Contribution – Bernard-Henri Lévy et la supercherie du dogme d’antisémitisme

Bernard-Henri Lévy Crif Licra
Bernard-Henri Lévy s'exprimant à l'ONU. D. R.

Youcef Benzatat – Les quatre millions de Charlie descendus dans les rues le 11 janvier 2015 pour défendre «leurs valeurs», revendiquaient le droit universel de caricaturer le Prophète de l’islam, en faveur de la liberté d’expression et contre l’intégrisme religieux, même lorsque celle-ci peut heurter les sensibilités. Soit.

Dans ces conditions, il est tout de même curieux de voir comment l’utilisation d’une caricature, celle «des vampires qui ne se nourrissent pas du sang des leurs», puisse mettre en branle tous les Charlie médiatiques et communautaires de l’Hexagone, en concert, contre son auteur au prétexte qu’elle est antisémite.

A ce que l’on sache, l’usage de la métaphore vampirique n’est répertorié nulle part comme une variante d’antisémitisme, aussi fantasmé et galvaudé soit-il jusqu’à l’hystérie. Elle apparaît plutôt comme un poncif de la littérature occidentale depuis l’avènement du génie des Carpates et en faire usage dans un esprit critique est le propre de l’intelligence humaine.

S’attaquer aux appels récurrents à la guerre de Bernard-Henri Lévy en s’appuyant sur une métaphore, le choix du vampire caricatural s’impose de lui-même, le sang étant son aliment de prédilection. D’autant que Bernard-Henri Lévy s’y prête par son rang social, la figure du vampire présente des traits aristocratiques persistants dans l’imaginaire collectif et Bernard-Henri Lévy est un fortuné du club restreint des milliardaires. De toute évidence, il n’y a là aucun caractère antisémite. Il faut reconnaître que chaque fois que Bernard-Henri Lévy est allé dans un pays, le sang a coulé. S’opposer à ses prises de position ne fait pas de nous forcément des antisémites. Il aurait pu s’appeler Mohamed, Issa, être chrétien ou musulman, cela ne changera rien à cet avis.

Et la liberté d’expression ? Elle ne s’applique apparemment qu’aux musulmans et à l’islam et lorsque l’on dénonce ce deux poids et deux mesures, Charlie monte au front : «C’est en ce sens que ce texte constitue à la fois une ignominie antisémite et, par-là, une attaque grave contre l’esprit républicain». Lorsqu’on les dénude publiquement, vous remarquerez toujours le recours à ce mot, répété sans cesse et associé à toutes les sauces. On comprend toute la supercherie de la création de ce dogme d’«antisémitisme». Faut-il encore préciser que la liberté d’opinion et d’expression vaut aussi pour les propos non consensuels ? Dans le cas contraire, elle ne serait pas universelle, elle ne serait même pas une opinion, mais seulement de la propagande.

Tout citoyen du monde a le droit et l’obligation morale d’exprimer une critique contre l’activisme guerrier qu’un individu comme Bernard-Henri Lévy mène sans mandature légitimée par le suffrage universel. Celui d’activer des leviers qui ont détruit des pays entiers et fait couler beaucoup de sang d’innocents, allant jusqu’à provoquer la mort d’un chef d’Etat en exercice, lynché puis exécuté d’une balle dans la tête sans aucune autre forme de procès, et on n’a pas le droit de le critiquer !

Il faut admettre qu’elle est intrigante l’hystérique défense de Bernard-Henri Lévy par le Crif, la Licra et leurs amis dont les appels publics récurrents à la guerre sont indéfendables publiquement du fait qu’ils sont contraires au droit international. Ce qui nous amène à conclure que le Crif, la Licra et leurs amis soutiendraient et valideraient les partis pris va-t-en-guerre de Bernard-Henri Lévy. Qu’ils seraient, dès lors, des partisans actifs de l’appel public à l’intervention militaire dans des pays tiers et de l’assassinat de leurs chefs d’Etat. Qu’ils seraient une instance de censure du débat public en France, dès lors qu’est utilisé une métaphore littéraire pour critiquer cette posture va-t-en-guerre.

Leur réponse médiatique et partisane sous forme de censure ne peut représenter une aspiration à la paix et à la tranquillité des citoyens français de confession juive. Elle se présente plutôt comme pourvoyeuse de l’exacerbation de l’antisémitisme.

La désaffiliation évidente de Bernard-Henri Lévy et du lobby «qui n’existe pas» avec l’aspiration de la majorité des Français, clairement en faveur de la paix, est très compréhensive. Leurs interventions dans le champ politique et médiatique dépassent les bornes de la décence et de l’hypocrisie en se cachant derrière les bons sentiments et les bonnes intentions pour dénoncer des atrocités dont ils sont eux-mêmes les initiateurs. Ainsi, personne ne fait autant de mal à la communauté juive que certains juifs eux-mêmes. De sorte que le mal ne vient pas directement des «antisémites», mais de ceux qui suscitent ce genre de réaction. Si Bernard-Henri Lévy critiquait et incitait la communauté internationale à agir contre les exactions d’Israël sur les territoires palestiniens et que toutes les personnes qui le soutiennent en faisaient autant, il n’y aurait plus «d’antisémitisme».

Les musulmans ont cohabité sans animosité avec les juifs pendant plus d’un millénaire, ils les ont même secourus lorsque Torquemada leur dressait des buchers et les Européens les jetaient à la mer.

Y. B.

Comment (32)

    الهوارية
    24 avril 2018 - 14 h 41 min

    Par le biais de sa langue de vipère, il a fait subir un mauvais traitement à tous les arabo-musulmans, ce stupide poivrot suprématiste cherche à exterminer les musulman pour nous voler notre terre et nous ramener des fraises aux pesticides, il veut juste nous exterminer, j’ai peur de ce diable, j’ai peur qu’il bombarde nos quartiers.. :'(
    La France bombarde les musulmans chez eux honte à vous!!!




    5



    1
    Dommage
    24 avril 2018 - 14 h 27 min

    Mais est-ce que ce mec se rend un tant soit peu qu’il fait UN APPEL DU PIED à la venue d’un autre Hitler pour le grand malheur du peuple juif ? Il est vraiment fou ce sioniste notoire qui va finir par mettre sur le dos des braves juifs non sionistes tous les nazis qui existent sur cette terre pour les exterminer….. Est-il vraiment conscient de ce qu’il est entrain de faire !? Pas sûr et encore moins certain….. Mais c’est aux juifs d’arrêter ce criminel.

    IL FAIT COURIR LES JUIFS A LEUR PERTE.

    Attention, la roue de l’Histoire tourne……




    5



    1
    Errai
    23 avril 2018 - 20 h 58 min

    Les musulmans doivent réagir en rédigeant un manifeste dans lequel ils exigent que la France doit abolir sa sacro-sainte « Liberté D’expression » au nom de laquelle ils se permettent de cracher sur la dignité et le sacré des autres, d’abandonner son siège permanent au conseil de Sécurité pour ne plus commettre d’agression militaire sur pays souverain, et son droit de veto pour ne plus pouvoir protéger des états criminels.




    5



    6
    Logiciel
    23 avril 2018 - 19 h 29 min

    Elle est à toi cette chanson
    Henri Bernard ou bien Levy
    Toi l’auvergnat qui sans façons
    M’as donné quatre bouts de bois
    Quand dans ma vie il faisait froid
    .
    Toi qui m’as donné du feu quand
    Les croquantes et les croquants
    Tous les gens bien intentionnés
    M’avaient fermé la porte au nez
    .
    Ce n’était rien qu’un feu de bois
    Mais il m’avait chauffé le corps
    Et dans mon âme il brûle encore
    A la manière d’un feu de joie
    .
    Toi l’auvergnat quand tu mourras
    Quand le croque-mort t’emporteras
    Qu’il te conduise à travers ciel
    Au fin fond des grands enfers
    .
    Elle est à toi cette chanson
    Toi l’hôtesse qui sans façons
    M’as donné quatre bouts de pain
    Quand dans ma vie il faisait faim
    .
    Toi qui m’ouvris ta huche quand
    Les croquantes et les croquants
    Tous les gens bien intentionnés
    S’amusaient à me voir jeuner
    .
    Ce n’était rien qu’un peu de pain
    Mais il m’avait chauffé le corps
    Et dans mon âme il brûle encore
    A la manière d’un grand festin
    .
    Toi l’hôtesse quand tu mourras
    Quand le croque-mort t’emporteras
    Qu’il te conduise à travers ciel
    Au fin fond des grands enfers
    .
    Elle est à toi cette chanson
    Bernard Henri ou bien Levy
    Toi l’étranger qui sans façons
    D’un air malheureux m’as souri
    Lorsque les gendarmes m’ont pris
    .
    Toi qui n’as pas applaudi quand
    Les croquantes et les croquants
    Tous les gens bien intentionnés
    Riaient de me voir amener
    .
    Ce n’était rien qu’un peu de miel
    Mais il m’avait chauffé le corps
    Et dans mon âme il brûle encore
    A la manière d’un grand soleil
    .
    Toi l’étranger quand tu mourras
    Quand le croque-mort t’emporteras
    Qu’il te conduise à travers ciel
    Au fin fond des grands enfers.




    22



    11
      No comment
      24 avril 2018 - 14 h 18 min

      C’est une chanson de BRASSENS arrangée par notre logiciel, n’est-ce pas ?




      7



      0
        Logiciel
        24 avril 2018 - 20 h 18 min

        petit mensonge provocateur
        .
        Non ! C’est bien moi qui l’avait écrit, et je refuse solennellement, comme le Coran chez les musulmans, d’apporter des modifications ou d’ajouter des mots ou des phrases aux textes de ma chanson. Et c’est par le droit moral, créé par la jurisprudence, afin de préserver mon œuvre et le lien existant entre moi et mon œuvre, la loi du 11 mars 1957 reconnaît mes droits patrimoniaux et le droit moral créé par les tribunaux.
        . l’article L335-2 du Code de la propriété intellectuelle dispose que :
        « Toute édition d’écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de toute autre production, imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon ; et toute contrefaçon est un délit».
        .
        Deux poids deux mesures, tout est a reconsidérer.




        2



        3
    Anonyme
    23 avril 2018 - 19 h 04 min

    Même Gérard Depardieu a signé , il pense qu a son ventre il voulait les vignes de Ain Témouchent déjà a l époque du milliardaire Khalifa , si lui il est algérien moi je suédois alors …gros porc un algérien ca pisse ds un avion devt les hôtesses ; ca rote ca parle plus fort que les autres ….et il se permet de critiquer les jeunes franco algériens de Marseille et de faire un amalgame en même temps et compare avec l Algérie  » tu tapes sur nos enfants qd même » gros malin et on te déroule le tapis rouge en plus ; sale fachos , il est russe algérien Français belge américain Gros batard de sioniste voila ce que tu es en vérité . il voulait nous la mettre avec son film Obélix avec son autre pote sioniste marocain Debouze faire payer à l état algérien la reproduction au cinéma algérien gros cachet même si on fait pas d entrée , allez va jouer ailleurs l Algérie a besoin de toi comme vitrine car tu reste un formidable comédien car je reconnais les talents même si j aime pas le personnage , mais elle sait aussi comme Poutine que tu vaut pas un cachou t es juste une vitrine. . c est tous les mêmes ils ont le même objectif BHL lui ect ect servir Satan .




    16



    71
    الهوارية
    23 avril 2018 - 17 h 52 min

    Un vrai Botch celui-là, Allah Jibleh Sehba 3ala Sehba dixit Da3wet Ewalidine
    Et inchallah Rabi laqiheleh fi seb3a trog khabith weld Hram Moujrim
    Mon invocation du soir




    14



    9
    Rayah
    23 avril 2018 - 15 h 27 min

    L’essentiel est que M. Benzatat continue a nous eclaires et pour cela je lui suis tres reconnaissant.




    31



    10
    Amazighkan
    23 avril 2018 - 14 h 38 min

    A quand un article sur l’autre vampire Al-Quardaoui l’alter ego de BHL ?




    16



    7
    locatoni
    23 avril 2018 - 13 h 44 min

    ils ont reagit violement car la phrase : les vampir ne se nourrissent pas des leurs, est tres pertinenete est vraiment une réalité, ils operent comme un reseau a tentacule actives dans le monde entier, et se protege mutuellement et s’auto appui mutuellement dans toutes les circonstances…face a eux les peuples du monde, non organisés, tel du betails pour ces assoifé de sangs, argent et de pouvoir…voila pourquoi le titre a fait mal car vraiment réél.




    26



    6
    DE A à Z
    23 avril 2018 - 12 h 12 min

    Les attaques vipérines dont fait l’objet Monsieur Benzatat, relèvent du refoulé le plus nauséabond. Ce dernier ne s’en prend ni à ses positions, ni au fond de ses articles mais glose sur la facilité d’être ‘bloguisé’ sur Médiapart.
    Piètre argument qui n’expose que les arrières pensées de ces courageux commentateurs, qui comme les vautours volent en escadrille, ratent la proie et se précipitent sur l’ombre par myopie intellectuelle.
    Oui, monsieur Benzatat a le droit de prévaloir de la liberté d’expression, même si contrairement à lui, je n’occulte pas la réalité d’un antisémitisme endémique dans la culture musulmane.
    Mais comme lui, je relèverai la puissance d’un lobby qui intimide, occupe le terrain et hiérarchise l’information dans tous les pays occidentaux et tait la réalité d’un Etat qui compose avec une extrême-droite religieuse dont les thèses racistes et islamophobes ne sont que rarement dénoncées.

    La linéarité des événements et la surface médiatique qui leur est dévolue nous sont dictés, voire imposés sans notre consentement.
    Que monsieur Benzatat puisse trouver cela urticant et mette sa belle plume en avant devrait être applaudi comme gage d’une vraie liberté d’expression.
    Un grand bravo à tous les contributeurs qui ont sorti AP du ghetto de l’entre-soi fétide.
    La carte mentale des lecteurs, la richesse de leurs vécus, excèdent et de loin les limites du territoire de nos grincheux,se renvoyant une balle crevée, cyclistes rouillés n’escalant aucune pente intellectuelle et riant à leurs saillies.
    Tout leur est prétexte pour exister sauf sous forme de….contribution!!!!




    47



    12
      Karamazov
      24 avril 2018 - 7 h 19 min

      Mouais, mais moi je ne vous interdit pas de faire des éloges ou de vouer un culte à qui vous voulez.

      « Un grand bravo à tous les contributeurs qui ont sorti AP du ghetto de l’entre-soi fétide ». Alléluia !

      J’aurais pris ça comme un compliment s’il ne portait pas sa marque de fabrique ou s’il ne venait pas d’un bigot fanatique.

      Je crois au contraire que c’est pour avoir touché le fond le flanc et la forme que j’ai mérité cette sortie.
      Et je rajouterai que ce ne sont pas ceux qui décochent des flèches sur le cortège de dévots consentants qui font partie de « l’entre-soi fétide ».

      Sans des comme mézigue pour mettre des couacs dans votre assommante euphonie AP ressemblerait à un journal de paroisse et les commentaires à un triste monologue, à un chapelet de tahiates, une pale psalmodie.




      1



      8
    Bhl n' est pas responsable
    23 avril 2018 - 11 h 57 min

    BHL etait bon quand il soutenait le regime mais devient Diabolik des qu’ il change d’ alliance. Preuve que l’ on est su ridicule. Je me suis demande’ omment se fait il Sud tout un peuple ait peur d’ un aussi poids plume?!
    La reponse est si simple. Quand un peuple pert son ancrage identitaire il devient si faible et c’ est cette insecurite’ de manque de
    certitude fondantes che le s  » gouvernants » avaient cru etre leur force. Des decennies durant le regime a suggerire’ son illegitimite’ interne par celle externe. Il avait besoin de oumma Arabia comme dimension geopolitique pour consolider son terroir politique qui trouve dans le monde arabe. La subordination du pays su moyen orient qui s’ en est suivie a germe’ en manque de reperes solides. Ce a’ quoi le systeme adjoint l’ islamisme. Comme si l’homme faisait plus sur s’ il se chargeait d’un arsenal de symbole plus large. Ainsi Ce qui devait rassurer devint une lourdeur à trainer. Au point d’avoir peur du qatar grand comme Saint Eugene. Sinon comment peut on expliquer la force d’hier qui se fait faiblesse aujoud’hui?
    Voila’ pourquoi il faudrait rendre justice!! Si l’on en est la’ ce n’est ni la faute des juifs mi celle de l’ occident.




    15



    20
      Bhl n' est pas responsable
      23 avril 2018 - 15 h 53 min

      BHL était bon quand il soutenait le régime mais devient Diabolik des qu’ il change de position ou d’ alliance. Preuve que l’ on est si ridicule. Je me suis demande’ comment se fait il que tout un peuple ait peur d’ un aussi poids plume?!
      La reponse est si simple. Quand un peuple pert son ancrage identitaire il devient si faible et c’ est cette insecurite’ qui implique ce manque de certitude de soi fondant les reproductions des valeurs. Cet état a servi che les » gouvernants » qui avaient tètanisè le peuple, comme garantie du régime. Des décennies durant le régime a substitué son illegitimite’ interne par celle externe. Il avait besoin de oumma Arabia comme dimension geopolitique pour anéantir la berbèritè qui lui a été le contraire dès 62. L’interet est de consolider son terroir politique qui trouve dans le monde arabe. La subordination du pays su moyen orient qui s’ en est suivie a germe’ en manque de repères solides. Ce a’ quoi le système adjoint l’ islamisme. Comme si l’homme faisait plus sur s’ il se chargeait d’un arsenal de symbole plus large. Ainsi Ce qui devait rassurer devint une lourdeur à trainer. Au point d’avoir peur du qatar grand comme Saint Eugene. Sinon comment peut on expliquer la force d’hier qui se fait faiblesse aujoud’hui?
      Voila’ pourquoi il faudrait rendre justice!! Si l’on en est la’ ce n’est ni la faute des juifs mi celle de l’ occident




      11



      7
    Felfel Har
    23 avril 2018 - 11 h 15 min

    Continuer à dénoncer BHL et ses baby-sitters du CRIF, de la Licra, de la bien-pensante classe politique française et des pseudo-intellectuels que ces deux organisations ont à leur botte, ne fera pas bouger les lignes. Je plaide pour une contre-attaque à la mesure du défi du moment. Je suggère: 1- l’organisation d’une grande marche dans toutes les villes et villages algériens pour dénoncer l’islamophobie en France. Celle-ci doit être fortement médiatisée pour impressionner l’opinion publique hexagonale, soumise au sionisme. 2-Faire publier par nos intellectuels et hommes politiques, une plateforme qui démontera, dans un premier temps, les mensonges colportés sur l’antisémitisme des musulmans (ce qui est un non-sens, ils sont eux-mêmes sémites) et, dans un second temps, dénoncera la banalistaion de l’islamophobie et des actes islamophobes, racistes par définition. Il faut que certains en France sentent l’odeur nauséabonde de leurs défécations verbales et qu’ils réalisent ce qu’ils sont vraiment, des racistes impénitents, des moutons dociles et niais (De Gaulle disait qu’ils étaient des veaux) tenus en laisse par une poignée d’agents du sionisme, manipulateurs, agitateurs et provocateurs. Retour à l’envoyeur!




    25



    13
      Anonyme
      23 avril 2018 - 20 h 04 min

      Avec toi felfel. Je prends l’exemple de la vielle knoll tuer par un 2 jeunes. L’un musulmans,l’autre francais de souche. Les médias parlent de crime raciste,alors que les faits démontrent que c faux: le tueur est un jeune connu de la vielle dame depuis qu’il avait 7 ans,ce jeune etait son voisin,lui faisait ses courses,trinquait avec elle chez elle….! Et àvec tout ça on traite le crime de raciste?! Et les médias mettent en relief la religion de la dame et celle supposée du tueur meme s’il était en train de boire du Porto avec elle!!!




      12



      4
    Zaatar
    23 avril 2018 - 10 h 11 min

    En résumé, la loi du plus fort est toujours la meilleure. Que tu sois juif, sioniste, impérialiste, musulman, chrétien, kaddour, amar bouzouar…etc. tant que je peux régner je le ferai de toutes mes forces. tant que je peux conquérir je le fais avec toutes mes forces, tant que je peux jouir de tout ce qui peut m’appartenir je le fais sans retenue. Car je sais que lorsque ça ne sera plus possible on ne me fera jamais de cadeaux…




    19



    9
      BEKADDOUR MOHAMMED
      24 avril 2018 - 1 h 38 min

      @ »Zaatar
      23 avril 2018 – 10 h 11 min
      En résumé, la loi du plus fort est toujours la meilleure.
      ——————————————————-
      Si bien résumé ! Du miel ! Je vais écrire ce post à la mémoire d’un défunt digne fils de ce terroir appelé Jazaïr, un médecin, qui a fini ses jours à Blida, qui avait vécu à Los Angeles, Saïd Midoune… Un de ces compatriotes à l’esprit pétillant que ce bas monde éphémère n’a pas aveuglés. Il m’a dit : « Moi, ma bibliothèque se limite à deux livres, Le Coran et Les Fables de La Fontaine ». Pour éclairer la lanterne de nos compatriotes, ce détail : Il existe Une France discrète, humble, je l’ai intimement connue, cette France là a une bibliothèque y compris dans ses W.C, ou « Toilettes », eh! Oui, ils lisent… Et la littérature type Charlie Hebdo cette France là la lisait dans les W.C : C’est un savoir-vivre, je vous laisse penser… La panse et la pensée !




      12



      5
    Errai
    23 avril 2018 - 9 h 32 min

    Merci encore une fois Mr Benzetat, continuez, continuez à dénoncer les imposteurs, les criminels, les faux « droitistes de l’homme », nous sommes avec vous pour exiger leur traduction en justice pour les crimes qu’ils ont planifiés et aidé à exécuter. On n’oubliera jamais le rinçage de cerveaux à coups de mensonges qu’ils nous ont fait subir pour diaboliser ceux qu’ils avaient à abattre.
    On voit bien que votre insistance dans ce sens commence à mettre mal à l’aise la personne incriminée qui a dû certainement mandater certains pour prendre sa défense et il le font savoir sur ce site.
    Ils vous repprochent l’usage du « tikrar », mais vous ne faites qu’utiliser une de leurs armes redoutables, la répétition du mensonge encore et encore jusqu’à ce qu’ils l’erigent en vérité.
    Les sans voix d’hier, exclus de parole par la force des choses, ne doivent pas rester silencieux aujourd’hui que les champs d’expression sont ouverts, au risque d’être pris pour des consentants.




    41



    14
    Abou Stroff
    23 avril 2018 - 8 h 34 min

    on aura beau tourner la problématique dans tous les sens, on ne peut comprendre cette histoire d' »antisémitisme » que par l’introduction de l’entité sioniste, vestige colonial, par excellence et entité raciste basée sur la religion, dans l’analyse.
    car à y regarder de près, l’existence de l’entité sioniste et la domination sans partage de ses soutiens, de ses laudateurs, de ses suppôts et de ses affidés sur les media, sur la finance, et sur tout ce qui peut influer sur l’opinion des individus lambda ne peut que provoquer un sentiment de rejet doublé d’un sentiment de frustration de la part de tous ceux qui n’acceptent pas le fait colonial et encore moins le racisme juif dans toute sa laideur.
    moralité de l’histoire: clamons haut et fort que l’entité sioniste, vestige colonial et entité raciste basée sur la religion est le noeud gordien qui doit être dénoué par un processus de décolonisation (qui détruira sa nature de noeud gordien) pour que le soi disant antisémitisme disparaisse de lui même.
    PS: n’oublions jamais que les bourgeois de confession juive d’Europe ont aidé les nazis à se débarrasser du lumpen-prolétariat juif (exil vers la palestine et camp d’extermination) pour que les premiers puissent convenablement s’intégrer au sein des sociétés européennes (à majorité chrétienne) et faire fructifier leurs avoirs.




    26



    14
      Abou Langi
      23 avril 2018 - 9 h 51 min

      J’avais oublié que l’antisémitisme ne date que depuis la création d’Israël. Et par conséquent antisémitisme rime exclusivement avec antisionisme. Mais surtout et au-delà de tout le terme sioniste est le mot clef indispensable à la compréhension de la lutte des classes. C’est d’ailleurs pour cela qu’Israël qui n’a été peuplé que par le prolétariat juif occidental est un pays communiste.
      Il suffit de lire la vieille littérature anglo-saxonne, française et russe du 19ème et du 20 ème siècle pour voir avec quels sobriquets sont traités leurs concitoyens de confession juive.
      Et chez nous bien sûr le juif était très bien considéré avant la création d’Israël qui ne date que de 1948.




      15



      25
        Karamazov
        23 avril 2018 - 10 h 14 min

        Absolument! Absolument!

        C’est d’ailleurs pour cette raison que tout le Moyen-Orient qui n’est peuplé que d’Arabes depuis la nuit des temps n’est constitué que de nations qui existent depuis des millénaires et aucune d’elles n’a été créée par le colonialisme. Le seul produit du colonialisme et des puissances coloniales c’est Israël qui se revendique du judaïsme alors qu’aucune des grandes démocraties arabes laïques ne se revendique de l’islam.




        20



        22
    Karamazov
    23 avril 2018 - 8 h 09 min

    Comme je n’ai ni la notoriété ni même le culot pour soutenir la comparaison avec les uns,et encore moins avec les autres, je vous avoue que j’aurais gagné à me taire si j’avais pu réprimer mon étonnement.

    Thoura ya3ni, ontarnous, AP est un journal qu’on ne saurait qualifier de bulletin paroissial ou sectaire quoi que veuille en faire certains contributeurs qui lui rendent en ingratitude son hospitalité.

    Mwa, si on me laissait ne serait-ce que quelques secondes postillonner quelques gouttelettes du minbar pour aller ensuite faire valoir ne serait-ce que dans le blog ouvert à tout venant qui paye son abonnement à Médiapart , je ne reviendrais pas le claironner ici en abusant et réabusant de la magnanimité d’AP.

    Parce qu’il y en a parmi vous qui laisserait accroire qu’AP ne publie que ceux qui n’ont pas été acceptés à Médiapart. Et même pire, pour les plus méchants d’entre vous – excusez le pléonasme- que c’est AP qui l’envoie sadiquement se faire rabrouer en terrain hostile. Ce qu’AP ne fait absolument pas , au grand dam de certains d’entre vous.

    Donc même si j’ai des raisons de me sentir offensé qu’on doutât de ma compassion à l’égard de ce fougueux et téméraire orgueil blessé alors qu’il ne faisait que porter de l’eau dans un combat contre des moulins ennemis et qu’il est maintenant forcé de venir se justifier de ce que nous autres jusque-là on ignorait. Comme si j’allais me réjouir de subir éternellement ses jérémiades et de voir notre AP se transformer en mur des lamentations, je garde mon calme pour envoyer mes sincères condoléances à l’orgueil de celui que vous savez.




    16



    17
    Abou Langi
    23 avril 2018 - 7 h 34 min

    On n’est jamais mieux servi que par swamim. En effet, quoi de plus seyant pour le martyrologue que de soigner sa propre hagiographie au risque même de frelater son encens en forçant sur les ingrédients.
    Del à à faire ça au dépend de BHL, qui a forcément tort, ça me parait zozément trop facile kamim. Mais, bon: pas de pitié pour les « vampires », ce n’est pas le lieu pour s’embarrasser de scrupules.

    L’un des piliers de l’apprentissage c’est la répétition (etekrir). A force de répétition l’enregistrement s’automatise, j’allais dire se pavlovise. Il suffit par la suite de placer quelques mots fatidiques dans un texte emberlificoté mais académique pour que la meute s’active et déclencher sa salive.
    Ce n’est pas ce qu’on fait qui compte, c’est l’histoire , c’est l’histoire, la façon dont on raconte pour se faire valoir, a dit le poète.
    Vous connaisez l’histoire du loup, de la chèvre et du chou ? Vous ne la connaissez pas ? Tant pis ! Le chou, lui, n’a de choix qu’être mangé.
    Alors vous mettez dans un texte les mots : juifs, sionistes, et vous n’avez plus besoin de plaider.
    Mais je n’ai atteint le sommet de l’hilarité que lorsque j’ai lu : « De sorte que le mal ne vient pas directement des «antisémites», mais de ceux qui suscitent ce genre de réaction. » Qui ça, qui ça ? Bernard henri Levy qui est juif et sioniste en même temps. Je vous traduis ? L’antisémitisme c’est comme les juifs ça ne devrait pas exister.
    Et juste une pincée de zenba3 pour faire passer ça : « Les musulmans ont cohabité sans animosité avec les juifs pendant plus d’un millénaire, ils les ont même secourus lorsque Torquemada leur dressait des buchers et les Européens les jetaient à la mer. »
    Et ces juifs, les ingrats, n’ont rien fait quand ce même Torquemada jetait les musulmans à la mer ni quand Charles Martel arrêtait les arabes à Poitiers.




    15



    20
    awrassi
    23 avril 2018 - 6 h 16 min

    En vérité, BHL et tous ses congénères sont de fieffés menteurs. La première vérité à dire est celle-ci : il ne s’agit pas d' »antisémitisme », mais d' »anti-judaïsme ». Seulement voilà, si on parlait d’anti-judaïsme, il faudrait alors parler de judaïsme. Et les Chrétiens s’apercevraient très vite que le dieu israélite, Yahve, est un dieu élitiste et racialiste qui ne fait aucune place aux non-juifs (les goyim). La trahison de Judas a été (heureusement) oubliée, mais la réalité yahviste serait un pire déclencheur de pogroms … Nous, musulmans, savons déjà tout cela.




    30



    12
      Karamazov
      23 avril 2018 - 8 h 19 min

      Ah bon la trahison de Juda ? Et celle de Jésus, qui était juif, c’était quoi ?

      Et pour votre gouverne , il en a qui disent que Juda n’a pas trahi, il a obéi à Jésus qui lui a demandé de le livrer aux Romains pour soigner sa mythologie.




      12



      14
        awrassi
        23 avril 2018 - 11 h 16 min

        Je parlais volontairement comme un catholique, car en vérité je me fiche du Judas et du Jésus de Jérusalem et l’histoire écrite par Paul … Moi je me contente de l’Histoire de Kamal Salibi, The Bible Came from Arabia », « The people of the Bible » et « Who was Jesus? » que tu trouveras en pdf sur Internet !




        8



        10
        ZOHRA
        23 avril 2018 - 15 h 16 min

        Ah bon ! Jesus, pour vous, est un juif ??? Bizarre… bizarre… que tout çà. On sait, et c’est connu depuis la nuit des temps que Jesus est un PALESTINIEN !!! Eh oui…!!! Jesus est né en PALESTINE dans la région de KANAÂN et de ce fait est un Cananéen. Eh oui…!!! Et sa langue était L’ARAMÉEN qui est une langue sémitique. Eh oui…!!!
        Alors, arrêtez de mentir aux gens et aux croyants innocents qui risquent de croire en vos balivernes et mensonges putrides.
        JESUS EST UN PALESTINIEN ! C’EST LA VÉRITÉ HISTORIQUE QUE L’ON NOUS A TOUJOURS CACHÉE.




        19



        7
          Anonyme
          24 avril 2018 - 11 h 04 min

          Jésus était palestinien, il était également juif et même rabbin.




          0



          4
          AÏT BELKACEM Mohcine
          24 avril 2018 - 18 h 53 min

          Et bien non, détrompe-toi ! Sidna AÏSSA N’A JAMAIS ÉTÉ JUIF NI ENCORE MOINS « Rabin ». Ce que tu dis là, c’est de la pure propagande juive sioniste….. Va raconter çà à d’autres mais pas aux ALGÉRIENS ya boqoqo……
          Les juifs par l’intermédiaire de JUDAS, l’ont vendu aux Romains lorsqu’il était assis à une table avec tous les apôtres. Judas a désigné JESUS, aux Romains, par les mots suivants : ECCE HOMO !!! (Voici l’homme !).
          Donc, pour l’Histoire, c’est les Juifs, comme toujours, qui ont vendu LÂCHEMENT, le Prophète JÉSUS. Ce n’est pas les Arabes ni encore moins les musulmans puisque l’ISLAM n’était pas encore apparu à cette époque-ci.
          Et lorsqu’il fut crucIfié, JESUS, s’est adressé à dieu en ces mots de la langue ARAMÉENNE :

          ELI ! ELI ! LAMA SABACTANI !!!

          DIEU ! DIEU ! POURQUOI M’AS-TU ABANDONNÉ !!!

          Pour ta gouverne. Les Juifs ont toujours traité la mère de Jésus, la Sainte Vierge Marie de PROSTITUÉE. Alors que les Musulmans l’ont toujours respectée dans le SAINT CORAN (Sourate MERIEM).

          Alors, de là à dire que JÉSUS est : un juif et un « Rabin »… je te demande de relire tes livres d’Histoire pour t’instruire un peu plus mais surtout d’arrêter de….. MENTIR !!! On ne peut pas falsifier l’Histoire car les FAITS SONT TÊTUS !!!




          1



          0
        Anonyme
        23 avril 2018 - 20 h 15 min

        Juda c est un portugais , il traine un sac depuis 2000 ans et c est pas moi qui le dit mais Dieudonné ….hihihi




        3



        6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.