Le régime d’Ankara impliqué dans l’attaque terroriste de Tiguentourine ?

Tiguentourine
La prise d'otages de Tiguentourine, en janvier 2013. New Press

Par Karim B. – Un accusé, jugé pour terrorisme par le tribunal d’Oran, aurait avoué avoir acquis des armes auprès de fournisseurs turcs aux Emirats arabes unis. L’accusé en question aurait également été en contact avec un conseiller du président du Burkina Faso qui lui aurait suggéré de créer un mouvement politique pour soutenir l’action terroriste dans le sud de l’Algérie.

Le terroriste, dont le procès se tient actuellement à Oran, selon le quotidien arabophone Ennahar, aurait été en contact avec plusieurs interlocuteurs dans plusieurs pays d’Afrique, d’Asie et du Golfe, dans le but d’acquérir des véhicules tout-terrain qui devaient servir à l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine, dans l’extrême sud-est de l’Algérie.

Selon le journal, le prévenu aurait quitté le territoire national en 2009. Il se serait rendu au Mali où il aurait rallié un groupe terroriste qui comprend de nombreux éléments de nationalité algérienne. Il  aurait été chargé de rencontrer un conseiller du président burkinabè, un homme d’affaires du nom de Mustapha Ould Al-Imam Al-Chafî, qui soutiendrait les groupes terroristes financièrement à travers plusieurs pays d’Afrique, dont l’Algérie.

L’accusé aurait également rencontré Mokhtar Belmokhtar dans le but de préparer des actions sur le territoire algérien. C’est dans ce cadre que ce terroriste se serait rendu dans la capitale guinéenne, Conakry, où il fut présenté à un Turc, responsable d’une succursale spécialisée dans la vente de véhicules. L’envoyé spécial de Belmokhtar se serait, par la suite, envolé pour Abu Dhabi pour assister au salon Idex consacré aux armes et aux technologies de défense. Sur place, il aurait acquis du matériel militaire auprès de l’exposant turc qui devait servir dans l’attaque terroriste du site de Tiguentourine en janvier 2013.

Quel rôle le régime turc a-t-il joué dans la prise d’otage meurtrière d’In Amenas, menée par un groupe composé d’une quarantaine d’éléments de plusieurs nationalités ? Erdogan a-t-il voulu faire payer à l’Algérie sa position dans la crise syrienne et son rejet catégorique de toute intervention étrangère dans ce pays livré aux hordes terroristes par Ankara et Doha ?

K. B.

Comment (31)

    Dardour
    27 avril 2018 - 7 h 25 min

    Il faut demander au député islamovendu arribi, lui connaît les détails de cette affaire.

    UMERI
    25 avril 2018 - 9 h 33 min

    Cette attaque a été minutieusement préparée, avec la complicité de nombreux pays dans le but de l’investir complètement, de prendre les techniciens étrangers en otage,afin de prouver l’incapacité de l’armée algérienne et de permettre l’intervention des pays occidentaux, pour libérer leurs nationaux et par la même, créer des bases militaires, sur le territoire algérien. Mais comme le plan a foiré, grâce a l’intervention rapide, des unités spéciales de l’ A N P, qui a sécuriser la base, malgré de nombreuses victimes coté otages et l’élimination du commando a l’origine de l’attaque.Seulement, les pays impliqués dans ce coup fourré, n’ont pas digéré leur défaite.

    12
      kouder belala
      29 avril 2018 - 12 h 29 min

      Je pense sincèrement que ces vermines ont très bien compris la dernière fois qu’il n’y a pas a discuter avec cette racaille NOS MILITAIRES ONT REÇU L’ORDRE QU’IL FAUT TIRER DANS LE TAS MÈME AVEC OTAGE OU PAS ,SANS PITIER, comme ça ils comprendront dorénavant qu’on ne s’amuse pas avec notre souveraineté ; nos hommes de troupe et de notre armée…Point barre et ça quelque soit l’origine d’une attaque ils savent qu’ils sont perdus d’avance et qu’ils fassent leurs prières????

    Kahina-DZ
    24 avril 2018 - 7 h 31 min

     »…L’accusé en question aurait également été en contact avec un conseiller du président du Burkina Faso… »

    Pour les punir, continuez à chouchouter les 30 nationalités africaines qui envahissent l’Algérie chaque jour.

    La mollesse et l’inaction de nos responsables vont détruire l’Algérie

    29
    6
    Bouzorane
    24 avril 2018 - 6 h 11 min

    Je suis stupéfaits par le nombre d’articles qui défendent la turquie!!!
    Je ne pensais pas qu’il y avait autant de larbins pro-turco-mongoles en Algérie!

    37
    3
    Anonyme Utile
    23 avril 2018 - 23 h 44 min

    Je tiens à rendre un vibrant hommage à nos VALEUREUX EXPERTS, qui ont refusé la suppression du visa entre la Turquie et l’Algérie. Merdogane voulait infiltrer les « touristes Turcs » par de vrais terroristes sanguinaires de retour de Syrie et d’Irak et déstabiliser l’Algérie.
    Mais nos experts ont deviné immédiatement ce que le criminel Merdogane avait dans la tête et surtout derrière la tête, et ont déjoué le deuxième volet du complot sioniste contre l’Algérie. Et ce deuxième volet du complot sioniste contre l’Algérie, mort né, a été confié à Merdogane le traître et l’allié d’Israël, après l’échec du premier volet de ce même complot sioniste ( celui des migrants des pays du Sahel poussés de force, par nos pires ennemis vers l’Algérie et infiltrés de terroristes), qui a été également déjoué, par nos valeureux services de sécurité.

    LE COMPLOT DE TIGENTOURINE VISAIT LA DESTRUCTION DE L’ECONOMIE ALGERIENNE BASEE à 98% SUR LES HYDROCARBURES .

    RAPPEL DES FAITS

    1/- Le terroriste impliqué dans l’attentat contre le complexe gazier de Tigentourine, jugé par le tribunal d’Oran, a avoué, que le groupe terroriste dont il fait partie a acquis des armes auprès de fournisseurs turcs aux Emirats arabes unis.

    2/- Le terroriste en question était en contact avec Mustapha Ould Al-Imam Al-Chafî, un homme d’affaires qui soutiendrait les groupes terroristes financièrement à travers plusieurs pays d’Afrique, dont l’Algérie.

    3/- Cet homme d’affaire est un conseiller du président burkinabè.

    4/- Pour détruire la Syrie, une armée de hordes terroristes sauvages sanguinaires et barbares ont été envoyés en Syrie, à partir du territoire Turc, par la Turquie, le Qatar, l’Arabie saoudite tayehoudite et les Emirats Arabes Unis.

    4/- Le site gazier de Tigentourine appartenant à Sonatrach, c’est à dire l’Algérie était ciblé par les terroristes de ainsi que l’entreprise BP partenaire fiable et sûr de Sonatrach depuis de longues années.
    Suite à cet attentat criminel, qui a touché gravement BP, cette dernière a préféré quitter l’Algérie. Et Sonatrach a perdu un partenaire vraiment stratégique, très précieux et fidèle, au moment où elle avait le plus besoin.

    QUESTIONS

    1/- Qui a voulu détruire l’économie nationale basée à 98% sur les hydrocarbures et qui a voulu évincer BP du site gazier de Tigentourine, par la même occasin ?

    2/- Qui a forcé la main à l’Algérie pour exploiter les très dangereux gisements de gaz de schiste, qui utilisent des produits chimiques TOXIQUES, POUR DETRUIRE, POUR TOUJOURS, LES PLUS GRANDES NAPPES PHREATIQUES DU MONDE QUI SE TROUVENT AU SAHARA ?

    -Je rappelle, que ces nappes phréatiques représentent des réserves d’eau de 50 000 milliards de m3 d’eau, formées depuis des millions d’années. Ces réserves d’eau potable représentent la seule garantie pour l’Algérie et les générations futures, pendant plusieurs siècles.

    Ces réserves d’eau permettront de fertiliser 10 millions d’hectares de terre de première catégorie, en 10 ans et permettront à l’Algérie de devenir la plus grande puissance agricole du monde. Et l’Algérie pourra tirer des revenus de l’ordre de 1000 milliards de dollars, par an, durablement.

    Je rappelle que l’Espagne possède seulement 1,6 millions d’hectare de Terre de première catégorie et elle en tire des revenus de plus de 400 milliards de dollars.
    Les besoins en eau de l’Espagne, y compris son agriculture sont de l’ordre de 22 milliards de m3, par an.

    Les enquêtes concernant l’affaire Tigentourine doivent aller jusqu’au bout.
    Si les commanditaires sont des personnes ou des entreprises, des mandats d’arrêt internationaux doivent être lancées contre elles. Il faut les traduire en justice en Algérie et les punir conformément à la loi Algérienne.

    Si les commanditaires sont des etats, alors il faut poursuivre ces états, conformément au droit international, devant la cour pénale Internationale.

    55
    6
    Mme CH
    23 avril 2018 - 21 h 29 min

    Effectivement, comme COMMANDITAIRE l’a si bien dit, il faut connaître les commanditaires de cet acte criminel…!! Difficile à deviner…hein..!? La pieuvre du mal et ses tentacules bien sûr…!! Mais, il y a une chose à préciser, le fait qu’il y ait des vendeurs d’armes et des escrocs turcs dans cette affaire ne veut pas dire que c’est le régime turc qui est derrière tout ça, et là je ne défends personne. Quant au conseiller burkinabé, même si on suppose qu’il ait agi seul sans l’accord de son président, il faut savoir que c’est une marionnette entre les mains de FaFa, car qui dit Burkina Faso dit FaFa et qui dit FaFa dit makhzen et qui dit Makhnez dit sionistes…!! Dans cette affaire, il ne faut pas oublier les EAU qui jouent un rôle primordial dans le remodelage du GMO..!
    En tout cas un grand Bravo à notre Armée qui a agi vite et bien à Tiguentourine..!

    22
    11
    Pas que
    23 avril 2018 - 18 h 45 min

    La Turquie c’est l’arbre qui cache la forêt occidentale du nouvel ordre mondial qui ont commencés en Irak, Lybie, Syrie à qui le tour ?!

    29
    8
    Anonyme
    23 avril 2018 - 12 h 08 min

    l Algérie devrait établir un mandat d arrêt ou l interpellé la ou il se trouve ce Mr Mustapha Ould Al Imam le conseiller du président burkinabé par nos services compétents et avec cet homme nous en serons bien plus sur l attaque envers l Algérie et son peuple .Il doit en répondre devant notre justice si les information de ce prévenu sont bien avéré. ce conseiller est la clé des canaux officiels d autres pays qui se sont pris à l Algérie en utilisant des terroristes mercenaires.il y a une triangulaire , émirats arabes , Turquie , Burkina Faso et l Algérie sait faire parlé ses assaillants qd ils sont ^pris , donc c est bien nous avons des noms et des pays complices concernant cette attaque à In amenas et d autres pays qui tire les ficelles mais la Turquie et le Qatar a cette époque se prenait pour des coqs en Syrie et ds tt les conflits depuis 2011. le turque s est ravisé après le Putsch ctre lui et le Qatar est mis à l écart comme un vilain pti canard. Vous les entendais et on les voit comme avant ses deux pays en ce moment , ben non ils ont plus de rôle ont été utilisé et lâcher par leurs maitres occidentaux car au bout du compte on va s apercevoir qu ils sont bien plus de pays complices ctre cette attaque. Nous aurons tout les individus et quelqu ils soient qui ont été mêlé de près ou de loin à cette attaque lâche ctre notre pays surtt parce que elle vient de l extérieur parce qu on attaque pas l Algérie.

    60
    15
      [email protected]
      23 avril 2018 - 13 h 53 min

      il y a un mandat d arret international contre lui mais le maroc l abrite avec femme et enfants
      l algerie dois demander son extradition de maroc ou du bukina

      33
      8
    mkideche
    23 avril 2018 - 11 h 59 min

    malheureusement on a et on aura toujours une mémoire très courte, on est que des émotionnels, on tirera jamais des leçons, avant leur printemps arabe il y avait la haine en Égypte envers nous, maintenant nos voisins, y compris les subsahariens, alors qu’on a beaucoup de potentiels, juste notre diaspora à travers le monde pourra nous aider, pourquoi pas renforcer les liens avec des pays non alignés ?

    40
    20
    COMMANDITAIRE
    23 avril 2018 - 11 h 24 min

    C’est le ou les pays commenditaires qui nous intéressent Israel -USA-France-Gb ?

    29
    30
      Mustapha
      23 avril 2018 - 12 h 13 min

      @COMMANDITAIRE
      Sans oublier le Regime MakhNazi bien entendu.

      33
      21
    Nedromi
    23 avril 2018 - 9 h 49 min

    Je ne vois pas quel intérêt a Erdogan a se mettre a dos l’Algérie.
    Certes Erdogan a des vues différentes des nôtres, notamment sur la Syrie, mais il n’est pas un imbécile, il sait que jamais la Turquie ne pourra retrouver son lustre d’antan sans une relation amicale et apaisée avec l’Algérie, qu’il n’a aucun intérêt objectif a enquiquiner, ce qui serait de toute façon stérile .
    .
    Le fameux conseiller de Blaise Compaoré, qui est mis en cause dans cet article, Mustapha Ould Al-Imam Al-Chafî est un agent de la DDSE marocaine, d’ailleurs il réside à Rabat.
    .
    C’est les canidés du makhzen qui sont en cause dans cette affaire.
    Nos vrais ennemis depuis des millénaires.

    86
    60
      Bouzorane
      23 avril 2018 - 11 h 31 min

      Les 5 pires ennemis de l’Algérie sont : 1/maroc, 2/egypte, puis france, israel, turquie.
      Les 3 derniers ne sont pas forcément dans cet ordre.
      L’Algérie doit apporter de la cohérence dans sa politique étrangère. De la même façon qu’elle soutienne les sahraouis et les palestiniens, elle doit également soutenir les kurdes contre les turco-mongoles.
      Les turco-mongoles occupent illégalement une terre qui ne leur appartient pas.
      En plus d’être des colonisateurs, se sont également des faussaires falsificateurs, puis qu’ils ont rattaché cette terre à leur race en l’appelant « turquie ». Cette appellation est en soi une ignominie historique.
      L’Algérie doit donc etre cohérente et soutenir les kurdes, les arméniens, les grecs, les chypriotes, les iraniens, les syriens, les irakiens.

      57
      26
      Hami
      23 avril 2018 - 11 h 34 min

      Nos islamistes affidés à Erdogan et les pays du golfe et qui malheureusement ont pignon sur rue et tres médiatisé ont savent certainement quelque chose.
      Nos islamistes qu’il faut assimiler à un CHEVAL DE TROIE DANS NOTRE PAYS représentent un grave danger chez nous .

      72
      11
      Amcum
      23 avril 2018 - 15 h 25 min

      Tu as tout à fait raison. Normalement la Turquie n’a rien à gagner ! Mais la réponse est ailleurs. La Turquie est un sous-traitant de l’Otan. Elle n’est pas souveraine dans ses décisions. Elle obéit aux USA sur qui elle comptait pour faire la pression sur les Européens pour adhérer à leur union. Mais depuis qqc années, les turques ne ressentent plus l’urgence d’adhérer à cette organisation. Donc début d’éloignement. Le coup de grâce est sans doute la question kurde. Les USA et l’OTAN et les monarchies du golfe sont prêt à jouer la carte séparatiste pour casser la Syrie. Chose que la Turquie naturellement refuse. Ce qui explique son rapprochement tranquille avec l’Iran (qui compte aussi des kurdes) et la Russie.
      Tout est question d’intérêt et jamais de principe.
      Notre pays par contre a toujours rouler pour les principes.
      Pour combien de temps allons-nous rester sur cette voie ?
      Je ne sais sincèrement pas. Avec Un Mokri de Hamas et Sais Samedi du RCD qui ont soutenu publiquement en 2011-2012 l’invasion de la Syrie au nom de la démocratie pour les uns et les frères musulmans pour les autres on ne sait pas trop !!! Oui, ils ne valent rien ces partis, mais quand-même il s’existent …..

      30
      15
      elgat
      23 avril 2018 - 16 h 26 min

      Je suis entièrement d’accord avec vous , quel intérêt a la Turquie de déstabiliser l’algerie. Ce n’est pas parce qu’un turc est impliqué que toute la Turquie est mise ne cause.
      Nous faire avaler cela , c’est prendre les algeriens pour des imbéciles. Comme il y a des félons algeriens qui complotent contre leur leur pays , il peut y avoir des turque qui travaillent pour le comptes d’autres services étranger a leur pays.

      27
      33
    yenzawoulach
    23 avril 2018 - 9 h 37 min

    Le denominateur commun de tous les mouvements islamiques est bien l’islam. L’arabisation islamisation a propulsé l’islamisme politique. Ce dernier a comme ressources theorique et rèference politique le moyen orient. Cette identité de substitution a de fait exporté le centre de l’archetype des arabisants- Etat et oumma- en orient. Le reste n’est que l’effet pervers des choix scelerats, que le régime vient de rèaffirmer avec cette mosquée d’alger. On s’attendait à un sursaut de reflexion aprés la décennie noire, helas, il faut avoir un « fond » pour rebondir.
    L’orgueil mal placé dans toute sa latitude…

    70
    39
      Mme CH
      23 avril 2018 - 22 h 07 min

      Le problème n’est pas l’Islam qui est parfait, religion universelle de paix; le problème ce sont certaines espèces dites musulmanes qui sont en décalage totale avec l’Islam. Et encore, je ne parle pas des groupes terroristes qui ont été créés par la pieuvre du mal et ses tentacules pour ternir l’image de l’Islam et des musulmans, le phénomène de l’Islamophobie en est une preuve. D’ailleurs, qui sont les victimes de ce terrorisme par milliers…??? Les musulmans bien sûr, vous ne trouvez pas ça drôle…??? Justement, après la chute de l’empire soviétique communiste (appelé aussi le fascisme rouge) et le mur de Berlin, les néocons sionistes francs-maçons se sont bien préparés pour se « débarrasser » de l’Islam (appelé cette fois le fascisme vert) et des musulmans, mais cette fois-ci, ils vont bientôt se mettre le doigt dans l’œil, devinez pourquoi…?? Le mal ne triomphera jamais sur terre et la roue de la fortune ne cessera jamais de tourner…..! Qui vivra verra..!

      13
      24
        Zaatar
        24 avril 2018 - 5 h 42 min

        Si l’islam était parfait il n y aurait jamais eu l’histoire que l’on connait de l’humanité durant le dernier millénaire. la même chose s’applique aux autres religions…

        15
        9
          Mme CH
          24 avril 2018 - 12 h 42 min

          L’Islam est parfait parce que c’est une religion révélée, provenant du Créateur. Par ailleurs, ce sont les Minus Créatus, comme vous et moi, qui ne sont pas parfaites, et ce sont elles qui ont fait l’histoire que nous connaissons, justement parce qu’elles se sont éloignées des concepts de la religion, surtout après la mort du Prophète (saws) et ses compagnons. C’est comme pour les autres religions monothéistes, leurs fidèles sont à des années lumières des messages de leurs prophètes (qsssl).

          Ah! j’ai failli oublier, il y a aussi une certaine histoire qui a été écrite par les vainqueurs pour les vaincus…!!

          9
          11
          Anonyme
          25 avril 2018 - 19 h 51 min

          L’Islam est parfait

          3
          5
      mouatène
      24 avril 2018 - 7 h 05 min

      ya oulach, votre place chez F.24, en tant que hurleur, est assurée. votre intelligence ne vous a servi qu’à blasphémer. cher ami il faudra vous repentir, regarder les chose en face et les comprendre et surtout vous repentir en demandant pardon à votre Créateur. il y a l’Haut de là et la parole de Dieu est vraie et juste.

      3
      11
    Mohamed
    23 avril 2018 - 9 h 27 min

    Salam aleikoum,

    Un marchand d’arme est comme une prostituée qui n’a pas d’état d’âme en couchant avec n’importe quel client, un marchand d’arme, n’a ni conscience, ni scrupule, il peut vendre les mêmes armes aux deux factions rivales qui s’entretuent, si vous éliminez un marchand d’arme, un autre surgira pour reprendre son business, un marchand d’arme s’en fout de l’utilisation de ses armes qu’il vend, il ne vous demandera jamais ce que vous en ferez avec, ni vous suppliera d’épargner les innocents, les bébés.
    Mais un conseiller, vous orientera, vous conseillera, vous donnera des idées diaboliques, frapper fort et surtout les esprits, de médiatiser les actions si vous le neutralisez, vous couperez la tête du monstre.
    Surtout ce qui m’écœure c’est que ce soit un conseiller burkinabé du président d’un État (Blaise Compaoré président burkinabé durant les événements dramatique de Tiguentourine) avec lequel nous entretenons des relations diplomatiques et selon S.E.M. Abdelkrim Benchiah, l’ambassadeur d’Algérie à Burkina Faso, a qualifié les relations algéro-burkinabè d’ »exemple de respect mutuel », le 26 novembre 2014 à Ouagadougou.
    Qui dit Blaise Compaoré (qui a assassiné Thomas Sankara l’anti-imperialiste et le panafricaniste en 1987 lors d’un coup d’Etat) dit surement une force étrangère et suivez mon regard.

    45
    16
    elhadj
    23 avril 2018 - 9 h 26 min

    voila le remerciement adresse a notre pays qui a efface la dette a ce pays au détriment des intérêts des algériens , a cette allure il est craindre que nous serions de nouveau colonise par ces hordes de migrants subsahariens qui ne cessent de déferler .n est il pas de recadrer pragmatiquement nos relations avec plus d objectivité et de rationalité selon nos propres intérêts et que tout effacement d une dette quelconque ne sera plus tolérée qu après examen et décision préalable des élus de la nation pour la transformer en investissement obligatoire ou une participation dans l acquisition de biens auprès de chaque pays concerne.durant la décennie noire aucun pays arabe ou subsaharien n a vole a notre secours.soyons donc plus pragmatiques pour bien gérer les ressources du peuple.

    47
    12
      hrire
      23 avril 2018 - 9 h 35 min

      On a efface des dettes de plusieurs Africains et autres sans consultation aucune sans contreparties comme le font les pays geres par des institutions pas par une seule pardonne aux mépris de tous les autres pour se faire une place par une distinction internationale comme le prix Nobel pas pour les intérêts du pays

      44
      13
    Anonymeplus
    23 avril 2018 - 9 h 24 min

    A tous ceux qui dansaient à plat ventre lors de la venue du pirate d’Istanbul, je vous crache dessus et vous méprise!!!.
    Quant au Burkina, vu ce qui se passe là-bas, je crois que les choses vont aller de plus en plus mal, pour le plus grand bien de la bête qu’ils ont créée et nourrie. Celui qui a attaché cette affaire avec ses mains n’a qu’à la défaire avec ses dents.

    56
    15
    Mohamedz
    23 avril 2018 - 9 h 10 min

    Rien ne m’étonne de la part de ce terroriste à la cravate qu’est Erdogan.
    N’oublions pas qu’avant 2011, les échanges commerciaux entre la Syrie et la Turquie étaient de l’ordre de l’ordre de 20 Milliards de dollars / an.
    A bon entendeur salut.

    56
    13
    Vangelis
    23 avril 2018 - 8 h 18 min

    La première démarche est de la faire vers le président burkinabé afin d’avoir des renseignements sur les agissements de son conseiller qui finance des terroristes. Ensuite, si les faits sont avérés, le faire déférer devant une cour de justice, peu importe laquelle, burkinabée, algérienne ou même internationale.

    Quant au turc qui aurait vendu des armes aux terroristes, il a fait du business coupable et donc avec complicité.

    Ankara et Doha même supposées meneuses de terrorisme, elle sont supposément assez prudentes pour ne pas s’exposer. C’est le b-a-ba de toute action secrète.

    45
    8
    Rascasse
    23 avril 2018 - 6 h 33 min

    Comme représailles : accordons des facilités pour l’investissement au turcs, favorisons les dans tous les marchés supprimons les visas unilatéralement, achetons tous leurs films, effaçons les dettes des burkinabés et des Guinéens, et disons vive l’intelligence de fakhamatouhou qui a sauvé l’algerie

    86
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.