Libertés syndicales : le BIT charge sévèrement les autorités algériennes

Zemali BIT
Mourad Zemali, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, a participé aux travaux de la Conférence. D. R.

Par Hani Abdi – Le Bureau international du travail (BIT) a vivement critiqué les autorités algériennes qu’il accuse de n’avoir pas respecté les libertés syndicales. Plusieurs Etats présents à 107e Conférence internationale du travail au siège du BIT ont vivement dénoncé les atteintes à l’activité syndicale. Parmi ces pays, il y a les Etats-Unis d’Amérique mais aussi l’Espagne et la Pologne. Ils ont cité les grèves empêchées, le refus d’agréer certains syndicats et la dernière opération de mise en conformité lancée en avril dernier considérée comme une façon déguisée d’écarter des syndicats actifs.

Selon la Confédération générale des travailleurs autonomes algériens (CGATA), qui était représentée à cette conférence, la commission a exprimé sa préoccupation «quant aux restrictions imposées aux syndicats, fédérations syndicales et confédérations syndicales». Elle a également constaté que «la mise en conformité avec la convention 87 progresse lentement et ce depuis plus de dix années, comme elle a constaté que le Code de travail n’est toujours pas soumis au Parlement».

Plusieurs recommandations ont été faites par cette commission. Parmi elles, «enregistrer toutes les organisations syndicales, fédérations et confédérations dont les dossiers sont conformes à la réglementation, traiter les demandes d’enregistrement des syndicats dont les dossiers sont en suspens, élaborer un code de travail après consultation des organisations syndicales et veiller à ce qu’il soit conforme à la convention 87, modifier l’article n°4 de la loi 90-14 afin de permettre et faciliter la création des fédérations et confédérations syndicales, respecter la liberté syndicale en prenant toutes les mesures afin qu’elles puissent se déployer dans un climat exempt de violence et mettre à la disposition de la mission de haut niveau d’avantage d’informations concernant la réintégration des travailleurs cités par le rapport du gouvernement ainsi que le retrait de l’enregistrement du SNATEGS».

La commission a également demandé aux autorités algériennes de recevoir la mission de haut niveau et d’envoyer un rapport à la commission des experts avant novembre 2018. Le représentant du gouvernement algérien a dénoncé les décisions de la commission qu’il a considérées comme «faisant partie d’un acharnement». Des décisions qu’il a rejetées.

H. A.

Comment (2)

    Vangelis
    6 juin 2018 - 16 h 47 min

    L’Algérie est  » organisée  » de telle sorte que seul fakhamatouhoum soit le maître du pays. Tous doivent lui obéir ! Enfin, ça c’était avant qu’il ne soit très, très malade. Mais il y a des remplaçants qui agissent dans l’ombre.

    En haut de la pyramide, il y a lui, puis la famille révolutionnaire composée des anciens moudjahid, des fils de chahids qui à leur tour dirigent le gouvernement lui-me « dirige » le FLN et l’UGTA.

    Dans ce cas d’espèce, les syndicats autonomes sont comme un cheveu dans la soupe. Ils gâchent l’ordre établi et sont l’objet de toutes les tracasseries de la part du pouvoir.

    L’Algérie est le pays qui a connu une recolonisation par ces individus. Ils ne veulent pas la lâcher. Ils ont un os qu’ils s’emploient à ronger jusqu’à sa moelle.

    https://www.youtube.com/watch?v=0-ifFM8p2q0

    13
    2
      Mohamed
      6 juin 2018 - 21 h 32 min

      Salam aleikoum

      Y a seulement deux qui prennent des décisions unilatérales, sans conseillers, sans concertations, sans consensus :
      Y a Allah (SwT) qui est l’Audient et l’Omniscient qui a créé les cieux et la Terre qui connait tout « Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit: «Sois!» Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le jour où l’on soufflera dans la Trompe. C’est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c’est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur. » (Sourate Al-Anam (6) – Verset 73) « وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ وَيَوْمَ يَقُولُ كُن فَيَكُونُ قَوْلُهُ الْحَقُّ وَلَهُ الْمُلْكُ يَوْمَ يُنفَخُ فِي الصُّورِ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ وَهُوَ الْحَكِيمُ الْخَبِيرُ »
      Et le second, le plus grand tyran et despote le pharaon.
      Quant à notre Prophète et Messager Muhammad (QSSSL) agissait par consensus, concertation avec ses fidèles compagnons (RAA) en prenant des décisions collégiales et multilatérales car tout est basé sur (شورَى) :
      « C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. » (Sourate Al-Imran (3) – Verset 158) « فَبِمَا رَحْمَةٍ مِّنَ اللَّهِ لِنتَ لَهُمْ وَلَوْ كُنتَ فَظًّا غَلِيظَ الْقَلْبِ لَانفَضُّوا مِنْ حَوْلِكَ فَاعْفُ عَنْهُمْ وَاسْتَغْفِرْ لَهُمْ وَشَاوِرْهُمْ فِي الْأَمْرِ فَإِذَا عَزَمْتَ فَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُتَوَكِّلِينَ »

      « qui répondent à l’appel de leur Seigneur, accomplissent la Salât, se consultent entre eux à propos de leurs affaires, dépensent de ce que Nous leur attribuons » (Sourate As-shoura (42) – Verset 38). « وَالَّذِينَ اسْتَجَابُوا لِرَبِّهِمْ وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَأَمْرُهُمْ شُورَى بَيْنَهُمْ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ »
      Vous me dites pourquoi vous mélangez la religion avec notre vécu ? Pourtant, ce n’est qu’un Rappel pour la sagesse issue du notre Saint Coran qui nous guide vers la vraie voie pour ne pas être parmi les injustes pour ne pas se comporter comme un tyran, un maléfique et un despote avec arrogance.
      Saha ftourkoum

      1
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.