Pourquoi l’Algérie ne répondra pas aux accusations burlesques du Makhzen

Messahel Makhzen
Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. New Press

Par Karim B. – L’Iran, la République sahraouie et le Hezbollah ont réagi aux accusations fallacieuses du régime marocain sur une prétendue livraison d’armes par le mouvement de résistance libanais au Polisario. Mais l’Algérie a décidé de ne pas répondre à cette énième provocation du Makhzen. A cela, plusieurs raisons, selon des sources autorisées.

D’abord, la déclaration du ministre marocain des Affaires étrangères s’assimile moins à une affirmation sérieuse digne d’une diplomatie qui se respecte qu’à une blague de mauvais goût, tant le monde entier sait que l’Algérie ne permettrait jamais qu’une opération de ce genre se déroule sur son territoire et que ses services de renseignements sont d’une redoutable efficacité lorsqu’il s’agit d’actions de nature à porter atteinte à la sécurité nationale.

Ensuite, l’Algérie sait que le Maroc est dans une situation peu enviable. Sur le plan interne, le trône de Mohammed VI est chancelant. La situation sociale explosive fait craindre au Makhzen et à ses protecteurs occidentaux et arabes une généralisation de la fronde sociale qui pourrait, à terme, déboucher sur le renversement du régime monarchique prédateur. Sur le plan international, rappellent nos sources, le nombre élevé de gifles reçues par le Maroc a donné le vertige au roi et à ses conseillers, si bien qu’ils extravaguent tels des dipsomanes.

Enfin, ajoutent nos sources, l’Algérie n’accorde aucune importance à ce genre de balivernes qui s’ajoutent aux nombreuses provocations qui ont toutes montré à l’ensemble de la communauté internationale le caractère puéril des dirigeants et de la diplomatie marocains dont le comportement a été dénoncé, y compris par l’ancien secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui avait dû subir les lubies de Rabat en mars 2016 pour avoir déclaré, à partir de Tindouf, vouloir faire avancer les pourparlers entre le Maroc et le Polisario.

Deux années plus tard, le Conseil de sécurité de l’ONU votera une résolution enjoignant effectivement aux deux parties au conflit de se rasseoir à la table des négociations. Acculé, le Makhzen a, dans le prolongement logique de sa politique de fuite en avant, inventé un nouveau subterfuge pour tenter de contourner le texte onusien. Mais il n’ira pas loin…

K. B.

Comment (42)

    DAHMANE
    3 mai 2018 - 9 h 58 min

    Le mur doit etre surelever…on a les moyens du moment qu’on exporte le ciment alors du beton armé svp.
    je suis pret a mettre la main dans la poche pour subventionné le projet.




    18



    2
    Zaatar
    3 mai 2018 - 8 h 06 min

    Il est vrai que ce sont des accusations burlesques. Mieux vaut ne pas regarder ni entendre. le chien aboie et la caravane passe… cela dénote bien que le Makhzen se donne à cœur joie pas seulement aux Méga pétards et à la poudre blanche mais également à la glue et à la Pattex…




    14



    4
    mkideche
    3 mai 2018 - 6 h 52 min

    Je pense que les marocains savent très bien la vérité mais c’est plus fort qu’eux, c’est leurs emotions qui ont pris le dessus. ils savent que nous sommes humbles sans nous vanter, notre révolution a fait paraître énormément de jaloux, chose qui les poussent à nier cette vérité. le fait de se fusionner avec les espagnols et portugais pour arrêter les turcs à l’époque, c’est déjà un indice de traîtrise, mais pour dux, c’est une fierté, meme chose maintenant avec hachajom lihoude comme André azoulay, leur vrai guide des croyants




    14



    6
    Dadi
    3 mai 2018 - 6 h 42 min

    Franchement la c’est trop, ces fils d’esclaves insultes les hommes de terrorisme !!!!!il faut que l’Algérie demande des excuses ou rompt directement ses relations avec cette arrondissement française.




    20



    5
    hrire
    3 mai 2018 - 5 h 37 min

    On ne doit pas répondre a ces c… a la traine et aux ordres des seigneurs du golfe tout simplement.Si tout cela s’est sur notre territoire dont nous abritons nos frères de combat alors chiche qu’ils rompent leur relation et retirent leurs représentants de chez nous.De notre cote on demande d’hermetiser cette frontière de tous les maux




    23



    5
    Zaatar
    3 mai 2018 - 5 h 21 min

    En résumé, c’est la dernière phrase du texte… « le makhzen n’ira pas loin ». Il a déjà perdu son cheval, sa gourde est quasi tarie et n’a plus aucune goutte d’eau et il est en plein désert sous 50°C à l’ombre… ma foi s’il s’en tire comme ça chapeau. Sauf s’il fait appel à son voisin de l’est pour lui porter secours. Mais lui préférera plutôt rouler un dernier méga pétard et sniffer les derniers grammes de poudre blanche qui lui reste en attendant de s’éteindre.




    13



    5
    Elfahem
    3 mai 2018 - 5 h 18 min

    La France approuve et soutien donc cette attaque frontale contre l’Algérie. A méditer




    16



    4
    Amgala 2
    3 mai 2018 - 3 h 41 min

    Ce n’est pas la première fois que le maghzen essaye de discréditer le Polisario et lui coller l’étiquette du terrorisme. N’avait-il pas par le passé essayé de l’associer aux mouvements terroristes d’ AQMI en mobilisant tous ses moyens médiatiques et politiques avec l’aide de sa tutrice la France ?
    La seule réponse qui me semble la plus efficace et la plus ferme est celle de continuer à soutenir le peuple sahraoui dans sa lutte pour son indépendance et sa liberté.




    14



    3
    Mme CH
    2 mai 2018 - 22 h 38 min

    Je pense que le ministre des AE a bien fait de ne pas répondre à la provocation des sbires de Azoulay et de ne pas tomber dans le piège du Makhzène qui essaye de l’attirer sur un terrain glissant ou dans un marécage vaseux…!!! Il ne faut pas lui répondre, mais il faut agir vite et efficacement. L’Algérie a plusieurs cartes dans la main, il faut savoir les utiliser pour calmer le jeu et renvoyer la balle dans le camp de ces traîtres de la nation arabo-musulmane…! Il y a encore des Hommes debout qui sauront quoi faire…car l’aplaventrisme est humiliant et dégénérescent…(Nous préférons un pas avec le peuple que dix pas sans le peuple, Thomas Sankara, 1987)….Avez-vous pigé..?




    16



    127
    الهوارية
    2 mai 2018 - 22 h 18 min

    Le Maroc est un manipulateur manipulé par ses maitres!!!!
    L’Ambassadeur marocain dégage chez toi ..




    23



    128
    Chaud F.A.R !
    2 mai 2018 - 21 h 17 min

    Le Polisario est une expression du Ciel, et l’émir des Croyants a trahi son apostasie… Je m’explique : Si Dieu est avec Le Polisario, et que Dieu fournit des armes au Polisario, (Ce qui est exactement le cas), il ne reste plus à l’émir que d’accuser Dieu, alors enfin il sera libéré de son faux statut de Croyant, émir des faux croyants, et il n’y aura plus de quiproquo ! Si tu crois en Dieu, Monsieur Mohammed, l’émir, tu sais donc que la partition de la chimérique Oumma est un passage obligatoire, et les passages obligatoires sont connus y compris de tes chauffeurs, n’en fais pas des chauffards ! Un conseil : Abdiques, prends ta retraite, le métier de roi est obsolète, ton père l’avait compris ! Vas, laisses les peuples de l’Afrique du Nord s’auto régler, et régler leurs montres !




    14



    5
    algérie Authentique !
    2 mai 2018 - 20 h 24 min

    la thèse mokoko mâchée et remâchée par les agents du mekhnez à travers la toile et relayée par tous les esprits chagrins de la planète France; de ceux qui détestent notre pays et feignent d’ignorer l’injustice que la france cautionne et même provoque au mépris de la légalité internationale, en soutenant ce pays voyou voleur assassin et narco terroriste qu’est le maroc!… ou bien serait-ce ‘la toute puissance assumée’ de la france ?




    14



    7
    Moskosdz
    2 mai 2018 - 19 h 38 min

    L’Algérie a 1000 raisons de ne pas répondre au Makhzène,d’une part,comme le dit le dicton,ne pas répondre aux imbéciles,c’est déjà une réponse,de l’autre,comme l’honnêteté n’est pas la vertu du menteur,la seule vérité que pourrait apporter celui-ci,ça serait un autre mensonge bien ficelé.




    35



    11
    Anonyme
    2 mai 2018 - 19 h 34 min

    vous n’avez rien compris,vous oubliez que le maroc est toujours sous protectorat francais ,en diplomatie il ne fait rien l’accord de la france ,ils lui dictent mot a mot ce qu’il doit dire,et c’est la meme chose pour l’infiltration de la france dans certains pays il envoie le maroc ,pauvre peuple marocains toi qui est un sujet (otage) du roi donc rien ne vous appartiens,reveillez-vous demander la republique democratique maroc pour etre chez vous et sur votre terre.CE QUI EST SUR C’EST QUE MOI JE SUIS CHEZ MOI ET C’EST MA TERRE
    FERRHOUNA YA LAMGHARBA




    29



    13
      hrire
      3 mai 2018 - 5 h 47 min

      C’est l’Inter indépendance qu’a signe Mohamed cinq avec les français et resteront a jamais lies a la France ce sont ses clauses qui le disent pas nous.Par deux fois si ce n’est pas plus leurs souverains au lieu de se retirer ont vendu le Maroc ,une fois aux espagnols et une seconde fois fois aux français.Au fait le sud du Maroc était gère par des tribus et non le souverain a la date de l’occupation française et parlent Hassania




      10



      4
    Anonyme
    2 mai 2018 - 19 h 10 min

    « Rappelons qu’il y a quelques années, le Maroc avait également rompu ses relations diplomatiques avec le Venezuela au moment où ce pays était fâché avec Israël en 2009. Le motif était le même : le fameux « soutien supposé au front Polisario ».




    39



    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.