L’attitude hypocrite d’Erdogan face aux massacres commis par son allié à Ghaza

Erdogan Ankara
Le président turc Recep Tayyip Erdogan (G). D. R.

Par M. Aït Amara – Le rappel par Ankara de son ambassadeur en Israël vise à berner les affidés de l’AKP, la version turque des Frères musulmans, en faisant accroire à une réaction indignée suite aux massacres commis par Israël dans la bande de Ghaza. Mais il n’en est rien. Explication.

Recep Tayyip Erdogan est un allié inconditionnel du régime raciste et criminel de Tel-Aviv. C’est en tant que tel qu’il a agi en Syrie pour détruire le seul pays de la région qui avait encore les moyens de faire face à l’Etat hébreu. Mais tout ne s’est pas déroulé comme l’avait prévu le machiavélique président turc. On ne sait pas si Ankara a passé un deal avec l’alliance anti-syrienne, dirigée par Washington et composée des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, des pays du Golfe et de la monarchie vassale qu’est le Maroc, dans la perspective d’une répartition des dividendes après la chute de Bachar Al-Assad. Mais il est certain que l’objectif inavoué de la Turquie en Syrie était d’y implanter un régime islamiste à sa solde.

Cependant, la résistance du peuple syrien à ce plan diabolique et l’entrée en action de la Russie, qui a couru au secours de l’ancien pays du «Front du refus», ont complètement chamboulé les calculs des agresseurs. Et, chemin faisant, chaque pays de l’alliance anti-syrienne s’est mis à revoir sa copie et à refaire ses calculs. Les Etats-Unis, qui envisageaient dès le début de l’invasion de la Syrie la répartition du pays et la création d’une enclave kurde au Nord, ont mis à exécution leur plan, au grand dam du régime turc qui s’en est vu, ainsi, floué.

Erdogan ignorait donc tout de cette machination américaine et s’est engagé aveuglément dans l’entreprise de destruction de son voisin du Sud, sans prédire les conséquences de sa stratégie funeste sur son propre pays.

Dans son geste en apparence noble et solidaire avec le peuple palestinien – mais surtout envers le Hamas dont il encourage la sédition vis-à-vis de l’Autorité palestinienne –, Recep Tayyip Erdogan, en réalité, maquille sa désillusion, et sa dysharmonie supposée avec l’entité sioniste n’est qu’un nouveau coup de bluff pour tromper ses brebis islamistes – à l’image du MSP de Mokri et du PJD d’Aribi – dont il se veut le berger.

M. A.-A.

Comment (21)

    le niveau
    16 mai 2018 - 13 h 10 min

    personne ne peut et veut aider la palestine et ces a la population palestinienne de relever le defi et combattre l’etat d’israel
    faut chercher le premier responsable qui a signer un traiter avec isreal que les palestien n’ont pas le droit de s’armer ou avoir des armes .

    Anonyme
    15 mai 2018 - 21 h 13 min

    qu’en est-il du sommet urgent sur la Palestine convoqué par la Turquie auquel participe l’Algérie

    12
    2
      Anonyme
      16 mai 2018 - 14 h 52 min

      C’est de la poudre aux yeux.

      1
      2
    pomme
    15 mai 2018 - 20 h 41 min

    Celui qui a participé au lynchage de la brave Syrie est fondamentalement et intrinsèquement sioniste ou devenu sioniste : la Turquie en fait bien partie, comme tous les Etats du Golfe sans exception, la Jordanie, le Maroc et d’autres encore… et malheureusement les palestiniens eux mêmes par la voix du Hamas qui a trahi le pays qui l’a hébergé. Les frères musulmans et les wahabites maudits sont une honte pour la communauté islamique. Dis moi ce que tu as fait en Syrie, je te dirais qui tu es. Cet Erdogan est le champion toutes catégories confondues du double discours et du retournement de veste. L’incarnation de l’expression « sans foi ni loi ».

    15
    13
    Anonyme
    15 mai 2018 - 18 h 38 min

    Elle achète pas la Turquie ; elle importe pas ; elle fabrique ; elle construit…..je vous mets tous au défi tous comme on est algérien ; trouvez moi un seul pays arabes ou berbères même l Algérie plus capable plus travailleuse plus créative plus constructive que la Turquie militairement commercialement économiquement et financièrement ; la Turquie est laïque et reçois le monde entier pour le tourisme mais son peuple est a majorité musulman. trouvez moi un seul pays arabes ou berbères dont mon pays l Algérie qui dépasse la Turquie? ensuite je veux bien discuter mais trver moi un seul pays équivalent arabe….sinon le reste c du Blabla…

    20
    20
      Abbou
      15 mai 2018 - 20 h 15 min

      La Turquie est la remplaçante de l’Empire ottoman, une puissance coloniale qui a pillé les pays des Balkans et du sud et de l’est de la Méditerranée pendant des siècles. C’est normal que, comme d’autres anciennes puissances coloniales, elle ait quelques avances économiques sur leurs anciennes conquêtes. Mais au niveau culturel, elle reste un pays du Tiers-monde.

      16
      13
    ripper
    15 mai 2018 - 14 h 06 min

    Membre de l’OTAN, grand ami d’Israël, lêcheux de bottes des européens, facilitateur de passage des daéchiens vers les pays arabes … trop d’incongruités pour quelqu’un qui se prétend musulman défenseur d’El Qod et ami des palestiniens.

    41
    10
    Farida
    15 mai 2018 - 13 h 49 min

    Tous ceux qui utlisent la religion pour montrer qu’ils sont plus royalistes que le roi ne sont que de purs caméléons pires que les mercenaires qui sont au moins connus et ne se cachent pas.
    Ce type a milles visages et millies couleurs dont une seule l’interesse par tous les moyens: Celle de l’argent.

    33
    7
    Anonyme
    15 mai 2018 - 13 h 35 min

    Il n y a pire hypocrite et manipulateur qu Erdogan,il est et reste toujours l allie inconditionnel d Israel et grand serviteur de l OTAN.Il ne fait que defendre les interets de la secte des freres musulmans et le controle de la Turquie tout en detruisant l heritage moderne de Kamel Ataturk,le pere de la nation Turque moderne ouverte au developpement social et a la tolerance….qui peut avoir confiance a cet extremiste de la secte des freres musulmans…????

    43
    11
    Anonyme
    15 mai 2018 - 12 h 45 min

    Faut respecter la nation turque et son peuple qd même ; y a pas que les islamistes qui ont manifester en soutien à Gaza en Turquie mais le peuple ; et les arabes et le Maghreb qu en est il a ce sujet? La Turquie ne fais pas partie de la ligue arabe mais ds la cette ligue bcps de membres ont des relations avec l état sioniste sauf qu il le cache comme des hypocrites. Erdogan a rendu la Turquie attractive et sa croissance économique va de l avant , eux ils innovent créée et les arabes rien du tout ; juste il critique et se mange entre eux…voila ce que je retiens.

    12
    37
      awrassi
      16 mai 2018 - 5 h 16 min

      Tu as cette attitude bien connue de l’enfant qui n’a pas eu sa part de gâteau : parce que les Algériens ne font pas ce que tu voudrais qu’ils fassent ou aient fait, il faudrait les discréditer de facto et en tout ! Demande-toi si le colonialisme n’a pas laissé de séquelles sur nous et si nous en sommes gueris … 2018 – 1962 = 56 ans. C’est un grain temporel dans l’espace colonial ! La Turquie est avancée parce qu’elle justement volé, violé et pillé d’autres peuples.

      12
      5
    awrassi
    15 mai 2018 - 12 h 26 min

    Les Turcs sont des sionistes nés. Ils n’ont rien de musulman : qu’ont-ils fait en Algérie, à part nous livrer à la France ? Le pire colonialisme de l’Algérie fut celui des Ottomans ! Pas même une route ou un pont ne reste de leur passage. Par contre ils remplissaient leurs coffres d’or avec nos impôts …

    35
    12
    chark
    15 mai 2018 - 11 h 42 min

    merdogâne à poignardé dans le dos feu M Kadhafi , feu Saddam , et poignarde en ce moment B Assad comment voulez vous faire confiance à la turquie qui possède sur son sol des bases militaire de l’otan et qui effectue chaque années des manœuvre militaire de grande envergure avec l’entité sioniste ….j’aimerai comprendre pour quelle raison l’Algerie s’obstine t’elle à entretenir de bonne relation politique et commerciale avec la turquie et l’égypte et les monarchiottes du golfe ?

    34
    10
    Rayah
    15 mai 2018 - 11 h 36 min

    Il nous faut cesser ces querelles basees sur l’ideologie qui ne sont que perte de temps et d’energie. Le President Turc a fait quand meme un geste pour les palestiniens, de meme que l’Algerie . Nous devons nous unir selon le principe ‘ l’ennemi de mon ennemi est mon allie ‘. Il faut se concentrer sur le probleme grave de la trahison de l’Arabie Taihoudite, des monarchies du Golfe et bien sur du poison a nos frontieres de l’Ouest, Dans la situation difficile que nous vivons, tout geste qui nous est favorable est le bienvenu.

    10
    23
      awrassi
      16 mai 2018 - 5 h 11 min

      Rayah, tout est idéologie, même l’air que tu respires ! Tu fondes tes relations comment ? En notant le menu de ton hôte ou ses aspirations intérieures (idéologies) ? Demande à Erdogan pourquoi il a une ambassade à Tel Aviv …

      11
      3
    Nasser
    15 mai 2018 - 11 h 06 min

    Quelle hypocrisie La cause Palestinienne est le cadet de ses soucis,ses déclarations et décisions de « façades » ne nous laissent pas dupe de ses mauvaises intentions temps en ce qui concerne le combat Palestinien et sa proximité avec l’ état sioniste qui occupe la Palestine mais le rendent complice car avec le recul nécessaire je trouve qu’ il est partie prenante dans la déstabilisation de la région au même titre que le Maroc, la France les E.unis,la Grande Bretagne et les pays du Golf

    20
    7
    Ayweel
    15 mai 2018 - 10 h 01 min

    Il suffit juste de revoir l’histoire des trucs et leurs janissaires en Algérie pour comprendre leur politique. Ils ont remis les clefs d’Alger aux français sans prévenir les algériens. Dans l’ONÙ Ils ont voté contre l’indépendance de l’Algérie ET en 1959ils étaient parmi les militaires de l’alliance atlantique sur le sol algérien. Ceux qui sont les fidèles de ce ardogan ne peuvent être que les descendants des janissaires ou plutôt les bâtards laissés délaissés par leurs procreateurs turcs……

    34
    13
    Zaatar
    15 mai 2018 - 8 h 46 min

    On a bien donné une définition au mot RACAILLE. Au final c’est très simple de le caricaturer. Il suffit d’observer les Mokri , Arribi , Naima Salhi , Ferkouss et autres Djaballah et leurs acolytes agents wahabistes. Le président Turc est tout autant bien intégré dans la caricature.

    37
    12
    Lamri
    15 mai 2018 - 7 h 12 min

    En tous les cas je le préfère aux traitres du golfe ( MBS et consorts ) qui sont devenus les alliés d’Israel.

    27
    38
      Anonyme
      15 mai 2018 - 13 h 26 min

      je le préfère de loin a Ould Abbes et plein d autres du même acabit aussi ; il lui vont pas a l orteil et seront incapable de faire pour l Algérie et son peuple ce qu il a fait lui pour la Turquie et son peuple au niveau croissance et infrastructures et emplois ect ect ; elle fabrique invente crée la Turquie et exporte ses produits plus son tourisme ;en effet tu as raison .On a encore le droit hamdoulah de préféré ou de choisir.

      12
      13
    LE NUMIDE
    15 mai 2018 - 6 h 38 min

    Les « islamistes » algériens , les Mokri , les Arribi , les Naima Salhi , les Ferkouss et autres Djabala et leurs acolytes agents wahabistes et compagnons de route , ne parlent jamais de l’ambassade d’Erdogan à Tel Aviv , ni des relations militaires et financières de leurs chères patries saoudiennes et qatariennes avec l’entité sioniste , ni de la grande « Safaka » du siècle entre les rois arabes et leurs clergés wahabistes sur le dos des palestiniens .. Non ! , ils préfèrent insulter les Perses , les Berbères et les Kangourous , ils aiment calomnier les officiers algériens de l’ANP ou se moquer de l’Etat algérien , des Kabyles et de Benghebrit… c’est plus facile pour eux et c’est plus rentable surtout en monnaie du Diable ….le Dollar ….Les arabo-wahabistes (et leurs alliés sionistes) c’est déjà la lie et la vermine de la terre mais la Tayhoudite de leurs larbins en Algérie c’est encore pire et plus que ca … il n’y a aucun mot juste, dans les langues du monde ,pour la décrire

    92
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.