Quand l’accusatrice du théologien Tariq Ramadan flirte avec l’extrême-droite

HA Ramadan
Hend Ayari a troqué son tchador contre l'habit du musulman alibi. D. R.

Par Kamel M. – Les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit depuis l’accusation de viol proférée par Henda Ayari contre le théologien Tariq Ramadan. S’adonnant à un exhibitionnisme médiatique indécent depuis que les médias dominants l’ont mise sous les feux de la rampe, la victime supposée du «sadique» Ramadan s’est d’abord affichée aux côtés du zélateur du sionisme international Bernard-Henri Lévy sur les plateaux de télévision où elle a fait part des menaces et des insultes dont elle est serait victime depuis qu’elle a «choisi d’être libre», selon le titre de son livre surmédiatisé qui porte ce titre.

Le comportement de cette «victime» de viol dénote une propension flagrante à l’exagération et laisse transparaître une manipulation de grande envergure qui pourrait signifier que Tariq Ramadan serait effectivement innocent des accusations dont il est l’objet. L’opportunisme indécent de cette femme «violée» est, en effet, criant et la propagande démesurée qui a suivi la sortie de «son» livre en est une preuve concrète.

Dans une interview qu’elle a publiée elle-même sous un pseudonyme sur un média français islamophobe et raciste, cette ancienne islamiste – infiltrée ? – issue d’un mariage mixte d’une mère d’origine tunisienne et un père algérien, affirme avoir été «embrigadée de force» lors d’un séjour en Tunisie, avant de «sortir de cette doctrine sectaire» suite aux «attentats du Bataclan». Ce n’est donc qu’après que les terroristes eurent commis des attentats en France que cette ancienne membre de Daech «fière d’être devenue une femme libre» a «compris le réel danger du salafisme».

Henda Ayari affirme avoir été contactée par une maison d’édition française renommée pour écrire [son] histoire. Mais l’appétit venant en mangeant, l’opération qui avait pour but d’«avertir des dangers du salafisme» ne devait pas s’arrêter là. Une action médiatique retentissante était devenue nécessaire pour braquer les regards empathiques et compatissants de l’opinion publique sur cette femme victime de l’odieux islamologue suisse, trop présent et trop influent aux yeux des acteurs du camp adverse.

Adoptant le discours au mot près de Bernard-Henri Lévy, cette nouvelle recrue du cercle auteur du «manifeste contre le nouvel antisémitisme» affirme ne pas considérer que la «critique de l’islam, voire l’islamophobie, soit du racisme». «Absolument pas !» s’écrie-t-elle, en décrétant qu’«il faut arrêter avec le chantage à l’islamophobie» car «c’est un moyen de faire taire ceux qui osent critiquer l’islam».

Les médias dominants ont fait le procès de Tariq Ramadan et prononcé le verdict. Ils ont appelé à la barre une ancienne salafiste libérée de son voile – certes – mais désormais emprisonnée dans l’habit du musulman alibi.

K. M.

Comment (63)

    Algerien
    10 mai 2018 - 19 h 04 min

    Pour controler quelqu’un les deux méthodes les plus connus
    L’argent et si sa marche pas se renseigner sur les moeurs de la personne et le piéger et
    Chantage .




    2



    0
    Anonyme
    10 mai 2018 - 16 h 07 min

    Vu sa .. gueule Tarik Ramadan est innocent !




    3



    1
      Mme CH
      10 mai 2018 - 23 h 48 min

      Il aurait au moins dû choisir une vendue plus charmante…pour concocter leur mise en scène..! Ils n’ont trouvé que celle-là sur le marché..!




      1



      1
    lhadi
    10 mai 2018 - 11 h 54 min

    C’est une affaire qui dégage les remugles du règlement de compte politique.

    Quant à cette fausse victime mais véritable écrivaillon, elle est, au même titre que biens d’autres, qu’une informatrice autochtone qui, surcompensant un complexe d’infériorité à l’égard de ses maitres, imite ces derniers pour leur plaire et être reconnue par eux.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]




    4



    2
    lhadi
    10 mai 2018 - 9 h 02 min

    C’est une affaire qui dégage les remugles du règlement de compte politique.

    Quant à cette fausse victime mais véritable écrivaillon, elle est, au même titre que bien d’autres, qu’une informatrice autochtone qui, surcompensant un complexe d’infériorité à l’égard de ses maitres, imite ces derniers pour leur plaire et être reconnues par eux.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]




    1



    2
    Sans H ?
    10 mai 2018 - 4 h 32 min

    RAMADAN PAS RAMADHAN, puisqu’ILS ont escamoté « H », nous, nous nous préparons au vrai Ramadhan, restons dans le vrai Tarik, la voie, la bonne voie, droite. Le soir, ce sera TariQ, et à l’aube Tarik, lui ce « Ramadan », il a vécu son heure de « gloire », tout a une fin, reste la chute de B.H.L, il finira au Bagne de Cayenne, qui sera réactivé pour lui et ses complices qui ont violé La Femme appelée : Humanité !




    3



    5
    MON OPINION A MOI
    10 mai 2018 - 3 h 16 min

    SALAM! Et oui c’est très dangereux l’Europe ! Algerienne préserver votre dignité il n’y a rien de positif en Europe!




    7



    3
    Z0R0
    9 mai 2018 - 22 h 25 min

    Depuis son assassinat ,les gens ne cessent de se recueillir sur la tombe de la princesse DIANA.
    SigneZORO. …Z….




    4



    3
    Mme CH
    9 mai 2018 - 21 h 45 min

    Qu’on soit d’accord ou pas avec Tariq Ramadan, on voit que tout a été monté de toutes pièces..parce que l’homme les dérangeait, ils n’ont pas pu le faire taire ou l’affronter dans des débats ouverts sur les plateaux TV et ailleurs, alors ils ont décidé de l’abattre en optant pour les coups bas et tout le monde sait qu’ils sont très forts dans ce domaine..! Il suffit de trouver des vendus (es) à bas prix + quelques étoiles bleues comme BHL, Caroline Fourest et Antoine Sfeir + les médias sionistes et ça marche…!!

    Il a toujours défendu les démunis, les musulmans, les immigrés ainsi que les victimes de la domination coloniale, c’est pour cela entre autres, qu’il a été lynché..! Regardez-moi, cette photo de cette p……..vous appelez ça une femme…??

    Où sont les preuves matérielles..? Par ailleurs, Sarko, toutes les preuves sont contre lui et il est encore libre….!

    Sa première demande de remise en liberté a été rejetée; son avocat Emmanuel Marsigny a « immédiatement interjeté appel ». Selon lui, « le parquet, le magistrat instructeur et le juge des libertés et de la détention refusent de prendre en compte les éléments à décharge » de l’affaire, en pointant « les mensonges des accusatrices »….Affaire à suivre…!!

    Dieu est Le Plus Savant, Le Plus Juste et Le Plus Miséricordieux…!!




    16



    19
      Anonyme
      11 mai 2018 - 16 h 27 min

      le nombre d’ennemis que compte tariq ramadan est immense Les sionistes et les pro-sionistes les ch…. laicards français et algériens les islamophobes et les arabophobes des deux cotes de la méditerranée et jusqu’au canada




      1



      1
    Felfel Har
    9 mai 2018 - 21 h 41 min

    La voilà donc celle (la Mata Hari qui ne rit pas) par qui le scandale est arrivé! Franchement, à voir sa tronche de croque-mort, je ne comprends pas comment Tarik R a été séduit ou attiré par elle. Ils ont tous deux donné aux judéo-chrétiens une belle occasion de salir l’Islam et les musulmans. Eh bien, qu’ils boivent le calice jusqu’à la lie! Je ne souhaite pas à cette « veuve noire » de connaître le sort de la fameuse espionne. Quant au faux dévot qui nous abreuvait de prêches et de leçons de morale, qu’il expie ses fautes en prison!




    16



    5
      Moh
      10 mai 2018 - 12 h 01 min

      Mata Hari était une belle femme. C’est loin d’être le cas de cette femme dont le visage m’écoeure. Je ne sais pas comment TR a pu avoir des rapports avec cette femme si c’en est une?




      5



      2
    Linguistique
    9 mai 2018 - 20 h 51 min

    Mais enfin! il a oublié qu’il était le seul responsable de ce qu’il lui arrive. Chez nous on écrit son prénom « Tarik » avec un « k ». Mais lui préfère l’écrire « Tariq » avec un « q ». Et nous savons tous que les histoires de « q » puent et finissent mal.




    18



    4
    Salim31
    9 mai 2018 - 18 h 27 min

    Je ne comprend pas ce sentiment
    d obligation solidarite avec les islamistes ; meme si ses des tueurs ou des violeurs _ils ne seront jamais denonces c est toujours des victimes , un complot , ou circonstance attenuante ; les victimes a defaut de les mettrent en prison sont lynches mediatiquement;;




    15



    7
    الهوارية
    9 mai 2018 - 18 h 25 min

    Elle a troqué le chapeau d’un rabbin pour une djellaba mestoura
    Quant à ses problèmes avec ses amants et ses proxénètes, trouh techki Bouzid EZid.et Techki Marsa Terssa
    Qu’elle ne touche pas à ma religion l’islam. et c’est tout! Connais, pas cette botche




    13



    12
    Anonyme
    9 mai 2018 - 17 h 47 min

    une Harki de père algérien et de mère tunisienne qui a oser souillé la mémoire de nos valeureux chouadas
    mort pour avoir libérer son père et aujourd’hui elle trahi est met la honte à son pays !!
    malheureusement beaucoup d’algérienne se mari avec des non musulmans et elle ont l’espoir qu’on les respectent par la suite ?!




    16



    21
      RADIA DZIRIYA
      9 mai 2018 - 19 h 58 min

      @anonyme le juif marocain. Bon, c’est normal que tu défendes le makhnez. Obligation oblige et on te comprend. Mais qualifier cette juive marocaine d’Algérienne….. là, tu dépasses les limites. TOUT sur son visage la trahit. C’est une juive marocaine cela se voit. Tu n’as même pas besoin de deviner. Ça coule de source. Son visage parle de lui-même….




      12



      7
        Houria
        10 mai 2018 - 12 h 03 min

        Oui, elle est juive marocaine. Elle n’a rien d’algerien. Elle dansait dans un cabaret parait-il avant de vouloir se racheter.




        3



        1
    ChitaDZ
    9 mai 2018 - 15 h 47 min

    Moral de l’histoire ne jamais faire confiance à une autre femme que sa femme !
    Ce pervers, car oui c’est un pervers assoiffé de viande nouvelle à oublier son créateur !
    et son créateur la mis au oubliette !




    14



    17
      Anonyme
      9 mai 2018 - 16 h 20 min

      D’où l’invention géniale du mariage. Ce n’est pas parce que cette « invention » est vieille qu’elle ne reste pas utile. C’est une « sacrée » sauvegarde de l’intégrité et surtout comme le disaient nos Anciens, une sauvegarde de la horma. L’important c’est de savoir choisir qui on fréquente. C’est une histoire glauque tant le respect de la décence, de l’intimité ont carrément volé en éclats. Moralité de l’histoire : tôt ou tard le destin intervient et sanctionne chacun, alors autant marcher droit, c’est une économie de soucis.




      15



      4
    Moh
    9 mai 2018 - 15 h 25 min

    Chers Imams de France, il y a des passages du Coran qui peuvent vous mettre en prison suivant la législation d’un pays démocratique en Allemagne, en France au pays bas, en Grande Bretagne. Il y a des passages que vous ne devriez pas lire au micro car les mosquées sont pleines de services secrets. L’Imam de Montreuil qui n’est pas du tout islamiste s’est retrouvé en prison à cause d’un verset tres violent qu’il avait récité au micro un jour de djoumouaa(vendredi saint Alors faites attention. Ne vous affaiblissez as en donnant à vos ennemis le bâton avec lequel vous allez être battu.




    9



    9
    Message aux tortionnaires du Makhzen
    9 mai 2018 - 15 h 20 min

    Tortionnaires du Makhzen vous êtes la plaie du Maroc et le peuple vous hait. Tortionnaires du Makhzen, vous n’êtes plus craint.Vous êtes connus un par un par le peuple marocain, votre victime depuis Hassan2 et il est temps de quitter le navire piloté par MOMO6 alias PD6. Il est temps que vous partiez ailleurs car ni vous ni mimi6 ne pouvez empêcher l’avènement d’une RÉPUBLIQUE DU MAROC qui est pour demain et demain c’est au plus tard septembre ou octobre. Si vous avez un peu d’argent, partez quitter le Maroc car il vous serait impossible d’y vire libres. Votre avenir est derrière les barreaux. Partez !!!




    13



    7
    Moh
    9 mai 2018 - 14 h 45 min

    Ce Tarik Ramadan est un imposteur. Il mérite ce qui lui arrive. Il a berné plein de beur et beurette. Il ne récolte ue ce qu’il a semé. Il a baigné dans l’escroqerie intelletuelle, maintenant il baigne dans l’escroquerie seuelle. Toutes les femmes…… manipulée par le lobby sioniste vont lui demander des comte meme si certain compte sont fabriqués. Oublions l. Il ne mérite pas notre interet.




    21



    9
    SAMIRA
    9 mai 2018 - 13 h 59 min

    Cette « femme » n’a rien d’ALGERIENNE, c’est plus que sûr ! Elle a le visage d’une marocaine juive ou embrigadée par les juifs : b.h.l. et consorts………. Pouah ! …. ! C’est une …. embrigadée et formatée par les juifs ! C’est pour ça que b.h.l. apparaît à ses côtés pour la manipuler et la protéger…… …..




    32



    14
    Anonyme
    9 mai 2018 - 13 h 36 min

    Al maroukiya sioniste et Ramadan frère musulman égyptien sont 2 agents sionistes anti algériens,et anti islam,déguisés pour dénigrer les musulmans et l’islam aux yeux des chrétiens et des juifs en France et en Europe. Ils sont tous 2 sciemment médiatisés sur les médias sionistes. Tous 2 payés pour leurs missions morbides.




    17



    6
    MELLO
    9 mai 2018 - 13 h 12 min

    Toutes les mêmes ces femmes qui se pavanent sur les plateaux de télévision pour étaler leur quotidien et leur vie privée pour un gain d’une poignée d’Euros. C’est , fondamentalement, la base d’une idéologie sioniste. Les sionistes gangrènent les sociétés occidentales. Ils sont partout où l’occasion de pervertir et de corrompre la réalité des événements leur est donnée. Spécialistes du mensonge et du changement d’un mythe en « vérité historique »,comme ils œuvrent à le faire pour la Palestine, ils n’ont aucun scrupule et aucun état d’âme pour travestir la nature des choses.Tromper, mentir et corrompre dans le seul but de changer la vérité en mensonge et vice versa. C’est en tout les cas l’attitude mesquine de cette femme , tout comme Caroline Fourest, essayiste islamophobe liée à la mouvance sioniste et désinformatrice prise à maintes reprises en flagrant délit d’affabulation,qui a été conviée et confortablement interviewée par 5 médias différents afin de donner son point de vue -totalement à charge- sur l’affaire Ramadan. Aucun contradicteur n’était présent. Quant à Henda Ayari, première plaignante de l’affaire Tariq Ramadan, elle a personnellement remercié -via Facebook- un proche de Fourest et militant anti-islam des réseaux sionistes avant de supprimer son post quelques heures après. Trop tard : Panamza, La gazette de l’info subversive, avait sauvegardé entre-temps une copie attestant de leur lien. Sur un autre plan , ce témoignage fort d’un fonctionnaire: « Elle voulait absolument une relation intime, allant jusqu’à me suivre jusqu’à un rendez-vous. Elle m’a menacé de porter plainte pour viol si je n’acceptais pas une relation sexuelle avec elle, me harcelant des jours durant » : tel est le témoignage recueilli par les enquêteurs auprès d’un fonctionnaire assermenté à propos de Henda Ayari, militante associative qui accuse Tariq Ramadan de « viol »
    Nous vivons dans un monde inimaginable de mensonges .




    22



    3
    الهوارية
    9 mai 2018 - 13 h 03 min

    Ou « Aïcha w’bendou, fi Souk yetgawdou. »




    12



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.