Le PT à Ould-Kaddour : «Vous insultez les compétences nationales !»

hanoune bureau
La présidente du PT, Louisa Hanoune. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétariat du bureau politique du Parti des travailleurs a vivement critiqué et dénoncé les dernières déclarations du PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, affirmant avoir sollicité des bureaux d’études américains pour l’élaboration de la nouvelle loi sur les hydrocarbures.

Cette formation a exprimé des inquiétudes suite à ces déclarations d’Ould-Kaddour qui, «après avoir défendu l’ex-ministre de l’Energie Chakib Khellil, a révélé qu’un bureau d’études américain était chargé de préparer une loi sur les hydrocarbures de manière à la rendre plus attractive pour les multinationales américaines».

Pour le PT, «cette annonce constitue une provocation et une insulte aux compétences nationales en la matière». «Cette procédure rappelle la loi scélérate de Chakib Khellil, combattue par le PT, qui a eu recours à un autre bureau d’études américain en 2005 pour élaborer cette loi faite pour servir les intérêts exclusifs des multinationales américaines, menaçant par là l’existence de Sonatrach, et a même failli dessaisir l’Etat algérien de la souveraineté sur les hydrocarbures et que le président de la République a gelée avant de proposer une autre loi annulant le contenu de la loi Khellil», a affirmé cette formation.

Le SBP du Parti des travailleurs (PT) a, par ailleurs, applaudi les décisions prises en Conseil des ministres qui s’est tenu ce mardi 5 juin. Le secrétariat du bureau politique a qualifié de «positive» la décision d’annuler toutes les augmentations de taxes sur les documents administratifs. Il s’est également félicité d’une nouvelle dotation budgétaire de 500 milliards de dinars destinée à lever le gel sur plusieurs projets structurants dans le cadre de la politique d’austérité mise en œuvre dans le pays depuis 2015.

Pour le SBP, ces mesures positives montrent, une fois de plus, que lorsque la volonté politique existe il est possible d’apporter des solutions aux nombreux problèmes qui rongent le pays. Le SBP, qui enregistre positivement ces mesures, relève la persistance de contradictions qui minent l’Exécutif depuis plusieurs mois et qui se sont exprimées sur de nombreux dossiers qui ont poussé la présidence de la République à intervenir pour recadrer le gouvernement (tamazight, PPP, concessionnaires automobiles, terres agricoles…).

Le SBP enregistre également l’avancée notable s’inscrivant dans la voie de la prise en charge de la question amazighe par l’adoption d’un projet de loi organique qui vient de concrétiser la création de l’Académie algérienne de la langue amazighe. Le PT est revenu sur la loi organique régissant les lois de finances, votée le 4 juin par la majorité des députés à l’APN, la considérant comme «dangereuse», car elle institutionnalise l’austérité et ligote la souveraineté nationale par «une nouvelle philosophie adoptée dans le processus d’élaboration des législations, en général, et des lois de finances, en particulier, allant jusqu’à la remise en cause de la nature sociale de l’Etat».

Le SBP du PT a exprimé sa satisfaction quant à l’état d’avancement de la campagne de collecte de signatures pour la convocation des élections pour une Assemblée nationale constituante qui se poursuit dans tout le pays.

H. A.

Comment (9)

    Anonyme
    6 juin 2018 - 21 h 41 min

    Le PT à Ould-Kaddour : «Vous insultez les compétences nationales !»
    C’est peut etre vrai, le langage dure, et directe à l’anglo saxon, les vérités assénées sont parfois dures à avaler
    Bref c’est une résistance aux changements qui vont venir tot où tard
    Mais d’autre coté il y en a des dirigeants , et des responsables algériens qui ont cultivé,durant de longues années, la démagogie,
    Le populisme, le mensonge comme règles de gouvernance – le machiavélisme – pour faire passer des discours « cool », « soft », et « smooth », endormants, laineux, et trompants pour duper le peuple algérien par la propagande durant des décennies
    (socialisme, justice, révolutions, réformes, démagogiques, populistes, improductives, et stériles…)
    Pour faire passer leurs interets personnels égoistes, au détriment de l’interet général du peuple algérien (votes à l’A.P.N, au Sénat)
    Campagnes, démarches, interventions auprès de tiers personnes, pour régler tel où tel …..

    2
    1
    Aliloup
    6 juin 2018 - 21 h 27 min

    Madame,Louisa vous etes les memes,le faite de soutenir le régime ou pouvoir;vous etes aussi complice;vous et les chefs des partis dites d’opposition;vous n’opposer a rien;sauf pour réclamer plus de prime et d’avantages; vous etes le carburant d’un régime corrompu et hors la loi

    5
    2
    Salim
    6 juin 2018 - 21 h 18 min

    Louisa Hanoune se réjouit de la la de 2005 qui a été remplacée par une nouvelle loi. Qu’elle nous dise ce qu’à ramené cette nouvelle loi. Les compagnies étrangères l ont boycottée car non attractive. Notre production du pétrole est passée de 1.5 million de barils en 2007 aux alentours de 1 million de barils actuellement. Souvent Louisa repetait que la loi 2005 a été remplacée apres intervention du defunt Chavez. Regardez où est le Venezuela aujourd’hui. En faillite. Il faut être réaliste. Le monde a changé et continue de changer avec une vitesse non vue avant et Louisa est restée dans les années 50s, trotskiste , comme elle est restée le numéro de son parti depuis sa création. Elle troyve dh plzisir dans le statuque et le dépassé. Il faut se réveiller et s’ouvrir sur le monde. S ouvrir sur le monde n’est pas synonyme d’anti nationalisme.

    2
    1
    Gatt M'digouti
    6 juin 2018 - 18 h 48 min

    Madame, tel la mouche du coche vous vous attribuez le monopole de l’opposition.Vous n’avez lâché personne quelque soit son appartenance ou orientation politique.En vérité Madame vous ne faites que défoncer des portes largement ouvertes et vous brassez du vent. Vous faites partie du décor politique qui s’érige a chaque rendez vous électoral et qui en même temps apaise votre conscience.
    Madame, vous qui prônez l’alternance, l’ouverture démocratique, vous avez avec les caciques du pouvoir le même envoutement, la même attirance pour le  » Koursi « , sinon comment expliquer que depuis le 29 Juin 1990, la présidence de ce parti a été dirigée par Mustapha Ben Mohamed de 1990 à 2003 et par votre personne de 2003 à nos jours, soit 28 ans de pouvoir. Vous n’insultez pas les compétences du parti ?
    Vous et tous les autres partis, y compris FLN et RND vous nous avez enlevés toutes nos illusions à un tel point que nos enfants préfèrent se noyer au large que de vous écouter et vous voir les leurrer avec vos mensonges éhontés et votre audace incroyable.
    Deux mots pour finir : TAISEZ-VOUS et DÉGAGEZ !

    8
    3
    salah
    6 juin 2018 - 15 h 46 min

    Pas grave il y aura notre président sauveur de la nation, qui vas procéder a son éjection!.
    Comme tout est bien calculer et prévu, alors il y as plus qu’attendre et demain tous le monde ira voté pour son 5 mandats

    16
    1
    Republicain
    6 juin 2018 - 14 h 24 min

    On l’a ressorti de son formol! Nos cerveaux sont épuisés par ces dinosaures qui veulent couler le pays avec tout son peuple: Louisa Hanoune la Pro Vénézuélienne, Mehennri le débile mental, les Islamistes fachistes, Ould Abbes sorti des muppets show, Ouyahia le Francis Blanche Algérien, le Président qui ne pilote plus rien…. On en n’a pas un pour sauve l’autre mais le pays dérive bien et nous allons droit dans le mur. a part cela c’est Ramadan, le peuple jeune, mange et dort, la routine quoi!

    35
    1
      ROUTINE 62
      6 juin 2018 - 20 h 51 min

       » … le peuple jeune, mange et dort, la routine quoi! » :
      et cela dure depuis …..62 ! rien que ça.
      60 années aprés l’indépendance …l’algerien lambda est toujours emmuré dans une idéologie religieuse qui lui a plombé et scellé son avenir …n’oublions pas que nous sommes dans une méga zawiya dans laquelle les habitudes quotidiennes sont : rokia , hijama , masjid , qamis , niqab , siwak , le café dans un petit carton …etc etc : LA MÉDIOCRITÉ INTELLECTUELLE dans toute sa splendeur .

      4
      2
        Mme CH
        7 juin 2018 - 1 h 16 min

        Je regrette ce n’est pas la religion qui lui a plombé et scellé son avenir mais ce sont les systèmes de gouvernance qui lui ont été appliquées depuis 1962…sans oublier la condition du « sleeping partner » / « partenaire dormant » imposée par FaFa…!!
        Croyez-vous que FaFa ou les autres puissances verraient d’un bon œil et laisseraient l’Algérie, qui occupe une place géostratégique très importante, devenir un pays développé…! Le problème est qu’ils ont installé leurs pions à tous les niveaux pour veiller à l’application de leurs plans..! L’Algérie doit rester la chasse gardée, la vache laitière, le grand marché à ciel ouvert: import/import et au mieux le partenaire gagnant-perdant…!

        De Gaulle, dès son retour au pouvoir en 1958, conçoit vite qu’il est contraint d’accorder l’indépendance des pays africains. Le fait de rétrocéder ces indépendances ne représente que la partie apparente de l’iceberg, car ce qui se concoctait dans les plaines abyssales était une autre paire de manche S/c de « la France amie de l’Afrique », puisqu’en parallèle, il demande à son bras droit Jacques Foccart d’établir un système de dépendance absolue; l’accès aux richesses naturelles stratégiques oblige. Ainsi, sous la légalité annoncée se met en place une illégalité de fait. Mais, il n’aurait pas réussi sans la connivence de ses orbitons de H.F et des news H… !!

        Au contraire, le Coran contient entre autres, un trésor scientifique (mille vérités scientifiques) que les musulmans colonisés et colonisables de l’époque n’ont pas su exploiter…!

        1
        1
      Mohamed
      6 juin 2018 - 23 h 01 min

      Salam aleikoum,

      Vous avez oublié un détail, nous sommes un peuple en hibernation mais que notre cerveau triche en nous montrant que nous sommes éveillés et conscients.
      Saha ftourkoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.