Amendement de l’accord d’association UE-Maroc : Bruxelles trahit les Sahraouis

Sahara Sidati
Le ministre sahraoui délégué pour l'Europe, Mohamed Sidati. D. R.

Le ministre sahraoui délégué pour l’Europe, Mohamed Sidati, a dénoncé «vigoureusement», ce lundi, l’adoption par la Commission européenne de l’accord passé entre l’UE et le Maroc, sous forme d’échange de lettres, sur la modification des Protocoles n 1 et n 4 à leur accord d’association pour inclure le Sahara occidental. «Le Front Polisario prend note et dénonce vigoureusement cette action de la Commission européenne», a-t-il déclaré à l’APS, déplorant une opération «gravissime» de «brigandage» à l’échelle européenne.

Rappelant qu’en vertu du droit à l’autodétermination, le Sahara Occidental jouit d’un statut séparé et distinct par rapport au Maroc, et qu’aucune activité économique ne peut être entreprise sur ce territoire sans le consentement du peuple sahraoui, Sidati a affirmé que la modification de l’accord d’association UE-Maroc pour inclure «délibérément et expressément» le Sahara occidental «sape» les efforts de la communauté internationale pour le règlement du conflit.

Le ministre sahraoui voit dans l’adoption de l’accord par la Commission européenne «une volonté manifeste» d’«enterrer les efforts de Köhler», l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara Occidental, regrettant l’approche adoptée par l’UE qui, «au lieu de participer au règlement du conflit, encourage et entretient l’intransigeance de l’agresseur» marocain.

L’adoption d’un tel accord, a-t-il poursuivi, risque d’«entamer sérieusement la crédibilité de l’UE et de ses institutions» et constitue «un affront» à la justice européenne qui a rendu des décisions, en décembre 2016 et février 2018, «claires» et «limpides» sur le Sahara Occidental.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du collège des commissaires, l’Exécutif européen a indiqué avoir adopté deux propositions relatives à un accord sous forme d’échange de lettres passé entre l’UE et le Maroc. La proposition apporte des modifications au protocole n 4 et au protocole n 1 de l’accord d’association UE-Maroc et prévoit l’octroi de préférences aux produits du Sahara Occidental. Dans cette proposition, les services de la Commission européenne et le Service européen d’action extérieure soutiennent avoir mené «un large exercice de consultation» des populations du Sahara Occidental.

Ils soutiennent également que les consultations ont fait apparaître «une opinion majoritairement favorable» à la modification de l’accord de libéralisation en vue d’en étendre les préférences tarifaires aux produits du Sahara Occidental. «Un pure mensonge», a répondu Mohamed Sidati qui a apporté un «démenti catégorique» aux allégations de la Commission européenne. «La Commission verse dans le cynisme, la manipulation et la déformation des faits», a-t-il dénoncé.

Selon le ministre sahraoui, la Commission européenne n’a pas obtenu le consentement du peuple du Sahara Occidental à travers son représentant légitime, le Front Polisario, ni consulté les organisations de la société civile sahraouie. Il a rappelé, à ce titre, que 89 associations représentant la société civile sahraouie ont, d’ailleurs, refusé de participer au processus de consultation, jugeant celui-ci biaisé et renvoyant la Commission vers le représentant légal du Sahara Occidental, le Front Polisario.

Sidati a souligné, par ailleurs, que sa rencontre avec le chef de la division Maghreb du SEAE, début février, a été organisée, à sa demande, dans la perspective de l’ouverture d’une «négociation immédiate, directe et sans préalable» avec le Front Polisario, pour trouver une solution qui satisfasse pleinement aux intérêts mutuels de l’Union et du peuple sahraoui après les arrêts de la CJUE.

R. I.

Comment (24)

    Messaoud
    13 juin 2018 - 0 h 22 min

    Encore une autre bonne nouvelle : l’Allemagne vient d’annoncer son soutien officiel à UNITED 2026 en attendant la grosse bonne nouvelle de demain avec une écrasante victoire de UNITED 2026.

    2
    1
    Messaoud
    12 juin 2018 - 21 h 20 min

    Enfin une bonne nouvelle tant attendue : L’Algérie vient de décider de ne pas voter demain pour le Maroc au sujet de la Coupe du Monde 2026 et ce, sous la grosse pression des millions d’Algériens patriotes via les nombreux réseaux sociaux dz

    5
    4
    Lamine
    12 juin 2018 - 19 h 51 min

    Ou on est avec la grève de la faim de l’icône Nasser Zefzafi ?

    6
    6
      Anonymous
      12 juin 2018 - 22 h 56 min

      @Lamine au Maroc : Un an après, le Rif est toujours assiégé.
      En effet, un an après la campagne de détention organisée par le Regime tyrannique du Makhnew contre la population du Rif continue. Al Hoceima vit encore sous un état de siège. Les détentions, la répression et les juges injustes se poursuivent notamment envers des gamins.

      La cruelle répression a poussé des centaines de ces jeunes à fuir la région. En Espagne ou on note la presence de 260.000 clandestins marocains et Rifains, ces derniers sont malmenés par la police de l’État espagnol complice du Mimi6. Samedi dernier, plusieurs jeunes Rifains ont entamé une grève de la faim de le Centre Fermé d’Etrangers de la commune d’Aluche, à Madrid. L’État espagnol a refusé la recevabilité de leurs demandes d’asile.

      D’autre part, des prisonniers politiques rifains sont en danger de mort : Rabie El Ablak, mène une grève de la faim depuis 14 jours. Abdelali Hodou, depuis 18 jours.

      Entre-temps, Mimi6 continue de privilégier le silence face à ce qu’il se passe dans le Rif. Même par rapport à la campagne de boycott qui secoue le Maroc depuis plus d’un mois.

      4
      1
    TARZAN
    12 juin 2018 - 18 h 49 min

    ATTENTION bruxelles viens de voter l’autonomie du sahara occidental avec des voix de marocains. le polisario devrait porter plainte contre cette enquête bidon qui montrait que les sahraouis sont d’accord pour l’exploitation scandaleuse de leurs propres ressources par le colonisateur marocain, devant la justice européenne. qui a voté? de quel compétence et de quel mandat bruxelles organise un vote de l’autodétermination avec des listes marocaines et non pas onusiennes? le polisario devra agir très rapidement car la décision de bruxelles va être utilisé par le maroc lors des négociations onusienne prochaine pour prouver ce document européen falsifier que les sahraouis sont pour l’autonomie. attention l’europe (juste la france et l’espagne) plombent votre indépendance par l’autodétermination. avec ce document de bruxelles le maroc manipulateur et vicieux va faire croire au monde entier que les sahraouis (au fait sont des marocains) sont opposés au polisario et veulent vivre sous la botte des marocains et se prosterner pour leur roi. le cessé le feu joue contre vous chers sahraouis, le maroc et la france vous endorment avec ce cessé le feu qui les arrange. faites la guerre, et vous aurez les algériens avec vous , car nous les algériens on n’aime pas l’injustice et on n’aime un pays comme le maroc qui est en réalité israel bis. quelle image donnerions nous aux palestiniens, quand on leur raconte que si la palestine est à nos frontières, elle serait libérée, alors que nous avons une autre palestine à nos frontières et on ne fait rien. nous passons pour des rigolos, car les palestiniens savent que le maroc c’est israel, et que nous faisons rien!

    9
    7
    Vangelis
    12 juin 2018 - 11 h 39 min

    Si les services de la Commission européenne et le Service européen d’action extérieure soutiennent avoir mené «un large exercice de consultation» des populations du Sahara Occidental en contradiction formelle avec les affirmations du représentant dudit territoire, le mieux qu’il serait à faire pour cette Commission Européenne et son parlement est de prouver ces consultations en organisant un référendum tel que demandé par les organisations onusiennes.

    La Commission ne peut pas se baser sur l’avis de quelques sous fifres, généralement des colons vas-nus-pieds, qui ont été envoyés lors de la marche verte par le père du dupliqué Escobar.

    10
    7
    Anonymeplus
    12 juin 2018 - 8 h 42 min

    L’élément fédérateur de l’ue a toujours été la finance, d’ailleurs de quoi discutent les européens si ce n’est des enveloppes budgétaires pour tel ou tel autre pays du cartel.
    Le poisson sahraoui finissant son parcours dans les assiettes européennes, il été inutile de combattre l’accord de l’ue avec le royaume de la drogue, lui qui s’arrange toujours pour vendre le poisson mais également le phosphate sahraoui à bruxelles, la ville européenne la plus tournée vers tel aviv.
    Les sahraouis devraient contacter Bolton à la maison blanche, il sait à quel point le royaume de la drogue est un faux jeton et il sait que la france est derrière tous les coups fourrés européens concernant le Sahara Occidental.
    La présence de Trump à la maison blanche, lui qui est imprévisible et qui veut casser de l’européen pourrait être un atout pour les sahraouis.
    L’europe des voyous a montré son vrai visage, derrière les faux semblant de justice et de démocratie, se cache une implacable machine à gagner de l’argent sale même si cela est au détriment des principes de sa création.
    L’argent de la drogue, la spoliation des richesses d’autruis, le racket, voilà des pratiques similaires en tout point à la cosa nostra, l’ue est devenue une espèce de grande famille mafieuse sicilienne, reste à savoir qui est le parrain ! j’ai ma petite idée, suivez mon regard…

    12
    10
      TARZAN
      12 juin 2018 - 18 h 37 min

      oui, bien vu trump n’aime pas le maroc et il se pourrait même qu’il va se venger contre pays maudits et diabolique. et c’est pour ça que quand j’ai dit que la banderole insultante pour trump et non pas pour ses saoudiens qui n’ont même pas un gramme d’honneur, est faite juste pour nuire aux relations algéro américaines, et remonter trump par ricochet contre les sahraouis qui sont soutenus par l’algérie entre autres. la main du makhzen et du mossad est derrière cette banderole de ain mélila, je le dit et je le répète.

      7
      4
    brahma
    12 juin 2018 - 3 h 49 min

    La trahison c’est le label qui caractérise de cette Europe depuis la nuit des temps. Il n y a qu’a le demande a Trump. En un mot ils cachent la poussière sous le Tapis.

    15
    13
    Mouloudeen
    12 juin 2018 - 0 h 13 min

    Le sujet d’actualité aujourd’hui c’est la magistrale gifle que va recevoir Momo6 demain à Moscou et surtout l’écrasant score que va réussir United 2026 n’en déplaise à L’hadi Ould Ali et Lakhdar Belloumi.

    15
    21
      Nzbil
      12 juin 2018 - 7 h 38 min

      La même gifle reçu contre le Portugal ?

      15
      14
    lyes2993
    11 juin 2018 - 23 h 46 min

    Trump a finallement bien raison de traiter l’Europe comme une bande de moins-que-riens à sa botte ! Ils n’ont que la monnaie de leurs pièces ! Ils ont juste trouvé plus roublards qu’eux en définitif… à force de faire subir aux autres, ils ont fini par trouver leur maitre ! Pendant que Poutine leur tient la dragée haute, Trump les ridiculise … et le péril chinois ( le péril jaune comme ils aiment à le dire avec racisme)arrive pour les engloutir ! Bien malgré sa tête d’enclume, Trump donne au moins ces quelques satisfactions aux peuples d’Afrique, le Sahara Occidental entre autres ! Toutes ces trahisons européenes envers le peuple sahraoui vont leur couter trés cheres !

    27
    22
    Mansour
    11 juin 2018 - 23 h 24 min

    A mon avis les peuples Palestinien et du Sahara Occidental doivent s’inspirer du peuple Yemenite si vraiment ils veulent mettre fin a la colonisation de leurs pays.

    20
    23
    Mokhtar
    11 juin 2018 - 23 h 10 min

    C’est le cadeau de l’UE a M6 après la visite officielle d’une forte délégation marocaine à Tel Aviv la semaine dernière.

    25
    25
    Badreddine
    11 juin 2018 - 23 h 04 min

    Le peuple Sahraoui ne doit surtout pas oublier que la France disait durant 132 années que l’Algérie était française et pourtant !
    Une autre façon de dire qu’on n’y peut rien contre la volonté des peuples surtout quand ces derniers décident de prendre les armes pour leur liberté et leur dignité.

    19
    21
    Selecto
    11 juin 2018 - 22 h 25 min

    … ont signé cette semaine un contrat de 25 ans avec Total pour l’exploitation d’un grand champs pétrolier pour remercier la France pour ses coups bas contre le peuple Sahraoui et l’Algérie dans les institutions internationales y compris l’ONU ? Ou bien pour le cinquième mandat ?

    Que les amis Sahraouis sachent qu’il n’y a que l’ANP et les simples citoyens Algériens qui les soutiennent…

    80
    26
    Anonyme
    11 juin 2018 - 22 h 13 min

    On saisi ses chances lorsque l’on a des moyens de pressions et des amis solides.
    40 années de gâchées. Le pire c’est qu’il y a encore des pays qui croient encore en ces organisations propriétés du système impérialo-sioniste.
    Franchement, quelle action obligera un colonisateur à quitter le pays convoité.
    L’ordre Mondial est en marche , rouleau compresseur implacable ! Marche ou crève mon frère.
    Le seul rempart restant était la religion, mais voilà que ce satané système l’a divisée et poussée à s’autodétruire au nom de Dieu!
    Ça va vite: Mariage du genre, tout charme et pouvoir à la femme, fichage, empoisonnements (nourriture, produits…), évaporation des cultures et de l’histoire par le mélangisme, destruction et pillage des cités millénaires (Palmyre, Babylone, Mali…), abrutissement technologique…
    Ton ennemi a vendu son pays et son âme au diable insatiable qui en veut toujours plus; qui lui dit aide moi a détruire, à m’emparer de plus de terres.
    Ces pays soumis à l’ONU…sont responsables de son inaction et de sa complicité du fait même de payer pour un système à véto ! Absurde.Les années 60 c’est terminé.
    Qui osera dire ça suffit, NIET, je ne marche plus, je je paye plus, ni Institutions ni dette!
    On ne peut pas sanctionner des dizaines (ou +) de pays qui de toutes façons ne paieront pas et seront protégés par des pays puissants qui n’attendent que ça! je ne vois qu’une seule solution, et si l’Algérie accepte, c’est de s’unir totalement et légalement avec elle, afin de continuer la revendication du reste du territoire, ceci sera ainsi le premier vrai pas vers le Grand Maghreb, car d’autres (les peuples) suivront aussitôt.
    Le cas échéant, l’attente ne mènera qu’au fait accompli .

    18
    12
    Paris 75011
    11 juin 2018 - 22 h 09 min

    Les Responsables de la RASD doivent se réveiller s’ils ne souhaitent pas que leur peuple ne subisse la meme chose que le peuple Palestinien depuis le jour ou ses Responsables avaient décidé de priviligier la négociation a la lutte armée.

    25
    20
    Hafraoui
    11 juin 2018 - 22 h 03 min

    Moussa Faki va rencontrer Brahim Ghali à Bir Lahlou en terrotoire libere.
    En effet et a deux semaines du début du 31e sommet de l’Union africaine prevu en Mauritanie, Moussa Faki se rendra les 28 et 29 juin prochains a Bir Lahlou pour rencontrer le President de la RASD et ce, malgre les pressions subit par le President de la Commission de l’UA de la part de M6 qu’il vient de rencontrer au Maroc la semaine derniere.

    Ca sera la derniere étape de ses consultations avec les parties au conflit du Sahara occidental avant la présentation de son rapport, lors du 31e sommet prévu les 1er et 2 juillet en Mauritanie, à la Conférence des chefs d’Etats. Il devra dévoiler les propositions de l’organisation continentale devant mener à un règlement de la question du Sahara occidental.

    A cet effet, il est a noter que son déplacement, les 5 et 6 juin à Rabat, répondait d’ailleurs à cet impératif même si le communiqué final avait fait l’impasse sur ce point, préférant aborder d’autres sujets continentaux ou régionaux

    24
    20
    Anonymous
    11 juin 2018 - 21 h 50 min

    Maroc : les puissants vaincus par le peuple.

    Au Maroc, il y a, désormais, un avant et un après la campagne de boycott populaire qui a secoué des entreprises de certains amis du roitelet M6. Selon la journaliste Fatima Ifriqi, les puissants ont été défaits par un peuple désarmé.

    Voici le texte intégral de son article:

    Fatima Afriqi: « Le boycott a révélé que le puissant, quel que soit son autorité, peut être vaincu par un peuple désarmé et opprimé, rien qu’avec la pensée, l’imagination, la volonté et la créativité »

    Que le boycott ait été lancé spontanément ou par l’initiative d’un acteur, ou dans le cadre d’un règlement des comptes politiques entre des gros poissons, il n’est plus une idée qui appartient à celui qui l’a lancé. Il est maintenant une action de protestation civile délibérée et étudiée adoptée par les les classes moyennes et pauvres, avec sensibilisation, détermination, courage et une mobilisation nationale globale.
    Le boycott est une protestation intelligente, peu coûteuse et difficile à réprimer ou combattre. Plus les protecteurs de la rente, qu’ils soient du gouvernement ou des médias des entreprises ciblées, essayent de le contenir ou diaboliser, plus il se renforce et plus sa base s’élargit. Nous avons eu l’occasion de voir comment les sorties de certains acteurs politiques sont devenues du bois qui a alimenté le feu du boycott.

    Le boycott peut être pour protester contre la hausse des prix, mais, mais sa profondeur va au-delà. Toute protestation contre la hausse des prix, en fait, est une manifestation contre la collision entre la richesse et le pouvoir, un comportement devenu trop habituel au point de devenir provoquant. C’est une protestation contre l’enrichissement illégal en raison du monopole et de la rente, les exonérations fiscales et la destruction du pouvoir d’achat des citoyens.

    C’est une protestation contre le mépris, les insultes répétées des citoyens par l’Autorité, à travers sa répression continue et violente de toutes les formes de protestation qui revendiquent une justice sociale et une vie décente. Ce qui est encore plus beau dans le boycott est qu’il a révélé que les puissants, aussi puissants soient-ils, peuvent être vaincus par un peuple désarmé et opprimé, seulement avec la pensée, l’imagination, la volonté et la créativité.

    20
    24
    BabElOuedAchouhadas
    11 juin 2018 - 18 h 36 min

    Et pendant ce temps l’UE et a sa tete la France soutirent chaque année a l’Algérie l’équivalent de 20 milliards d’Euros en nous refilant sa quincaillerie obsolete et son grain punaisé.

    57
    17
    M'hamed HAMROUCH
    11 juin 2018 - 18 h 23 min

    Les Sahraouis doivent comprendre une fois pour toute que l’independance des peuples ne d’offre pas mais s’arrache les armes a la mains.
    S’ils pensent que cette independance leur sera offerte sans sacrifices c’est qu’ils n’ont pas retenu la lecon du peuple palestinien.

    57
    28
    Ziad ALAMI
    11 juin 2018 - 18 h 19 min

    Je continue a dire et a ecrire que l’independance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps qui risque de reproduire ce qu’est en train de subir le peuple Palestinien depuis 1948..

    52
    27
    TARZAN
    11 juin 2018 - 17 h 57 min

    attention si ça passe, vous n’aurez jamais l’indépendance par le bla bla et les négociations stériles! le maroc est plus vicieux et derrière lui il y a israel et la france! donc en matière de communication vous n’avez aucune chance face au rouleau compresseur franco-israélo-marocain. jouez la carte de l’afrique! mais je crains que l’indépendance vous ne l’aurez que par la force.

    57
    32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.