Qatar : «Doha n’entrera pas en guerre contre l’Iran»

Qatar Iran
Le ministre qatari de la Défense, Khalid Bin Mohammad Al-Attiyah. D R.

Le Qatar n’entrera pas en conflit avec l’Iran, a affirmé, ce dimanche, le ministre qatari de la Défense, appelant plutôt au dialogue avec Téhéran. Khalid Bin Mohammad Al-Attiyah, qui s’exprimait à l’occasion d’une conférence internationale sur la sécurité à Singapour, a affirmé que même si les deux Etats ont «de nombreuses différences», Doha n’«alimentera pas une guerre» dans la région. «Est-il sage d’appeler les Etats-Unis et Israël à combattre l’Iran ? L’Iran est juste à côté (du Qatar)», s’est-il interrogé, estimant «très dangereux» si «un tiers» essaye de pousser la région ou un pays de la région à lancer une guerre contre l’Iran.

Interrogé sur la probabilité que les bases aériennes du Qatar soient utilisées pour lancer des frappes contre l’Iran, le ministre qatari a exhorté au «dialogue» avec ce pays. Le Qatar héberge la base militaire d’Al-Udeid, la plus importante base des Etats-Unis dans la région, dotée d’un centre de commandement avancé.

Al-Attiya a plaidé pour la restauration de l’accord sur le nucléaire iranien, également connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA), signé en 2015 entre l’Iran et les grandes puissances internationales, après la défection des Etats-Unis. «Nous devrions appeler l’Iran à mettre tous les dossiers sur la table et discuter pour amener la paix et non la guerre», a-t-il indiqué.

Le 8 mai, le président américain, Donald Trump, avait annoncé le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, qu’il avait qualifié de «désastreux», et le rétablissement des sanctions contre Téhéran.

R. I.

Comment (4)

    Gatt M'digouti
    3 juin 2018 - 21 h 14 min

    S’agissant de la base militaire américaine qui se trouve dans son pays, le ministre qatari a déclaré que Doha ne permettrait jamais aux États-Unis de s’en servir pour attaquer l’Iran, car « il est contre la guerre et pour le dialogue ». La bonne blague ! Comme disait 3ami Boualem de Djemai Family : dahaktni wa ana machi haba nadhek !!
    Déjà pour mieux illustrer Qatar, il est plus juste de dire que ce pays n’a pas de base américaine mais plutôt qu’il est le porte avions de la flotte US. Non seulement il ne peut donner ni un avis ni décider sur quoi que ce soit mais en plus il doit payer les frais de la guerre et surtout se taire devant ses maitres et seigneurs. Et si par malheur le conflit USA/IRAN venait a se déclencher, quelques missiles viendront rayer ce microscopique état qui se verra faire un voyage dans le temps; un retour vers le passé jusqu’à la période du paganisme antéislamique.
    Les tambours de la guerre résonnent aux portes du Qatar et la peur a changé de camp. La malédiction de khadafi va frapper lourdement, pire que les dix plaies d’Égypte.
    L’ex Émir et son cousin l’ex PM, ces crapauds immondes auront bon se gonfler; ils péteront au premier coup de fusil. N’est pas Saddam qui veut, n’est pas El Assad qui veut et n’est pas Khadafi qui veut ! ils n’ont pas fui leurs pays en pleine guerre.
    Rien ne sert de courir le destin les rattraperas et les jetteras dans les poubelles de l histoire.

    15
    1
    Anonyme
    3 juin 2018 - 20 h 35 min

    Les pestiférés donnent leur avis , Oh a t’il réfléchit a toutes les inepties dans une seule phrase ?
    Nous devrions appeler l’Iran à mettre tous les dossiers sur la table et discuter pour amener la paix et non la guerre», a-t-il indiqué ! la position du crapaud sur une boite d’allumette qui a peur de l’étincelle Perse vraiment ces Pleutres osent tout !

    11
    Numi
    3 juin 2018 - 19 h 01 min

    Maintenant que le chaos et la guerre sont proches d’eux ils parlent de dialogue, accord et paix. Enfin une parole censée ! Mais c’est parce que le feu risque de prendre chez eux. Israel et les USA les mèneront à leur perte et à leur destruction eux et leurs compagnons du GCC.

    15
      Geronimo
      4 juin 2018 - 6 h 08 min

      InChallah! Une belle revanche pour les Palestiniens!

      6
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.