Contribution – Notre véritable ennemi rôde toujours autour de nous

Coran Algérie
Le Saint Coran brûlé à Ghardaïa pour provoquer des émeutes. New Press

Par Mesloub Khider – Contrairement aux élucubrations de nombreux analystes toujours prompts à suspecter le Maroc coupable, selon eux, de velléités guerrières contre l’Algérie, la menace ne vient pas de ce côté-là de la frontière. C’est même lui accorder trop d’honneur en le gratifiant de pouvoir de nuisance infaillible, de capacité de destruction imparable. En effet, le Maroc, pays semi-féodal, semi-colonisé, empêtré dans une grave crise économique et dépourvu d’une armée performante susceptible de mener une guerre moderne, ne représente en vrai aucun danger pour l’Algérie.

En dépit des rodomontades bellicistes de ses narco-dirigeants et de ses serviles journalistes va-t-en-guerre, le Maroc ne dispose pas de reins solides pour se lancer dans une suicidaire guerre contre l’Algérie.

Par ailleurs, les gesticulations guerrières actuelles de la monarchie anachronique moribonde tentent, en vérité, de masquer la détresse d’un régime aux abois. Effectivement, les menaces d’intervention militaire contre le Sahara Occidental ont pour unique dessein de détourner l’attention des masses populaires miséreuses marocaines engagées depuis des mois dans de multiples révoltes sociales contre le régime monarchique. Pour éteindre les brasiers incendiaires des revendications sociales et identitaires amazighes, le régime despotique monarchique s’est précipité d’allumer un feu nationaliste plus festif, susceptible d’enflammer la fibre patriotique marocaine depuis quelque temps ternie par la crise économique et la répression policière.

Ainsi, la population misérable marocaine est appelée à communier avec ferveur en faveur des gesticulations chauvines et des menées impérialistes chérifiennes dirigées contre le Sahara Occidental. Cette exhibition ostentatoire de la force ressemble à s’y méprendre à une farce. Cette agitation effervescente de la diplomatie marocaine s’apparente à une danse du ventre, tout juste bonne à exciter la concupiscence des partenaires plénipotentiaires. Activités voluptueuses dans lesquelles excelle la monarchie touristique libidineuse.

D’ailleurs, en cas d’opération guerrière aventureuse lancée contre l’Algérie, il est plus qu’improbable que la population manifeste sa fidélité au régime marocain sionisé. Le peuple marocain ne cautionnera jamais une telle entreprise militaire dirigée contre ses frères algériens. Non seulement il se désolidarisera de son régime monarchique par une mobilisation massive contre la guerre, mais il saisira cette opportunité pour abattre définitivement l’anachronique monarchie moyenâgeuse.

A focaliser son attention sur ce pays semi-féodal, on lui prête et une influence politique immotivée et une puissance militaire imméritée. En réalité, la menace d’invasion de l’Algérie viendrait de l’autre rive de la Méditerranée, et plus précisément de la France.

En effet, la France, pour des raisons géostratégiques primordiales et vitales, n’hésitera pas à envahir de nouveau l’Algérie.

Avec l’accélération et l’approfondissement de la crise économique en Algérie, la dégradation des conditions sociales va provoquer inévitablement des explosions sociales. Des révoltes. Des subversions.

En absence d’améliorations notables de la situation économique du pays, les agitations sociales prendront un caractère violemment dramatique. Et les mouvements irrédentistes vont s’engouffrer dans cette brèche pour proclamer leur indépendance. Ces mouvements pourraient proliférer et toucher de nombreuses régions.

Plus préoccupant, contrairement à l’opinion communément partagée par tous les Algériens, le séparatisme le plus dangereux ne vient pas de la Kabylie, qui ne recèle aucune richesse. Mais du Sud algérien, région pétrolifère, nourricière de l’Algérie.

L’intensification des révoltes sociales et la prolifération des mouvements sécessionnistes vont inexorablement menacer la stabilité du pays. Dans cette optique, par instinct de survie, de nombreux Algériens chercheront refuge dans des pays sûrs. Quand on connaît l’importance de l’immigration algérienne établie en France (sans oublier les autres pays européens), chiffrée en millions, la tentation pour chacun de ces membres immigrés de sauver leurs proches installés dans cette Algérie en pleine déliquescence est évidente et, surtout, naturelle.

C’est dans cette perspective apocalyptique qu’il faut situer l’intervention de la France en Algérie pour éviter ce sombre scénario, à savoir le déferlement de millions d’Algériens sur le territoire français et plus largement européen.

A la fois pour empêcher cette «invasion» et surtout éviter la sécession du Sud algérien susceptible de tomber aux mains d’une nouvelle classe dirigeante indépendantiste favorisant les intérêts d’un d’autre pays, la France renouera avec ses instincts colonialistes et se lancera dans une intervention directe contre l’Algérie pour obvier cette tragédie. Pour asseoir sa domination, la France ne ménagera pas ses efforts pour installer un pouvoir entièrement inféodé à ses intérêts. Somme toute, la France se chargera, en gendarme européen, de rétablir l’ordre, même au prix fort. Elle n’aura pas d’autre choix que de devoir «pacifier» le pays, quitte à sacrifier des milliers d’Algériens enrôlés dans les rébellions.

En outre, pareillement, pour réussir cette entreprise de «sauvetage», la France sera contrainte de mettre en œuvre un plan de développement économique opérationnel (équivalent du plan Marshall) afin de remettre la société algérienne sur les rails, évitant ainsi l’exode de millions d’Algériens vers la France.

Il ne s’agit là que d’une analyse géostratégique d’une thèse prospective personnelle. Mais à méditer avec attention.

M. S.

Comment (35)

    Anonyme Utile
    3 mai 2018 - 11 h 44 min

    Les pays européens membres de l’otan y compris la France officielle ont tous perdu définitivement leur souveraineté. Ces pays obéissent au doigt et à l’œil à l’otan, c’est à dire au sionisme mondial et à Israël. Ces pays membres de l’otan dont la France officielle, sont devenus réellement des exécutants d’Israël, et leurs dirigeants travaillent contre les intérêts vitaux de leurs propres peuples, comme le prouve la réalité (printemps arabes, interventions en Irak, en Libye, en Ukraine, en Syrie, au Yémen, au Sahel, au Mali…). L’armée Française a été défaite au Mali et au Sahel. Le témoignage public d’un officier supérieur Français le confirme amplement.
    L’occident colonialiste et ultra raciste a été défait également en Syrie.

    Ceci étant rappelé, car il faut toujours remettre les choses dans leur véritable contexte.

    Vous dites Monsieur Mesloub Khider , je vous cite : « En absence d’améliorations notables de la situation économique du pays, les agitations sociales prendront un caractère violemment dramatique. Et les mouvements irrédentistes vont s’engouffrer dans cette brèche pour proclamer leur indépendance. Ces mouvements pourraient proliférer et toucher de nombreuses régions ».

    Le peuple Algérien est un peuple très courageux. Le monde entier le reconnaît. Et il l’a prouvé depuis plusieurs siècles à ce jour et pour toujours. Je pense que vous nous faites là une petite crise de pessimisme passager.
    La solution à tous nos problèmes socio-économiques et politiques est entre les mains de NOTRE PEUPLE, qui doit absolument écarter tous ceux qui sont derrière le 5ème mandat, qui sont les pires ennemis de notre peuple.

    Monsieur Bouteflika doit respecter la constitution qui lui INTERDIT STRICTEMENT de se représenter aux élections présidentielles, vu son incapacité flagrante à occuper n’importe quelle fonction. Monsieur Bouteflika doit se retirer dans la dignité, pour se soigner et se reposer.

    Son bilan économique et sociale est catastrophique de 1999 à ce jour, preuves à l’appui.
    Une mafia prédatrice au pouvoir a organisé la faillite de l’industrie et de l’économie de notre pays, au profit de nos pires ennemis, preuves à l’appui.

    L’Algérie a besoin d’un président très compétent en bonne santé, hautement diplômé, qui n’a été touché par aucun scandale financier ou politique ( affaires Sonatrach 1, 2, 3 ….) et sur lequel la France-israël, n’a aucune influence et ne peut exercer aucun chantage personnel le visant directement.

    Je peux vous garantir qu’avec un dirigeant remplissant ces critères de compétence de fidélité au pays et élu vraiment, par le peuple Algérien, et bien tous ces problèmes sociaux créés par nos ennemis de l’intérieur conseillés, par nos pires ennemis de toujours, de l’extérieur, disparaîtront.

    Et l’Algérie vu tous ses potentiels réels, sera une grande puissance économique, industrielle agricole et militaire dans toute la méditerranée. Je vous le garantis.

    Déclarer la guerre à l’Algérie, c’est déclarer la guerre à toute l’Afrique étant donné la place géostratégique de l’Algérie vitale pour toute Afrique.

    L’Algérie et ses dignes fils patriotes ( Diplomate, internautes, citoyens … ) ont montré à la face du monde, d’une part, que c’est la France officielle exécutant d’Israël, qui exécute sur ordre d’Israël, ce complot sioniste visant EN VAIN, l’Algérie, qui l’a déjà fait échouer et d’autre part, que c’est toujours, la France officielle exécutant d’Israël, qui colonise le Maroc et le Sahara occidentale et qui pille leurs richesses. Et la dernière résolution de l’ONU/CS a mis à nu le complot Français visant à empêcher la RASD d’être indépendante.

    S’agissant de la France officielle, que vous citez dans votre article, comme l’ennemi, qui nous entoure, l’Algérie a pris toutes les dispositions, je dis bien toutes les dispositions, sur tous les plans, pour déjouer et faire échouer tous ses complots sionistes, qu’elle exécute ou envisage d’exécuter, sur ordre de son maître Israël.

    L’Algérie est probablement le seul pays au monde qui est très vigilant à l’égard de la France officielle exécutante d’Israël et l’Algérie est au courant de ce que la France officielle a dans la tête et surtout derrière la tête. Soyez rassuré Monsieur Mesloub Khider.

    Aucun pays membre de l’otan y compris la France officielle, que vous évoquez comme ennemi, qui nous entoure, n’osera s’attaquer à l’Algérie, car elle sait très bien qu’elle sera défaite et il y aura inévitablement, en temps réel, immédiatement, la 3ème guerre mondiale thermonucléaire, qui impliquera toutes les puissances nucléaires et qui détruira la planète. Si c’est ça que les sionistes et leur exécutant France officielle veulent, par tous les moyens, ils l’auront.
    Et ce sera la fin de la vie sous toutes ses formes, sur Terre, pour des millions d’années.




    3



    3
    Anonyme
    3 mai 2018 - 8 h 30 min

    Il faut surveiller en priorité la meute des pervers du golfe persique et à leur tête les deux états voyous la yahoudite et le Qatar
    Les investissements réalisés en Algérie par ces pays sionises est un poison mortel et tôt ou tard nous le regretterons j’en suis persuadé
    Le but inavoué de ces investissement est de soumettre l’Algérie et son peuple et de les rendre vulnerable à toutes les manoeuvres et politiques déstabilisation




    3



    4
    DYHIA-DZ
    3 mai 2018 - 2 h 39 min

    Le Maroc est un véritable ennemi. il faut être un aveugle pour ne pas le voir.

    Le Maroc est au service de la France., et vise versa.
    On ne peut parler de la France sans parler du Maroc qui joue le rôle de l’exécuteur de l’Élysée.

    Votre naïveté est dangereuse pour le pays.




    11



    6
    Kahina-DZ
    3 mai 2018 - 2 h 35 min

    La France utilise le Maroc pour recoloniser l’Algérie…À cet effet, le Maroc est un ennemi à surveiller.

    Le Maroc ne va pas coloniser l’Algérie militairement…Le Maroc veut coloniser l’Algérie par ses manipulations à tous les niveaux en utilisant la politique du tajine gratuit…Par le pillage de notre patrimoine …Par la manipulation des chanteurs de cabarets qui insultent leur propre pays ( Khaled, Taliani, Fayçal mignon, Mok Saib, etc)…Par des mariages mixtes programmés pour réclamer l’ouverture des frontières au nom du regroupement familiale…Par le harcèlement des Algériens qui représentent bien l’Algérie….etc
    ….




    13



    6
    Anonyme
    3 mai 2018 - 0 h 10 min

    A Pragmatisme
    L’Ouest de l’Algérie n’est pas le Maroc ni la propriété des pieds noirs et les enfants de cette région chère à tous les Algériens ne sont pas des harkis comme vous semblez l’insinuer
    L’ère Bouteflika n’a pas profité à la seule région de l’Ouest quant aux supposées accointances ou sympathies à l’égard du colonisateur d’hier,ils sont plus vivaces voire insolents dans certains microcosme citadins
    Le sinistre Farhet et ses acolytes ne sont ni Oranais ni Maghnaouis




    8



    8
    ibiat_med
    2 mai 2018 - 20 h 59 min

    M; Khider;
    Vous me donnez le tournis
    Croyez vous que l’Algérie soit la Libye
    Vous vous méprenez sur les capacités de votre pays à se défendre contre l’envahisseur d’ou qu’il vienne,
    Moi, j’ai vécu ces périodes de mobilisation,
    Arrêtez d’alarmer tout le monde et soyez vigilant
    Désolé de vous contrarier mais nous sommes un peuple uni, fort et inébranlable, je vous rassure mon frère.




    15



    5
    Anonyme
    2 mai 2018 - 19 h 21 min

    Les marocains des états unis, les Ahrar(homme libre) disent qu’il n’y a pas un seul soldat marocain qui n’eut pas un jours lavé le linge sales jusqu’au sous-vêtement des épouses de leur officiers.




    8



    8
    manman1954
    2 mai 2018 - 18 h 00 min

    @Mesloub Khider
    Avec un tel nom prédestiné (en kabyle YASLEB AKERROUYITH veut dire IL A PERDU SA TÊTE ou en algérois DFAA KWARTOU), Khider Mesloub nous fait une grave crise de pessimisme sur l’avenir du pays….
    Sache que la France n’a point gagné de guerres depuis Napoléon 1er. La France n’osera jamais renouveler l’expédition de 1830, malgré sa puissance de feu actuelle. Quel que soit le désaccord, la France ne se mettra jamais dans une situation de casus belli avec l’Algérie. Le Maroc peut, quant à lui, fomenter une guéguerre contre l’Algérie. Mais, dans ce cas, le monarque Alaouite perdra le trône. Le Maroc deviendra une république.




    20



    6
    7
    2 mai 2018 - 17 h 01 min

    d’abord c’est une imbécilité de sous-estimer un enemi…
    ensuite le Maroc et la France sont des pays vassaux des anglo-sionistes…nous avons affaire à une meute de chacals…que notre enemi ne soit pas notre égo!!!!!
    l’algérien est de la trempe du yéménite…pas d’inquiétude.




    12



    37
    MELLO
    2 mai 2018 - 16 h 50 min

     » Il ne s’agit là que d’une analyse géostratégique d’une thèse prospective personnelle. » Louable conclusion , de la part de l’auteur qui s’est engagé dans des scénarios que seul les scénaristes peuvent en concevoir.
    Le mal de notre pays est en nous, il ne rode pas autour, il a pied au sein même de notre pays. Comprendre ce qui se passe en nous , c’est se regarder dans le miroir , notre miroir. Née dans une violence qui lui a été imposée par la colonisation, notre indépendance s’est construite autour d’une violence que lui a ensuite imposée le régime hostile à toute forme d’expression et d’organisation de la société. Se posant avec brutalité en tuteur permanent du peuple, le pouvoir a dilapidé les chances de la nation de se constituer sur des bases démocratiques. Et ce, alors que la démocratie demeure en Algérie bien plus qu’un choix de société : la seule façon de dépasser nos archaïsmes et la propension de bien des élites à préférer les situations de rente aux risques inhérents au combat contre la dictature. Il en est résulté le règne du clientélisme, du népotisme, d’une prédation à ciel ouvert, des fraudes électorales, de la répression et des crimes d’Etat. Des maux qui nous touchent sans pouvoir trouver un quelconque remède.
    Si, aujourd’hui, des centaines de jeunes Algériens ne voient d’autre issue que le suicide, si d’autres avaient pu scander : « Chirac président ! » au passage du chef de l’Etat français à Alger, un certain Décembre 2001, si d’autres enfin ont pu entonner « La Marseillaise  » dans un stade algérois, ce n’est pas par méconnaissance de ce que fut l’insupportable condition de colonisé, mais parce que la condition actuelle de la majorité des Algériens n’a pas grand-chose à lui envier. Pourtant, tout le monde le sait, le Président français était un partisan «enthousiaste» de l’Algérie française durant la guerre d’Algérie. Pourtant, non, Chirac n’a pas changé. Le monde autour de lui, si.
    Qu’il s’agisse de jeunes enrôlés sous la bannière de l’islamisme radical, d’autres acculés à une perversion séparatiste de la culture berbère, ces enfants de l’Algérie indépendante sont avant tout les victimes d’un régime qui s’est construit contre les rêves de pluralisme et de liberté. Pour nous, Algériens, l’heure est venue de tirer ensemble les leçons de notre histoire, de nous écouter les uns les autres par-delà les différentes chapelles, de débattre de nos échecs pour rendre une actualité aux idéaux de Novembre et trouver les conditions de leur réalisation. C’est la seule garantie pour éviter une véritable bombe à retardement : la dislocation d’une majorité de la société exclue de toute retombée de la manne pétrolière et gazière. C’est l’unique voie pour soustraire le Maghreb à une instabilité permanente nourrie par l’absence de volonté réelle de réduire les tensions régionales qui empêchent tout processus d’intégration de nos pays.




    48



    6
    pragmatisme
    2 mai 2018 - 15 h 21 min

    Monsieur s.v.p cessez de parler pétrole,la richesse d’un pays c’est ses hommes « IRGUAZENNE » malheureusement en Algérie on casse ARGUAZE .IRGUAZENNE d’Algérie font le bonheur de cette France qui s’apprêterait à nous envahir d’après l’auteur de l’article, le bonheur du Canada des USA et même des pays du Golf ou de l’Europe en générale ,beaucoup de pays se portent bien et sont même dans le G 20 sans ressources du sous sol (Suisse Singapoor Corée du Sud pour ne citer que ces trois) .Pourquoi vous ne vous posez pas la question concernant le super développement de l’Ouest algérien ces vingt dernière années on le prépare pour le retour des pieds noirs et il sera annexé probablement par le Maroc que vous sous estimez avec l’appui de cette France des USA d’Israël et des monarchies arabes et une fois annexé le conseil de sécurité enverrait ces casques bleu à l’éternité pour maintenir le satu quo comme en Palestine avec les véto de fafa ou de ringo alternativement.




    11



    21
    DZ
    2 mai 2018 - 13 h 43 min

    La France n’est plus un pays puissant , il possède encore un pouvoir de nuisance et agit comme un parasite ou une sorte de mercenaire se vendant au plus offrant. En effet, il suffit de regarder son attitude en Syrie, en échange de quelques contrats elle est capable de mettre en sourdine le peu de fierté qu’elle possède encore.




    21



    9
    Mazouzi
    2 mai 2018 - 13 h 39 min

    l’analyse de la personne qui voit le probable retour de FAFA en Algérie, oublie certainement un élément essentiel dans son analyse, à savoir les 5millions qui se trouvent sur le territoire français! resteront-ils derrière leur écran télé pour voir le film ou se mettre en bataille ranger pour défendre leur pays d’origine!
    là est la question.




    17



    19
      Fella
      2 mai 2018 - 20 h 16 min

      La personne qui a écrit cet article oublie surtout le 1 million et demi de martyrs qui ont mis la france à la porte de notre pays par leur sacrifice et ne tient pas compte de la détermination du peuple algérien à ne plus laisser personne mettre le pied dans ce pays. Cette personne ne tient pas compte de la réalité politique et de la réalité historique. Dans cet article on a l’impression qu’il ne tient qu’au bon vouloir de la france de recoloniser l’Algérie. Il est terrible de constater à quel point certains algériens ont une pauvre estime d’eux mêmes si ben-entendu ce Monsieur est algérien. Ce qu’il y aurait à rétorquer à ce monsieur c’est qu’il se trompe deux fois, sur l’Algérie et sur la france.




      6



      5
    Algerienne
    2 mai 2018 - 13 h 15 min

    Je suis persuadée que les forces de l’ordre auront vite fait de mettre la main sur le ou les auteurs de cet acte odieux. Bizarre, mais ce acte ignoble intervient juste après la tuerie de la dizaine de tourags, dénoncée par la presse nationale,et seulement 3 ou 4 jours après la photo postée sur les réseaux sociaux de l’ambassadeur Américain en compagnie de son épouse sur un site touristique dans le sud. Cet acte est loin d’être fortuit, son premier objectif est de faire fuir les touristes étrangers, et surtout de stigmatiser l’esprit de tous ceux qui souhaiteraient se rendre en Algérie pour y faire du tourisme. Donc acte de sabotage largement identifié à ce niveau là . Par ailleurs, et bizarrement, cet acte se voudrait renforcer la thèse émanant du département d’État Américain, qui classe notre pays comme étant dangereux pour ses ressortissants.
    Une chose est sûre,c’est que notre pays ne laisse pas indifférent. Donc vigilance, puisque même des espions ont été débusqués,et condamnés au sud.
    Que ces salopards sachent que notre pays n’abdiquera jamais devant le sionisme, d’où qu’il vienne. L’ Algérie toujours debout, grande par son peuple, et INDIVISIBLE.




    22



    11
    Djeha Dz.
    2 mai 2018 - 12 h 17 min

    La France n’a jamais accepté de renter chez-elle, armes et bagages battue comme une chienne , humilié par ses indigènes franco-musulmans, qu’elle a massacré, torturé, clochardisé pendant 132 ans.
    Aussi je ne pense pas du tout qu’elle puisse envisager de tenter l’expérience une seconde foi.
    Par contre, elle s’attelle, depuis 1962, à nous mettre les bâtons dans les roues d’une façon ou d’une autre.
    La France considère toujours l’Algérie comme une chasse gardée, elle nous voit encore comme un département d’outre-mer , peuplé de ratons, de bougnoules, de Fatma, de porteurs de couffins pour madame, de cireurs et de vendeurs de journaux à la criée.
    Le cauchemar de la France c’est l’Algérie indépendante orgueilleuse, ingrate et méprisante vis-à-vis de l’ancien colonisateur français.
    C’est les Patriotes authentiques qui ne cessent de remuer le couteau dans la plaie de l’Histoire de la guerre d’Algérie, qui dérangent son sommeil et ses manigances.
    Ce n’est un secret pour personne qu’une Algérie morcelée, régionalisée, tribalisée, fragilisée serait plus docile et accommodante.
    Ce n’est pas seulement le désir des Français, mais aussi des collabos- séparatistes algériens en Algérie, des harkis des pieds noirs, de nos proches voisins, des Arabes qui n’ont jamais digéré que notre pays soit une République Algérienne Démocratique et Populaire et bien entendu de tous ces états prédateurs qui veulent redessiner les cartes géographiques des états-nation insoumis à leur dictat.

    Oui l’Algérie est dans le collimateur de ses nombreux ennemis de l’intérieur et de l’extérieur. Les guerres d’invasions classiques me semblent dépassées, elles sont trop couteuses. Il est par contre plus rentables probables de faire faire le sale bouleau par procuration ; par d’autres algériens vendus, contre d’autres Algériens honnêtes.
    On a déjà l’expérience de la fameuse décennie noire.




    27



    11
    Jaguar
    2 mai 2018 - 11 h 18 min

    Nous nous méfions pas vraiment du peuple marocain mais des étranger qui la dirrigent et qui la manipulent contre l’Algérie. Enfin le danger et nos ennemis sont par tout pour nos richesses du sud, de l’Ouest et nous forcer à ouvrir nos frontières subtilement ou par la force comme les projets douteux du Tgv qui traverserai tout le maghreb, sauf que l’Algérie c’est pas le maghreb !! et sachant que c’est une stratégie qui fera en sorte que l’Algérie ouvre ses frontières avec tout les problèmes qu’ils rencontrera comme la Drogue, prostitution, espions, Alcool etc…..Rien de tel pour achevé l’Algérie. Mais les Arabo-berber veillent et ne dort jamais.




    15



    14
    Chaoui Ou Zien
    2 mai 2018 - 11 h 04 min

    Je suis d’accord avec vous quand vous dites que le plus grand enemie de l’Algerie est a l’interieur de ses frontieres et c’est tout. Comme par le passe, la france continuera a manigancer mais de loin. Je ne la vois franchement pas nous envahir. Les vrais enemies de l’Algerie, nous savons tous qui ils sont et ou ils se trouvent. Ils ont fait du pays un laboratoire faisant de nos enfants des monstres de frankenstein et continuent de faire de la navigation a vue ne laissant pas de vrais pilotes patriotes et devoues au pays le mener a bon port.




    15



    10
    abdenour
    2 mai 2018 - 10 h 59 min

    Le probleme du sud algerien reste un probleme interne qui peut certes exploiter par des puissances etrangeres quant à notre voisin de l’ouest lui, il repond à un agenda international sous la coupe de l’occident dont les USA et la France. Le Maroc a toujours poignarde l’Algerie dans le dos par sa lachete. L’histoire des trahisons de ce pays a commence avec l’Emir Abdelkader qui, dejà à son epoque avait dit « wa law el ma wali hlib el meghrebi ma qali hbib » qui veut dire « Meme si l’eau devient lai le marocain ne deviendra jamais ami’ il y a eu par la suite la lache agression de notre pays qui venait juste de sortir d’une longue guerre de liberation et qui n’avait pas encore une armee digne de ce non. Le Maroc avait profite de notre decennie noire pour enfoncer l’Algerie dans ses problemes avec le terrorisme alors que leur roi declarait que l’Algerie leur servirait de laboratoire. Aujourd’hui lalachete va jusqu’à ce que ce pays va jusqu’à se prostituer avec l’occident et notamment Trump en s’attaquant à l’Iran qui fait face à ses provocations et en meme temps discrediter le Polisario accuse d’avoir des liens avec Hezbollah mouvement classe par les americains de terroristes. Une occasion pour le Maroc de gagner les faveurs de l’occident et un soutien dans son probleme de spoliation d’un pays voisins. Il profite de cette lachete pour se rapprocher de l’Arabie Seoudite et les Emirats. Ce pays a toujours fonctionne par lachete ce n’est pas lui qui est dangereux car il a toujours ete un mercenaire comme il l’a ete en ‘Irak dans les pays africains le yemen moyennant finances. C’est juste un serviteur




    14



    10
    Zaatar
    2 mai 2018 - 10 h 57 min

    Nous voila parti dans un nouveau décors. On a déjà expédié nos robots explorateurs afin de nous renseigner de ce qui pourrait éventuellement nous attendre à l’avenir…incertain dirait-on. Nous devons être sur nos gardes, mais en fait nous n’avons jamais eu de pions, nous n’avons que des morpions. depuis le temps que l’on crie gare, depuis notre indépendance plus exactement, nous n’avons fait que nous plier au diktat extérieur et ce depuis plus de cinquante ans déjà. Moralité, on n’avait nullement besoin d’expédier des robots explorateurs. Notre présence sur le tas aura largement suffit pour prédire notre avenir.




    6



    8
    ALGERIEN DU SUD
    2 mai 2018 - 10 h 17 min

    Monsieur lee journaliste,
    .
    Votre analyse est louable mais vous faites à mon sens une erreur importante qui n’est pas que sémantique:
    c’est le Nord de l’Algérie qui depuis 1962 fait sécession de son Sud pas l’inverse.
    Les patriotes du Sud du pays font tous les sacrifices demandés pour l’amour d’une Algérie une et indivisible.
    .
    Si nos gouvernants sont intelligents, pourquoi aucun investissement productif majeur dans le Sud au profit des populations?
    .
    Pourquoi ne pas déplacer la capitale politique du pays vers le coeur de nos 2.384.000 km2, comme le firent les brésiliens avec Brasilia, les nigérians avec Abuja, les Boliviens avec La Paz, les australiens avec Canberra et d’autres?
    .
    Pourquoi nos élites sangsues gavées de pétrodollars qui touchent des salaires mirobolants dans le secteur des hydrocarbures sont encouragées à consommer et habiter dans le Nord du pays au détriment du Sud qui est relégué au statut de zone de pompage et de désolation?
    .
    La justice dicte qu’il n’y aient aucunes discriminations a l’emploi d’aucune sorte chez Sonatrach, que les tous postes aillent aux algériens méritants quelle que soit leur région d’origine mais que le siège de cette compagnie et ses filiales soient basées dans le Sud proche de là ou sont les gisements.
    .
    Et que ceux qui trouvent notre magnifique Sahara pas assez beau pour y vivre, et juste bon à les nourrir, trouvent un autre emploi à Alger, Tlemcen, Oran, Constantine, Bougie, Annaba ou Tizi Ouzou, dans l’économie hors hydrocarbures.
    .
    Le jour ou le PDG de Sonatrach monsieur Ould Kaddour déplacera son bureau et ses cadres a Hassi Rmel ou Hassi Messaoud, Ain Amenas ou Timimoun, Ain Salah ou Tamanrasset, etc… l’Algérie aura fait un pas positif, sain et logique pour damer le pion à tous ceux qui menacent l’unité nationale.
    .
    Cordialement.




    50



    15
    Anonyme
    2 mai 2018 - 9 h 41 min

    Bravo our cette excellente analyse prospective .On peut ne pas être d’accord Mais la lucidité nous dicte de prendre compte de cette possibilité .J’aurai voulu un peu affiner .




    13



    16
    Yeoman
    2 mai 2018 - 9 h 27 min

    Je m’inquièterai le jour où les Sahraouis seraient soutenus par les pays arabes et lâchés par les Cubains, les Sud-Africains et tous les hommes libres de ce monde. Or, ce n’est pas demain la veille. Et c’est très bien comme ça. Vive le Sahara Occidental LIBRE ET INDÉPENDANT.




    19



    18
    Tin-Hinane
    2 mai 2018 - 9 h 14 min

    Merci Monsieur Mesloub Khider pour votre article, d’accord avec vous les marocains sont nos ennemis mais des ennemis impuissants, d’accord avec vous les français sont nos ennemis mais pas d’accord avec vous sur le degrés de leur puissance et de leur force, les français sont sans puissance et sans force sauf celles de leur prétention et de leur désir de nuisance. Sans vouloir vous offenser je crois que vous êtes restés figés en 1830. La france ne reviendra pas dans notre pays, la france ne reviendra pas en Algérie, nous sommes tous là pour y veiller: KASSAMAN!! D’abord comme je l’ai déjà dit la france n’a plus de force, n’a plus d’armée et n’a plus d’argent pour se payer des mercenaires. Ensuite l’Algérie, malgré ce que vous semblez croire, a déjà gagné la guerre contre l’occident, vous vous rappelez les années 90, et la dernière bataille a été Tiguentourine. Monsieur nous avons battu la france en 54/62, et nous avons battu l’occident sous commandement anglais dans les années 90/2012. Il est vrai que la france insiste et cherche par tous les moyens à revenir en Algérie mais ce n’est qu’une chimère pathétique. Monsieur ne vous y trompez pas c’est la france qui est en pleine déliquescence pas l’Algérie. Pour l’Algérie il s’agit d’un après guerre, vous parlez de plan marshall oui ce serait bien qu’on envisage un plan semblable pour l’Algérie car que c’est l’Algérie qui a gagné. Peu importe les pauvres gesticulations de la france au sahel, ils ne réussiront qu’à se rendre encore plus ridicules qu’ils ne sont déjà. Pour finir j’ai du mal à croire qu’il existe encore de nos jours des gens comme vous qui croient en l’immuabilité de la puissance française, c’est presque une croyance religieuse et je ne comprends pas qu’on puisse croire en une puissance qui n’existe plus. Bientôt ce seront les français qui viendront quémander du travail en Algérie car la situation en france est plus que déliquescente.




    22



    17
    khalilsadek
    2 mai 2018 - 8 h 40 min

    Nos amis Marocains ont donnés un grand coup puplicitaire pour la cause Sahraoui, la preuve on en parle aujourd’hui dans le monde entier de cette rupture des relation avec l’Iran a cause du POLISARIO, Idiotie diplomatique habituelle.
    Votre analyse est interressante Mais penser que la France pourra a nouveau ENVAHIR l’Algerie je pense que pour un vrai Geostratege c’est DIFFICILE A IMAGINER normalement.
    La farnce qui a éte chassée de l’algerie avec des fusils de chasse et quelque mitraillettes par 30 ou 40 milles moujahed affamés et pieds nus pourra envahir l’algerie d’aujourdhui c’est tout ce que, tout Algeriens souhaitent pour regler leurs comptes avec cet ancien colonisateur tueur de bergers et agriculteurs.




    20



    16
    ali
    2 mai 2018 - 8 h 13 min

    Bravo pour votre analyse courageuse.




    20



    17
    الهوارية
    2 mai 2018 - 7 h 55 min

    Cette analyse est fausse car avant ce projet, les algériens (la jeunesse algérienne née en France fille et garçon ) n’acceptera pas et les français seront contraints d’aller vivre en Europe car Paris et les autres villes connaîtront des émeutes quotidiennes genre guerre civile sur place et les marocains seront pourchassés s’ils sont dans le coup.
    Les algériens de France assurément, ne se laisseront pas dominer et ne laisseront la France désintégrer leur pays d’amour l’Algérie.
    On ne laissera pas notre pays détruire.
    El Djazair marahich Seyba Lefrança, Gawri Khanez culotte viendra en Algérie, jamais de la vie, c’est fini les occupations et les colonies, l’esclavage et le servage tout est fini, nous avons une armée, elle repoussera l’ennemi jusqu’à sa tombe Kabrou. les algériens savent que la France est sous pression contre la Syrie et qu’elle a détruit la Libye, ils sont prêts à devenir des Fellagas et non des Djihadistes..
    Mais, ne souhaitons pas que ce malheur arrivent ni en Algérie ni ailleurs, il faut la paix et le dialogue, bon nombre des marocains n’aiment leur gouvernement comme les français, détestent le leur. ..




    28



    78
      BEKADDOUR MOHAMMED
      2 mai 2018 - 10 h 49 min

      @الهوارية
      2 mai 2018 – 7 h 55 min
      ———————————————————————-
      Ton commentaire rappelle le réel, j’ajouterai un autre élément du réel : Le dérèglement du climat va mettre tellement d’eau dans le vin de la vieille France à l’esprit rétif que ce ne sera plus que de l’eau : Ablutions forcées ! C’est un élément pour une prospective intégrale !




      9



      40
      Abbou
      2 mai 2018 - 16 h 02 min

      Un peu trop idéaliste, cette analyse. Le jour où un pays européen décidera d’attaquer l’Algérie, il trouvera autant de complices à l’intérieur du pays que dans n’importe quelle autre contrée. N’y a-t-il pas des Sahraouis qui ont déserté leur pays pour le Maroc? Et n’avez-vous jamais entendu parler des harkis?




      9



      2
    Abdelrahmane
    2 mai 2018 - 7 h 47 min

    ce n’est pas le maroc en lui-même qui représente un danger pour notre pays mais son utilisation par les puissances impérialistes hostiles (usa, france gb) comme base de lancement d’attaques et d’infiltration et de recrutement de terroristes et armements, comme le rôle que joue la turquie et la jordanie contre la syrie.




    31



    15
    HOUMTY
    2 mai 2018 - 7 h 39 min

    RE SALAM L’KHAWA…. J’AI UN PRESENTIMENT SUR LES AGISSEMENTS DU MAKHZEN, JE DETAIL : ILS ONT REMPUE LEURS RELATIONS DIPLOMATIQUE AVEC L’IRAN ET NE SOUTIENNENT PLUS L’OLP ETC…ETC… POUR MOI , ILS MANIGANCENT UN GROS COUP
    FOIREUX CONTRE L’ ARSD ET LE POLISARIO , LEUR BUT C’EST DE RALIER TRUMP A CA CAUSE ET PERMETTRE OFFICIELEMENT AU AMERICAINS ET AUX ISRAELIENS D’INSTALER DES BASES
    MILITAIRES AUX MAROC .

    L’ONCLE




    22



    15
    Anonyme
    2 mai 2018 - 7 h 05 min

    On peut être d’accord sur le fait que notre véritable ennemi,celle qui tire les ficelles des marionnettes de la narco monarchie voisine reste la France. Cependant même la France ne se hasardera jamais dans une nouvelle aventure militaire contre l’Algérie. Ce serait une folie qui aurait des conséquences sociales très graves d’abord en France.
    Sans trop entrer dans le détail, même adossé à l’OTAN, militairement,la France se casserait les dents assez rapidement et laisserait beaucoup de plumes dans une telle aventure.Sans oublier que sa position géographique ne la met à l’abri d’une riposte.
    Elle s’appuie et continuera à s’appuyer sut le makhzen pour son entreprise de sape de l’Algérie; le danger vient donc bien de pays voisins. La dépendance dans laquelle le makhzen a mis le Maroc vis à vis de la France par les accords d’Aix les Bains en font un pays aux ordres. Il faut donc, et cela tant que le Maroc ne sera pas réellement indépendant le surveiller de près. Sans perdre de vue le Mali ou la France s’est installée et la Libye où elle compte le faire. Quant à la Tunisie, elle semble plus indépendante, mais les rumeurs plus ou moins confirmées de base de l’OTAN en Tunisie doivent être suivi de près.
    En résumé, nous ne devons pas relâcher notre garde face aux dangers qui nous viendraient des frontières et du Maroc plus particulièrement dont on sait maintenant la collusion du makhzen outre la France, avec Israel et le lobby juif américain.




    27



    24
    Anonyme
    2 mai 2018 - 6 h 21 min

    « En effet, la France, pour des raisons géostratégiques primordiales et vitales, n’hésitera pas à envahir de nouveau l’Algérie »

    Un seul mot: Ahurissant !.




    27



    41
    BEKADDOUR MOHAMMED
    2 mai 2018 - 6 h 14 min

    @Il ne s’agit là que d’une analyse géostratégique d’une thèse prospective personnelle. Mais à méditer avec attention.
    ———————————————————————————————————
    Le scénario de la fuite des Algériens, par voie légale (Visa), a déjà été vécu pour la raison qu’on sait au début des années 1990, et il se prolonge par les dits Harragas » de façon épisodique. Simultanément, bien des Français fuient la France, de façon plus confortable, moins médiatisée, beaucoup ont élu le Maroc, il est certain que la tentation existe d’une nouvelle invasion de l’Algérie : Invasion car jamais l’Algérien ne supportera l’installation sur son territoire de Français en mal de « Fatma », (Pauvres marocaines !), ta thèse prospective exprime un éveil qui n’existait pas en 1990, tu es un… Muezzin !: Combien vont se réveiller ? Être debout à « L’Aube », disposés au travail que dicte le Jour s’ils veulent dormir en paix, la nuit revenue… L’Ennemi a toujours existé, mais contre qui ? Contre le nous informe de 1830, le nous « Ragda oua takoul » des années 1990, ton alarme a un sens : Grave ! La prospective invite à la bonne politique : Prévenir vaut mieux que guérir. ETC. (Ô ma pauvre tête : A quoi bon, ce n’est pas moi qui ai le Gouvernail… Où es-tu ô Nous ! )… Bonne Continuation « M.S », et souviens toi du Maudit Satan : Diviser pour régner ! ETC.




    15



    16
    séhab
    2 mai 2018 - 5 h 57 min

    c’est apocalyptique cette article mais pour autan sa met en garde l’Algérie et les algériens))) pour moi c’est cela doit arriver un jour ce qu’est improbable

    les algériens ce battrons jusque aux derniers nous sommes des amazigh

    ce qui signifier homme libre nous sommes pas un peuple qui s’inclinent

    ni un peuple baisemain! un algériens est né pour mourir debout!!

    d’ou L’Expression : Plutôt mourir debout que de vivre à genoux!!!

    vive l’algérie unie et indivisible




    47



    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.