Contribution d’Al-Hanif – Eric Zemmour l’altéricide ou le cynisme du parvenu

Eric Zemmour
Eric Zemmour. D. R.

Par Al-Hanif – Dans son «Court traité d’altéricide», paru dans Verticales en 2007, Dominique Quessada décrivait un personnage s’abreuvant de célébrité et dont la particularité «est de faire disparaître l’Autre et l’habitat qui le rendait possible».

En voulant faire disparaître le musulman de la banlieue et de la France tout court, Zemmour, torturé par sa part d’altérité irréductible de berbère juif algérien et rattaché à l’arborescence de la France de fraîche date, enrageait de la présence de cet Autre, venu de sa géographie, trop nombreux à ses yeux et qui ne courbait plus l’échine. Gaulois impossible, voulant se raccrocher à la ramification française, de par la branche d’Isaac Crémieux, il s’est cru invulnérable en continuant sa guérilla contre l’Autre honni avec la complicité de la classe politique et médiatique.

Il vient d’être rattrapé par l’Etat de droit et d’être condamné à cinq mille euros d’amende pour incitation à la haine religieuse, pour des propos tenus en public et assumés. Ceux-ci ne laissaient à ses concitoyens français de confession musulmane d’autre alternative que de se débarrasser de leur religion ou de quitter la France.

Ce faisant, il s’en érige propriétaire et occupant historique légitime, car sa haine de l’Arabe, du Noir et du musulman devient, hélas, cri de ralliement et socle identitaire. Son ubiquité de chroniqueur radio-télé-presse-revues lui a permis une longue impunité née de la collusion d’une pensée raciste et de celle mainstream qui applaudit à ses outrances et dérapages en se pinçant le nez.

Ne pouvant plaider l’ancienneté de son ancrage chez la fille aînée de l’Eglise, car l’Histoire, même si elle est bonne fille a de la mémoire, il exhibe une assimilation de surface et présentée comme radicale. Il reprochera à Rachida Dati d’appeler sa fille Zohra pour lui faire la leçon de la parfaite assimilation et aux musulmans d’être trop pratiquants, convaincu, lui le sémite, de partager le fardeau de l’homme blanc.

En écho à Rudyard Kipling, il ne voit en ses compatriotes musulmans que des «agités et des sauvages», figures de la barbarie qui répugnent à accepter la civilisation si gracieusement offerte.

Il est à déplorer que son épouse juriste de profession n’ait pu lui enseigner la différence entre la liberté d’expression et la provocation et l’incitation à la haine raciale et religieuse qui sont un délit.

Eric Zemmour, condamné par la justice française, devient donc un délinquant qui ne pourra plus se réfugier à l’abri des jupes de la bien-pensance, maquillée en liberté d’expression, ni se présenter comme un martyr de cette dernière.

Zemmour cite et encense d’abondance Kamel Daoud et Boualem Sansal et il n’y a plus qu’à attendre qu’ils viennent à la rescousse de la «victime expiatoire» de la liberté d’expression et convoquer Voltaire !

Ruquier, qui avait contribué à sa notoriété, a, depuis, fait son mea-culpa, et publiquement regretté de lui avoir, cinq années durant, offert une tribune pour ses exhalaisons xénophobes et racistes et contribué ainsi à la lepénisation des esprits – père, fille et petite-fille – dans une inscription d’une nouvelle trilogie qui fait commerce de la figure de Jeanne d’Arc.

A ma connaissance, selon le récit consacré, cette figure patriote ne voulait bouter que l’occupant anglais hors de France.

A l’aise dans la culture du privilège et se nourrissant de toutes les privautés, Zemmour porte en bandoulière le cynisme du parvenu qui prétend parler au nom des exclus, de la ruralité et de l’urbanité, hybridées dans le projet qui réclame la mise hors sol de l’islam.

Déjà un édile toulousain se plaignait du nombre d’Arabes dans sa ville sans que cela n’émeuve grand monde et ne constitue des propos racistes caractérisés passibles de poursuites.

Capitalisant sur le sentiment d’insatisfaction et d’anxiété chronique surgis de la précarisation et de la pression de l’ordre marchand, il contribue par ses propos et écrits à la dépression et au fourvoiement d’une société à laquelle il désigne des boucs émissaires.

Si un certain Adolf avait été accepté à l’Ecole d’architecture de Vienne, nous n’aurions pas connu Adolf Hitler.

Si un certain Eric avait réussi le concours de l’Ecole nationale de l’administration, nous n’aurions jamais entendu parler de Zemmour !

A.-H.

Comment (18)

    Hamid
    6 mai 2018 - 13 h 24 min

    I am Algerian living in the UK with an Honours degree in mathematics but politics really has never been my point .I don’t know why .Astonishingly and then out of the blue , the French political scene caught my thinking the other day .I am surprised by the stock of people visibly of foreign origin in French politics .This is evidenced by a collection of pseudo philosophers, writers,artists, toadies ,opportunists…none of them of France origin .They seem to be rarely out of the headlines, appearing on TV and other media , literary circles .Is there somebody out there to educate me or give reasons for their choice? My principle is this : I can’t be what I am not .I’m proud to say loud and clear that I’m Algerian wherever I go.I remain Algerian and die Algerian .I’m curious why they say what they are not .I don’t understand .Tahia Eldzair !

    10
    8
    Il se nomme Zéro
    6 mai 2018 - 10 h 49 min

    Sur le ring de l’esprit, l’auteur de cet article a mis Zemmour en bouillie, j’espère que « Les Veaux », (Voir De Gaulle), savent goûter ce type de mets, il les guérirai de Mai, ô Veaux c’est lui Votre Boucher, vous êtes bouchés ou quoi,…(P.S : J’espère qu’il ne prostitue pas celle qui officiellement est son épouse, à moins que ce ne soit elle qui le prostitue !)… Le feuilleton Zorro était mieux, n’est-ce pas. Un descendant de proxénètes est logiquement Un Fils de … Zéro, Zéro, Zéro !

    15
    3
    Anonyme
    5 mai 2018 - 22 h 53 min

    É.Zemmour est hanté par l’Algérie à tel point qu’il doit aller voir un psy…Le pôvre est sûrement atteint de troubles mentaux, ça peut être le « trouble Borderline » ou le « délire paranoïaque »…ou peut-être qu’il souffre carrément d’un « Sadisme » puisqu’il prend du plaiir plaisir en faisant ou en regardant souffrir autrui.
    Ya Si Zemmour, c’est la loi Crémieux de 1870 qui a francisé les 37.000 juifs d’Algérie…vos ancêtres ont applaudi et ont fait leur choix (M3a Al Waguef) d’être citoyens français.Ceci, a engendré la rupture entre les colonisés (exclusivement musulmans) et les colonisateurs: colons, pieds noirs qui viennent d’Europe et auxquels s’assimilent désormais les juifs….Et quand FaFa a été chassée, vous êtes partis avec elle…!! Alors la vie n’est- elle pas belle…?? Ceci dit, vous n’avez plus rien à voir avec mon pays.!!!

    Au fait, encore une petite chose: FaFa n’a pas inventé l’Algérie et ne lui a pas donné le nom d’Algérie. Le mot Algérie vient du mot arabe El Djazair, signifiant les îlots, « nom donné à la capitale actuelle de l’Algérie à l’époque de la dynastie berbère des Zirides, et qui servira par la suite à designer cette partie de l’Afrique du Nord par les Ottomans : Iyalate El Djazair, traduit de mauvaise manière en Régence d’Alger » . Donc, le colonisateur barbare n’a fait que souiller notre sol qui a été par la suite purifié par le sang de nos glorieux Martyrs, Allah Yarham Echouhadas…!!

    Dans un entretien avec Alain Soral sur le sionisme, Essi Zemmour refuse de se prononcer « sur l’existence des milices du Betar et de la LDJ, ces milices sionistes qui menacent et ratonnent des personnalités en toute impunité et s’entraînent dans des locaux protégés par le ministère de l’intérieur. »…Ensuite il passe rapidement sur l’anti-antisémitisme et ne répond pas à la dernière question de Soral sur le pouvoir de la communauté juive et son épanouissement en France..autrement dit, sur les banques et l’oseille…et enfin il montre une grande « retenue dans les propos du journaliste concernant les questions du sionisme et d’Israël :
    Refus d’évoquer le conflit Israélo-Palestinien et les crimes de guerre d’Israël
    Auto Censure concernant les milices sionistes criminelles LDJ et Betar.
    Il avoue des excès dans la traque aux antisémites mais appuie immédiatement après l’idée du nouvel antisémitisme dans les banlieues ».
    « En gros, les intérêts sionistes pro-Israéliens français laissent parler Zemmour à condition que celui-ci
    Ne mette jamais directement en cause les intérêts politiques d’Israël et les intérêt politiques de la France vis-à-vis d’Israël
    Légitime les théories du nouvel antisémitisme des banlieues prôné par les leaders de la cause sioniste en France : Alain Finkielkraut, Alexandre Adler etc… (Elisabeth Levy fait tout son possible pour entrer dans le club et son dernier ouvrage devrait bien l’y aider). Le cas de la LDJ et du Betar entrant dans la première catégorie.

    D’autre part, Zemmour a défendu le droit pour les Français de ne pas vouloir accueillir de réfugiés : c’est comme si, durant la Seconde Guerre, un pamphlétaire américain avait défendu le droit pour son pays de ne pas accueillir d’Européens fuyant le nazisme. « La honte du mur hongrois » (Ces nouveaux bien-pensants, Charles Consigny, le 01/10/2015, Le Point.fr).

    Allez vous soigner , on fera une quête en Algérie -en souvenir du bon vieux temps- pour vous payer les honoraires du Psy…!

    30
    5
    Anonyme
    5 mai 2018 - 16 h 05 min

    Excellent article.
    Petit bémol sur Jean-Marie Le Pen il n’est pas le raciste que les français et médias sinoistes montre, il est antiimmigrationiste mais peut-on le lui reprocher.
    Par contre sa fille, un paillasson du CRIF, la petite fille idem d’ailleurs son père biologique un agent du mossad.
    Autre point les médias français sont tous à la botte du sionisme y compris et surtout Ruquier et Moix (le représentant de BHL)…

    17
    4
    Algerienne
    5 mai 2018 - 15 h 54 min

    Aucun intérêt. Une …..

    8
    5
    co5
    5 mai 2018 - 13 h 47 min

    « berbère juif algérien » ??? sioniste tout court.

    9
    11
      Amen
      5 mai 2018 - 14 h 11 min

      Il y en a quelques uns comme lui qui se font passer pour musulmans pour voler nos terres.

      24
      8
    Moqrane
    5 mai 2018 - 12 h 52 min

    Normal que cette pédale aime le maroc, non ? Qui se ressemble, s’assemble…. Aussi simple que ça.

    16
    8
    Anonyme
    5 mai 2018 - 11 h 40 min

    « Eric Zemmour, condamné par la justice française, devient donc un délinquant qui… » Il est déjà issu d’une famille de délinquant qui a mis à feu et à sang Paris dans les années soixante. Il est déjà issu d’une famille de délinquants car ce nom est tristement connu à SETIF où ses grands parents géraient un bar mal famé du nom de « zig-zag bar », jouxtant les maisons closes de l’époque où ils exerçaient la profession de proxous qu’ils ont développée dans les sextines en France. Et cerise sur le gâteau « casher », cet énergumène crie haut et fort que ses ancêtres sont les gaulois, les pôvres gaulois qui se faisaient malmener au gré de l’humeur de Jules César.

    46
    7
      Anonyme
      5 mai 2018 - 14 h 54 min

      Je confirme : la famille Zemmour avait ce bar à Sétif et exerçaient le métier de proxénètes. On comprend mieux pourquoi ce Éric Zemmour fait tout pour masquer ses vraies origines, c’est plus simple pour lui de tirer sur les autres pour que personne ne s’intéresse au parcours de sa famille, bien loin, très loin d’être exemplaire.

      26
      6
    Anonyme
    5 mai 2018 - 11 h 39 min

    Zemmour déteste les Russes et adore le Maroc.

    13
    7
      Reda
      5 mai 2018 - 12 h 47 min

      Normal qu’il « aime » ce maroc. Puisque cette face d’olive est une pédale de renom….. Au fait, ne dit-on pas QUI SE RESSEMBLE S’ASSEMBLE ! Non ?

      13
      9
    Felfel Har
    5 mai 2018 - 11 h 30 min

    Qu’attendez-vous de cette face de vipère si ce n’est qu’elle crache du venin, et du venin EZ en a de quoi tuer toute une communanuté. Ceux qui me font de la peine ce sont ces benêts de français, glués devant leur écran et incapables de distinguer entre l’info et l’intox, qui boivent son poison comme si c’était une parole d’évangile. Les rares personnes qui lui apportent la contribution se font de plus en plus rares, à mesure que la France officielle se « sionise » progressivement au point de devenir une officine annexe de l’ambassade israélienne. En se faisant souvent inviter sur les plateaux de télé, EZ est, non seulement en service commandé, mais prêche sa propagande devant un public convaincu. (He preaches to a choir). Pour mettre fin aux dangers que les serpents leur posaient, nos ancêtres leur écrasaient la tête. A force de distiller son venin, EZ trouvera bien sur son chemin quelqu’un qui lui clouera le bec.

    20
    6
      Felfel Har
      5 mai 2018 - 17 h 37 min

      Lire: « .. apportent la contradiction » au lieu de « contribution »

      3
      3
    Droits umains
    5 mai 2018 - 9 h 25 min

    « Eric Zemmour, condamné par la justice française, devient donc un délinquant qui ne pourra plus se réfugier à l’abri des jupes de la bien-pensance, maquillée en liberté d’expression, ni se présenter comme un martyr de cette dernière ».
    Parce que vous croyez que c’est la justice française toute seule qui l’a condamné ??? C’est dommage de ne pas relever le fait que c’est une association engagée « CAPJPO- Europalestine » qui l’a poursuivit en justice et l’a fait condamné. Les médias français, les politiques, les bien pensants de la place parisienne et les conservateurs de tout poil continuent de lui offrir les grands plateaux de communication. Comme quoi, le racisme s’enracine davantage en France.

    25
    7
      Fellagha
      5 mai 2018 - 17 h 18 min

      Totalement d’accord avec votre analyse.

      9
      3
    Anonyme
    5 mai 2018 - 7 h 27 min

    Excellent article. Merci.

    37
    7
    Hibeche
    5 mai 2018 - 7 h 25 min

    Les membres de la « communauté des lumières » se partagent les rôles comme dans une représentation théâtrale. Éric Zeytoun euh Zemmour, occupe celui le plus pernicieux, le plus perfide, le plus faux. Il joue le rôle du français simple, catholique, blanc, conservateur, envahi par des hordes musulmanes basanées, arriérées essentiellement imperméables à tout progrès. Alors que lui, en tant que militant sioniste, pas fier de se montrer comme tel, se fout éperdument de la France et des français. Ce qui l’intéresse c’est Israël, tout Israël, et rien qu’Israël

    51
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.