Moscou : «N’en déplaise aux Saoudiens, nous vendrons des armes au Qatar»

Fahd Qatar
L'ambassadeur du Qatar à Moscou, Fahd Mohammed Al-Attiyah. D. R.

Par Sadek Sahraoui – L’ambassadeur du Qatar à Moscou, Fahd Mohammed Al-Attiyah, a commenté, ce jeudi, des articles de presse évoquant une lettre envoyée par le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, dans laquelle il demande à son ami «Macron» de dissuader le Qatar d’acheter les systèmes S-400 russes. MBS y aurait même menacé d’intervenir militairement contre le Qatar dans le cas où les autorités de ce pays refuseraient d’obtempérer. «Nous avons entendu parler de ces déclarations par la presse internationale, mais au Qatar nous insistons sur le principe de la souveraineté des Etats et de leur droit de se défendre et de s’engager dans des partenariats légitimes avec d’autres pays».

Fahd Mohammed Al-Attiyah a indiqué que le Qatar n’est sous la tutelle des Nations unies pour se voir imposer une ligne de conduite. «Personne n’a le droit de nous dicter sa volonté si ce que nous recherchons est un droit légitime», a-t-il déclar, soulignant que la coopération de son pays avec la Russie se poursuit dans tous les domaines, y compris la sécurité et la défense. Fahd Mohammed Al-Attiyah a ajouté que le Qatar «cherche à se consolider et (que) personne n’a le droit de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Russie ou du Qatar». «C’est une question souveraine et l’Arabie Saoudite et d’autres pays n’ont pas le droit d’exercer sur nous une quelconque pression. Je considère cette attitude comme une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Russie et du Qatar», a-t-il encore martelé

Le journal Le Monde avait fait état au début de la semaine d’une lettre envoyée par Riyad au président français, Emmanuel Macaron, dans laquelle les Saoudiens lui demandaient d’empêcher le Qatar d’acquérir des systèmes S-400 russes. Selon les informations obtenues par le journal Le Monde, la lettre disait que Riyad était prêt à mener «une action militaire» contre le Qatar s’il obtenait les systèmes de défense aérienne S-400 russes.

Le vice-président du Comité de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération de Russie, Alexeï Kondratiev, a déclaré, pour sa part, que la position de Riyad n’influencerait pas le projet de Moscou de fournir des missiles antiaériens S-400 à Doha.

S. S.

Comment (2)

    Nasser
    8 juin 2018 - 0 h 23 min

    Le Qatar? hahaha! Il a toujours suivi à la lettre les instructions des Al Saoud! Pourquoi pas maintenant et dans ce cas? On s’en fout aussi et royalement!




    7



    0
    Anonyme
    7 juin 2018 - 17 h 27 min

    C’est la doctrine MBS: « pour faire peur à Israël, on attaque le Yémen et on menace le Qatar ».




    8



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.