Libye : le maréchal Haftar retourne à Benghazi et menace de sévir

Maréchal Haftar
Haftar a été accueilli en grandes pompes à Benghazi. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le commandant de l’Armée nationale libyenne (ANL), le maréchal Khalifa Haftar, est rentré jeudi à Benghazi après deux semaines de soins médicaux en France.
L’homme fort de l’Est libyen, âgé de 75 ans, a été accueilli en grandes pompes. La télévision libyenne a diffusé des images de l’ancien général de l’armée de Mouammar Kadhafi descendant d’un avion en provenance du Caire où il avait assisté à une réunion «secrète». «Je veux vous rassurer sur le fait que je suis en bonne santé», a dit peu après Khalifa Haftar aux commandants de l’ANL et aux chefs de tribus venus l’accueillir, lors d’une déclaration retransmise à la télévision. «Je devrais m’adresser à vous debout mais je dois rester assis», a-t-il ajouté.
L’hospitalisation du maréchal Haftar à Paris pour des raisons gardées secrètes a alimenté les spéculations et les rumeurs sur son état de santé. «Je ne vais pas répondre à ceux qui ont répandu des rumeurs sur ma santé et vous n’en êtes pas responsables. Mais il y en a qui devront y répondre de manière appropriée», a-t-il déclaré.
Khalifa Haftar faisait, là, certainement allusion à son ancien chef de cabinet et quelques personnalités de son entourage qui l’ont présenté comme inapte à commander l’ANL et qui ont laissé entendre que la guerre de succession avait commencé à Benghazi. Une version que les médias français ont largement répandue. Voulait-on lui faire un coup d’Etat ? C’est ce qu’il semble suggérer. Et il a menacé de sévir.
A rappeler que Khalifa Haftar est considéré par ses alliés – la Russie, l’Egypte, les Emirats arabes unis et la France – comme un élément clé de la stabilisation de la Libye après sept années de chaos depuis le renversement par Paris et Londres de Mouammar Kadhafi en 2011.

S. S.

Comment (4)

    Anonyme
    27 avril 2018 - 16 h 25 min

    Je ne comprends pas. Des médias européens le disaient victime d’un AVC,et d’un cancer avancé des poumons.
    Même son successeur, un haut officier de l’ALN, aurait été désigne, pour lui succéder. Fake news? Qui croire?

    1
    2
    BENGHAZI
    27 avril 2018 - 16 h 02 min

    REVOICI LE SAUVEUR DU PEUPLE LYBIEN, LE GRAND ZAIM !!!
    IL VA SE SOIGNER EN FRANCE ET IL REVIENT FRAIS ET DISPOS
    REVIGORÉ PAR SES MAÎTRES POUR SEVIR ET MATER SON PEUPLE
    LE TORSE BOMBÉ. QUELLE PÉCHÉ A FAIT LE PEUPLE LYBIEN POUR
    SUBIR CETTE DEUXIÈME MALÉDICTION APRÉS CELLE DES KADAFI????????????

    3
    3
    kilma
    27 avril 2018 - 14 h 23 min

    Ce haftar est ancien de l’armée de Kadhafi,qui capturé par les tchadiens, à négocié avec eux et les américains pour sauver sa peau,ce qui a poussé Kadhafi a le radier de l’armée. au moment des émeutes fabriquées de toute pièce par l’Occident,il se trouvait aux usa (il a la nationalité américaine), ils ont fait appel à lui pour avoir une légitimité suite au coup d’état.
    Ce traître qui s’est autoproclamé maréchal n’est pas chef de l’armée, puisqu’il ne contrôle que l’est de la libye. cette région s’est vendue au plus offrant lors du coup d’état… même au sioniste assassin lévy.
    Pour finir, vu l’attaque cardiaque qu’il a eu, ce n’est qu’une question de temps… et les coups bas entre ses proches ne font que commencer!!

    11
    2
    Ziad ALAMI
    27 avril 2018 - 12 h 37 min

    C’est une information qui ne va pas plaire à Mimi6 surtout quand on sait que ce Haftar ne reconnait pas les pseudo-Accords de Skhirat qui étaient déjà mort-nés.

    5
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.