Le FLN accuse des élus FFS de l’APW de Béjaïa de soutenir le MAK

Dj polémique
Le premier secrétaire général du FFS, Hadj Djilani et des membres du parti. New Press

Par Rabah A. – La polémique autour de la dernière sortie de l’APW de Béjaïa, suite à l’interpellation contestée de son président par un policier, prend une tournure inattendue.

Ainsi, dans une note d’information adressée au secrétaire général du parti par le président de la Commission transitoire de la mouhafadha de Béjaïa, et divulguée par le député FFS Chafaâ Bouaïche, cette dernière dénonce l’adhésion de trois membres du FLN à l’APW (sur un total de 7 que compte le parti) à la démarche prise par les autres groupes de l’Assemblée pour condamnant, et couronnée par une déclaration rendue publique mercredi, exigeant des mesures coercitives contre le policier mis en cause dans cette affaire, et réclamant des commissions d’enquête.

Cette instance du FLN qualifie le contenu de la déclaration suggérée par le FFS d’«attentatoire à l’ordre public» et de «favorable au mouvement séparatiste, le MAK», sans d’autres précisions.

La Commission transitoire de la mouhafhadha explique que les trois membres récalcitrants, citant leurs noms, n’ont pas écouté des instructions claires du parti pour se démarquer de cette démarche, et promet d’envoyer un rapport détaillé signé par les deux mouhafedhs de la wilaya de Béjaïa, dans les plus brefs délais.

Pour rappel, les membres de l’APW de Béjaïa (à majorité FFS), réunis mercredi suite à l’interpellation jugée «grave» de son président, Mehenni Haddadou, par un policier devant l’entrée de l’aéroport Abane-Ramdane, il y a quelques jours, ont exigé des mesures sécuritaires et judiciaires «immédiates» à l’encontre des agents responsables de dépassements et interpellent le wali pour leur mise en œuvre, et ce «dans le cadre des lois de la République», ont-ils affirmé dans une résolution votée par l’ensemble des groupes qui composent l’Assemblée.

Aussi ont-ils demandé au ministre de l’Intérieur de dépêcher des commissions d’enquête «pour faire toute la lumière» sur ces dépassements qualifiés de «gravissimes» et s’enquérir, en même temps, des «blocages délibérés qui entravent lourdement le fonctionnement de l’APW et le développement de la wilaya».

R. A.

Comment (17)

    UMERI
    1 juin 2018 - 22 h 05 min

    Le F L N, nouvelle version, refuge d’opportunistes, ne sait peut-être pas, qu’il est a l’origine de cette situation négative que vit l’Algérie. Un parti caméléon, qui fait sa mue au grès du vent et du système en place. Se sont l’accaparement des symboles de la Révolution de 54, qui a permis de passer de 40.000 moudjahidin en 1962 a 1 million 200.000 a l’heure actuelle, ces gens là, sont en possession de la fameuse « sésame ouvre toi » pour faire main basse sur les richesses du pays, passe droit, privilégiés, ils ont engendré, le monstre appelé F I S, lequel, en voulant la part du gâteau, a ensanglanté le pays.Idem pour le M A K , le manque d’alternance du pouvoir, le manque de visibilité politique, les pressions exercées sur la Kabylie, le manque de liberté d’expression, aboutit inévitablement, a l’émergence de groupuscules, qui entendent peser, pour changer les choses. Pas de démocratie, pas de justice, il faut s’attendre au pire.

    11
    Abdel-Malik
    1 juin 2018 - 20 h 47 min

    Le MAK est un poison pour les Kabyles au premier plan et un cancer pour la nation algérienne toute entière. Des forces hostiles à Algérie opère dans l’ombre pour déstabiliser ce pays en incubant ce virus anti-amazigh ; anti-tamazigh et in-fine anti-algérien.

    6
    10
    Bouzelouf
    1 juin 2018 - 17 h 10 min

    Effectivement moi je ne comprend pas pourquoi les gens du Mak sont en train d’utiliser la même stratégie que celle de l’ex Fis ?

    6
    12
    GHANEM EL BEDJAOUI
    1 juin 2018 - 13 h 46 min

    LE POLICIER EN FACTION DEVANT LES FEUX DE CIRCULATION NA FAIT QUE SON TRAVAIL .LA VOITURE DE CE SOIT DISANT REPRESANTANT DU PEUPLE A BRUL2 LE FEUX ROUGE LE POLICIER LA ARRETEZ LE MONSIEUR SORT EN LUI DISANT WASH TU NE MA PAS RECONNUE.ABUS DE POUVOIR ABUS DE ..AU LIEUX DE SOCCUPER DES PROBLEMES DE LA WILAYA ILS SONT LA A FONFARONNER .ESPECES DE DESTRUCTEUR

    21
    10
    Muh
    1 juin 2018 - 12 h 27 min

    Pour le bien et la paix de notre kabylie et de toute l Algérie, il faut combattre ce groupuscule du mak/bhl-sioniste, le dissoudre et éradiquer ce mal(k) par la racine sur toute la surface du territoire national…

    19
    30
    Anonyme
    1 juin 2018 - 12 h 23 min

    Pour le bien et la paix de notre kabylie et de toute l Algérie, il faut combattre ce groupuscule du mak/bhl-sioniste, le dissoudre et éradiquer ce mal(k) par la racine sur toute la surface du territoire national…

    14
    25
    Yacine
    1 juin 2018 - 12 h 00 min

    Dans un état de droit , aucun dépassement venu de l’autorité publique à l’encontre d’un citoyen quel qu’il soit n’est toléré , et la justice s’applique à tout le monde sans distinction .
    Il appartient alors aux autorités compétentes en la matière de faire toute la lumière en toute neutralité !
    Quant au FLN de Ouled Labess et compagnie , je crois qu’il est mal placé et surtout malvenu d’accuser le FFS de quoi que se soit , lui qui incarne l’allégeance à tous les pouvoirs successifs depuis 1962 à nos jours et qui excelle dans l’art de l’intrigue , la corruption et la soumission au plus fort du moment !

    24
    8
    Ismael
    1 juin 2018 - 11 h 19 min

    fln parti de herkka et de la cocaïne, parle politique? chekk a wa3di.

    25
    10
    Anonyme
    1 juin 2018 - 11 h 06 min

    bcps de Makistes déguisé en fait alors c est grave d infiltré les instances du pouvoir et ses institutions ou meme des partis qui siègent a l APN ; le DSS doit avoir les tenants et aboutissants ; on est tous sous contrôle et tant mieux pr l unité de l Algerie. car ns connaissons bien le contexte de cette région . Un policier fonctionne aux ordres et n interpelle les gens si ils sont un danger pr eux meme ou les autres ; concernant les politiques ou opposants je pense que c est plutôt un autre service de sécurité et de renseignements bien plus compétents qui enquête et qui donne les instructions au pouvoir en place et attend les ordres pr répondre ou pas tt simplement. sauf si l Algerie est en danger ; ils ont carte blanche!

    13
    26
    Mokhtar
    1 juin 2018 - 10 h 51 min

    J’appartiens a une patriote famille devenue anti-FLN a partir de 1962 mais sur ce point, objet de cet article, je fais exception en soutenant ce verreux FLN.

    10
    28
    Caporal
    1 juin 2018 - 10 h 44 min

    Tout le monde ferme les yeux sur les clandestins Marocains originaires du Rif en Kabylie envoyes par les services de leur pays.
    Qui leur facilitent le voyage jusqu’en Algérie ?

    15
    29
    Makhloufi
    1 juin 2018 - 10 h 42 min

    Ce qu’est en train de faire actuellement le Mak en Kabylie me rappelle bizarrement ce que faisait l’ex Fis en Algérie vers la fin des années 80.
    La seule différence est que entretemps le peuple algérien a retenu les leçons.

    19
    28
    Anonyme
    1 juin 2018 - 7 h 46 min

    MAK = mossad
    Donc il faut l’interdire qu’attend le gouvernement.

    27
    38
    bougamouss
    1 juin 2018 - 6 h 59 min

    Il y a beaucoup de Makistes ett racistes au FFS et au RCD!!

    26
    57
    Anonyme
    1 juin 2018 - 4 h 27 min

    Ne comptez pas sur la justice de Louh qui est l’allié du FLN

    Il n’ya pas de justice dans ce bled …

    56
    17
      Moh
      1 juin 2018 - 5 h 39 min

      D’accord avec vous sur Louh le protecteur des corrompus mais les partis politiques sans exception aussi sont des parasites.

      38
      7
      Anonyme
      1 juin 2018 - 6 h 14 min

      Vaut mieux être l’allié du FLN que celui du MAK, ce parti de traitres ralliés au sionisme. Le FFS ferme un peu trop souvent les yeux, voire encourage les activités du MAK dans la wilaya se Béjaïa, cette dernière risque de devenir un nid d’espion travaillent pour le Mossad.

      32
      59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.