Coupe du monde 2026 : pourquoi l’Afrique australe a voté contre le Maroc

Maroc Afrique australe Coupe du monde 2026
Le Maroc a refusé de soutenir la décolonisation de l'Afrique du Sud, de l'Angola et du Mozambique. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Certains médias sud-africains sont revenus sur les raisons ayant convaincu les pays de l’Afrique australe de ne pas soutenir la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde de 2026. «A ces Africains qui pleurent la perte du Maroc sur les terres africaines, sachez que ce pays n’est pas une nation africaine (…)», soutiennent certains titres, qui rappellent que le Makhzen a été le premier à trahir le continent en votant «contre» la candidature de l’Afrique du Sud pour l’organisation de la Coupe du monde de 2010.

La même source rappelle également à ceux qui crient aujourd’hui à la «trahison» que le Maroc ne s’est jamais senti africain. Les médias sud-africains indiquent à ce propos qu’en 1963, le Maroc a refusé de soutenir la décolonisation de l’Afrique du Sud, de l’Angola et du Mozambique. Ils ajoutent qu’en 1987, les Marocains ont demandé à adhérer à l’Union européenne.

En outre, les pays d’Afrique australe ne pardonnent pas au Maroc le fait de s’être retiré en novembre 2014 de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations, à deux mois seulement du tournoi. Une attitude, rappellent-ils, qui a mis en danger la compétition. «Ils ont affirmé qu’ils ne voulaient pas que le virus Ebola se propage dans leur pays. Pourtant, tout le monde les avait assurés que l’épidémie était localisée uniquement au Liberia et en Sierra Leone. Quelques mois plus tard, ils ont organisé la Coupe du monde des clubs», soulignent-ils avec amertume.

«Ce n’est pas parce que nous sommes dans la même masse terrestre qu’ils font partie de nous. A la lumière de tout cela, nous sommes tellement heureux qu’ils n’aient pas été retenus pour la Coupe du monde 2026 et qu’ils aient perdu leur premier match. Nous ne pouvons pas pleurer pour eux de la même manière que nous avons pleuré pour le Ghana en 2010. Leurs problèmes ne sont pas nos problèmes», soutient un groupe de journalistes.

S. S.

Comment (15)

    Anonyme
    19 juin 2018 - 23 h 51 min

    Ils sont pas sous tutelle française comme les nôtres tt simplement. L Afrique anglophone et l Afrique francophone mais il y a un monde! il suffit de voir leur développement et infrastructure et bien plus civilisé que nos rwandais et maliens et autres colonisés Français voila la diff entre les Anglo saxon et les Français et européens en Afrique ; nous on suit svent les derniers du a leurs influences qui continue à s initier a placer des gouvernements et faire le temps chez nous mais c est pas le cas ds l autre Afrique anglophone ; les anglais n ont pas du tout eu la meme politique que la France avec l Afrique qui était sous son joug à l époque rien a voir ; regardez Macron sa visite chez nous au Burkina Faso on avait l impression qu il était chez lui ; par compte qd il an été au Ghana et ailleurs en Afrique anglophone , on lui ont dit couché chut…. ; c est pas notre cas ds l autre Afrique et au Maghreb c est trop flagrant les béni oui oui honte a vous et c est la vérité . Ca explique aussi pkoi ns avons voté pour le Maroc car la France ns l ordonnait quelque part mais ca jamais ils vont vs le dire ceux aux responsabilités ; les enfants de la France ; ils ont juré de servir la mère patrie la France comme eux comme les autres qui sont tjrs sous son joug actuellement sans le montré a l opinion de leurs pays mais vs êtes grillé depuis lgtps vendus africains francophones .

    17
    1
    Watani Watani
    17 juin 2018 - 20 h 58 min

    Salam Lkhawa, n’oublions pas que Nelson Mandela qui a été formé pendant notre révolution au maroc secrètement par notre ALN et même après notre indépendance du côté de l’Oranie par un responsable algérien de couleur noire, tiut ça, ça a marqué le futur président de l’Afrique du Sud après sa sortie de prison, ils savent très bien la formule révolution vs soumission ou impérialisme.

    32
    8
    Anonyme
    17 juin 2018 - 20 h 39 min

    Qui sème le vent, récolte la tempête… Ici dans cet article, il est démontré que les Sud-Africains ont la maîtrisé de la foudre. Qui peut leur en vouloir, ce qu’ils disent est tellement logique, sensé et c’est la réponse du méprisé au méprisant. Dans la vie, tout vous revient avec un boomerang. Pas étonnant que bien se comporter avec autrui, vous protège des recadrages… celui-là est mesuré et tranchant. Ils ont raison, trop raison en fait.

    48
    8
    HOUMTY
    17 juin 2018 - 17 h 01 min

    SALAM L’KHAWA…. Dans la vie, tu récolte toujours ce que tu séme, c’est mathématique . les mokokos a leur tête leur pseudo roitelet a toujours pris de haut et mépriser l’AFRIQUE noir depuis toujours, contrairement a L’ALGERIE qui a toujours était égale a elle même , en soutenant depuis 1962 les divers causes de liberation, a l’époque on surnomer L’ALGERIE la MEQUE des révolutions. les plus revolutionnaires ont fouler nos terres comme s’il éffectué un pèlerinage sur cette terre imbibé du sang de nos martyrs (ALLAH yarhamhoum) le maroc eux , pactise avec les sionistes et l’occident , trahisse tous les pactes… ils ne connaissent pas le NIF… la trahison c’est leur spécialité . ils ont oublié que l’époque de KUNTA KINTE est revolut. VIVE L’ALGERIE L’ANP LE DRS ET LE POLISARIO

    56
    16
    Aziz
    17 juin 2018 - 15 h 19 min

    Cet isolement est le sort de toute prostituée vieillissante qui n’a plus rien à offrir.

    63
    10
    Anonyme
    17 juin 2018 - 13 h 38 min

    Une gueule de Mongolien a faire peur aux enfants en ces jours de fetes.

    66
    10
    Mokrane
    17 juin 2018 - 13 h 35 min

    Merci a ces Responsables des pays africains qui representent dignement leurs peuples et je ne peux dire la meme chose des notres malheureusement.

    74
    11
    BabElOuedAchouhadas
    17 juin 2018 - 13 h 33 min

    Les peuples aficains et notamment le peuple du Sahara Occidental doivent savoir que ce n’est pas le peuple algerien qui a vote pour le Maroc mais plutot un groupuscule de gens qui sont a la manette et qui se permettent de parler en notre nom.

    73
    27
    Rachid Djha
    17 juin 2018 - 13 h 30 min

    Finalement ces pays africains ont une meilleure vision geostrategique que ceux qui gouvernent encore le pays du Million et demi de Martyrs.

    72
    14
    Anonyme
    17 juin 2018 - 13 h 20 min

    La démonstration est infaillible , événements historiques et chiffres à l’appui , les plumes du pays de Mandela ont tranché dans le vif. La félonie héréditaire de père en fils des roitelets aux abois ne date pas ‘aujourd’hui. Je vise la bande de voleurs qui squattent ce pays jusqu’à en faire un Royaume ,c’est à dire une propriété privée où les marocains sont considérés comme des sujets et non des citoyens. Ces derniers sont plus à plaindre qu’à blâmer.

    68
    13
      Anonyme
      17 juin 2018 - 19 h 47 min

      Ils ont aussi leur part de responsabilité dans ce qu’ils subissent de la part de leur makhnez. Il n’appartient qu’à eux de se débarrasser de leur roitelet et d’instaurer une véritable république.

      36
      6
    Zaatar
    17 juin 2018 - 13 h 20 min

    C’est dans les gènes. On le rapporte encore une fois dans les colonnes d’AP. Le Maroc a la colonisation dans ses gènes depuis la nuit des temps ou du moins dans les gènes de ses dirigeants puisqu’en 1963 déjà il ne voulait pas soutenir la décolonisation de l’Afrique du sud ni celle de l’Angola et encore moins celle du Mozambique. Tout simplement parce qu’il prévoyait de coloniser le Sahara occidental. En plus d’être colonisateur dans la gènes, le Maroc n’a rien à envier aux plus grands Traîtres de la planète…tout comme il ne se sent pas africain comme rapporté par la presse Sud Africaine… dommage qu’il ne soit pas assis sur une plaque tectonique à part, on aurait tout fait pour le décoller du continent Africain et le laisser gamberger sur l’océan Atlantique.

    61
    11
    HANNIBAL
    17 juin 2018 - 13 h 19 min

    Tous les impairs commis par le royaume de sodome a l’encontre des Peuples Africains prouve que Shlo-homo VI
    suit la meme politique initié par son père la Fourberie et la Traitrise mais ne dit on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid que le makhnaz se remette en question , les maroké ne doivent pas demander des comptes au moins
    ils leur reste les yeux pour pleurer après toutes ces gifles prise on ne peut que les applaudir de continuer de creuser !!

    54
    11
    Gatt M'digouti
    17 juin 2018 - 13 h 05 min

    On peut parfois pardonner une faute involontaire mais on ne doit jamais oublier un chapelet d’affronts !
    Je profite de cet article pour dire à tous les Africains et même au monde entier que le virus Ebola, en vérité était le nom secret des guerriers du désert. Le makhzen a vu son trône trembler en imaginant les supporters Algériens refaire le coup de Oum Dorman et en bon élève, la Chkara 6 s’est dite : Oh Allah ! ceux là, s’ils te collent , tu coules (merci Fellag) ! déjà que Antar Yahia a atomisé le pharaon Hosni Moubarek ! hablou allah yestar 🙂

    50
    11
    Anonyme Patriote
    17 juin 2018 - 12 h 51 min

    Excellent article.
    Tout est dit.
    Enfin de la DIGNITÉ.
    Pas de frères. Arrêtez avec ces bullshit.
    Pas de lien d’aucune sorte avec cette narcomonamerde qui est un suppôt de Satan.

    69
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.