Mohamed Baïri : «Les prix des véhicules montés en Algérie vont s’effondrer»

prix véhicules
Les concessionnaires ont pratiqué des prix excessifs. New Press

L’ancien président de l’Association des constructeurs et des concessionnaires automobiles en Algérie (AC2A) a affirmé que les prix des véhicules automobiles montés en Algérie vont connaître de nouvelles baisses drastiques dans les jours et les semaines à venir. «Les prix vont carrément s’effondrer», a déclaré Mohamed Baïri au quotidien arabophone Echorouk.

«La campagne de boycott et les décisions du gouvernement ont eu pour effet le recul des prix et il faudra s’attendre à de nouvelles baisses encore plus conséquentes à l’avenir», a ajouté le membre de l’AC2A, qui a applaudi les mesures prises par les ministères de l’Industrie et du Commerce visant à réguler le marché de l’automobile en Algérie.

Baïri a accusé – sans les nommer – des concessionnaires d’avoir pratiqué des prix excessifs et d’avoir profité de la rente pour s’enrichir sur le dos de l’Etat et des citoyens, bien qu’ils aient profité des nombreux avantages et facilitations instaurés par le gouvernement pour développer ce secteur.

«Les prix des véhicules seront bientôt beaucoup plus bas que ceux en cours actuellement», a assuré Mohamed Baïri.

L. S.

Comment (6)

    Argentroi
    27 avril 2018 - 14 h 13 min

    Moi, je me suis toujours posé la question pourquoi un même véhicule est vendu légèrement moins cher en France, par exemple, qu’en Algérie. Mais là où le bât blesse, c’est que le client bénéficie à l’étranger d’un entretien gratuit du véhicule pour une très longue durée, sept années pour la marque KIA si je ne me trompe. Et en Algérie, rien, nada, oualou : l’arnaque totale ! Car il faut bien savoir que durant cette longue période, l’entretien du véhicule peut représenter en Algérie, avec les prix prohibitifs des consommables, une grande proportion de la valeur du véhicule. Et donc, c’est comme si on payait parfois presque le double de la valeur commerciale du véhicule. Que les journalistes intègres, et non pas ceux qui font la promo des marques car on devine bien ce qu’ils reçoivent en échange, ou tout aussi bien les associations intègres et les responsables intègres se penchent sur la question.
    C’est comme le yaourt qui devient un peu flasque ces jours-ci après le lait mouillé de ces derniers mois. Et quand on parle de prédation, c’est la levée des boucliers !

    24
    Anonyme
    27 avril 2018 - 12 h 36 min

    Le boycott a mis a nu les sur-profits de ceux qui montent des ateliers de montage et leurs drivers bien places dans les rouages de l administration. Quand le pouvoir veut, il peut. Un bon début???

    23
    awrassi
    27 avril 2018 - 9 h 08 min

    J’ai déjà expliqué ici qu’il y a une différence fondamentale entre des groupes monopolistiques et des concessions automobiles. La même voiture coûte le même prix dans toute l’Algérie. Ce qui ne se produit dans un aucun pays, où les concessionnaires sont libres de vendre au prix qu’ils veulent et de faire des crédits à 0 % … Le gouvernement vient nous annoncer aujourd’hui qu’il commence à mettre le nez dans les affaires des groupes qu’il a permis de se constituer et qui le lui rendent bien certainement. Soit le gouvernement s’ouvre à la concession véritable (un privé qui achète une concession et qui transige comme il veut), soit il se substitue aux groupes et nous vend lui-même les automobiles à travers un réseau national étatique !!!

    18
    11
    bellaid
    27 avril 2018 - 7 h 32 min

    Il s’agit de connaître le prix de revient d’un véhicule monté au bled, après on discute !

    31
    2
    Dardour
    27 avril 2018 - 7 h 11 min

    On mange avec le loup et on crie avec le berger! Is it truth mister Bairi?

    32
    2
    awrassi
    27 avril 2018 - 6 h 18 min

    Mon pays chéri vit au rythme des salons de l’automobile et de la téléphonie mobile … Quand son peuple veut pouvoir acheter des pommes de terre, de la semoule, des tomates et un peu de viande, fondamentaux de sa nourriture quotidienne. Je ne parle pas du beurre, c’est trop demandé. Je remercie Algérie Patriotique de nous donner une tribune pour nous défouler, c’est tout ce qu’il nous reste à faire, car plus aucune oreille dirigeante n’écoute …

    38
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.