Quand les Français transforment une bavure policière en acte héroïque

Policiers France
Face à ses échecs, la France les maquille en actes héroïques. D. R.

Par Kamel M. – L’affaire de l’attaque au couteau perpétrée par un terroriste tchétchène que la France a accueilli sur son sol – comme elle l’a fait dans les années 1990 lorsqu’elle a ouvert ses portes aux extrémistes du FIS – est un cas flagrant d’atteinte aux droits humains. L’homme était armé d’un couteau et a été abattu par arme à feu par l’un des trois policiers qui se trouvaient sur les lieux de l’attentat. Il s’agit donc d’une réaction «disproportionnée» des agents de la police française face à une personne qui aurait pu être maîtrisée.

Les policiers n’auraient pas dû viser les parties vitales – ils sont normalement formés pour cela – pour éviter de tuer le terroriste et permettre ainsi qu’il soit jugé mais, surtout, qu’il révèle les noms des commanditaires. La précipitation des policiers français prive ainsi les services de sécurité de nombreux pays concernés par le terrorisme islamiste d’obtenir des renseignements précieux qui auraient pu aider à remonter la filière jusqu’aux ordonnateurs et éviter ainsi que d’autres attentats soient commis par le groupe auquel appartient l’auteur de l’attaque de Paris.

Le ministre français de l’Intérieur s’est empressé de saluer l’«héroïsme» des agents de l’ordre qui ont éliminé le terroriste. Gérard Collomb et les médias français, qui martèlent le même discours glorificateur, occultent sciemment les lacunes de plus en plus perceptibles chez les forces de sécurité françaises. Un manque de professionnalisme dû à un défaut d’expérience en matière de lutte antiterroriste.

Ce que les responsables politiques français désignent comme une victoire sur un membre de Daech sur le sol français est, en réalité,la preuve de l’inadaptation des services de sécurité de ce pays à la menace terroriste. Cela dénote également l’inconscience des citoyens français obnubilés par la propagande des médias dominants auxquels ils se fient aveuglément bien qu’ils aient fait preuve d’une inféodation criante aux centres de décision qui entraînent la France dans des conflits armés dont les conséquences sont désastreuses pour eux.

Ben sûr, on n’entendra pas les zélateurs du «qui tue qui», François Gèze, Philippe Baudouin et autre William Bourdin crier au crime contre l’humanité. Car un terroriste neutralisé en Algérie est une «victime du régime», tandis qu’un élément de Daech à Paris ou à Toulouse – l’affaire Mohamed Merah – est un «dangereux terroriste à abattre».

K. M.

Comment (31)

    Phoenix DZ
    16 mai 2018 - 9 h 53 min

    le chef d’Etat tchétchène a pointé la responsabilité de la France dans cette attaque perpétrée par un jeune Français né en Tchétchénie.

    Réagissant à l’attaque terroriste dans le quartier de l’Opéra à Paris, le président tchétchène a déclaré le 13 mai sur sa chaîne Telegram : «Il est important de noter que l’entière responsabilité de l’orientation criminelle de Khamzat Azimov revient aux autorités françaises ; il est né en Tchétchénie, mais il a grandi dans la société française, où ont été forgées sa personnalité et ses opinions.» Et le leader tchétchène d’ajouter : «Je suis sûr que si [Khamzat Azimov] avait passé son enfance et son adolescence en Tchétchénie, [son] sort aurait été différent.»

    Anonyme
    16 mai 2018 - 3 h 40 min

    Gaza : «Quand une armée tire sur des civils désarmés, on appelle ça un massacre»
    rt.com

    Ex-rédacteur en chef du Monde diplomatique, Alain Gresh dénonce la modération avec laquelle, selon lui, les médias occidentaux traitent du conflit israélo-palestinien. Il fustige en outre une situation d’apartheid dans les territoires occupés.

    Ancien journaliste emblématique du Monde diplomatique et désormais directeur du site OrientXXI, Alain Gresh regrette la retenue des médias dans les mots utilisés pour décrire la situation dans les territoires palestiniens occupés. «Ce ne sont pas des « heurts » ou des « affrontements », c’est un massacre. Quand une armée tire sur une population qui est désarmée, des civils désarmés, on appelle ça un massacre», a-t-il affirmé sur RT France le 14 mai.

    « Imaginons une autre armée, d’un pays occidental, tuant une centaine de personnes, des manifestants désarmés »

    Pour Alain Gresh, le fait que l’ambassadeur d’Israël en France, Aliza Bin Noun, ait fait valoir que les manifestants auraient voulu «tuer des Israéliens» ne change pas la qualification des événements. «La plupart [des Palestiniens] qui ont été tués d’après les correspondants étrangers ont été tués à plusieurs centaines de mètres de la barrière [de séparation entre Gaza et Israël], donc c’est vraiment un massacre», souligne-t-il. «Imaginons une autre armée, d’un pays occidental, tuant une centaine de personnes, des manifestants désarmés, on aurait une levée de boucliers», juge-t-il, ajoutant : «Mais parce que c’est Israël, on laisse passer ou on trouve des justifications à la politique menée par ce gouvernement.»

    « C’est exactement la définition que les Nations unies donnent de l’apartheid »

    Quant au transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, il signe, pour Alain Gresh, la fin des accords d’Oslo, qu’il juge «enterrés» depuis longtemps. «Il y a sur le territoire de la Palestine à peu près six millions de juifs israéliens et six millions de Palestiniens», estime-t-il. Selon lui, en l’absence de partage équitable, colonisation des territoires occupés oblige, et en l’absence d’un Etat multi-ethnique unitaire, le seul régime possible serait celui de l’apartheid.

    Et Alain Gresh de conclure : «Deux populations qui vivent sur le même territoire, mais qui ne sont pas soumises au même lois […] c’est exactement la définition que les Nations unies donnent de l’apartheid.»

    Douteux !!!!
    16 mai 2018 - 3 h 16 min

    Comme par hazard le jour du transfert de l’ambassade à jérusalem !!

    A qui orofite le crime !
    15 mai 2018 - 2 h 33 min

    False Flag suivit d’un assasina sous faut drapeau !

    Logique
    14 mai 2018 - 20 h 20 min

    Terrorisme à Paris le soir du 12 mai 2018, jour de la manif pour la Palestine !
    do

    Terrorisme à Paris le soir du 12 mai 2018, jour de la manif pour la Palestine !

    Terrorisme à Paris, islamiste bien sûr, le soir du 12 mai 2018 ; comme ça, ça fait une bonne excuse pour pas parler de la manif de soutien à la Palestine qui avait lieu le même jour.

    Comme Israël prétend que tous les Palestiniens sont des terroristes, ça tombe bien.

    Pour une fois le « terroriste » n’avait pas ses papiers sur lui… « ils » ont enfin compris que ça faisait louche ?

    Les flics sont arrivés très vite… comme s’ils avaient été prévenus à l’avance…

    Comme d’habitude en France, le « terroriste » a été abattu pour être bien sûr qu’il ne parle pas. Mais pour que ça semble moins louche, il paraît que les flics ont essayé d’utiliser le taser sur lui. Deux fois de suite même ! Mais il était insensible au taser ! Vous y croyez vous qu’il était insensible au taser ? Et puis, tirer dans les jambes, c’était une solution inenvisageable…

    Évidemment DAECH a revendiqué cette « attaque ». Je ne vous apprendrais bien sûr pas que DAECH travaille pour la CIA, tellement c’est évident.

    Bien entendu, ils en ont profité pour dire à quel point il était indispensable qu’il y ait des flics à tous les coins de rue, à quel point il était indispensable que les gens acceptent d’être fouillés sans arrêt, etc.

    Tout repose sur la peur ! il nous faut avoir peur, parce que la peur paralyse. Et donc, il n’est pas question de soutenir les grèves : parce qu’on a peur ! Car il faut choisir : soit on soutient les flics, soit on soutient les grèves

    ChitaDZ le meilleur
    14 mai 2018 - 16 h 49 min

    pas de pitié pour les Barbus égorgeurs qui se servent de la religion pour s’accaparer le pouvoir et rien que le pouvoir !! Cela me rappelle des années difficiles ou je me cacher pour sortir dans les hauteur
    de Sidi Bel Abess! d’ailleurs on ne sortais jamais seul avec ces fous dangereux !!
    vive l’armée national ANP , Vive le FLN et vive notre Algérie à protéger contre toute sortent de nikk-nikkaz et autre beau parleur qui voudrais amener le pays à l’âge de pierre !

    8
    1
    Felfel Har
    14 mai 2018 - 15 h 09 min

    Le scénario est maintenant bien rodé. Quand on a besoin de détourner l’attention, on lache dans la nature un de ces loups, formés, drogués et programmés pour tuer, et le tour est joué. Celà commence à faire bizarre: l’assassin est toujours fiché S, donc supposé être sous surveillance étroite et il est toujours abattu pour être sûr qu’il ne vendra pas la mèche et pour apporter la preuve que ce sont biens les services secrets français qui les manipulent. Dans la basse-cour gauloise, le coq entonne son chant cocorico, repris en choeur par tous les poulets (les vrais et les faux). Subitement, on oublie les malheurs de Macron, les entourloupes de Trump, et les massacres en Palestine. Personne n’est dupe, Fakou!

    13
    6
    Mme CH
    14 mai 2018 - 14 h 46 min

    Justement, plusieurs questions s’imposent:
    -pourquoi cet homme armé d’un couteau seulement n’a pas été arrêté par la police armée jusqu’au dents…???
    -Pourquoi un délit aussi banal a été revendiqué par « Daech » qui a l’habitude de perpétrer des attentats beaucoup plus spectaculaires, voulus par les commanditaires pour choquer l’opinion publique…ce qui leur permet d’instaurer l’Etat d’urgence, de faire passer des décisions et des lois taillées sur mesure….pour les Atlantistes et le Crif qui gouverne FaFa..!
    -Pourquoi avoir choisi un endroit où se trouvait la police..??

    La réponse..après le forfait concocté par les commanditaires, il fallait se débarrasser d’un témoin encombrant comme Merah..!

    9
    7
    Anonyme
    14 mai 2018 - 14 h 25 min

    Il ne faut pas en vouloir à un pays qui n »a pour héros qu’une femme, j’ai nommé Jeanne d’Arc. Un pays qui se fait balayer par toutes les armées depuis la nuit des temps en passant par Vercingétorix, 21 Jours de combat face aux Allemand en 1939, dien bien phu et bien entendu LA GLORIEUSE ALN. Quant à l’élimination directe des supposés terroristes, l’explication la plus probable est la suppression d’un potentiel divulgateur de secrets d’état.

    10
    7
    Anti khafafich
    14 mai 2018 - 12 h 50 min

    Au fait, le sigle S ne veut il pas dire « Syrie » ?!

    9
    10
    Anti khafafich
    14 mai 2018 - 12 h 45 min

    Sauf s il était une de leur taupes et qu il fallait le faire taire avec tout ce que font ses frères comme « bon boulot » en Syrie et ailleurs !!!! N est ce pas ?

    11
    8
    mouatène
    14 mai 2018 - 12 h 43 min

    pourquoi s’étonner !!! le terroriste a été abattu par les descendants des fuyards de 1940. ceux la meme qui, sans hésitation ont jeté armes et bagages pour aller se réfugier chez les anglais, laissant derrière eux un peuple entre les mains des nazi. tel père tel fils. c’est ce qu’ils disent toujours, non ?

    10
    10
    Algérienne
    14 mai 2018 - 12 h 16 min

    L’ attaque a été revendiquée par l’EI.
    Le terroriste est Tchétchène Français, fiché S, qui venait de poignarder à mort une victime au couteau ,et de blesser 4 autres innocents. Un agent de police a tenté de l’immobilier avec un pistolet à impulsions électrique, mais sans résultat. Le tueur était calme,et déterminé à frapper les policiers avec son couteau, et c’est à cet instant que le 2eme policier l’a neutralisé. Faut surtout pas chercher a jouer à Zorro, face à un fou furieux, déterminé à vous arracher la vie,
    lors d’attaques aussi dramatique, que surréaliste que celle-ci. Je pense que les policiers étaient à la hauteur de l’événement,d’autant plus que lors de la dernière attaque à Paris, le policier ou gendarme a été poignardé à mort, alors qu’il se substituait à l’otage que le terroriste détenait. Le scénario semble se répéter, et une fois de plus, c’était ou aux policiers ou au tueur de tomber.
    À l’évidence, il fallait neutraliser le tueur, pour la sauvegarde des policiers, et des personnes innocentes,qui ne faisaient que se promener dans un quartier touristique. En revanche la question qui mérite d’être posée est la suivante : est ce que laisser se balader en toute tranquillité des ressortissants fichés S est un bonne mesure préventive ? A quoi aurait donc servi cette mesure, puisque tous les terroristes qui ont frappé à ce jour en France, sont ou fichés S, ou méconnus des services de la police judiciaire. La solution à ce fléau, est à chercher indéniablement ailleurs.

    25
    11
    Anonyme
    14 mai 2018 - 11 h 06 min

    Ce n’est pas une bavure policière, un chien enragé qui mord les passants doit être abattu .

    29
    9
      AÏT ABDELMALEK
      14 mai 2018 - 15 h 15 min

      Il fallait l’immobiliser en lui tirant sur les jambes tout simplement. Il tombe. Il ne peut plus bouger. Ils lui passent les menottes. Ils l’emmènent au commissariat le plus proche pour commencer à l’interroger pour savoir QUI l’a envoyé pour tuer des gens innocents….. C’est aussi simple que cela.
      Alors, la question primordiale voire fondamentale :
      POURQUOI L’ONT-ILS TUÉ ? EST-CE POUR LE FAIRE TAIRE DÉFINITIVEMENT ET NE PAS CONNAÎTRE SES COMMANDITAIRES……
      C’EST BIZARRE COMME RÉACTION, NON ?

      10
      5
    Anonyme
    14 mai 2018 - 10 h 01 min

    Quelque soit la réponse policière pour annihiler la menace, il est inconvenant de ne pas se rappeler des victimes innocentes, des vies fauchées par les tenants d’une idéologie meurtrière.
    Accueilli comme un membre de la communauté française de part sa naturalisation, éduqué dans les écoles de la France, logé par les soins des services sociaux, il n’est que l’expression d’une profonde ingratitude et un idiot utile du choc des civilisations. C’est la matrice idéologique qui a armé son bras et il pouvait se retourner contre n’importe quelle cible qu’on lui aurait montré.
    Voyez-vous, j’ai de la peine pour les victimes, pas pour les dérives criminelles maquillées en enjeux géo-stratégiques.

    19
    6
    DAHMANE
    14 mai 2018 - 9 h 37 min

    Qand il s’agit un occidental…biensur c un acte d’un malade mental..dés qu’il est arabe ou musulman ..c’estun acte terroriste…alors on arrete avec cet amalgame, apres c normal il ont les medias ils manipulent comme ils veulent.

    17
    11
    Anonyme
    14 mai 2018 - 9 h 12 min

    Je préfère la méthode anglaise à Londres contre le black a la machette que la méthode française ; en France c est diffèrent c est ds leur gène ; rappelez vous en Algérie pdt la pacification en 1956/57 même qd les algériens levait les mains ils les abattait comme des chiens ; c’est ds leur gène les Français ; il parle comme des anges et agissent en diables et sont islamophobe et anti arabes magrébins ds l ensemble ( société) et font svt l amalgame . Enfin je préfère que ce terroriste tombe que des policiers quelqu ils soient qui ont une mission de paix et d ordre ds n importe quels pays du monde et réduire le nombre de victimes aux maximum pour arrêter par tt les moyens l individu en question comme ce fut à Constantine avec notre héros policier algérien .

    11
    6
    Nour
    14 mai 2018 - 8 h 41 min

    Citez-moi un seul cas ou des terroristes ont ete pris vivants en France ? ou plus simplement faisons des stats et vous comprendrez alors les ordres donnes par la Hierarchie. Dans un autre registre Kadhafi aurait aussi pu etre pris vivant mais ca n’a pas ete le cas.Cherchez les commanditaires.

    13
    12
    Anonyme
    14 mai 2018 - 8 h 31 min

    SALAM! Bien évidemment qu ‘ils auraient pu le maîtrisé autrement ! Mais pourquoi ne l’ont’ils pas fais ? parce que l’on ne veut pas savoir que se n’est ni plus ni moins qu’une victime de système sioniste qui rend les gens dingue de plus en plus jeune et mettre tout sur le dos de l’Islam enemie juré !!

    30
    9
    Anonyme
    14 mai 2018 - 8 h 20 min

    L’armée algérienne élimine sans état d’âme les terroristes dangereux qui vivent reclus au sommet des montagnes dans des casemates. Ces gens extrêmement dangereux n’ont pas besoin d’être chouchoutés dans des prisons. où ils inciteront d’autres taulards à leurs sorties. il faut en finir avec eux, c’est ce qu’ils cherchaient mourir en martyrs, alors qu’ils laissent le monde vivre tranquille sa vie et point

    12
    5
    Clair-Obscur
    14 mai 2018 - 8 h 19 min

    Je pense que vous avez quelques années de retard … « le qui tue qui », personne n’en a parlé depuis les années 90. Le terrorisme s’est internationalisé depuis. Allons réveillez-vous.

    10
    8
    Anonyme!....
    14 mai 2018 - 8 h 09 min

    Ces trois « flics », qualifiés de héros, ces trois « coqs » Gaulois zélés, ont tué un jeune «  »Tcétchène » de nationalité française, élevé en France et surtout marginalisé en France!….Fiché « s »?…..Il aurait pu l’être « z », »w », »x » ou encore je ne sais quoi, car dans le vocabulaire des « cow-boys » gaulois tout est bon pour absolument copier, ressembler, espérer être comme leur « maîtres » US!…..PERSONNE NE PARLE DE LA VICTIME? ELLE , ELLE EST MORTE!…….cocoricoooooooooooooooooooooooooo!……..

    9
    8
      Anonyme
      14 mai 2018 - 17 h 50 min

      N’ abuse pas stp la victime c est pas lui ; inverse pas les rôles c était lui l agresseur plutôt ; il a semé la terreur dans une rue et s en est pris aux gens ; tu n aurais pas parlé ainsi si un de tes proches était ds cette rue a ce moment la et content de trver les forces de l ordre , c était un terroriste qu’ il soit manipulé ou pas!

    Anonyme
    14 mai 2018 - 7 h 35 min

    Il est venu pour tuer et se faire tuer,point barre!

    37
    3
    صالح/ الجزائر
    14 mai 2018 - 7 h 19 min

    le président de la Tchétchénie , Ramzan Kadyrov , a déclaré que « Sachant cela, je considère important de faire remarquer que toute la responsabilité pour le fait que Hassan Azimov a décidé d’emprunter la voie de la criminalité revient entièrement aux autorités françaises », « Il n’a fait que naître en Tchétchénie, mais il a grandi et a formé sa personnalité, ses opinons et ses convictions au sein de la société française », « Je suis sûr que s’il avait passé son enfance et son adolescence en Tchétchénie, le sort de Hassan aurait été différent », a-t-il ajouté .
    la rébellion séparatiste tchéchène a été manipulée et utilisée , à la demande de leurs maitres occidentaux , par les monarques du pétrodollar du golfe , afin de déstabiliser la fédération de Russie . c’est le prince héritier saoudien , Mohamed Ben Salman , qui a déclaré ( divulgué ?) ce secret connu par tout le monde :  » Nous avons propagé le wahhabisme à la demande de nos alliés » ,et que « Les racines de l’investissement saoudien dans les écoles et les mosquées remontent à la guerre froide quand les alliés saoudiens ( alliés des vassaux ) exigeaient leurs ressources pour empêcher l’Union soviétique de gagner de l’influence dans les pays musulmans » .
    s’ils avaient momentanément réussi , durant la période chancelante de l’éclatement de l’URSS , auquel ils avaient joué un rôle non négligeant , dans l’éclatement et les troubles qu’a connu , en particulier , la Tchétchénie , ils devraient échoué , par suite , après l’intervention militaire de Moscou et l’apparition sur la scène politique du » nouveau tsar » .
    c’est à partir de ce moment que les mêmes occidentaux ( l’Amérique , la grande Bretagne , la France …) , leurs serviteurs du Golfe , et la Turquie , du nouveau ottoman d’Ankara , du » frère musulman  » , et de propagande de navire » Mavi-Marmara » , jointe à eux et au complot , vont faire appel aux pléthores terroristes islamistes tchéchènes , pour déstabiliser , au nom de la Daoula islamia, l’Irak et la Syrie , au lieu d’instaurer cette Daoula en Israël .
    la preuve , que la France et ses alliés , et leurs serviteurs zélés et traitres du Golfe , utilisent les terroristes islamiste , mercenaires , dans leur politique de domination , il faut la cherchée dans les rencontres des » Amis de la Syrie  » , et dans  » la déclaration de Fabius : « Bachar el-Assad ne mériterait pas d’être sur la terre » , « le régime syrien doit être abattu et rapidement » et » le Front al-Nosra faisait du bon boulot » , en Syrie .

    14
    5
    Anonyme
    14 mai 2018 - 7 h 11 min

    Le « qui-tue-qui »,parlons-en. Après l’arrêt du très discutable processus électoral en janvier 1992 par l’ANP,les intégristes du FIS sont passés à l’action violente en assassinant policiers,militaires mais aussi intellectuels qui ne soutenaient pas leur projet d’instauration d’un régime théocratique totalitaire,une des dictatures les plus perfides:celle au nom de Dieu.Evidemment les marionnettistes étaient à l’affût eux qui avaient acquit beaucoup d’expérience déjà en Afghanistan dans les années 1970/80 en utilisant à fond le « djihad » contre l’Armée Rouge soviétique.Considérés comme des résistants victimes de la répression du régime ils étaient accueillis en masse en Occident.La similitude avec la Tchétchénie est flagrante et quand vous réchauffez une vipère il ne faut pas vous étonner qu’elle vous pique.

    8
    3
    Thifran
    14 mai 2018 - 6 h 52 min

    Le tueur a fait une victime et plusieurs blessés avant d’être neutralisé par les forces de l’ordre, l’essentiel c’est de l’avoir mis définitivement hors d’état d’assassiner, mon avis personnel c’est que dans ce cas il est excessif de parler d’une bavure. La plupart du temps ces assassins ont des problèmes psychiques il suffit de leur répéter des mots négatifs pour les mettre en condition de passer à l’acte

    44
    14
    ziad
    14 mai 2018 - 6 h 04 min

    Reaction disproportionnée peut être, encore la personne demente venait de larder à mort une personne innocente et blessé d´autres grievement.
    j´aurais reagi de la même facon que les policiers.
    mais parler de bavure. Là c´est trop, soyons serieux!

    58
    16
    salim samai
    14 mai 2018 - 5 h 47 min

    Depuis 1948 on vend et « explique » tout á des peuples-« Opinions » « informés » á saturation de Kim Kardashian, de Foulard et de f… Hollywoodiennes, qui jouent maintenant á « La Vierge de MeToo », avec des KHORAFATE au LIEU de VERITE qui resoud les problemes!

    Depuis 9/11 il ne suffit que de mettre « Allah Akbar », « Terroriste » ou le mot « Islam » et la pilule passe!
    Cela a t-il resolu les problemes? Non! Au contraire, ils ont ete MULTIPLIÈS & AGGRAVÈS!!

    25
    9
    BEKADDOUR MOHAMMED
    14 mai 2018 - 4 h 56 min

    Il y a plusieurs façons de lire un fait comme celui là… Dont une ne peut que finir par la question : Qu’arrive t-il à l’humanité, qu’est-ce que ça va donner au final ? Objectivement, peu importent les manipulations, l’Islam est au centre de l’atmosphère sociale politique et culturelle.

    19
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.