La presse française traite Trump d’«incendiaire» et de «provocateur»

Israël presse française
Le monde est impuissant quand il ne contribue pas à envenimer la situation en Palestine. D. R.

La presse française a traité le président américain Donald Trump d’«incendiaire» et de «provocateur» en transférant son ambassade à El-Qods occupée, un acte d’abandon du projet d’un Etat palestinien. «Les provocateurs sont Donald Trump et Benyamin Netanyahou qui, en célébrant le transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem (El-Qods), actent symboliquement l’abandon du projet d’un Etat palestinien crédible», a écrit Libération, mettant l’accent sur la situation des Palestiniens de Ghaza, «enfermés telles des bêtes sauvages entre mer et barbelés, sans eau ni travail».

Pour Dernières Nouvelles d’Alsace, «le pire est qu’à part quelques plates réprobations, le reste du monde est impuissant quand il ne contribue pas à envenimer la situation, à l’image d’un Donald Trump qui croit malin de souffler sur les braises dès qu’une occasion se présente», tandis que La Croix interpelle la communauté internationale pour «aider à la recherche d’une issue, non de mettre de l’huile sur le feu».

Le quotidien Le Monde évoque sous le titre «Jérusalem fête son ambassade américaine, Gaza pleure ses morts» la journée de lundi. «Champagne à Jérusalem, sang à Gaza», a-t-il écrit, relevant que «tandis qu’Israël   fêtait lundi son 70e anniversaire et le déménagement de l’ambassade américaine, à Gaza, 58 Palestiniens qui manifestaient à la frontière ont été tués».

De son côté, Ouest-France a qualifié le transfert de l’ambassade américaine de «geste incendiaire» dans une région «qui ne manque pas de braises». «La décision américaine de transférer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem (El-Qods), sans aucune contrepartie à ce jour connue, n’est pas seulement contraire à l’esprit de sept décennies de diplomatie. C’est un geste incendiaire dans une région qui ne manque déjà pas de braises», a écrit le journal, soulignant que Trump «a écrit l’histoire», mais «dans le sang».

Nice-Matin s’est interrogé, quant à lui, sur le comportement du président américain qui «met en péril la paix du monde». «Que faire avec le Président d’un allié historique dont le comportement, de fait, met en péril la paix du monde ou fait de la géopolitique à trois balles. C’est le cas avec la Corée du Nord de Kim Jong-un qui, après les menaces de Trump dignes d’une cour de récréation, se trouve soudain légitimé sur la scène internationale par un prochain accord avec lui. Ces décisions incohérentes ouvrent une période d’autant plus dangereuse qu’elle aggrave l’instabilité d’un monde déjà en pleine recomposition», a estimé le journal.

La Voix du Nord a considéré, pour sa part, que Donald Trump «se comporte en incendiaire au milieu d’un champ d’explosifs». «Après avoir déchiré l’accord nucléaire avec l’Iran, il ouvre une ambassade américaine à Jérusalem (El-Qods) dont la moitié Est est toujours considérée comme ‘‘occupée’’ par Israël depuis 1967 aux yeux de la communauté internationale», a-t-il relevé, déplorant qu’entre «ses promesses de campagne et les risques d’embrasement de toute une région du monde, voire de la planète entière, Donald Trump n’a aucune hésitation».

Lundi, rappelle-t-on, au moment où se déroulait l’inauguration de l’ambassade américaine, plus d’une cinquante de Palestiniens ont été tués et des centaines d’autres blessés sous les balles assassines de l’armée de l’occupation israélienne.

R. I.

Comment (8)

    Zaatar
    16 mai 2018 - 5 h 33 min

    Pardon de me répéter, car on l’a dit et redit. Tant qu’il n y aura pas une puissance militaire et économique aux côtés des palestiniens à même de contre carrer les US, Israël et leurs alliés, rien ne changera dans le monde. la loi du plus fort est toujours la meilleure c’est ce qui s’est vérifié depuis toujours dans l’histoire de l’humanité. Le jour où une puissance militaire mettra le feu en Israël et aux US et proférera des menaces de les totalement les détruire s’ils ne s’exécutent pas alors le sort des palestiniens prendra effectivement un autre tournant et auront El Qods en entier comme capitale de la Palestine et les sionistes expédiés ailleurs sur une île quelque part dans le pacifique.

    3
    1
    Anonyme
    16 mai 2018 - 5 h 32 min

    ça ne sert a rien de lui demander quoi que se soit ce mec est riche gâte et abruti donc borné il ne vous entend pas,, même qu il risque de déclaré une guerre ou d appuyer sur le bouton sans même se rendre compte de plus il raquette tout les arabes sinon c est la provocation y compris l Algérie

    Algérienne
    15 mai 2018 - 23 h 08 min

    Le transfert de l’ambassade des États-Unis à Al-Qods, s’est fait dans un abominable bain de sang :58 Palestiniens froidement abattus par des snipers israéliens à Ghaza, pendant que le génocidaire Netanyahou a fait la fête, et a fait couler le champagne à flot à Jérusalem, en compagnie de son pote Trump. Les sionistes israéliens ont atteint le summum de l’horreur et de la dégénérescence humaine lors de ce terrible massacre.
    Même si des voix s’élèvent ça et là, en France pour dénoncer, la France de Macron ne contribuera en rien pour améliorer le sort des Palestiniens. Macron est un allié de Trump, et de Netanyahou, et il ne fera rien qui puisse compromettre les intérêts français. Macron ne fera que s’agiter hypocritement, tout en continuant à bouffer dans la même gamelle sioniste, en compagnie de ses maîtres.
    À la veille de ce mois de piété, c’est TOUTE la communauté internationale qui devrait se lever pour dénoncer ces crimes, et CONDAMNER ISRAËL.
    Que Dieu puisse ouvrir les portes de son vaste paradis à ces jeunes Palestiniens tombés en martyrs. Amin.

    8
    1
    Mme CH
    15 mai 2018 - 22 h 04 min

    Lors des événements de la « Ghouta Echarquia », tout l’occident se leva comme un seul homme pour dénoncer les frappes de l’armée syrienne contre les terroristes qu’il soutenait….les médias sionistes ont montré des photos de femmes et d’enfants morts…etc..! Stumpfs, Macaron, et Maya ont même envoyé leurs zavions pour bombarder des sites ciblés…! Alors, pourquoi, ces gendarmes du monde ne font pas la même chose pour le peuple palestinien, pourtant il y a beaucoup d’ enfants, de femmes, d’handicapés….qui sont morts assassinés par les poltrons du Tsahal…?? Ils nous prennent pour qui ces menteurs, hypocrites,…etc..etc..etc….!! C’est la loi de la jungle..!

    Les Palestiniens n’ont qu’une solution, ils doivent reprendre leurs armes pour combattre ce colonisateur barbare…! Ce qui a été pris par la force,sera repris par la force…c’est une règle universelle…! Il est temps..messious du Fatah qu’est ce que vous attendez..? Dites-moi, l’Egypte et la Jordanie ont-elles rappelé leurs ambassadeurs ou pas encore…??

    6
    22
    Les Égarés...Sionistes.
    15 mai 2018 - 21 h 48 min

    La presse Francaise alors que sur la Syrie elle était Pro Sioniste et Anti droit international , encourageant , l’agression terrorisme contre la Syrie sur les pas de l’incendiere Hollande Fabius Bhl… et la comme par enchantement critique Trump et se solidarise avec Gaza !! ..alors que la Palestine et colonisation Sioniste durant ces dernières années furent absents des médias Français … Pourquoi ce sursaut humanitaire ?.. Que les médias Français s’indignent pour les crimes Sioniste à Gaza et Cisjordanie C’est très bien mais pourquoi seulement maintenant ? Alors que par le passé des manifestations pour la Palestine furent interdite en France..Paris.. Cette soudaine indignation des Médias Français contre Trump et et les gros titres en faveur de Gaza , ce timing , arrive juste au moment où Trump déchire l’accord sur le nucléaire iranien mettant en danger les Sociétés Française implanté en Iran par le retour des Sanctions économiques US contre l’Iran !.. Du fait que la Palestine ou Gaza furent ignoré volontairement par les Médias Français et les Politiques et ce changement de ton soudain en faveur de Gaza est plus une attaque contre Trump et inquiétude pour les intérêts Français en Iran que pleurer les victimes du Terrorisme israélien contre les Manifestants pacifiques Palestiniens à Gaza . .C’est ma lecture de ce soudain intérêts des Médias Français pour Gaza et contre les décisions prises par Trump.

    5
    1
    Felfel Har
    15 mai 2018 - 18 h 11 min

    Tant que le CRIF et ses serviles pleureuses (tous les politicards émargeant chez lui) ne s’exprimeront pas sur le sujet, il n’y aura aucune marche, aucune condamnation ferme et unanime du massacre de Palestiniens. Cette France, qui a été si prompte à manifester pour dénoncer de pseudo victimes libyennes et syriennes, argument évoqué pour justifier son attaque sur ces deux pays, montre son hypocrisie et sa justice à géométrie variable. Cette France se surprend à se comporter de la même manière qu’en 39-45, quand elle regardait ailleurs quand les nazis déportaient les juifs de France par milliers. La presse aux ordres du lobby juif ne fait que verser des (fausses) larmes de crocodile pour faire croire qu’en France, on a un coeur, une âme, un honneur. C’est du pipeau!

    11
    3
    Rayés Al Bahriya
    15 mai 2018 - 14 h 00 min

    Pourquoi il n’y a jamais de marcheurs sur la place
    De la république ? Pour dénoncer ces crimes de
    Guerre commis par Israël au vu et au su de la
    Communauté internationale.
    Pourquoi dénoncer les criminels contre Charlie Hebdo pendant que les palestiniens se font assassiner par le grand Satan Israël…!…
    Mort à l’occident….
    Honteux et abject ce que commentent les soldats coloniaux d’Israël en Palestine.

    28
    2
    Vangelis
    15 mai 2018 - 13 h 44 min

    La tiédeur de la prestituée française n’est égale qu’à sa soumission au CRIF.

    Elle fait semblant de s’offusquer pour paraître libre de critiquer. Et quelle critique ! Elle s’attaque à Trump qui est certes l’instigateur par ricochet de cette tuerie à huis clos mais elle ne dit mot de cette dernière car il faut bien le dire ce ne sont pas les soldats de Trump qui tirent mais bien ceux de l’entité, yatiha el maout !

    20
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.