h 53 min

    Voila pourquoi je continue a dire et a ecrire que la reconduction aux frontieres du Haschich des 450.000 clandestins marokis est plus que urgence si on veut preserver la securite de l’Algerie tant sur le plan narcotique que sur le plan securitaire.

    80
    15
    Mokhtar
    17 avril 2018 - 15 h 51 min

    Esperant qu’elle va purger toute sa peine en Algerie meme si je considere que cette peine n’est pas a la mesure du crime surtout quand on se rappelle des 12 mois de prison pour le jeune sportif algerien de 14 ans dit Islam pour aucun delit..

    81
    12
    pragmatisme
    17 avril 2018 - 15 h 28 min

    Un adolescent algérien membre d’une troupe théâtrale en tournée au Maroc a été condamné à une année de prison pour avoir fait soi disant des avances à une fille marocaine alors que des étrangers américains,européens voir des pays du golf se rendaient au makhzen pour des cures de libido; décidément la justice algérienne est trop clémente avec les étrangers notamment des pays arabes.

    90
    11
    DYHIA-DZ
    17 avril 2018 - 14 h 12 min

    La sécurité de l’Algérie et des Algériens vaut juste 18 mois.

    FOUTAISE

    100
    14
    ????
    17 avril 2018 - 13 h 20 min

     »…et issue d’une famille riche et influente »…

    Dois-je comprendre que les familles riches marocaine peuvent influencer la justice Algérienne ???

    Franchement, 18 mois c’est rien.
    Un grand point d’interrogation.

    111
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.