Contribution – Quels choix iraniens face au cowboy justicier Donald Trump ?

Iran Etats-Unis nucléaire
Donald Trump. D. R.

Par Omar Mazri – La riposte iranienne à la déclaration de guerre américaine sera de quelle manière ? Telle est l’énigme de ce printemps 2018. Les Iraniens ne sont pas pris à l’improviste, car ils savent, par leur culture et leur idéologie, que leur adversaire américain est foncièrement déloyal, sans respect de ses engagements internationaux, belliqueux et hyperpuissant. Ils ont, sans doute, étudié les possibilités de riposter. Elles ne sont pas nombreuses, mais elles existent. Les signes de la confrontation viennent des monarchies arabes et de l’entité sioniste que les Iraniens et le Hezbollah ont déjà décryptés. Celui qui a écouté les derniers discours de Nasrallah a compris l’imminence d’une guerre et l’acceptation d’y faire face et de la remporter par la détermination et la préparation. Les Palestiniens savent aussi que cette guerre est décisive quant à leur devenir, et ils s’y lanceront corps et âme.

1 – Déclarer leur retrait du traité et signifier leur disponibilité à la confrontation avec les USA et ses vassaux sionistes et arabes. La guerre du siècle contre l’Iran se dessine. Mais, d’un côté, l’hyperpuissance est malade de sa puissance et entre en crise interne, et de l’autre côté, les Iraniens doivent agir pour leur survie. Les missiles balistiques et les avions américains peuvent causer beaucoup de dégâts, mais le terrain d’opération et les cibles des Iraniens sont étendus en Palestine, au Liban, au Yémen, au Pakistan, en Irak, en Arabie Saoudite, en Syrie, en Afghanistan, au golfe Persique. Ils ont la doctrine du martyr et la préparation au combat. Ils ont une industrie militaire qui produit des missiles et des mesures de guerre électroniques et de contremesures électroniques. On parle déjà de l’arrivée de combattants chiites du Pakistan en Syrie pour assurer la relève du Hezbollah qui, par son retrait, va se consacrer à la confrontation du Sud-Liban avec l’entité sioniste. Cette fois-ci, ce ne sera pas une confrontation de quelques jours ou de quelques semaines, mais un embrasement général qui va changer totalement le Moyen-Orient. Dans cette guerre de survie, il est possible que l’entité sioniste et l’entité bédouine s’effacent totalement. La guerre n’est pas seulement une affaire de puissance, mais de volonté et de doctrine. Celui qui sera capable de mordre plus fort et plus longtemps le doigt de son adversaire sera le gagnant.

2 – Ignorer la danse du ventre de Trump et laisser les Européens gérer les conséquences du retrait. En effet, le traité que transgressent aujourd’hui les Etats-Unis était l’opportunité d’affaire du siècle pour l’Europe : des milliards d’euros de projets tous azimuts leur rapportant emploi, prospérité et sécurité pour leurs entreprises et leur population. La décision unilatérale des Etats-Unis, non seulement sape ces opportunités, mais elle annonce l’isolationnisme américain et la guerre commerciale qu’ils vont livrer à l’Europe et au reste du monde.

3 – Ouvrir son territoire aux bases militaires et stratégiques russes et renforcer la coopération avec la Chine et la Russie, non seulement sur le plan économique, mais sur le plan financier. Les Russes subissent eux aussi des sanctions économiques et financières. Il est de leur intérêt de renforcer la coopération avec l’Iran et de promouvoir le projet euro-asiatique. L’Afghanistan occupe une place de choix dans ce projet. Il est peut-être temps pour les partisans de ce projet de chasser les Américains et de pacifier le pays remis sur les rails de la paix et du développement. La Turquie et Erdogan, blessés dans leur amour-propre par l’Europe et les USA, peuvent, si le calife néo-ottoman met de côté son narcissique et double langage, compenser une part non négligeable de l’embargo américain. Les Français ont perdu la boussole depuis la disparition du général De Gaulle qui, de sa hauteur et de sa profondeur de vue, a dit justement que l’Europe n’était viable que de l’Atlantique à l’Oural, et que c’était la seule façon de se démarquer de l’hégémonie américaine…

4 – Se taire et réactiver son programme nucléaire s’il y a possibilité de produire et de lancer des engins nucléaires à court et moyen terme. Contre la menace des puissants, il ne reste que de disposer de moyens de dissuasion si on veut continuer d’exister et pacifier les intentions guerrières. Même si les USA et l’Europe dans son sillage appliquent les sanctions économiques et financières contre l’Iran, les Iraniens disposent d’un délai de grâce qui joue en leur faveur : le temps de dé-contractualiser l’ONU du traité. Les Russes opposeront leur veto.

5 – Se taire médiatiquement et diplomatiquement et travailler avec les Européens pour un nouvel accord. Les négociations seront longues et complexes, le temps de l’affaiblissement de l’Amérique ou de l’aggravation de sa crise interne, pour ne pas dire le temps de mettre en place les autres scénarios. Les Iraniens ne sont pas acculés, même s’il est injuste de faire payer au peuple les caprices et les transgressions des puissants de ce monde, qui n’ont toujours pas digéré une révolution islamique qui a changé la morphologie géopolitique de la région.

6 – Changer de régime. Les Occidentaux ne connaissent pas et ne veulent pas connaître la mentalité des peuples. Ils avaient tablé sur Rohani, croyant y trouver un pro-occidental, alors que sa culture philosophique, religieuse et scientifique l’avait placé depuis longtemps au cœur du dispositif décisionnel du nucléaire iranien. Aujourd’hui, ils tablent sans doute sur une révolution sociale que l’embargo va exacerber et sur l’argent saoudien qui va financer les émeutes et les rebellions. Ils oublient l’équation politico-religieuse iranienne. Le régime, en laissant Ahmadinejad devenir Président, avait signifié sa disposition à la confrontation, mais en promouvant Rohani, il avait signifié sa disponibilité aux négociations. Les Occidentaux oublient que les «faucons» iraniens n’ont jamais été d’accord avec les négociations et que la «traîtrise» de l’Amérique va leur donner raison et qu’il y a beaucoup de chance que Rohani durcisse ses positions ou qu’il cède sa place à l’homme de la situation, c’est-à-dire à celui qui va gérer la confrontation sur le plan politique, sachant que les Gardiens de la Révolution et l’Armée iranienne ont pour doctrine la résistance armée contre l’empire et le sionisme.

Nous n’aurons pas beaucoup à attendre. La crise est mondiale et elle ne fait que s’accélérer, s’intensifier et se compliquer. L’hyperpuissance monte graduellement en hypopuissance, provoquant son propre effondrement. Il va faire du bruit, il y aura beaucoup de casse, mais le ridicule annonce la fin…

Par ses positions respectables vis-à-vis de la Syrie, de la Libye, du Yémen, de la Palestine et de l’Iran, même si nous attendions davantage, l’Algérie est sous les feux de la rampe. Les ennemis sont sans foi ni scrupules, rancuniers et sans limites. Il est toujours temps de mettre fin au système de rentes et de mobiliser tous les Algériens autour du projet de résistance nationale. Les querelles idéologiques, culturelles et politiques doivent passer au second plan. L’ANP, la seule institution crédible, pourrait se porter garante d’un changement et d’un renouveau de la classe politique. Le peuple algérien devrait retrouver goût à la politique et à l’exercice des responsabilités sans tutelle bureaucratique et sans emprise des cartels constitués autour de la rente. L’armée algérienne, puissante par ses équipements, sa technicité et sa compétence, serait vulnérable si elle venait à manquer de mobilisation politique patriotique et non partisane ou opportuniste, et à souffrir de la faiblesse de l’effort socioéconomique (économie de guerre). Il ne s’agit pas de pessimisme, mais de réalisme lucide et responsable. L’Algérie et l’ANP, pour des raisons historiques et géopolitiques, sont visées, nous ne devons pas l’oublier.

L’annonce et les conséquences périlleuses du retrait unilatéral américain de l’accord avec l’Iran vont laisser dans la mémoire une vérité ineffaçable avec ses conséquences diplomatiques, militaires, économiques et financières dans l’esprit des nouvelles générations et des nouveaux dirigeants que le temps fera venir inéluctablement : {Chaque fois qu’ils concluent un pacte, une fraction d’entre eux le rejettent} – Al Baqara, v-100 ; {Nous n’avons trouvé chez la plupart d’entre eux aucune fidélité aux engagements, mais Nous les avons trouvés en majorité pervers} – Al Aâraf, v-102.

O. M.
Auteur, écrivain

Comment (44)

    DYHIA-DZ
    10 mai 2018 - 11 h 46 min

    Une chose est sûre, Israël ne supportera jamais une guerre dans le territoire qu’elle occupe.
    L’IRAN doit imposer le lieu de la guerre aux israéliens. Tactiquement, c’est plus avantageux aux iraniens.
    Exporter la guerre dans le territoire de l’attaquant, c’est la meilleure défense.

    11
    3
    Prédator.DZ
    10 mai 2018 - 10 h 46 min

    Cowboy justicier dites-vous? Je dirais plutôt Chasseur de prime à la gâchette facile!

    8
    3
    الهوارية
    10 mai 2018 - 9 h 24 min

    Les États Unis et Israël vivent pour la guerre, tuer au maximum la population mondiale de confession musulmane, c’est à dire les pays arabo-persiques

    7
    3
    BEKADDOUR MOHAMMED
    10 mai 2018 - 3 h 22 min

    ADDITIF : Il est très opportun de mentionner Le Feu ! Cette année d’une pluviosité rare fait que l’herbe « sauvage » se retrouve partout, abondante, une fois sèche si tant est qu’il y aura un été normal, il y a un danger d’incendies même dans les villes, pauvres pompiers ! Cette année illustre que notre peuple est pyromane, le pyromane Trump valet de Netanyahou a des serviteurs, donc, des sosies, je suis sûr d’une chose : En Iran, on n’aime pas les sauvages qu’ils soient Herbes ou Hommes ! Allez, rions de ce scénario : Si les herbes « sauvages » l’emportent chez nous fil El Jazaïr, les hommes SAUVAGES l’emporteront CHEZ NOUS_SUR TERRE ! N’ont-ils pas dit chez Macron : « Plus on est de fous, plus on rit » ! Rions… Rira bien qui rira Le Dernier ! Et pourtant A.N.P ne signifie pas Armée Nationale de Pyromanes, ni de Pompiers ! Mais Armée Nationale du Prix à Payer pour être au top parmi les autres_Sur Terre… ETC

    1
    3
    BEKADDOUR MOHAMMED
    10 mai 2018 - 3 h 03 min

    @L’ANP, la seule institution crédible, …(Et suite)
    ————————————————————————————————————————————
    Parce que cette institution comporte des êtres en alerte, ils ont des coeurs et des esprits rongés par l’exigence du parfait, et qui voient ces clochards « civils » abandonner le potentiel. L’économie de guerre ? Elle aurait rester de guerre depuis l’indépendance, mais il y avait les mines héritées de la « Généreuse France », nos millions d’illettrés, l’économie ? Terre à terre : Cette année agricole semble promise à des moissons grandioses, tu vas voir le gâchis et l’anarchie une fois le grain en sac… Léthargie gâchis anarchie. L’A.N.P a besoin d’un peuple organisé comme Une Fourmilière ! Le contexte mondial exige ça, et l’A.N.P pourra peut-être organiser la contre Léthargie, tu sais notre éducation de base doit être rétablie établie, les adultes nous apprenaient cette règle : Alif ma yenkoutchi oua El Ba noukta mel tahte. Bref, L’Ordre du chacun à son exacte place… ETC. Sinon, le chaos, encore le chaos comme sanction. On ne joue pas avec Le Feu.

    1
    3
    Hamid
    10 mai 2018 - 2 h 50 min

    Regarding the decision itself , I think that it’s a very nice gift from an idiot to the people of Iran . After pulling out of the deal , he has shown his true colours as arrogant , evil supremacist, intolerant , dangerous ,adventurist , agressif , amateurish .He’s oblivious of the implications his callous postion has also for his own country , and to some extent it’s just an empty gesture considering that the deal between Iran and the Usa is not bilateral per se .So it requires for the remaining signatories to stand up against him and see the deal through .As for him , the time comes when he will rue the day he was born for his shameful action.May Allah bless our country ! And as always , tahia ElDzair !

    1
    3
    Felfel Har
    9 mai 2018 - 21 h 13 min

    Si je dois retenir quelque chose de cette décision (attendue depuis que l’Arabie Saoudite a tombé le pantalon en accueillant Trump), c’est le peu de considération que Trump accorde à l’Europe, France et Angleterre en tête. Ce ne sont pas des amis ou des alliés à ses yeux, ce ne sont que des vassaux. Seul Israël compte pour lui. Il ordonne déjà aux companies européennes de se désengager d’Iran, mais l’Iran a prévu le coup en abandonnant le dollar comme moyen de paiement. J’espère que le gouvernement iranien a rapatrié ses avoirs déposés dans les banques américaines, toutes aux mains des lobbies juifs. Il faut aussi espérer que la Corée du Nord a compris que Trump, outre qu’il est imprévisible, c’est un escroc en qui on ne peut pas faire confiance, qu’il n’a aucune parole, puisqu’il renie la signature de son pays au bas de traités internationaux. Live and learn!

    18
    3
    7
    9 mai 2018 - 19 h 37 min

    ‘ Vivre comme Ali et Mourir comme Hussein’

    en vérité les américains sont dépassés par les stratéges russes et chinois…dédollarisation …d’où la fuite en avant suiidaire des américains.
    Yemen,Syrie et l’Iran des Peuples Nobles que Dieu les bénissent.

    12
    3
      Chibl
      9 mai 2018 - 20 h 44 min

      Exact mister.

      7
      3
    LE CHOIX IRANIEN :
    9 mai 2018 - 18 h 52 min

    IL FAUT QUE LE GUIDE SUPREME RÉITÈRE UN DE SES GRANDS DISCOURS DANS LEQUEL IL DISAIT : « J’EFFACERAI UNE BONNE PARTIE DE ISREAL DE LA PLANETE « .
    il faut que donald comprenne que :
    s’il s’aventure à frapper l’iran , alors une pluie de missiles pleuvra immédiatement sur israel et que des milliers de chiens israéliens crèveront .
    ( la méme attitude que Kim Jong Un ) :  » tu bouges …je tire sur tes amis … »

    11
    4
    Omar MAZRI
    9 mai 2018 - 17 h 47 min

    [Mise à jour 09/05/2018 à 20h00]

    Les scénarios ci-dessus sont ce que je prévoyais comme riposte iranienne. Après la publication de l’article, le président iranien exprime le maintien de l’adhésion de l’Iran au traité et propose aux Européens l’ouverture de négociation pour actualiser ce traité tout en montrant la perspective de reprise des essais nucléaire iraniens en cas d’échec de ces négociations. Le président turc vient de blâmer les USA pour leur non respect du traité qu’ils avaient signé. Les choses prennent la tournure la plus logique avec la combinaison de plusieurs scénarios. L’émergence de nouveaux blocs et l’effondrement des anciens est toujours à l’ordre du jour. Le monde unipolaire sous l’hégémonie américaine est fini sur le plan virtuel, la réalisation et l’actualisation de cette fin d’empire sont affaire de temps, le temps que mûrissent et s’agrègent de nouvelles alliances. Les peuples et les gouvernements appelés à résister à l’ordre impérial et au sionisme vont fatalement prendre conscience que l’Empire agonisant est incapable de réaliser ses objectifs et de concrétiser ses menaces sauf peut-être à bombarder des civils et à des détruire des infrastructures sans gain militaire, politique et économique. Maintenant l’Amérique rentre dans la phase des pertes qu’elle tente de compenser par l’extorsion de fonds aux monarchies arabes. Les Américains eux-mêmes reconnaissent les pertes de milliers de milliards de dollars dans leurs guerres perdues en Irak, en Afghanistan et en Syrie. Seul le narcissisme les pousse à continuer les mêmes processus de défaite militaires et de pertes d’argent, et c’est ce narcissisme qui va les conduire à l’effondrement par suicide collectif interne ou par isolement du reste du monde. Cet effondrement a commencé lors de la défaite américaine face aux vietnamiens. Il ne fait que se continuer progressivement. L’effondrement brutal et définitif reste du domaine historique et peut être provoqué par un grain de sable, mais l’Amérique est dans une tempête du désert. Le ridicule du non respect des traités et l’absurdité des guerres insensés sont des grains de sable. La tempête est au cœur du modèle américain qui accumule davantage de fautes installant une dialectique de crise en son sein dont la seule issue est l’effondrement du système pour mettre fin aux générateurs du chaos mondiale. La fin du chaos passe par des séismes politiques, économiques et financiers de grande ampleur, les Africains et les Asiatiques les moins dépendants du mondialisme peuvent sortir indemnes de cet effondrement et relancer un nouvel ordre mondial s’il s’y préparent dès maintenant. La Russie et la Chine devraient se dégager de l’idée de collaborer avec les États-Unis et de les amener aux compromis. Elles devraient plutôt favoriser l’exacerbation de la crise et se préparer à l’après effondrement de l’Empire. Les Arabes devraient se préparer à vivre après la fin de l’entité sioniste et des monarchies bédouines qui ne peuvent exister autonomes sans le soutien de l’Empire qui leur a donné existence et soutien pour continuer d’exister.

    L’existence humaine n’est pas faite pour s’accomplir indéfiniment et impunément sous le joug inique d’un monopole sectaire religieux, politique, culturel ou économique.

    22
    5
      # TRUMP EMPEACHMENT
      9 mai 2018 - 18 h 37 min

      jolie analyse et article ! merci pour la clairvoyance.
      personellement je dirais qu’il faut agir dans la direction qui servirait le plus et le mieux la destitution du fou furieux par les américains méme , ça serait beaucoup plus cinglant et éviterait à tout prochain président de s’aventurer sur cette méme route qui conduira le peuple américains vers une longue phase incertaine ainsi que les israeliens qui vivront constamment avec la peur de recevoir des pluies de missiles , des attentats grandioses …etc

      9
      4
    sauver le soldat Iran
    9 mai 2018 - 17 h 12 min

    Arrêtez de paniquer! car si l’Ogre Occident voulait quelque chose on n’y pourrait rien!
    Regardez ce que reçoivent comme missiles etc les pays Arabes et Iran depuis des lustres;
    Ils n’ont même pas ce courage, cette dignité de répondre…que des mots qui s’oublient.
    Il y a pourtant milles façons de répliquer…c’est à cela qu’il faut avoir pensé pour le jour J.
    On nourrit les puissances qui nous arment avec des jouets désactivables…
    Continuez à prier ! c’est avec les armes que se sont faites les grandes libérations et conquêtes.
    Les Algériens veulent tout, vite et sans efforts.
    Un pays développé, une grande Armée, Hôpitaux, Écoles, logements, nourriture, high tech, voiture,tourisme, eau courante, 7 fois la Mecque etc etc. Pour avoir ça des nations ont trimé dur pendant des générations et continuent de le faire. et nous on ramène la Religion à chaque moment de la vie…
    on veut être Directeur dès l’embauche, on manifeste, on surveille ceux qui ne suivent pas le Dîn …
    Chaque village veut prendre son Indépendance (comme les tribus Libye, Irak, Syrie…) mais bien sûr, l’ennemi ne peut que nous encourager à ça pour mieux nous détruire.
    Bon courage à nos dirigeants! ce n’est pas facile.

    14
    5
    Anonyme
    9 mai 2018 - 16 h 50 min

    Washington a promis de rétablir l’intégralité des sanctions levées et Bolton donne 90 jours aux entreprises europeennes pour se retirer de l’Iran: Boeing va perdre un marché de 20 milliards $ tout en cherchant à accelerer la signature d’un pre-contrat avec la complicité de l’administration americaine et General Electric un peu moins…..95% du petrole iranien est vendu sur le marché asiatique (Chine et Inde) en « yen-petrol » et en « or » et c’est difficile d’imaginer la Chine ou l’Inde ceder aux pressions americaines …..Si l’Europe cede aux pressions,l’Iran denoncera et le traité et la vassalité de l’Europe ; la Corée du Nord risque de reculer dans ses negociations

    9
    2
    Des points à retenir
    9 mai 2018 - 16 h 48 min

    Washington a promis de rétablir l’intégralité des sanctions levées et Bolton donne 90 jours aux entreprises europeennes pour se retirer de l’Iran: Boeing va perdre un marché de 20 milliards $ tout en cherchant à accelerer la signature d’un pre-contrat avec la complicité de l’administration americaine et General Electric un peu moins…..95% du petrole iranien est vendu sur le marché asiatique (Chine et Inde) en « yen-petrol » et en « or » et c’est difficile d’imaginer la Chine ou l’Inde ceder aux pressions americaines …..Si l’Europe cede aux pressions,l’Iran denoncera et le traité et la vassalité de l’Europe ; la Corée du Nord risque de reculer dans ses negociations

    7
    3
    Hamitouche
    9 mai 2018 - 16 h 15 min

    Il veut faire plaisir personnellement à Benyamin Netanyahou, si on veut dire il part du principe « Jacques à dit » , alors les Américains exécutent aveuglement, les grands ce sont les européens avec des milliards de dollars qui vont partir en fumée à cause des 2 lasquards et du « dellak » saoudien, tandis que la Chine ne pourrait pas de détourner du pétrole iranien voir l’Inde aussi. Voilà, en espérant que la guerre avec les Perses est loin , pour la sauvegarde de l’humanité.

    16
    3
    issam
    9 mai 2018 - 16 h 03 min

    Quand on a vue comment trump s’est conduit face à la Syrie,je doute qu’il va tenter une énième aventure militaire .Et alors il se retire du traité,il faudra encore 10 ans pour en réecrire un autre !

    6
    8
    Thifran
    9 mai 2018 - 15 h 58 min

    Avant même d’avoir été élu président ce type avait annoncé qu’il se retirerait de l’accord que les nations ont mis dix ans pour arriver à le signer. Un seul type dérangé au pouvoir d’un pays surarmé peut mener le monde à une catastrophe irréversible, ce genre de type est une calamité pour le monde. La surprise viendra des européens vont-ils continuer à baisser leur c….. pour satisfaire cet ami qui ne manque aucune occasion de les rabaisser au rang de vassal. Israël a contribué sans relâche au rejet de l’accord sans toutefois prendre le risque d’agresser frontalement l’Iran, à l’évidence ils cherchent l’affrontement mais en donnant l’illusion qu’ils sont les éternelles victimes même en tuant des manifestants à Gaza qui ne représentent aucune menace.

    13
    4
    ChitaDz
    9 mai 2018 - 15 h 22 min

    J’ai un mauvais pressentiment sur ce que va donner une fois que l’Iran sera en guerre contre le
    Satan-américano-Sioniste-pro-Makhzen-Saoudi-arabi !!
    il faut que notre armée national soit en alerte jours et nuit car les prochains sur la liste ça sera nous mais je préviens que l’axe du mal ne pourra gagner contre une armée redoutable qui a fait fuir Fafa de peur !
    Vive les Chouadas et Vive l’ANP

    16
    5
    MELLO
    9 mai 2018 - 15 h 00 min

    Le plus dramatique , dans cette situation , c’est cet espace « géo-linguistique » auquel appartient notre pays, à savoir cette Ligue Arabe qui a appelé à une révision de l’accord nucléaire avec l’Iran au lendemain de l’annonce par le président américain Donald Trump du retrait de son pays de ce texte. Le président américain a décidé de sortir de cet accord que la majorité des pays considéraient comme juste et équilibré. Hormis les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite, aucun autre pays n’a émis de doutes sur le respect par l’Iran de l’accord conclu en 2015.
    La riposte Iranienne ne s’est pas faite attendre : Dès mardi soir, le président Hassan Rohani a affirmé que son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, allait mener des négociations avec les cinq autres pays parties à cet accord (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni et Russie) pour voir si celui-ci peut être sauvé. Pourtant , l’AIEA avait confirmé que les engagements liés au nucléaire sont mis en œuvre par l’Iran, ajoutant que l’agence « suivait de près les développements » liés à l’accord. En se retirant de l’accord nucléaire iranien, les États-Unis prouvent leur incapacité à honorer leurs engagements et règlent leurs comptes politiques avec l’Iran. L’allié principal de l’Iran , à savoir le Président POUTINE , a déclaré à propos des « secrets » qu’aurait révélés Donald Trump que les Etats-Unis étaient pris de schizophrénie.

    12
    3
    Abou Stroff
    9 mai 2018 - 14 h 29 min

    je pense, avec toute la modestie qui m’étouffe, qu’il n’y aura pas de guerre entre l’iran et les usa. les deux ont trop à perdre, me semble t il, dans une guerre qui embrasera toute la région, pour ne pas dire toute la planète.
    je crois que l’iran doit affirmer, du moins publiquement, qu’il s’en tient aux accords signés et, pour permettre une sortie de crise « honorable » pour tous les protagonistes (les européens, en particulier), qu’il est prêt à négocier des aménagements superficiels aux dits accords.
    quant à l’algérie, je persiste et signe: lorsqu’un peuple et ses dirigeants sont en totale osmose, aucune puissance, fut elle la puissance yankee ne peut les battre. la question qui se pose est toute simple: y a t il, au moment présent, une osmose entre le peuple algérien et ses dirigeants.
    PS: je ne comprend pas pourquoi l’auteur conclut son papier avec des versets coraniques. serions nous, à l’insu de notre plein gré, face à une guerre de religion? si c’est le cas, pourquoi l’auteur s’est il échiné à analyser concrètement un problème concret pour le noyer avec des « circonvolutions » métaphysiques qui n’apportent rien au débat?

    10
    14
    Anonyme
    9 mai 2018 - 14 h 27 min

    Il faut une série de roquia à ce Trump à la clinique Belahmar.

    17
    6
    il était une fois dans l'ouest ...
    9 mai 2018 - 14 h 18 min

    la meilleure solution reste de SENSIBILISER PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLES , le peuple américain à destituer ce gamin cowboy de plus de 70 ans , car il conduira une grande partie de sa population vers l’incertitude !

    16
    5
    Liberté
    9 mai 2018 - 13 h 41 min

    Quels sont les choix de l’humanité face au sionisme?
    Aurait été le titre d’un article plus approprié, puisque c’est de cela qu’il s’agit.
    Quand les « élites politiques » illégitimes, corrompues et criminelles aux quatre coins de la planète se mettent au service de l’Empire global des jeux de puissances et d’argent.
    Quand les troupeaux inconscients du danger et incapables de réagir bravement se laissent mener à l’abattoir.
    Il est illusoire de croire que l’humanité se trouve devant des choix car à mon avis elle n’en a qu’un seul: celui de vaincre ou de mourir.

    12
    3
    Hibeche
    9 mai 2018 - 13 h 38 min

    Moi je prône toujours le renforcement du front intérieur. Comme vous l’avez cité pour les iraniens qui sont soutenus par des chiites de la méditerranée jusqu’au Pakistan, avec un sens aigu du martyr. La foi en une chose est plus forte que n’importe quelle arme fut-elle de destruction massive, notre guerre de libération en est l’exemple parfait. De nos jours, que pensent les algériens de leurs dirigeants? de leur armée?, du corpus politique ? se sentent-ils concernés par tous ces enjeux géostratégiques ? sont-ils prêts à suivre le pouvoir et l’armée pour une confrontation future? avec un président démuni et qui ne leurs parle pas depuis 5 ans, Y-a-t-il quelqu’un de crédible pour les mobiliser? pour déclarer la guerre ? pour négocier et signer la paix ? Autant de questions qui restent posées mais qui n’augurent rien de bon.

    18
    3
      zenaty
      9 mai 2018 - 13 h 51 min

      Très fort le Trump il a tromper les européens , comme il sait que la reconstruction de la Syrie du Liban , de L Irak, du Yemen , ne ce feras pas avec les Américains ni avec Israël . Alors il a renverser la table comme tous les joueurs de Poker Menteur …Les Cow-boys sont des Visages Pâles et comme disent les Indiens le Visage Pâle a la Langue Fourchu….

      23
      3
    Enya
    9 mai 2018 - 13 h 27 min

    Mais comme il est pessimiste l’auteur de l’article , mais non bientot on aura un parc Mickey Mouse ,, mais oui c’est vrai BLED MIKI il faut qu’elle ait aussi MIKI , ALGER c’est l’algerie ya kho …..les autres algeriens ils verront MIKI a la tv de Haddad …mais oui mais oui , l’Algerie est une superpuissance …euh de LA CORRUPTION oui je sais c’est pas bon de l’ecrire mais c’est par pur patriotisme je le jure ….
    qu’est ce que l’on peut ajouter si ce n’est AMIN Y RAB AL ALAMEINE inch’ALLAH l’OTAN nous declare la guerre et on verra la bande a Ouyahia le fusil a la bandouliere nous defendre , c’est sur qu’ils le feront par khorrotos interposes , sinon ils perdront tout .
    d’ici la ramdhan est la et on devra doubler les prieres pour que ce regime degage avant la venue de l’Otan

    4
    20
    LE NUMIDE
    9 mai 2018 - 12 h 59 min

    il n’ y a guère que deux choix et pas trois qui s’offre à l’Iran , pourquoi aller loin , il n y a que ces deux choix liés à la question de Palestine et d’Israel objet véritable du contentieux irano-américain
    1- ou bien l’Iran campe sur sa position actuelle de vouloir remplacer les arabes dans leur contentieux et belligérance avec les juifs sur la Palestine et alors les Perses chiistes doivent s’armer et se préparer à la guerre inéluctable contre la coalition arabo-juive et wahabo-sioniste sous la tutelle stratégique américaine qui les menacent ..

    2- ou bien le deuxième choix tout aussi logique ( sous la pression nationaliste persane du peuple ou par stratégie du régime des Mollahs pour survivre et éviter la guerre ) …L’iran lève la main sur le Dossier arabe de Palestine arguant à juste titre du fait notoire que les arabes eux-mêmes états et masses wahabisées sou le prétexte Sunniste , sont tous pour Israël et leurs alliés et contre la libération de Palestine .. Dans ce cas ou l’Iran se désengage de l’affaire de Palestine et sans aller même à signer désaccords de paix avec Israël ( elle n’a même pas besoin de signer des accords dans ce conflit qui ne la concernerait pas ) , elle pourra exiger beacoup des USA : – la garantie de la protection de ses frontières et de son rôle de puissance régionale dans le Golfe Persique et en Asie Centrale de la menace arabe conduite par l’Arabie Saoudite et ses succursales pakistanaises… -La poursuite de son arsenal nucléaire civil et même militaire plus tard .. – La protection des minorités chiistes et persanes dans le monde arabe et occidental .. -La relance de son économie et de sa diplomatie internationale …l’Iran alors pourra se donner a sa vengeance nationaliste et historique contre ses voisins arabes du Golfe disqualifiés par les USA

    15
    4
    Moh
    9 mai 2018 - 12 h 49 min

    Trump est tenu par Israel. Il a trop de dossiers, trop de sandale à couvrir. Israël le tient.S’il n’obei pas au doigt et à l’oeil aux sioniste, il risque d’être destitué à tout moment. Les americains auraient dû voter pour quelqu’un de propre. Mais bon, ils n’avaient pas trop le choi entre Hillary et Trump.

    18
    4
    DYHIA-DZ
    9 mai 2018 - 12 h 48 min

     »Il est toujours temps de mettre fin au système de rentes et de mobiliser tous les Algériens autour du projet de résistance nationale. Les querelles idéologiques, culturelles et politiques doivent passer au second plan. L’ANP, la seule institution crédible, pourrait se porter garante d’un changement et d’un renouveau de la classe politique »

    Il faut passer à l’action sur le terrain…Nous n’avons pas de temps à perdre.

    16
    8
    Chaoui
    9 mai 2018 - 12 h 34 min

    Assez d’accord avec le contenu de l’article de si Omar Mazri.
    Les temps sont plus que troublés…Et notre pays n’a jamais cessé d’être visé (convoité)….Notre décennie noire ne doit RIEN nous faire oublier, pas plus que les tentatives depuis de nous fomenter des « printemps »…
    Quand les occidentaux (Usraéliens/France et GB) visent la Chine, la Russie ou encore l’Iran, nous ne sommes jamais loin, nous Algériens, dans leurs calculs…(le fait d’encercler notre pays nous témoigne de leur volonté de nous attaquer…).
    De fait, oui nous devons dès à présent appeler à une mobilisation patriotique autour de notre ANP et nous préparer à en découdre avec ceux qui hourdissent de nous attaquer.
    En tant qu’Algérien, je suis ABSOLUMENT contre la modification de la loi sur les hydrocarbures et à la fois contre tout accord avec des firmes pétrolières USraéliennes telle notamment que Exon…(ceux qui s’y prêtent veulent faire rentrer le loup dans la bergerie Algérienne…). Je suis tout autant CONTRE tout accord avec cette même entité en matière agroalimentaire…(Mansoto est aussi néfaste et mortifère que cette industrie s’est dotée du bras armé Blackwatter fait de mercenaires adossés à l’Otan…).

    14
    7
      Chibl
      9 mai 2018 - 20 h 53 min

      Et la Turquie dans tout ca?
      Pays voisin, puissance regionale et qui ne dit rien.
      Etrange ou Pas?

    Khaled
    9 mai 2018 - 12 h 34 min

    Je prie et demande a Allah de protéger l’Iran. La première opération que doit faire l’Iran est de détruire les installations pétrolières saoudiennes, émiraties et bahrainies. Il faut qu’il détruit et réduit Aramco a plat pour ne jamais être reconstruite a nouveau. Et adieu Néom et vision 2030 de l’idiot MBS. Ça sera la fin des roitelets vassaux arabes des USA. Les combattants héroïques du Hezbollah s’occuperont d’Israël pour aneantir Haifa et Tel-Aviv. Certes l’Iran et le Liban subiront des destructions massives et il y aura beaucoups de dégâts et des dizaines de milliers de martyrs, mais a la fin l’Iran et le Hezbollah survivront. Par contre la dynasties des sauds et des autres roitelets du golfe disparaîtront a jamais. Et c’est ça qui sera la victoire de l’Iran, du bien contre le mal. La carte du Moyen-Orient sera remodelée en faveur des peuples qui auront chassé leurs roitelets vassaux des USA et d’Israël.

    22
    6
    Chaoui Ou Zien
    9 mai 2018 - 12 h 07 min

    Il est tout sauf un cowboy et surtout pas un justicier. Meme son propre peuple, y compris les « egares » qui l’ont elu, le meprisent de plus en plus.

    18
    3
    Anonyme
    9 mai 2018 - 11 h 48 min

    C’est quoi la rente ?

    5
    3
      le marocain
      9 mai 2018 - 14 h 16 min

      la rente c’est les affaires d’importations de biens de consommation et distributions a bas prix en profitant de pouvoire politique permettant d’eviter toute sorte de concurrence legalement (Illegalement), la rente est un politiciens qui fait du business….ils sont nombreux dans les pays de m…. (Shitholes) et il parlent bien a la télé.

      6
      15
        Anonyme b
        9 mai 2018 - 14 h 45 min

        Merci à toi le sioniste 😉

        12
        7
        DZ
        9 mai 2018 - 16 h 14 min

        @Le Mrocain

        Tu connais bien le processus. Tu es un habitué de la rente !! C’est le fondement même de votre palais Haschisch

        10
        4
        Algérienne-DZ
        9 mai 2018 - 16 h 15 min

        Le marocain @

        Tu es un maitre de la rente. Tu peux donner des cours sur le sujet pour augmenter ta rente.

        7
        5
        Tchipa
        9 mai 2018 - 20 h 05 min

        pas trop fiér de porter le nom marocain ou mokoko-bonobo, il est méme vulgaire qui signifie un sujet appartenant a un royaume du plus grand bordel a ciel ouvert.
        tu as omis de rajouter a ta thése de la rente, les industries florissantes de la drogue et de la prostitution.
        et ils charment bien les serpents a souk f’na !!

        4
        2
      7
      9 mai 2018 - 19 h 30 min

      c’est quoi le pétro-dollar?

        14
        10 mai 2018 - 14 h 07 min

        et c’est quoi la narcomonarchie ???

        1
        2
    kiki
    9 mai 2018 - 11 h 36 min

    vous avez entendu ce qu a dit vladimir poutine avec son histoire de l ours a qui ont veut enlevé sa fourrure ses griffes ses dents

    19
    7
      Rikiki
      9 mai 2018 - 12 h 56 min

      il faut le tuer avant de …………………..
      pour l’instant l’ours « iranien » est toujours vivant !!
      Quels choix iraniens face au cowboy justicier Donald Trump ?
      c’est que l’iran doit se préparer a la guerre totale sur tous les fronts y compris sur le territoire US.
      le duo US-israel s’apprête a mettre a feu et a sang certains pays musulmans et qui conduirait a une 3eme guerre mondiale tout en nourrissant et en accentuant les actes terroristes.
      celui qui veut la paix se prépare a la guerre.
      cache ton nounours kiki !!

      15
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.