Sonatrach : légère baisse des quantités pétrolières exportées au premier trimestre 2018

Skikda travailleurs reclassement
Skikda estime que ce problème doit être examiné par la direction générale de Sonatrach. New Press

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a enregistré une baisse de 3% du volume (quantité) des exportations de pétrole au premier trimestre 2018 par rapport au même trimestre 2017, a indiqué, mercredi à Alger, le directeur exécutif stratégie, planification et économie auprès de Sonatrach, Farid Ghezali.

Ce volume est passé de 28 millions de tonnes équivalent pétrole (mtep) au 1er trimestre 2017 à 27,2 mtep au 1er trimestre 2018, a précisé Ghezali lors d’une conférence de presse sur le bilan trimestriel des activités de Sonatrach et sa stratégie de raffinage.

Ce léger recul s’explique essentiellement par l’introduction de l’opération de processing à l’international qui consiste pour Sonatrach à louer les équipements d’un raffineur dans un autre pays pour procéder aux opérations de raffinage, permettant à la compagnie nationale de récupérer les carburants obtenus à un prix moins cher. Selon Ghezali, une quantité de 400 000 tonnes a été raffinée à l’extérieur durant les trois premiers mois de 2018, ce qui explique la baisse de la quantité exportée en pétrole.

Concernant le chiffre d’affaires à l’exportation des hydrocarbures, le même responsable a fait savoir qu’il s’était établi à 9,8 milliards de dollars au 1er trimestre 2018 contre 8,4 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit une hausse de 17%. Cette hausse du chiffre d’affaires à l’exportation a été induite par l’augmentation des cours de pétrole de 15 dollars, en passant de 53 dollars à 68 dollars le baril, a-t-il relevé.

Pour sa part, le directeur exécutif finances auprès de Sonatrach , Mohamed Karoubi, a souligné que ce chiffre d’affaires aurait pu être plus important s’il n’y avait pas l’opération de raffinage à l’étranger qui a permis de réduire les importations des carburants. Pour rappel, la facture d’importation des biens énergétiques et lubrifiants (carburants) a commencé à connaître une tendance à la baisse, en s’établissant à 543 millions usd sur les 4 premiers mois de 2018 contre 613 millions usd à la même période de 2017 (-11,42%). En ce concerne le chiffre d’affaires réalisé par Sonatrach sur le marché national,   Karoubi a indiqué qu’il avait été évalué à 82 milliards de dinars (mds DA) au 1er trimestre 2018 contre 77 mds DA sur la même période de l’année précédente, soit une hausse de 6%.

Ainsi, Sonatrach a versé 754 mds DA au Trésor public au titre de la fiscalité pétrolière entre janvier et fin mars 2018, en évolution de 40% par rapport à la même période de 2017.

R. E.

Commentaires

    LOUCIF
    23 mai 2018 - 18 h 47 min

    C’est affreusement mensonger de dire que …. « ce léger recul des exportations s’explique essentiellement par l’introduction de l’opération de Processing à l’international qui consiste pour Sonatrach à louer les équipements d’un raffineur dans un autre pays pour procéder aux opérations de raffinage, permettant à la compagnie nationale de récupérer les carburants obtenus à un prix moins cher »…. car cette opération n’a pas encore commencé au premier trimestre 2018 !

    C’est horrible comme mensonge d’après les informations publiques et officielles communiquées par Sonatrach elle même et le gouvernent qui disent que le Processing en Italie commencera en janvier 2019 !

    5
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.