Les résidus du FIS font pression pour une amnistie générale

attenat Parti
Aribi veut une amnistie générale pour les assassins des Algériens. Ici attentat à Batna. New Press

Par R. Mahmoudi – L’homme du parti dissous dans les institutions, le député FJD Hassan Aribi, s’est une nouvelle fois distingué, en offrant ses bons offices pour défendre la cause des anciens militants de ce parti, condamnés pour des actes de violence et terrorisme, et plaider pour une amnistie générale.

Dans un nouveau message posté sur sa page Facebook, Hassan Aribi annonce s’être entretenu avec le président de la Cour suprême, Slimane Boudi, pour s’enquérir de la possibilité d’une remise en liberté de ceux qu’il présente comme des «détenus politiques», dans le cadre des dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. Or, celle-ci exclut très clairement toute personne impliquée dans des crimes de sang ou dans des actes de destruction, reconnue comme responsable de la tragédie nationale.

Le député islamiste révèle que le premier responsable de la Cour suprême lui a assuré que cette question «est du ressort du président de la République». Autrement dit, les personnes condamnées pour terrorisme, qui n’ont pas encore purgé leur peine, ne sont pas concernées par les dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, et elles ne pourraient être libérées que dans le cadre d’une amnistie générale signée par le chef de l’Etat.

Les islamistes continuent ainsi à mobiliser l’opinion, en présentant ces prisonniers comme des «détenus politiques», au seul motif qu’ils étaient, à un moment donné, militants du FIS. Alors que les autorités politiques du pays affirment qu’il n’y a plus aucun détenu politique en Algérie.

Il existe aujourd’hui une coordination regroupant des familles desdits «détenus politiques», qui a d’ailleurs réussi à organiser un rassemblement à Relizane, il y a une semaine, pour réclamer leur libération. Cette organisation estime leur nombre à 160. Son coordonnateur, Mustapha Ghazal, a révélé qu’une lettre a été adressée au chef de l’Etat lui demandant d’intervenir «à titre humanitaire» pour libérer ces prisonniers.

R. M.  

Comment (39)

    Algerien06
    13 juin 2018 - 1 h 29 min

    Tous ces Islamistes sont des Electeurs Potentiels
    Et ils le Savent c’est pourquoi ils s’agitent
    C’est un Appel Du Pied

    Gatt M'digouti
    13 juin 2018 - 0 h 49 min

    Ils sont forts ! très forts ! Machiavel à coté de notre système est un scout avec sa bonne action quotidienne.
    Nous faire sortir à la fois, le MAK, le FIS, le Makhzen, les pesticides, la TVA et maintenant en foot le Gourcuff, va inciter le peuple à palabrer jusqu’à Avril 2019 et ne pas s’occuper du 5 ieme mandat. En terme CCP, un mandat qui va passer comme une lettre à la poste.

    PREDATOR
    13 juin 2018 - 0 h 33 min

    PAS D’ AMNISTIE ¨POUR QUELCONQUE CRIMINEL QUELLE QUE SOIT L’ALLÉGEANCE D’OÙ IL EST ISSU

    Anonyme
    12 juin 2018 - 23 h 37 min

    Les islamistes c’est le Pit Bull du pouvoir contre les progressistes , les démocrates et le peuple avide de liberté.

    Anonyme
    12 juin 2018 - 22 h 49 min

    Les assassins et criminels du FIS Salafiste qui sont responsables de la mort de plus de 200.000 algériens devient par la grace de la « concorde civile » une victime et demande reparation. 3ich tchouf

    15
    Anti-intégrisme
    12 juin 2018 - 22 h 44 min

    LEs assassins et Crimineis du FIS salafistes qui sont responsables de la mort de plus de 200.000 algériens deviennent maintenant de pauvres victimes. Le monde à l’envers

    15
    Chaoui Ou Zien
    12 juin 2018 - 21 h 19 min

    Essmah oulash! Un point c’est tout.

    13
    2
    bledi
    12 juin 2018 - 20 h 34 min

    Le preneur d’otages à Paris est Marocain! Les médias français sont très gênés…tout comme le système.Bizarre, Belgique France etc..

    12
    3
    neva
    12 juin 2018 - 17 h 04 min

    Ceux qui demandent la libération de ces monstres terroristes, c’est que leur proches n’ont été ni égorgés, ni leur femmes ou leur filles violées.
    De quel droit ces pauvres victimes ont été tuées?
    De quel droit ces monstres terroristes doivent être libérées?
    Si cela est votre justice, non merci je n’en veux pas.

    21
    Sprinkler
    12 juin 2018 - 16 h 34 min

     » Terroriste repenti échange casemate tout confort avec vue imprenable sur le Djurdjura contre un 3 pièces AADL « …Non négociable.

    22
    Anonyme
    12 juin 2018 - 16 h 27 min

    La terreur et le vrai danger viennent du Machiavel qui agitent ces hordes de l’ex FIS, et qui souffle sur la braise.

    18
    Anonyme
    12 juin 2018 - 16 h 17 min

    Et voilà les magnifiques résultats de la réconciliation nationale! On les reçoit en plein gueule sans que les responsables bougent le petit doigt.
    Cette réconciliation n’est plus qu’un instrument pour terroriser le peuple, et faire chanter l’État. Un outil de chantage pour permettre à cette secte sanguinaire d’accéder à TOUT ce qu’elle désire, sinon elle met le pays à feu et à sang. Les Premières victimes visées,seront les femmes, et les citoyens paisibles de ce pays.
    Dans un pays normalement constitué,on ne négocie point avec les assassins. La grande muette reste plus que jamais muette, même face au chantage morbide,qui représente déjà en soit un délit, et pas des moindres.

    20
    FaffaFoot
    12 juin 2018 - 16 h 05 min

    Cerveau Algérien : moitié Religion mal comprise et moitié Foot (pour les femmes je ne sais pas).
    Comme le foot c’est aussi l’opium du peuple j’avais averti que les responsables veulent nous ramener un Faffi comme entraineur (magouilles). Je viens de lire que gourkif a été contacté…
    Ils disent que avec lui l’équipe avait gagné des matchs (bla mziytou).
    Je dirais que l’équipe que Vahid avait formée pouvait gagner même sans entraineur. L’autre a eu du tout cuit, puis la déprogrammation a commencé.
    Moi je dis marre, basta, toujours ces naïfs, arrivistes, qui ne jurent que par Faffa. Un Fr qui aimerait que la DZ gagne une coupe! non mais halo quoi .
    A croire qu’ils sont complice de notre descente aux enfers.
    Vous qui manifestez pour des babioles, il faut sortir lorsque le choix l’exige.
    on veut un entraineur qui parle Français mais pas un Fr ni un spagnol ni portigai ni belge, d’ailleurs ils ne resteront pas car chez nous pour manger avec du vin ou boire une bière c’est tout un stress.
    Les amis de makhnez ne nous veulent pas du bien. Qui supportera nos dirigeants sportifs et notre presse (agressive) prompte à casser les bons.
    Mais pas harceler le futur par nos incompétents, donc carte blanche, salaire conséquent et matchs amicaux à gogo.
    Et bien sûr interdit de jeûner quelques jours avant le match ! c’est du jihad non?

    2
    5
    Souhila-DZ
    12 juin 2018 - 15 h 30 min

    Ces égorgeurs ont violé des jeunes filles sous le regard de leurs pères/frères. Une fetwa l’avait hallalisé. Ils n’étaient pas mieux que DAECH.
    Nous demandons que tous ces résidus soient mis en prison.

    29
      Anonyme
      13 juin 2018 - 7 h 13 min

      Hé oui souhila,c criminels hipocrites osent même porter plainte contre nezzar en Suisse,ils osent nier tout ce qu’ils ont massacré décapité égorgé… Une vermine à exterminer. Malheureusement c notre école qui forme ça

    Anonyme
    12 juin 2018 - 14 h 27 min

    Ces islamistes se permettent toutes les caprices qui assouvissent leur âme terroriste.
    Ils ont tué et égorgé des innocents, ils ont violé et égorgé des jeunes filles Et ils se permettent de demander l’acquittement des égorgeurs.
    L’âme Algérienne n’a plus de valeur
    Jusqu’à quand ces insultes envers le peuple Algériens.
    Ces terroristes ont-ils eu un feu vert pour nous insulter de cette façon. Il ya quelque chose qui cloche dans ce pays. Sommes nous colonisés par QATAR ?

    26
    1
    Tinhinane-DZ
    12 juin 2018 - 14 h 21 min

    Juste une hypothèse:

    Ce qui vient à mon esprit en lisant cet article est le tribunal Suisse.

    L’Aribi demande la libération de tous les sanguinaires et terroristes qui ont tué les Algériens au nom de leur barbe satanique, et, en contrepartie les autres sanguinaires en fuite et amis du terroriste l’Aribi laisseront tomber leur plainte en Suisse contre Nezzar. Nezzar celui qui a sauvé le payé de ces DAECH des années 90.

    De la concorde aux Chantages depuis l’APN !!

    21
    2
      neva
      12 juin 2018 - 16 h 52 min

      Ceux qui demandent la libération de ces monstres terroristes, c’est que leur proches n’ont été ni égorgés, ni leur femmes ou leur filles violées.
      De quel droit ces pauvres victimes ont été tuées et de quel droit ces monstres terroristes doivent être libérées? Si cela est votre justice, non merci je n’en veux pas.

      15
    Anonyme
    12 juin 2018 - 13 h 56 min

    Un TERRORISTE sioniste FIS et cie MAK etc …. est un TERRORISTE !
    Pas un prisonnier politique et c’est quoi ces c…. qu’il s’entretient avec la Cour Suprême pour oser réclamer un statut VIRTUEL de prisonnier politique …. un terroriste est un CRIMINEL.
    Que toutes les victimes reposent en paix, Allah Yarhmou.
    On nage en plein délires.

    20
    6
    Far-West-Republic
    12 juin 2018 - 13 h 02 min

    Quelle amnistie générale;que reste-ils a amnistie tout les terroristes ont été amnisties et meme récompensés par des postes de députés et de sénateurs;le reste avoir toucher de l’aide pour faire des affaires et devenir des grands hommes d’affaires;les victimes se sont comme toujours les citoyens et surtout des villages ni protection;ni défense;subirent des atrocités des deux cotés;pire qu’à la guerre de libération;vous devriez montré ces images quotidiennement;pour alerté la génération future de ne pas tombé dans le pièges de ces terroristes que se battaient;ni pour la religion;ni pour des valeurs;ni pour le bien des citoyens;juste pour s’emparer du pouvoir et pilier la nation de ses richesses;comme ceux qui le tiennent a ce moment;d’ailleurs ils se sont des vrais alliés pour la destruction totale de la nation Algérienne

    37
    1
    BISKRA
    12 juin 2018 - 13 h 01 min

    Il ne faut pas le laisser dire : «détenus politiques» sinon, le vocabulaire va etre banalisé à leur faveur.
    il faudrait le laisser dire « détenus terroristes extrémiste ».
    Les mots ont eu toujours un sens et une valeur contre nos ennemis.

    37
    boghni
    12 juin 2018 - 12 h 51 min

    @adam,tu croit vraiment que ce aribi fait ce genre de marketing pour les prochaines elections?franchement moi je ne le pense pas,tu lui a trop donner d’importance a mes yeux.moi je pense qu’il veux gagner des hassanates c’est tout.ils sont pas trop intelligent a ce point.azul et tahia el djazair.

    9
    23
    Adam
    12 juin 2018 - 12 h 06 min

    Aribi s’en fou éperdument du peuple, et encore moins de ceux qui sont en prison, l’intérêt prime. En réalité ça ressemble plutôt à un calcule à travers lequel, il cherche à gonfler les rangs de sa mouvance ou celle d’un prétendant prochain à la présidence, en y faisant adhérer les détenus, familles et proches, tous passe pourvu qu’ils votent pour eux. Si c’était possible, ressusciter même les morts pour ce scrutin.

    Pari qu’il tente de remporter s’il parvient à les faire libérer, ça lui vaudra grande sympathie, admiration et solidarité même des familles de ceux pas libérés. Ainsi il gagnera du poids et du poil de la bête et plus loin, l’augure prémices d’une reconstitution du parti dissous.

    32
      LeilatElKadr
      12 juin 2018 - 14 h 02 min

      Moi,je n’en veux à la tête à claques d’aribi mais plus à notre système de gouvernance ou plutôt à un cercle occulte infiltré au sommet de l’état et qui,à la faveur de la maladie du président cherche à réimposer au peuple algérien une réèdition de la décennie noire.On en a pour preuve l,autorisation de benhadj de reprendre ses prèches,les mosquées salafistes qui défient le ministre Aissa etc.autant d’indices qui prouvent que ce cercle qui bénéficie de la bénédiction des gouvernants est passé à l’offensive par le biais des aribi,behadj etc..
      Quand on veut,on peut,autrement dit il n’y a pas de volonté politique de la part du système de réduire au silence ces islamistes.Le général Nezzar l’a prouvé en se dressant contre eux pour préserver la république.Ils n’ont pas hésité à se présenter en victimes (alors qu’ils ont encore dans les mains du sang de milliers de jeunes qu’ils ont pousses vers une mort violente
      pour servir leur cause qui est celle de ceux hostiles à notre pays,à notre culture,qui les ont financés et qui les finacent encore.L’histoire se répète,le destin actuel de notre pays est aux mains de sa population comme il l’a été durant la révolution de Novembre 54.L’ennemi d’hier,le colonialisme est le mème que celui d’aujourd’hui l’islamisme dont l’objectif est de s’approprier du pouvoir afin de donner accès à leurs commanditaires aux richesses de notre pays.Les islamistes algériens importent étrangere (frère musulmans,salfisme ..) contraire à nos valeurs,à notre islam ancestral.Ils n’ont pas ou ne sont pas capables de présenter en leur qualité de partis d’opposition,une idéologie propre,algéro-algérienne et un programme politico-économique à l’instar des islamistes iraniens.

      13
      3
    khalilsadek
    12 juin 2018 - 11 h 46 min

    Cela veut dire que ce monsieur fait autrement l’apologie du terrorisme, son cas doit etre traiter par les services concernés.

    27
    2
    Tin-Hinane
    12 juin 2018 - 11 h 17 min

    A ceux qui radotent que « l’ex Fis sert le régime, quand il sort c’est pour repositionner la horde au pouvoir » le pouvoir n’a pas besoin de cette bande de gueux criminels. Quand l’ex fis s’agite, tout comme Ferhat Mhenni, c’est pour servir l’Europe et là maintenant c’est pour servir la France, car les deux l’ex Fis et Mhenni sont au service de la même cause, ce sont des harkis et il faudrait les traiter en tant que tels, le pouvoir est un peu trop indulgent avec ces ennemis du peuple algérien. La france est en train de faire feu de tout bois pour essayer de déstabiliser notre pays, ils ont sorti toute la panoplie: Les islamistes, Ferthat Mhenni plus les invasions africaines. La sécurité ne doit pas être renforcée uniquement aux frontières l’intérieur du pays aussi a besoin de se protéger de ces traitres et pour ça il y a les prisons.

    25
    7
    boghni
    12 juin 2018 - 11 h 12 min

    un harki ,un terroriste ou un makiste, tous ces microbes voulaient la destruction de notre chére patrie l’algerie,ce sont tous des vendu et des ignares ,que allah les punissent sur terre d’abord et apres il fait ce qu’il veux avec ,l’algerie est un pays formidable dans toute sa diversités culturelle,linguistique,architectural,cullinaire etc..,nous ,enfants de l’algerie nous aimons notre pays sans moderation,concernant ces traitres de harkis de terroristes et de makistes je vous dit DEGAGEZ.AZUL ET TAHIA EL DJAZAIR.

    26
    6
    salah
    12 juin 2018 - 11 h 10 min

    Bientôt les routes seront coupé car il vont reprendre la rue les prières de rue etc. etc.

    L’objectif de ce pouvoir est ou vous êtes avec moi ou je vous laisse avec vos bourau vous massacré!

    21
    2
      Amazighkan
      12 juin 2018 - 18 h 41 min

      +100

      5
      1
    Anonyme
    12 juin 2018 - 11 h 02 min

    Le dirigeant du FIS demande la libération  » à titre humanitaire » de ceux qu’il envoyait commettre des carnages sur des populations sans défense, toutes nos pensées sont pour les victimes et leur familles, les relâcher serait un affront aux familles des nombreuses victimes. Ce type devrait s’estimer heureux d’avoir échappé à la justice pour tout le mal qu’il a fait, ces gens n’ont eu aucune humanité au regard des exactions qu’ils ont commises sur notre population mais réclame aux autre d’en avoir pour eux. Nous arrivons à la fin du mois de la miséricorde, mois béni où les musulmans s’échangent des vœux, eux pendant cette période ils intensifiaient les atrocités et la barbarie au nom la religion et du mois sacré.

    25
    1
    Moskosdz
    12 juin 2018 - 10 h 08 min

    Disons que les harkis étaient tous illettrés et la France coloniale a exploité leur misère,mais que dire de ces …. voilés soit-disant d’islam dont certains sont même universitaires ayant bénéficié de la gratuité de leurs études?.

    32
    3
    Jefferson
    12 juin 2018 - 9 h 50 min

    Khazzat: vous pouvez vendre ailleurs vos milles et une nuit. Le Fis sert le régime, quand il sort c’est pour repositionner la horde au pouvoir….

    34
    5
    hadj
    12 juin 2018 - 9 h 44 min

    si le gouvernement ne les éliminent pas ils vont vouloir recommencer les années noir en Algérie.ils n’ont pas le droit a la parole,ils doivent rester dans leurs trous.le gouvernement doit montrer sa force ou laisser l’armée s’en occuper.fis salafiste mème combat ils faut les éliminer se sont les ennemies de l’Algérie et de l’Islam.ils ne faut pas perdre de temp plus le temp passe plus les ennemies de l’Algérie vont les utiliser les financers pour destabiliser notre pays l’ALGERIE.

    29
    3
    Anonyme
    12 juin 2018 - 8 h 52 min

    C’est à l’Aribi de rejoindre ses copains terroristes en prison.
    Ce l’Aribi a dépassé les limites, ya t-il quelqu’un pour lui montrer la ligne rouge.

    44
    2
    Kahina-DZ
    12 juin 2018 - 8 h 49 min

    Cette concorde civile commence à devenir un vrai danger pour la sécurité du pays.
    Les tueurs sont devenus des détenus politiques ??
    Qui est en train de faire des concessions aux assassins de la décennie noire.
    Il ya un mouvement qui tend à redonner la rue aux afghans/DAECH des années 90.

    35
    6
    nectar
    12 juin 2018 - 8 h 48 min

    Drôle de conception de la justice par cette vermine!! Ils méritent d’être exécutés pour tous les crimes commis envers un peuple désarmé par les autorités…et laissé sans défense aux mains de ces sanguinaires, sans foi ni loi..Ceux qui ont été assassinés par les hordes sauvages islamistes, ne représentent apparemment rien aux yeux de ces islamistes??

    20
    2
    Algérienne-DZ
    12 juin 2018 - 8 h 31 min

    On demande le jugement de ces résidus sanguinaires et violeurs.
    Qui va pardonner à ces vampires de la décennie noire. NON et NON

    44
    3
    Anonyme
    12 juin 2018 - 8 h 18 min

    a titre humanitaire ? admettant mais de quel humain parler vous ? ,quelqu’un qui marche sur le ventre d une femme enceinte ou égorge un enfant devant sa mère n a rien d humain, même un chien ne les mordrait pas pour ne pas choper la rage ou mourir empoisonné

    43
    3
    Inconscience
    12 juin 2018 - 7 h 53 min

    Le Président par son machiavélisme serait capable d’amnistier les fascistes intégriste islamistes pour s’adosser l’ électorat religieux. Il a su pendant 20 vingt nous monter qu’il prenait que des décisions populistes, électoralistes. NON la réconciliation nationale ne peut pas se faire sur le dos des Algériens assassinés!!!!

    42
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.