FLN : annonce de la naissance de la Coordination estudiantine «Jil Bouteflika»

FLN Jil Bouteflika
La coordination a pour slogan «Paix, sécurité, stabilité et prospérité». New Press

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, a annoncé, samedi à Alger, la naissance de la Coordination estudiantine «Jil Bouteflika» regroupant six organisations estudiantines. La coordination, qui a pour slogan «Paix, sécurité, stabilité et prospérité», regroupe six organisations estudiantines et «ses portes restent ouvertes aux autres organisations, de toutes les obédiences politiques, pour participer à la construction du pays dans la cadre de la concrétisation de la feuille de route tracée par le président de la République pour l’horizon 2020-2030», a indiqué M. Ould-Abbès lors d’une rencontre, au siège du parti, avec les représentants des organisations estudiantines affiliées au FLN.

La Coordination estudiantine «Jil Bouteflika» regroupe l’Union nationale des étudiants algériens (UNJA), l’Alliance pour le renouveau estudiantin national (Aren), l’Union nationale des étudiants algériens (Unea), la Ligue nationale des étudiants algériens (LNEA), l’Organisation nationale de solidarité estudiantine (ONSE) et Solidarité nationale estudiantine (SNE).

Appelant à «la préservation des acquis et des réalisations, principalement l’unité du peuple algérien et la paix et la sécurité», le SG du parti FLN a tenu à préciser, dans une déclaration à la presse, que «la création de cette coordination ne vise nullement une politisation de l’université».

Les représentants des organisations estudiantines ont rendu public, à la fin de leur rencontre, un communiqué dans lequel ils affirment que le lancement de cette initiative s’inscrit dans le cadre de «la valorisation des réalisations accomplies, leur fructification au profit du citoyen et l’engagement à poursuivre l’entreprise des acquis et des réalisations». A ce propos, les étudiants se sont engagés à faire de leur espace «un cadre propice au dialogue, au débat, à la communication et l’interaction avec les questions nationales en faveur de la consolidation du processus d’édification, lancé il y a 20 années», invitant l’ensemble des étudiants dans les universités algériennes à «adhérer à cette démarche ouverte à toutes les organisations, à la différence de leurs sensibilités politiques et courants intellectuels, qui croient à la continuité du processus de réforme et de développement».

De son côté, le membre du bureau politique du parti FLN, Tahar Hadjar, a fait état de «son cautionnement à la naissance de cette coordination» venue, a-t-il dit, au moment opportun, car «la communauté estudiantine représente toute la société et sa responsabilité est très grande dans la préservation des acquis réalisés dans tous les domaines, notamment dans le secteur de l’enseignement supérieur».

Par ailleurs, le SG du parti FLN a qualifié, dans sa déclaration à la presse, de «non-évènement» les informations faisant état de «tractations» au sein du comité central du parti contre l’actuelle direction.

R. N.

Comment (5)

    Nostalgia
    29 avril 2018 - 15 h 56 min

    Et quand Bouteflika ne sera plus là, comment rebaptisera-t-on cette « génération » ? Cette bande de larbins qui a squatté le sigle de notre glorieux FLN n’a rien à voir avec lui ; notre FLN était le Front de LIBERATION nationale, le leur, le front de LIQUIDATION nationale. Voilà où réside la différence, les uns étaient des moudjahidines qui ont offert leur vie pour notre liberté, les autres, des opportunistes serviles qui consacrent leur à notre destruction.

    Slam
    29 avril 2018 - 13 h 51 min

    Jil Bouteflika , la Dream Team du 21e siecle :

    Bouteflika : 81 ans
    Ould-Abbès : 84 ans
    Ben salah ( preisdent du senat) : 75 ans
    Saïd Bouhadja ( president APN) : 80 ans
    Gaid Salah ( General Commandant Major etc..) : 78ans

    Moyenne d’âge du peuple algérien : 24 ans.

    22
    11
    Anonyme
    29 avril 2018 - 13 h 46 min

    Jil ECHIYYATINES OUEL INTIHAZZIYINES (générations des brosseurs et des opportunistes)

    9
    1
    Anonyme
    29 avril 2018 - 0 h 07 min

    Il va créer la guerre civile en Algérie ce vieux schnock indéboulonnable, Mesmar djeha ou la colle glue, non mr vous êtes très vieux allez vous en

    29
    2
    un non-évènement
    28 avril 2018 - 20 h 44 min

    il veut faire comme cela a été fait à l’époque de Hitler …le jeunesse Hitlérienne ! , tout pour passer la 5iéme vitesse …
    il parle comme çi qu’il savait qu’il serait de ce monde demain …

    25
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.