Energies renouvelables : Guitouni invite les Allemands à investir en Algérie

Révision de la loi sur les hydrocarbures
Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni. D. R.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a reçu ce mercredi au siège de son département ministériel Michael Zenner, ambassadeur d’Allemagne à Alger, accompagné d’une délégation du ministère fédéral de l’Economie et de l’Energie.

Les deux parties ont passé en revue les conclusions de la première Journée algéro-allemande de l’énergie organisée sous le thème «Faciliter la transition énergétique : saisir les opportunités, relever les défis», qui s’est déroulée ce mardi à Alger, indique un communiqué du ministère parvenu à notre rédaction.

Le ministre et l’ambassadeur d’Allemagne ont exprimé leur «entière satisfaction» du déroulement de cette rencontre qui a «permis aux deux parties de partager leurs expériences dans le domaine de la transition énergétique, notamment sur l’introduction des énergies renouvelables dans le mix énergétique».

A cet effet, M. Guitouni a souligné que cette journée «a été fructueuse pour la partie algérienne» et a émis le souhait de voir les relations de coopération algéro-allemandes se renforcer davantage et bénéficier de l’expérience et du savoir-faire de l’Allemagne en matière d’énergies renouvelables. Il a invité également les entreprises allemandes à participer aux appels d’offres que le secteur de l’énergie s’apprête à lancer prochainement, en insistant sur la nécessité de fabriquer les équipements, notamment les panneaux solaires, localement. Mustapha Guitouni a évoqué la possibilité de créer des sociétés mixtes.

Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne a fait part de la disponibilité de son pays de faire bénéficier les entreprises algériennes de l’expérience allemande dans ce domaine et mis en avant l’intérêt des entreprises allemandes à participer aux appels d’offres et à continuer à travailler en Algérie.

R. E.

Comment (4)

    awrassi
    27 avril 2018 - 15 h 30 min

    Historiquement, les Allemands ne coopèrent ni ne vendent leurs technologies; ils ont toujours préféré vendre des produits finis … Et comme ils ne connaissent plus de crise depuis 1945, ils ne vont pas changer leurs habitudes. Sans parler de la volonté des pays riches de nous maintenir dans un état de dépendance. Nous devrions compter uniquement sur nous-mêmes, quitte à rapatrier nos ingénieurs, médecins, chercheurs et universitaires et leur offrir les conditions et les moyens adéquats. Les Saoud et les Emirats chouchoutent leurs enfants. pourquoi pas nous ?

    3
    3
    Anonyme
    25 avril 2018 - 23 h 30 min

    Pour la consommation interne vous n’avez pas besoin d’attendre l’Allemagne M Guitouni. Condor fabrique déjà les panneaux,et sonelgaz devrait en faire autant et meme plus,fabriquer les composants électriques,les onduleurs,faites participer le cder,les chercheurs,les instituts. Arrêtons de vous comporter toujours comme des assistés.
    Par contre ce que vous pouvez proposer à l’Allemagne et l’UE c d’investir àvec leurs propres fonds et produire leur électricité chez nous , on leur loue l’espace et le soleil en quelque sorte. Là vous êtes gagnant gagnant ; desertec. Vous êtes en train de subventionner l’électricité/gaz,continuez à subventionner l’électricité /solaire qui coûte de moins en moins chère. Vous exigez la fabrication d’équipements,mais pour ke petrole vous ne le faites pas,ça démontre que vous préférez rester dans la dépendance aux hydrocarbures et retardez le renouvelable. Vous n’êtes pas ministre du petrole M Guitouni,vous êtes ministre de l’énergie.

    6
    8
    Anonyme
    25 avril 2018 - 19 h 15 min

    Sur le Solaire, autoroute solaire/ électrique !

    3
    7
    Anonyme
    25 avril 2018 - 16 h 14 min

    Demander aux Allemands de remettre sur la table le projet DESERTEC et de le realiser avec les partenaires Allemands initiaux et de faire associer les promoteurs du projet TuNur .Ces deux projets grandioses sont complementaires et ne doivent en aucun cas se concurrencer,plutot agir en association pour etre realiser et exporter l energie solaire dans toute l Europe.Les financements et les risques (tres minimes)doivent etre partagees.Le soleil est une source intarrisable.

    15
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.