Italie : acquisition de la raffinerie Augusta par le groupe Sonatrach

Soantrach acquisition raffinerie Augusta
La raffinerie d'Augusta acquise par Sonatrach, en Italie. D. R.

De Rome, Mourad Rouighi – Loin des regards et dans une ambiance chaleureuse, une brève cérémonie a eu lieu hier, dans un palace romain, scellant un important accord pour l’Algérie et pour Sonatrach, portant sur l’acquisition de l’importante raffinerie d’Augusta, en Sicile, jusqu’ici joyau d’Esso Italie, une filiale du groupe ExxonMobil.

La signature s’est déroulée en présence de l’ambassadeur d’Algérie en Italie, Abdelhamid Senouci Bereksi, du PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, du PDG d’Esso Italia, Giovanni Murano, et de plusieurs invités.

L’ambassadeur d’Algérie à Rome, accompagné de ses conseillers, qui a pris part à cette importante signature, et ce, à l’invitation des deux parties, a d’emblée voulu signifier la dimension stratégique de l’événement et saisi l’occasion pour féliciter tout particulièrement Ould-Kaddour pour cette importante acquisition qui renforce l’autonomie de notre pays dans le domaine énergétique sur toute la chaîne de production et qui témoigne, encore une fois, du dynamisme des relations algéro-italiennes dans ce secteur et dans d’autres secteurs encore.

«Je voudrais, à cette occasion, exprimer ma profonde gratitude aux dirigeants des deux groupes, ainsi qu’à tous leurs collaborateurs qui se sont engagés pleinement dans l’élaboration des termes de ce partenariat qui a abouti à cette importante acquisition ; acquisition qui permettra, à n’en point douter, de renforcer la position de l’Algérie dans un marché en évolution continue», a-t-il ajouté.

De son côté, Ould-Kaddour, présent pour la circonstance à la tête d’une forte délégation, a souligné que cette décision prouve que le choix de l’internationalisation du groupe est bien en marche et suit une logique de diversification et de réponse aussi attentive qu’accrue aux exigences des marchés national et international.

«Sonatrach a un grand projet pour Augusta, non seulement pour l’industrie du secteur, mais aussi pour la création d’une plateforme logistique en Méditerranée, et j’exprime ma satisfaction et ma gratitude face à cet accord stratégique qui est un grand message aux investisseurs étrangers et pour l’avenir d’une industrie et qui est absolument décisive pour l’avenir de notre entreprise», a-t-il conclu.

La raffinerie d’Augusta, propriété d’Esso Italia SRL et faisant partie du géant américain ExxonMobil, est située dans la province de Siracuse, en Sicile. Il s’agit là de la plus importante acquisition de portée internationale de Sonatrach, qui marque, selon Ahmed Mazighi, conseiller du PDG de Sonatrach, rencontré sur place, le début d’une stratégie de développement à l’étranger.

Cette structure, par ailleurs, ouvrira de nouvelles perspectives pour le brut algérien et répondra aux besoins de l’Algérie en carburants, a-t-on appris des mêmes sources.

La raffinerie est située dans la commune d’Augusta, d’où le nom, et dans la province de Siracuse, au centre de la Méditerranée. Proche des sources d’approvisionnement du brut et des principales destinations du marché mondial des produits finis, elle est considérée par les experts comme étant située dans une position stratégique pour les opérations de raffinage de pétrole.

Créée en 1949, elle entre en production en 1950, avec l’appellation de Rasiom (Raffinerie Siciliane Olii Mineriali). Depuis 1961, la raffinerie était la propriété d’Esso Italiana, faisant partie du géant américain ExxonMobil.

Le site reçoit le brut principalement par voie maritime et possède des équipements tant pour le raffinage primaire que pour la conversion pour la transformation en produits finis. Augusta dispose, en outre, des structures pour la production de bases pour lubrifiants, le kérosène et tout matériel nécessaire pour l’aviation.

Enfin, cette raffinerie s’étend sur un parc de 2,2 millions m2, emploie 600 personnes et a une capacité technique de 8 millions de tonnes/an ; elle dessert une moyenne de 1 000 navires par an et a une capacité de stockage de 273 citernes pour un total de 3 millions de mètres cubes.

M. R.

Comment (32)

    AÏT OUGHLISS
    13 mai 2018 - 11 h 44 min

    Cette affaire sent L’ARNAQUE à……. MILLE LIEUX A LA RONDE ! C’est une autre affaire B.C.L. en vue où l’équipe de ce gros plein de soupe de « directeur » de Stenna Trach…… va raffler la mise. COMME TOUJOURS !!!

    Algérienne
    9 mai 2018 - 22 h 50 min

    Cette acquisition est un bon choix stratégique, vu que cette raffinerie, dispose de 3 terminaux pétroliers situés respectivement à Augusta, Naples et Palerme, et d’un système d’oléoducs associé.
    Cette raffinerie a la capacité de traiter le Blend saharien, le fuel résiduel issu de la raffinerie de Skikda,et tous les produits excédentaires résiduels du pays, pour être reimportés en essence et en gas-oil, 2 produits finis déficitaires dans le pays.
    Par ailleurs, cette acquisition est la bienvenue dans la mesure où SONATRAH travaille déjà sur le projet offshore. Des études sismiques sont en cours pour la réalisation de 2 plateformes offshore, l’une à Oran et l’autre à Bedjaïa. Ces plateformes pouront aisément alimenter cette raffinerie par voie maritime.
    Un dernier détail,et pas des moindres, l’acquisition de cette raffinerie permettra au pays d’éviter un excédent de pollution atmosphérique et aquatique, les eaux vaseuses du port de d’Arzew souillées par les pétroliers et la raffinerie, parlent d’elles mêmes.
    Dépolluer coûte excessivement chèr.
    En conclusion Oud Kaddour et son équipe d’experts ont su se prononcer pour un choix judicieux, qui aura un impact positif sur la l’économie pétroliere du pays.

    10
    10
    Merzak
    9 mai 2018 - 22 h 41 min

    Une autre escroquerie! Acheter un vielle raffinerie c’est comme acheter un vieux avion. En plus du coût d’achat, il faut dépenser des sommes énormes pour la rénover. Tout problème du cote environnement est maintenant le problème de sonatrach. En plus ils doivent payer les ouvriers et les cadres en devise. C’est du n’importe quoi. Je ne comprend pas pourquoi on peut ne pas construire une nouvelle raffinerie en algerie ou on importe toujours notre essence.

    12
    5
      Rayah
      10 mai 2018 - 11 h 21 min

      Moi non plus je ne comprends pas pourquoi après tout ce temps notre pays n’a pas investi dans la construction d’une raffinerie. Je pense que pour ne pas avoir a repondre a cette question encombrante, on a decide (qui ? je ne sais pas) d’acheter cles en main une raffinerie dans un pays etranger afin de cacher le soleil avec le tamis. C’est une CATASTROPHE, une CALAMITE waiting to happen, ‘ en liste d’attente’. Comme vous le dites, il faut payer les employes etrangers en devise, leur garantir assurance et pension en plus des impots. On subit les lois du pays hote et en cas de conduite politique de notre part jugee mauvaise par l’Empire, nos fonds seront geles et la raffinerie sera saisie mais nous serons toujours dans l’obligation de respecter les payments des employes. Une solution aurait ete de continuer a payer le raffinage et planifier a long terme la construction d’une raffinerie dans le pays.

      5
      1
    lhadi
    9 mai 2018 - 19 h 29 min

    « Le traitre vous couvre de se ailes pour mieux vous mordre de son bec. »

    Comment appelle-t-on un homme condamné par la cour des comptes pour avoir détourné des milliards en devises ?

    Comment appelle-t-on un homme condamné pour divulgation de secrets au profit d’une puissance étrangère ?

    Et pourtant , pour ne citer que ces deux là, l’un est devenu Président de la république algérienne et l’autre Président de la plus grande compagnie pétrolière algérienne.

    En disant cela, ce n’est pas pour me faire passer pour meilleur, moi qui aime mon pays comme mes parents.

    Je cherche, plutôt, à oeuvrer à une insurrection des consciences afin que cette république de copains et de coquins, qui obère toute réussite de développement politique, économique, social et culturel, devienne une histoire ancienne.

    Tel est le problème central qui doit nous occuper.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    15
    8
      Chicago2015
      9 mai 2018 - 22 h 45 min

      La Sicile, malgre la “mafia, arme subtile du pouvoir etatique, souvent liee a la “CIA/Inteligenzia
      ” nationale a donne naissance a des geants de droitures, tels Della Chiesa, Juge Falcone, Borsalino…etc, tous assassines lachement par le pouvoir hypocrite! Enrico Mattei, resistant de la 1ere heure, etait convaincu a la liberation de son pays, d’une independance insolente envers les banquiers/petroliers Anglo-Saxon/USA (a leurs tete de “qui vous savez”), par ses sorties telle “nous sommes pauvres, nous avons faim, nous allons travailler” (=aucun obstacle ne stoppera)… un tel leader, entoure de jeunes competants techniciens, et sympatisant a la cause Algerienne avant l’heure (situation similaire a celle qu’il avait du affronte), de par sa foi Catholique, semble etre une provocation aux Pouvoir cleptomane des 2 rives de la Mediterrannee (cas beaucoup plus critique au Sud)! Andre Maginot (ligne Maginot pour mieux taire son action a l’independance des sources d’energie Francaises), avait ete empoisonne: son action derange, effacee apres 90ans! Les imposteurs d’aujoud’hui ne peuvent supporter la lumiere du courrage, abbnegation & droiture, propre a reveiller les consciences d’une population asservie, esclave malgres elle. Sens a la vie, ou mort vivant!

      6
      5
    Felfel Har
    9 mai 2018 - 18 h 54 min

    On veut nous faire croire que c’est une bonne affaire? Pour qui? On va donc EXPORTER du brut pour IMPORTER des carburants en payant DEUX FOIS pour le transport et celà est présenté comme une prouesse. Bravo! Génial! Que sont alors devenues les raffineries prévues d’être construites en Algérie? Nous allons être forcés d’ employer de la main d’oeuvre italienne et de payer des impôts en Italie. Qui va alors développer notre pays? Qui va offrir des emplois à nos jeunes? Qui va alimenter notre Trésor Public? Quand les Américains sentent un coup fumant, ils s’exclament « I smell a rat », Mr. Ould Kaddour nous fait sentir de la pourriture tellement c’est puant comme combine. Un scandale!

    23
    9
    Anonyme
    9 mai 2018 - 18 h 07 min

    Ça sent l’arnaque de l’Italie gerré par les sionistes tout comme l’Europe.

    15
    11
    Jaguar
    9 mai 2018 - 18 h 04 min

    Pour que l’Algérie décolle il faudrai plusieurs compagnies Algérienne.

    10
    6
    Bouzorane
    9 mai 2018 - 17 h 54 min

    Bonne chance et bon vent!
    Foncez, nous sommes avec vous même si vous vous trompez!
    Allez à la conquête du monde, faites nous honneur et n’ayez pas peur de faire des erreurs!
    L’esprit de conquête doit enfin l’emporter sur la passivité et l’assistanat!
    Les conquérants, même lorsqu’ils sont perdants, valent mieux que les tubes digestifs!

    15
    11
      awrassi
      10 mai 2018 - 6 h 21 min

      Vous voulez conquérir le monde le ventre vide ? Je pense que le ventre est plein, bien plein …

      6
      3
        Bouzorane
        10 mai 2018 - 8 h 46 min

        « Il m’faut des gars qui sont fauchés, futés, affamés, pas des romantiques !! Tu perds un peu, tu gagnes un peu, mais tu t’bas comme un dingue, et si tu veux un ami achètes un chien »! (Film Wall street, Gordon Gekko)
        Il arrive parfois que la fiction soit le meilleur moyen d’argumenter!

        5
        3
          awrassi
          10 mai 2018 - 19 h 13 min

          Quand les USA et l’OTAN décideront un embargo sur le pétrole cette raffinerie, on reparlera de ces muscles que tu veux monter au monde … La fiction hollywoodienne, juive comme Wall Street, n’est que fiction ! Vous partez à la conquête du monde alors que nous sommes plus à l’aise avec un âne qu’avec une voiture …

    Kouder Belala
    9 mai 2018 - 17 h 19 min

    Franchement je ne sais pas s’il faut se réjouir ou pas de cette nouvelle acquisition pour le BLED, car étant un ancien cadre technique de SH en retraite, Nous savons pertinemment que la durée de vie de n’importe raffinerie ou CXE mème gazier sont limités par le temps(25 ou 30 ans ou bien nécessite une rénovation en mettant en place un REVAMPING de mise à niveau???). Pourquoi c’est simple: c’est le phénomène de la corrosion/vétustés des installations aussi bien statique (Tuyauteries, Bacs, Sphères, accessoires fixe etc.. que (tournant: Pompes, compresseurs, turbines etc..) Système de régulation obsolète ou pas etc..; alors j’espère que Mr Ould Kaddour auras « SU » faire cette analyse de l’état de situation technique par une commission technique (étudier les résultats)avant de s’engager à acheter au nom de la PATRIE ET DU PEUPLE ALGÉRIEN???Nous avons chez nous des cas semblable où un CXE ( Ex CAMEL situé à Arzew crée seulement en1964???) a été justement fermer à cause de ce phénomène et la disparition des fournisseurs de pièces de rechange pour les divers machines etc..??? Je ne suis pas un rabat joie mais J’espère ME TROMPER!!!!!!!!

    17
    1
    Anonyme
    9 mai 2018 - 15 h 51 min

    C’eût été plus judicieux si Ould kaddour et Chakib Khelil avaient ouvert leur porte- feuille pour payer cette acquisition. Ce ne serait que justice rendue au pays.

    17
    15
    Patriote
    9 mai 2018 - 15 h 48 min

    Bravo Mr Abdelmoumen Ould-Kaddour! Vous montrez que vous êtes un « Boss » et que vous savez « Cheffer ».
    La Presidence et le Gouvernement doivent laisser les compétences s’exprimer et prendre des initiatives. Laissez de l’oxygène aux créateurs de richesses et jugeons les sur les UNIQUEMENT sur les résultats.

    16
    15
      awrassi
      10 mai 2018 - 19 h 17 min

      Oui, ce sont d’excellents créateurs de richesses pour l’Italie … Citez-moi une seule entreprise qui ait construit une raffinerie à l’étranger !

    awrassi
    9 mai 2018 - 14 h 39 min

    Des vendus viennent de donner de l’argent facile à Exxon (Rockefeller), de créer de l’emploi (direct et indirect) et des richesses pour le gouvernement italien et nous devons acclamer ? J’attends le jour où l’Italie décrétera un embargo ou que la marine US nous empêchera de naviguer jusqu’à notre bien … Ils ont fait leurs études dans quelle université ces zigotos qui dirigent Sonatrach ? Chacun sait que le prix du pétrole varie en fonction des capacités de raffinage. Moins il y a de raffinerie mieux c’est pour nous. Si nous devons raffiner, faisons-le chez nous. Créons des emplois et des richesses chez nous. Pensez-vous que Total n’a pas la capacité d’acquérie cette raffinerie ou d’en construire ? Et pourtant il ne le fait pas … même chez lui ! Sonatarch appartient à tous les Algériens. Il faudrait un referendum pour toute action concernant les biens nationaux. Nos dirigeants ne sont pas patriotes.

    29
    20
      benchikh
      11 mai 2018 - 15 h 22 min

      @Awrassi »Nos dirigeants ne sont pas patriotes. »et j’ajoute une bonne majorité de nos citoyens qui travaillent dans l’administration .L’Italie n’a pas du pétrole dans son son sol, et ce la, n’a pas empêcher l’Italie de construire des raffinerie,comme le cas des USA qui possède 148 raffinerie et exploite plus que 90% du pétrole à travers le monde. Et nous les pays du sud riches de cette matière aucune raffinerie construite par nos ingénieurs (Arzew(japon),Adrar (chine),…).Comme dit notre penseur Malik ben Nabi « on a une tendance d’accepter la colonisation des autres « on manque de souveraineté .

      1
      1
    Djeha Dz.
    9 mai 2018 - 14 h 35 min

    • Mabrouk 3lina,

    Je pense que cette acquisition a une très grande portée aussi bien économique que politique.
    Opérer en pleine Méditerrané, en Europe et un choix de grande importance.
    L’Algérie consolide ainsi, ses liens et intérêts avec un pays qui ne nous a jamais lâché, lorsque toutes les ambassades avaient bouclé leurs portes en Algérie dans les années 90, l’ambassade d’Italie ne l’avait pas fait.
    De forts rapports d’amitiés et de coopérations rassemblent les deux pays depuis l’époque d’Enrico Mattei et de la délégation FLN à Rome, et continuent à se développer davantage.
    … ( n’en déplaise à la France).

    27
    13
    RezkideBelcourt
    9 mai 2018 - 14 h 15 min

    A l’époque j’avais écrit plusieurs fois à Algérie Patriotique et d’autres journaux pour suivre l’affaire Petroplus./.Sonatrach,
    C’est quoi l’affaire?
    La Sonatrach réclame 250 millions de dollars à Petroplus
    Le bras pétrolier de l’Etat algérien n’aurait pas été payé pour la cargaison de plusieurs «tankers» chargés de brut, livrée au groupe de raffinage en dépôt de bilan.
    Alors peut on savoir si Sonatrach a récupéré cet argent??
    A cette époque là c’est a dire en 2012, la Sonatrach aurait dut faire une offre d’achat, au plus bas pour acquérir cette usine de raffinage, en 1er produire pour nous et en second vendre sur le marché local en francs suisse. Car cette entreprise se trouve en Suisse.

    Merci de na pas effacer ma contribution

    12
    8
    HOUMTY
    9 mai 2018 - 13 h 40 min

    SALAM L’KHAWA…. Commencé a tisser sa toile ! voyant Nacer, c’est le 24 fevrier 1971, que la SONATRACH aurait due commencé a tisser sa toile.. c’est en ALGERIE qu’il faut construire des raffinerie Vous immaginé , on est un pays exportateur de petrole « le brent » l’un des meilleur petrole sur le marché mondiale et chaque année on importe des milliards et des milliards, de diesel et d’essence… Chercher l’erreur ! L’ALGERIE devrait être comme le qatar, des gratte-ciel partout…. mais la c’est un autre sujet. T’AHYA L’DJAZAIR et Q’ALLAH protege BLADNA des ennemie interieur et exterieur..

    21
    15
    Mohamed
    9 mai 2018 - 13 h 33 min

    Nice ! Enfin Sonatrach commence a tisser sa nouvelle stratégie, l’Italie, le Niger et l’Irak sont de bons commencements pour Sonatrach afin que ce groupe puisse investir à travers le monde plus facilement qui sera bénéfique pour le gouvernement.

    20
    12
    DYHIA-DZ
    9 mai 2018 - 12 h 16 min

    ATTENTION ATTENTION !! Il ne faut jamais prendre le risque de fâcher la Sicile, autrement la Sicile fermera la raffinerie…même si vous l’avez payée.
    On aime être dépendants !!!

    18
    18
    PREDATOR
    9 mai 2018 - 12 h 11 min

    c’est vrai pourquoi cette raffinerie n’a pas été construite au pays
    Si feu H Boumediene savait

    24
    17
    [email protected]
    9 mai 2018 - 11 h 34 min

    Sonatrach commence à tisser sa toile de « nouvelle stratégie », j’ espère que ce n’ est que le début et qu’elle permettra non seulement de faire des économie de devises mais surtout qu’elle pourra exporter des produits finis. sur le plan intérieur il appartient aux citoyens de modifier ses comportements en roulent moins vite avec des véhicules en état sans oublier l’ utilisation du ferroviaire, les transports en commun et le co-voiturage ou la bicyclette, d’ autres l’ ont fait pourquoi pas nous…..

    24
    19
    Kahina-DZ
    9 mai 2018 - 11 h 22 min

    Pourquoi vous n’avez pas installé une raffinerie en Algérie ??
    Nos responsables sont des collectionneurs des antiquités. Quelle culture ??

    34
    25
      Chicago2015
      9 mai 2018 - 12 h 04 min

      La Sicile, terre d’Enrico Mattei, mort la veille d’une visite a Alger Independante, un 27 Octobre 1962, (sans lui, Kennedy ignorait la lutte/cause des combattants de liberation Algeriens)!
      Enrico Mattei, est royalement ignore en Italie (Israelo-CIA), et en Algerie (meme relais)!
      Un autre precurseur, etait le Francais Andre Maginot (assassine au poison): le petrol, c’est pas touche, sinon…!!!

      14
      9
        Anonyme
        9 mai 2018 - 15 h 35 min

        C’est un géologue français Conrad Kilian qui a découvert en 1930 les enormes gisements de Hassi Messaoud et du fezzan libyen.
        Conrad Kilian est mort mystérieusement en 1950 à l’age de 51 ans.
        Le pétrole rend fou
        https://www.youtube.com/watch?v=SGBjAnNlIt8

        4
        9
      azouaou
      9 mai 2018 - 12 h 42 min

      Vaut ainsi que de lancer un projet de raffinerie qui va encore s’eterniser et dont le budget sera bouffe par la corruption.

      15
      6
      Mohand Ennegh
      9 mai 2018 - 12 h 53 min

      Chère compatriote,
      À moins d’être un(e) expert en industrie pétrolière (et peut-être même spécialisé dans la filière du raffinage ayant eu accès aux données techniques de cette installation) je ne crois pas que nous soyons en mesure de juger du bien fondé, ou non, de cette acquisition.
      C’est un grand pas qui vient d’être franchi pour Sonatrach,
      Faisons confiance à M. Ould Kaddour et aux cadres de Sonatrach, nonobstant tout ce qui a été dit, je persiste à croire que dans tous les postes, il y a des cadres intègre qui ont à coeur le bien du pays.
      Tahaya El Djazayer Allah yarham echouhada

      23
      12
        awrassi
        10 mai 2018 - 6 h 25 min

        Quand la famille Rothschild de déleste de certains de ses avoirs, ce n’est pas par charité juive … Sonatrach devrait construire en Algérie et raffiner en Algérie. Sur notre sol, nous sommes à même de défendre nos intérêts. Regardez ce que font les USA et leurs alliés quand un pays ne partage pas leurs point de vue : ils bloquent vos comptes ! A moins que nos milliardaires voleurs aient choisi de s’aligner sur eux désormais …

        5
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.