Les trois leçons de la décision de Feraoun de couper Internet durant le bac

BAC Feraoun
Houda-Imane Feraoun. New Press

Par Karim B. – La décision de la ministre Feraoun de recourir à l’interruption de la connexion Internet pour éviter la fuite des sujets du baccalauréat a le mérite de nous renseigner sur le degré d’amateurisme de celle qui a – sans rougir – attribué à l’Algérie le troisième rang mondial en termes de débit et d’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Houda-Imane Feraoun rejoint ainsi certains de ses collègues dont le discours démagogique a conduit leurs secteurs respectifs au désastre.

La deuxième leçon à tirer de ce recours à une telle solution de facilité est l’image négative que la ministre a renvoyée de l’étudiant algérien. La presse internationale a, en effet, largement relayé cette mesure qui a paru incongrue puisqu’elle a mérité d’être signalée, bien qu’un sujet comme l’épreuve du baccalauréat en Algérie – c’est-à-dire dans une contrée située à mille lieues des préoccupations des lecteurs de ces médias – ne représente aucun intérêt. L’effet médiatique de la décision de Feraoun a non seulement gravement porté atteinte à l’image de marque de cette institution qu’est l’examen de fin du cycle secondaire, mais elle a fait une mauvaise publicité aux bacheliers algériens dont on pourrait croire qu’ils seraient tous des fraudeurs.

Or, les experts ont été unanimes depuis la première fois où une telle solution naïve a été envisagée à considérer que l’interruption de l’Internet était un coup d’épée dans l’eau face au génie des internautes algériens.

Cette remarque nous conduit à la troisième leçon à tirer des errements de la ministre en charge des Télécommunications. En effet, les jeunes Algériens ont démontré qu’ils avaient une longueur d’avance sur les responsables à qui a été confiée la gestion de ce secteur extrêmement sensible. L’actuelle ministre a confirmé à maintes reprises son incapacité à affronter la situation et, donc, à protéger l’Algérie contre d’éventuelles attaques, avouant ainsi indirectement son incompétence totale. Il en est ainsi des jeux sur la Toile qui ont conduit de nombreux adolescents au suicide et de la cyber-guerre qui est déclarée à l’Algérie depuis de longues années sans que la ministre ait bougé le petit doigt pour la neutraliser à travers un plan de lobbying digital.

Nonobstant, Houda-Imane Feraoun est toujours en poste. Pourquoi ? Comment ? Mystère et boule de gomme.

K. B.

Comment (53)

    Tangoweb54
    24 juin 2018 - 20 h 00 min

    Je persiste à dire que Madame Feraoun n est nullement responsable de cette coupure et je précise que je ne connais pas cette Dame elle est de Sidi Belabes et moi d Alger donc laisser la tranquille, ceux qui ordonnent la coupure c est le gouvernement en accord avec la Ministre de l éducation, de plus s ils voulaient trouver les coupables ils faut les chercher à l office du Bac et les imprimeries qui impriment les sujets.




    1



    0
    Nasser
    23 juin 2018 - 1 h 19 min

    ON PEUT AVOIR UN AUTRE ANGLE DE VUE :

    La décision de la ministre Feraoun de recourir à l’interruption de la connexion Internet pour éviter la fuite des sujets du baccalauréat a le mérite de nous renseigner (AUSSI):
    La 1ère leçon à tirer est que l’Algérie reste en retard dans l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication du fait d’un système algérien basé sur l’incompétence qui sévit, depuis l’indépendance, à tous les niveaux hiérarchiques de tous les secteurs. Tous les postes de responsabilités sont attribués, depuis toujours, de manière impromptue par népotisme ou « copinage ». La Ministre, qui gère aussi en partie cette « incompétence » ne peut être responsable de l’incompétence généralisée. Ce qui explique la « fuite des cerveaux » à ce jour !
    La deuxième leçon à tirer de ce recours à une telle solution de facilité est la protection de l’étudiant algérien sérieux face aux pontes et aux riches qui ont recours chaque année à la fraude pour avantager leurs enfants ainsi que le blocage de la diffusion par internet des sujets subtilisés par la corruption ! L’effet médiatique de la décision de Feraoun a non seulement rehaussé la valeur du BAC, discrédité après des années de fraude, mais elle a fait une bonne publicité aux futurs bacheliers algériens dont on dira désormais qu’ils ne sont pas cette fois issus de la fraude !
    La troisième leçon à tirer de la décision de la ministre en charge des Télécommunications. En effet, les « jeunes Algériens » n’ont rien démontré sur une supposée « longueur d’avance sur les responsables ». Il s’agit de corrompus, de manipulateurs, de fraudeurs, de malhonnêtes qui saisissent toutes les occasions pour promouvoir leurs intérêts exclusifs ou de clans. Le discrédit des Institutions est leur dernier souci ! Par des mesures appropriées, l’actuelle ministre a confirmé sa capacité à affronter les situations anormales et les pouvoirs parallèles. De quelles attaques « éventuelles » la Ministre n’a pas « protégé l’Algérie » qui prouverait son « incompétence ? De certains jeux sur la Toile qui ont conduit quelques adolescents au suicide ? Plaisanterie ! De la « cyber-guerre qui est déclarée à l’Algérie depuis de longues années sans que la ministre ait bougé le petit doigt pour la neutraliser à travers un plan de lobbying digital ». 2ème plaisanterie ! Avec quelles compétences ? Celles qui ont fui l’Algérie? Celles qui comptent fuir ? Celles qui sont parachutées ? Celles qui comptent… revenir ( ?!)
    Ce BAC 2018 et les mesures fermes prises ont mis à nu les incohérences, les faiblesses et la corruption de tout le système algérien qui exige encore et toujours des mesures strictes et autoritaires à défaut de moyens adéquats et surtout de réformes profondes de tout le système de gouvernance !
    Voilà « pourquoi » et « comment », à notre sens, Houda-Imane Feraoun est toujours en poste !




    3



    7
      Anonyme
      23 juin 2018 - 10 h 27 min

      J’ai passé mes examens en NTIC en 2010-2011-2012 en France. Je me souviens qu’un technicien avait un écran et surveillait les connexions des bornes qui permettaient aux cellulaires de fournir un accès. Il avait sans cesse les yeux sur l’écran. Pour notre prof securité réseau(un franco-syrien responsable réseau chez orange aussi et donnait des cours securité réseau dans notre école) à Versailles, il avait installé carrement un systeme chez les surveillant et chaque salle avait salle et avait un écran qui établissait en temps réel les connexion. Cela dit, ce systeme n’est pas généralisé car la documentation est souvent autorisée. Le sujet est un ensemble d’exercice ou la doc aide un peu. Par ailleurs en France, on fait confiance aux étudiant et si quelqu’un copie sur son voisin, il est sorti illico de la salle et un rapport est établi. Je ne comprend pas cette obsession qu’ont les autorités envers le copiage. Les copieurs en Algérie, d’après ce que j’ai glané en informations, ce sont des personnes qui achetent le sujet. Dans ce cas couper internet n’a aucun effet sur ces fraudeurs. Les surveillants sont là pour voir qui touche à son téléphone. Personne n’a le droit de toucher au téléphone même pas pour voir l’heure. L’heure est donnée par tranche de quart d’heure sur le tableau. Aucun appel n’est possible en salle. S’il y a un probleme dans le sujet, le surveillant appelle le prof à l’exterieur de la salle pour pouvoir acces à la communication. Aucune communication n’est accessible en salle d’examen. Franchement, ce systeme n’est pas généralisé car on pense que les surveillants sont là pour empecher les étudiants de communiquer entre eux ou toucher leur téléphone ou tablette.
      Bon, je pense que ce sujet doit être clos. L’amateurisme de tout le systeme éducatifs et celui des PTT est plus que prouvé. Dans une démocratie, un tel problème ne peut pas exister. L’état aurait été condamné, les deux ministres PTT et Enseignement auraient présenté leur demission et leur staf aussi.




      3



      1
    Anonyme
    22 juin 2018 - 23 h 04 min

    « Dans toute société , l’indice primaire à travers lequel cette société enregistre sa propre signification, vision et politique est mesuré par la façon dont elle traite ses enfants »
    Pour ces ministres,nos enfants sont des tricheurs,des faineants,des losers…..depuis quelques années , »le bac est conjugué à la triche ».




    3



    4
    Pas anonyme
    22 juin 2018 - 21 h 57 min

    Si vous voulez voir ce qu’est l’herchouma internationale allez voir qui le couple Macron a invité à l’Elysée pour la fête de la musique…




    7



    1
    Anonyme
    22 juin 2018 - 21 h 17 min

    Ne vous laissez pas faire et surtout ne déposez pas de plaintes en Algérie auprès du ministère concerné car vous n’aurez aucune réponse mais saisissez directement le siège sociale de Western Union, les voleuses et les voleurs passeront à la caisse à coup sûr.
    Vous pourrez la contacter en anglais ou même en français par lettre recommandée avec accusé de réception sinon par mail.

    Voici les coordonnées du siège sociale :

    Western Union International
    Bank GmbH
    Schubertring 11, A-1010 Vienna (Autriche).

    Tél: +43-1-506 17 100
    Email: [email protected]




    3



    2
      Voleurs des orphelins
      22 juin 2018 - 21 h 59 min

      J’ai appelé et j’ai eu quelqu’un au téléphone. J’ai les reçus en France mais ma belle soeur n’a pas eu de reçu. Chaque année à la rentré des classes et pendant l’Aïd el fitr ou Elkebir l’imprimante ne marche pas à la poste et les reçus ne sont pas delivrés. Je vais poursuivre cette affaire ainsi que celle de la retraite de mon pere Allah yerhmou ponctionnée au 2/3. Ils ont privé mon pere et ma mere pendant 30 an. Je vais porter cette affaire devant l’ONU. Je connais au moins 2 personnes dont les parents ont subi cela. Je suis en train de préparer un dossier en béton.




      2



      2
    zyriab
    22 juin 2018 - 18 h 43 min

    Cette décision surtout nous rappelle notre totale absence de valeurs Aucune création nous ne sommes capable que du fameux « Copier/coller.la fraude est devenu constante avec le mensonge La veille du bac toutes les guezzanates d’Alger (et je suppose de tout le territoire national) ont été surbooké les élèves et les parents qui au lieu de prépare leur avenir ont accouru chez ces charlatans d’acheter le BAC à n’importe quel prix (Une de ces sorcières prétend qu’elle a obtenu 10 millions des parents d’un élève ) Un peuple qui se prétend musulman toute l’année et dans des cas pareils est prêt à tout (Cha3b mouchrik billah) Que la ministre fasse des tentatives car acculée à des situations extrême ce qui est malheureux c’est cette presse toujours aux aguets des erreurs des responsables politiques sans aucune analyse sociale ou sociologique et par populisme ou démagogie prête à justifier les inepties pourvu que l’on puisse cogner sur le pouvoir Ceci ce n’est nullement pour dédouaner ce dernier Permettre déjà l’existence de ces charlatans est déjà un cas d’extrême gravité politique




    6



    3
    Zaatar
    22 juin 2018 - 18 h 35 min

    Couper Internet pour éviter la triche au bac… on comprend bien que nos responsables n’ont pas le Bac au vu de la pagaille qu’il y a eu lors des coupures…et des conséquences qui en a résultées.




    8



    3
    Algerien06
    22 juin 2018 - 17 h 50 min

    Il y a eu des exemples dans le Monde
    Un Ministre compétent avec un CAP
    Alors vos Diplomes
    C’est pas suffisant




    3



    3
      Moh
      22 juin 2018 - 23 h 47 min

      Il faut juste du bon sens et surtout savoir s’entourer de vraies compétences.




      2



      0
    Toualbi
    22 juin 2018 - 17 h 06 min

    Un ministre soit il est politique soit technocrate. Mme Feraoun n’est ni l’une ni l’autre. Elle est ministre parce-qu’elle est militante c’est faux elle n’a jamais fait de la politique, parce-qu’elle est spécialisée dans les TIC faux elle est diplômée en physique. Allez y comprendre quelque chose. Sans commentaire




    11



    3
      Tlemcenocradocratie
      22 juin 2018 - 17 h 43 min

      Si elle se connaissait en TIC ou avait une culture TIC, elle aurait installé les systeme de rupture de flux entrant et sortant comme ça se passe dans les salles d’examens des centres d’examens, maison des examens et autres. Elle ne savait même pas que ça existe. Voila l’incompetence. Elle fait partie de ceux qu’on envoi faire une these en France sans jamais par le filtre des examens au standard internationale. Vous savez combien de femme viennent en France via ce processus. Beaucoup, une calamité. Certaines s’essayent d’enseigner mais vite on s’aperçoit de leur niveau réel, alors on leur donne quelques cours et un bureau pas loin des toilettes. En Algérie on pense vraiment qu’elles sont brillantes.
      Un ministre des PTT devrait ou être ingenieur réseau avec un sacré bagage en gestion d’entreprise comme le sont les vrais ingenieurs generalistes ou specialisés ou bien une bonne gestionnaire sachant s’entourer de vraies compétences en réseau sécurité, systeme et developpement, audit et un anglais courant car les réseau c’est travailler avec les capitales internationales tous les jours et la langue parlée est l’anglais. Elle n’est rien de tout ça.
      Exact. Elle est ministre car papa fait partie du clan et puis c’est tout. Pour son jeune âge, elle n’est pas du tout jeune. J’ai eu des collegues ingenieurs bien plus jeunes qu’elle qui travaillent en réseau internationales dont certaines sont algeriennes mais pas du tout pistonnée par papa mais par leur savoir et leur reussites. Ce sont ces hommes et ces femmes qu’il faut depecher en Algerie pour entrer au 21 eme siecle, pas les pistonnées, les parachutés, avec une theses seule sans avoir été filtré par le système internationale d’acquisition des diplômes et des brevets…En somme, il est possible de former de vrais ingenieurs algeriens qui feraient une partie du cursus en occident avec une bourse et pas une thèse mais 50% du cursus avec examen, projets et vérification de leur niveau à tout les étage et cela est valable dans tous les domaines. C’est ainsi qu’on rattrapera l’occident et notre monnaie deviendra une devise. C’est comme ça que fait la chine. La chine commence à avoir de vrais ingénieurs formés aux normes internationales. La chine est devenue une puissance et l’Algerie à part exporter le piston, les barbus rien ne se developpe. Ouf quel gouffre d’ignorance que l’on creuse.




      13



      5
    LOUCIF
    22 juin 2018 - 16 h 09 min

    Je le répète encore une fois et je le ferais chaque fois que cela est nécessaire : ce n’est pas Houda-Imane Feraoun la seule responsable qui a conduit le secteur des TIC au désastre , mais c’est bien sûr la faute à Bouteflika mais aussi aux successifs chefs du gouvernent (Ouyahia, Sellal Tebboune .etc…..) , à l’APN et au Sénat puisque ce sont eux qui ont accepté puis voté la feuille de route du timonier ! Houda-Imane Feraoun n’a fait que mettre en œuvre cette feuille de route ! Oui , je le répète même Bouteflika est aussi responsable de se désastre car rien ne se fait sans son accord ! Tout le monde sait que l’Algérie est un régime présidentiel à outrance, pousser à l’extrême et aucun Ministre ne prend une décision sans son accord préalable !

    Pardon de me répéter comme un perroquet, mais çà ne me gène pas de le faire car c’est la vérité !




    11



    4
    صالح/ الجزائر
    22 juin 2018 - 16 h 03 min

    en Algerie il n y a pas d’échelle pour escalader les marches professionnelles , mais on parachute les gens dans leurs postes inferieurs ou superieurs .




    5



    2
    Kassaman
    22 juin 2018 - 16 h 03 min

    Ce Feraoun bashing est sidérant et j’aimerais bien avoir l’identité de ces « experts » qui clament haut et fort qu’elle est incompétente, lorsque je l’écoute exposer et expliquer son programme de développement des NTIC il est a contrario évident qu’elle maîtrise son sujet.
    La mesure de coupure ponctuelle du réseau internet est peut être mauvaise mais il n’y en n’avait pas de meilleures en vue semble-t-il.




    6



    10
    Cheikh Hamdane
    22 juin 2018 - 15 h 26 min

    Tout d’abord il faut connaitre comment a été sélectionnée pour le ministère. Très très peux d’Algériens connaissent cette histoire de famille!




    12



    2
    Anonyme
    22 juin 2018 - 13 h 49 min

    « Nonobstant, Houda-Imane Feraoun est toujours en poste. Pourquoi ?  » Un piston en béton armé .




    9



    3
      Pauvre oranais qui regarde sa ville pillée par la tlemcenocratie
      22 juin 2018 - 16 h 11 min

      Un piston de la Tlemcenocratie. Ils tiennent tous, les ministeres, sonatrach, l’enseignement, l’économie. A Oran chaque belle maison laissée par les colon, chaque entreprise bourré par l’argent de l’etat car il ne savent meme pas gerer une entreprise, chaque etablissement de renom, leur appartient. Ils sont les proprietaire des meilleurs poste, mairie, prefecture, responsabilité à l’académie, meilleurs établissement, tout leur appartient. Il ne reste au oranais que la misere et la soumission avec la debauche, les cabaret et la zatla pour oublier leur sort miserable. Ils ont tout pris. Poste prestigieux, Air Algerie, Sonatrach, les plus belles villa gratos, cheque en blanc au tresor public. Une jour je ferais un papier pour enumerer ce qu’ils ont pris.




      12



      4
        Cheikh Hamdane
        22 juin 2018 - 20 h 32 min

        Je dois quand même rectifier le tir les quelques Tlemceniens ou anciens turc devenus tlemceniens ont été rappelé à Alger où il tiennent des postes importants. Sur place il ne restaient que les béni Oui Oui puisque les anciens oranais ont quitté la ville devenue un grand douar. Des milliers de ruraux ont donné leurs terre et maisons en location pour venir à Oran grâce aux élus construire illicitement et fonder des bidonvilles dans l’attente de recevoir un logement social alors qu’ils sont la plupart des millionnaire à travers le commerce informel les hippomobiles et les taxis clandestins




        3



        2
          Anonyme
          22 juin 2018 - 23 h 43 min

          Vous faites erreur. Les tlemceneens ne sont pas des turcs. Les turcs se sont arretés à Oran(le beylek d’Oran). En allant vers l’ouest d’Oran, Tlemcen, Maghnia, on trouve les andalous, les berberes surtout et vraiement à l’extreme ouest, les juifs d’Andalousie. Cesont ces dernier melangés, parfois devenus musulman bien que je doute de leur conversion sincere, ils ont tout pris apres l’independance. Les turcs ont quelques postes mais sans vraiement être au sommet. On les respecte juste car ils étaient les maitres du pays jusqu’à Oran et ses environs. Mais ailleurs ce sont de berberes et des juifs chassés d’Espagne. Il y a aussi la communauté de l’Emir Abdelkader refugié au Maroc, à l’est du Maroc à laquelle se sont mélangés les juifs pour former une communautés appelés les ouastis. Les tlemceneen dont ja parle ont un denominateur commun c’est qu’ils sont arrivés pour la plupart en Algérie entre 1962 et 1964. Ils avaient quelques alliance à Tlemcen pendant la colonisation mais c’est la première grande ville qu’ils ont rencontré en entran en Algerie et ils ont en fait leur capitale. Petit à petit, il ont pris tout ce qui avait une grande valeur immobilière avec l’aide de leur communauté placés à tous les postes de responsabilités en oranie grace à Boumedienne qui etait leur invité à Oujda pendant la guerre de liberation. Il les a sacrement privilégié. Tous les grand domaines, les grandes villa, les places importantes en préfecture et divers administration ne leur échappait pas et ils y sont toujours les maitre jusqu’à aujourd’hui. Les usines privatisées leur appartiennent avec u gros pactole offert par la rente pour constitué un cash flow. Moi je me demandait d’ou leur venait tout cet argent pour constituer des fortunes. Enfin, je ne peux encore dire plus. Regardez Air Algerie, Sonatrach, la prefecture d’Oran, tout ça est occupés par eux point de vu poste de responsabilité. Pour la plupart ils sont entrés en Algerie apres l’independance et commencerent à occuper tout ce qui est responsabilité et usine alimenté en cash flow par l’état. Je ne comprend pas ces privilège. Pour les bourse en France données à des nullard, c’est encore eux qui en profitent le plus. Nous autres descendant des maquisards, nous sommes juste pillés, volés et mis en bas de l’échelle sociale. Heureusement que je me suis cassé de ce pays. J’ai pu réaliser une partie de mes ambition grâce à un acharnement sans relâche. Tout a été contre nous en Algérie. Nos frere sont mort relativement jeunes. Nos parent aussi mort bien qu’ils furent les premier à se battre contre les colons et l’oas ensuite. Nous avons cueilli le vol des retraites, les vol de l’argent qu’on a laissé. Il faut faire des états généraux car ça ne peut plus continuer ainsi. Je ferai un papier avec preuve à l’appui plus tard.




          1



          1
        Argentroi
        23 juin 2018 - 0 h 09 min

        Mais tout cela a une explication ! En effet Tlemcen était la ville indigène la plus proche d’Oran, alors quand Oran s’est vidée de ses colons à l’indépendance, c’est tout Tlemcen qui y débarque en premier. Le reste, postes prestigieux, Air Algérie, etc.. ça vient du fait qu’il y a à Tlemcen des traditions ancestrales pour les études, le savoir et la culture. Et on peut s’estimer heureux que l’enseignement est devenu obligatoire et gratuit sinon les tlemcenniens auraient tout raflé !




        1



        0
          L'Oranais
          23 juin 2018 - 14 h 35 min

          Cela veut dire que les oranais n’existent pas et ne sont pas representatif à Oran. La ville d’Oran était vide et ce sont les tlemceneens qui sont arrivés pour l’occuper. Merci de m’apprendre cela. Vous venez de nous effacer de la carte. En somme, les oranais se sont battu contre l’OAS et les colons pour que vous, qui etiez en train de faire des études pendant la guerre venniez occuper Oran et les meilleurs postes à Sonatrach, Air Algérie, les grandes usines dénationalisés, la direction de la sécurité sociale pour avoir un des info sur tout le monde, académie , l’ENTV d’Oran …). Les oranais n’existent donc pas et Oran était vide. Merci de m’apprendre votre stratégie que l’on connait deja et on sait d’ou elle vient.




          0



          0
          Argentroi
          23 juin 2018 - 18 h 58 min

          @L’Oranais
          Je ne suis ni de Tlemcen ni de l’Ouest et je ne veux effacer personne de la carte. Quand j’ai parlé de Tlemcen, j’ai dit la ville indigène la plus proche d’Oran, j’ai bien dit indigène c’est à dire là où il y a une très grande majorité d’autochtones. Et Oran est pour moi, pendant la colonisation, une ville européenne comme Alger où les autochtones algériens étaient minoritaires et formaient un lumpenprolétariat composé d’éléments de diverses origines. A l’indépendance, toutes les villes coloniales se sont vidées des colons et non des algériens, et tout le monde presque sans exception s’était servi en villas, appartements, commerces, etc..Donc si à Oran il n’y a que les tlemcenniens qui se sont servis, c’est qu’il y a effectivement problème que je veux bien comprendre.
          En vérité, je répondais dans mon post précédent à « Pauvre oranais qui regarde sa ville pillée par la tlemcenocratie » qui veut s’appuyer sur ce phénomène vieux de 56 ans pour semer la zizanie entre les algériens en ces temps troubles. Ma réponse avait le but de d’enrayer les effets de son intervention mal à propos puisque la ministre Houda Feraoun est de Sidi Bel Abbès et non de Tlemcen. Mais loin de moi était l’intention de froisser les Oranais en leur déniant toute existence et je reste étonné qu’ils ne se soient pas servis à l’indépendance vu l’immense parc immobilier disponible. Peut-être que je me trompe, qui sait ?




          0



          0
    Rachid Tazoulti
    22 juin 2018 - 12 h 35 min

    Je ne blâme pas et je ne blâmerai pas cette ministre mais le gouvernement ainsi que les conseillers de l’ombre qui ont suggéré une telle décision.

    Tous devraient être limogés.

    La ministre comme bien d’autres de ses collègues ainsi que presque tous les gestionnaires publics sont aux ordres et appliquent les ordres venus de la présidence …




    5



    4
    Mohamed
    22 juin 2018 - 12 h 11 min

    Salam aleikoum,

    Si certains trichent, c’est que c’est l’échec de la société, l’échec de l’enseignement, l’échec de la famille car ça veut dire que les vrais valeurs ne sont pas transmises, ou bien elles sont ignorées, ça veut dire que notre échelle de valeur est à l’envers.
    Donc pas la peine d’attribuer le BAC, décerner les diplômes pour la fin du cursus universitaire, faisons que ça soit automatique, ni par examens, ni par recherches, car les valeurs sont inexistantes, alors pourquoi récompenser ? Car nous mettons les médiocres et ceux qui ont le mérite dans le même panier, alors pourquoi nous poussons ceux qui ont le mérite de doubler les efforts pour arriver à leur consécration alors que les médiocres y arrivent par la triche, alors facilitons la vie à ceux qui ont le mérite d’y arriver facilement, tout en devenant automatique, juste à s’inscrire à l’université, à avoir foi d’avoir suivi tout les cours, sans aucune absence sauf avec motif, et à la fin du cursus vous voilà diplômés.




    6



    2
    elgat
    22 juin 2018 - 11 h 20 min

    Croyez vous sincèrement qu’un ministre en ALGERIE prend unilatéralement des décisions. Ferraoun n’est même pas en mesure de prendre une décision de couper ses mèches de cheveux sans se référer aux ordres.En Algérie et même dans d’autres pays dits démocratiques , c’est dir hak ouskout




    19



    5
      LeilatElKadr
      22 juin 2018 - 16 h 14 min

      @Elgat.
      Effectivement vous voyez juste,et vous n’êtes pas dupes comme bon nombre de nos concitoyens.Tous les ministres ne font que dans la figuration.Ils n’ont aucun pouvoir de décision,ni aucune marge de manoeuvre dans la gestion de leur département .Toutes les décisions qui ont un certain impact leur sont dictées d’en haut.Il existe un cercle occulte au sein de la présidence qui a la main mise sur la gestion des affaires du pays.Les ministres ne sont que de simples exécutants.Dire que Feraoun ou Benghebrit sont incompétentes ou un tout autre ministre est un non-sens.Benghebrit ,croyant naïvement que sa nomination traduisait la volonté de l’État de remettre les pendules à l’heure dans une école dévastée ,a sans plus attendre démarré sur les chapeaux en mettent en chantier des réformes à mème de sortir l’École de l’ornière.Elle fut immédiatement jetée en pâture aux hordes islamistes et aux syndicats pour lesquels l’avenir de l’Écolier est leur dernier souci.Elle a vit compris,et mis la pédale douce (avec le gel de ses réformes) pour reprendre son vrai rôle de ministre de la république qui consiste à faire de la figuration,à être une simple interface entre la population et l’état et gérer les affaires courantes.Tous ceux et celles qui ont tenté de faire cavaliers seuls mème dans le cadre du programme du président ont vite été dégommés ((Tebboune,Bedda,etc..).Par contre les personnalités qui attendent docilement les instructions d’en haut sont félicités (Ould Kadour qui a vu son pouvoir renforcé pour avoir entre autre fait un cadeau à ExxonMobil.. le DG du port de Bejaia pour avoir empêcher Rebrab de débarquer son usine qui aurait fait vivre des centaines de famille..).Penser que Feraoun ait pris une décision unilaterale de couper internet c’est méconnaìtre le systeme algèrien.Et si elle est encore en poste c’est en raison de sa docilité dans l’execution des ordres d’en haut.




      8



      3
        Argentroi
        24 juin 2018 - 0 h 14 min

        @LeilatElKadr
        Quand je vous lis, j’essaye de suivre votre raisonnement où je relève quelques failles comme le fait de dire qu’on a nommé Benghabrit comme ministre ensuite on l’a jeté en pâture aux islamistes et aux syndicats; est-ce que celui qui l’a nommée est celui qui l’a jeté en pâture ? C’est comme Rebrab, est-ce que celui qui l’a aidé à réussir est celui aussi qui l’empêche de débarquer son usine ? Mais puisque vous semblez ne pas méconnaitre le système, ces contradictions ont sûrement une explication plausible chez vous !




        0



        0
      Anonyme
      22 juin 2018 - 19 h 25 min

      C’est vrai que madame la ministre du tice a toujours le visage caché par de longues mèches.




      4



      3
        Anonyme
        23 juin 2018 - 0 h 25 min

        C’est juste une rouquine avec des yeux cernés à cause certainement de l’hemophylie du à des origines que l’on connait. L’hemophylie est tres présente même dans la societé algerienne et maghrébine. On est arrivé à éviter cela que depuis 20 ans en copiant sur l’administration française qui a commencé à exiger des tests de sang entre futur époux ainsi que des maladies telle que les hépatites et le sida. Depuis la fin des années 80, en France, le juge refuse de marier des cousins. La consanguinité est interdite en France depuis 25 an.




        0



        1
    ZORO
    22 juin 2018 - 11 h 19 min

    Si Houda Feraoun etait incompetente comme le clament ces detracteurs ,elle n aurait pas des son installation procédé a des inspections inopinees dans son secteur et décidé le limogeage des sieurs Youcef AKHLOUF D.G de l ANPT et AZOUAOU Mehmel , PDG de AT suite a des constatation d une anarchie dans leurs domaines. Les postiers qui sont ravis de toucher une prime de 100mille Da pour la premiere fois dans lhistoire des ptt ,diront tous a l unanimité qu elle merite bien son poste ,et encore mieux ,sans oublier le bonheur des centaines de tavailleurs qui viennent d etre permaniser dans ce marasme economique que traverse le pays .En toute honnêteté depuis 2 ans a chaque fois que je vais payer internet ,je retire mon ticket de la machine et ca me prend entre 5 a 30mn pour regler ma facture dans un calme et respect absolu entre les clients et les agents . Fini les bagarres ,les insultes grace a l empreinte de HOUDA pourvu que ca dure Allah yestorna mel 3ain. ALLAH Yehdi tous nos dirigeants pour qu ils soient imbus de HOUDA.
    SIGNE.ZORO. …Z….




    18



    15
      Voleur de l'argent des orphelins en bas âge
      22 juin 2018 - 12 h 16 min

      Et l’argent de western union que j’envoie à mes neveux orphelins en bas âge, pourquoi est-il ponctionné par la guichetiere. Mon frere est décédé voila 2 an en laissant 3 enfant dont l’ainé avait 9 an. Pourquoi on leur vole le peu d’argent que je peux mettre de coté pour le leur envoyer à la rentré des classes ou avant l’aïd de quelques jours. Leur mére ne travaille pas et les habit sont volé du colis que j’envoie et l’argent est grignoté mais pour ne pas laisser de preuves, la guichetiere prévient tout ceux qui font la chaine qu’il n’y aura pas de reçu. Bien sur, quand il n’y a pas de reçu, une petite partie est retiré. Imaginez qu’il y a 300 personne la journé à ce même guichet. A ma belle soeur, il ont retiré 95 DA. Combien ont-il reussi à gagner ce réseau de voleurs de l’argent des orphelins car ceux qui viennent à western union le jour de l’aïd ou à la rentré ce sont souvent de pauvres gens qui ont un parent qui les aide de temps en temps. Combien ont-il pris. Ce jour là, la veille de l’Aîd, la guichetiere et son reseau ont pris 95 DA multiplié par 300 en moyenne.Soit 28DA/jour au moins et cela chaque jour pendant les 2 semaines qui ont précédé l’Aïd. Idem pour la rentrée des classes. On envoi cartable, chaussures et quelques vetements. Les chaussures sont volées, les vêtement les plus beaux sont volés. Que reste t-il à ces 3 orphelins? Je ne parle là que pour mon cas. J’imagine que ceux qui faisaient la chaine avec la maman de ces 3 enfants ont vécu la même chose.




      9



      3
        Mohamed
        22 juin 2018 - 17 h 13 min

        Salam aleikoum,

        Le voleur des orphelins est maudit par Allah (SwT), il connaitra le pire des châtiments dans l’au delà et la repentance serait difficile pour lui, car impossible de trouver toutes ses victimes et de les rembourser, car le mal a été fait, car peut être un soin a été raté à cause de ce voleur et l’orphelin est mort, peut être que cet orphelin a raté sa scolarité, peut être que cet orphelin a raté son mariage, donc toute une vie a été détruite par ce voleur qui ne pourrait rembourser ou rectifier son erreur ou en échangeant le mal par le bien, ça ce qui concerne le volet religieux.
        Mais, pour le commun des mortels, c’est une honte, c’est pire, y a qu’un monstre sans cœur, ni foi, ni loi, ni valeur universel qui a le culot de voler les orphelins, je pense qu’un rat qui habite dans des égouts et plus propre et plus noble que ce voleur d’orphelin.
        Ce voleur d’orphelin est méprisable, un être que nous pourrons pas pardonner, nous ne pourrons pas l’accepter parmi nous, nous ne pourrons pas l’aimer, au contraire, nous lui cracherons au visage.
        Vous savez que dans une prison américaine, parmi les détenus pour crime ou trafic du drogue, y a un code d’honneur, si vous voulez éliminez quelqu’un dans une prison, faites juste circuler une rumeur que tel est un pédophile ou un voleur d’orphelin et les prisonniers s’occuperont de lui en lui écourtant sa vie.




        4



        3
          Les voleurs des orphelins
          22 juin 2018 - 18 h 07 min

          J’ai eu des larmes ce jour là la veille de l’Aïd en marchant, j’ai maudit ce pays qui ose voler l’argent des familles. Les gens qui envoient avec western union ne roulent pas sur l’or et il le font pour des personnes qui sont vraiment dans le besoin, des mère malade qui ont besoin de médicament, des neveux orphelin en bas âge, un pere qui a une petite retraite et qui ne s’en sort pas. Ces gens tous qui faisaient la chaine le jour de l’Aïd c’est pour avoir un peu d’argent et donner l’impression aux enfants que tout va bien. Cette femme au guichet se faisait au bas mot entre 28 000 DA et 50 000 DA en moyenne qu’elle partageait avec ses chef car pour faire ça, elle n’a pas decidé toute seule de poinctionner chaque personne de 95DA et 100DA. Elle ne donne pas le reçu comme ça il n’y a pas de preuves. Voila. Ne parlons pas des habit que j’ai envoyé et que je n’envoie plus sauf avec des amis à qui je paye le poids et une petite commission pour ne pas les pénaliser car eux aussi ont un poids maximum autorisé. Enfin, rien n’a été fait. Les guichetiers de Western Union je les appelle les voleurs des orphelins, les voleurs du pain des orphelins. Le pire des voyous est mieux qu’eux car le voyou ne vole pas le pain des orphelins. Mes neveux ont 9 ans, 5 ans et 3 ans. Ces à ces orphelin qu’ils ont volé 95 DA et des habit de l’Aïd, des chaussure surtout car je sais qu’en Algerie il est rare d’avoir de bonnes chaussures. Enfin, chaque jour je decouvre combien nous avons été volé en Algerie, y compris la retraite ponctionnée de mon père.




          6



          1
        elgat
        22 juin 2018 - 18 h 28 min

        si vous êtes sur pourquoi ne portez vous pas plainte cotre la guichetière?




        7



        2
          Voleur des problemes
          22 juin 2018 - 19 h 24 min

          Oui j’ai fait des courrier aux autorité, aux responsables. Rien n’a été fait.J’ai fait tout un dossier pour la retraite de mon pere et je porte plaine à l’ONU. Pour les gens qui ont été volé par la guichetiere, ça, on n’a pas de reçus. Ils vont continuer à voler les pauvres gens. Ma belle sœur m’a affirmé qu’il y avait au bas mot rien que pour le matin 300 personnes taxées comme elle sachant que quand on envoie par western union, on paye 19 euro de commission, parfois jusqu’à 30 euro. Ça dépend de la somme




          3



          1
        Argentroi
        22 juin 2018 - 23 h 51 min

        Il n’y a que ceux qui ne sont jamais revenus en Algérie qui croient encore que la poste ouvre le jour de l’Aïd el Fitr ou le jour de l’Aïd el Kebir car on remarque ce passage de votre commentaire :
        « Ces gens tous qui faisaient la chaine le jour de l’Aïd c’est pour avoir un peu d’argent ».




        2



        0
          Argentroi
          23 juin 2018 - 11 h 12 min

          Avant tu nous dis qu’on ponctionnait chaque personne à la poste de 95 DA et 100 DA ensuite tu changes d’avis et tu affirmes c’est une taxe ou commission de 19 Euros à 30 Euros. Il faut te remarquer que c’est la Western Union qui touche la commission en France ou ailleurs à l’envoi et les PTT 95 DA (0,5 Euro) pour service peut-être à la réception en Algérie. Mais la poste ouverte un jour férié en Algérie, c’est une insulte au syndicat des postiers ! Au Maroc, c’est possible vu le nombre important des touristes qu’il faut pomper. Conclusion: tu t’es trompé de pays; tes neveux, tes parents, la guichetière, ses supérieurs sont sûrement au Maroc. En Algérie si on arnaque quelqu’un comme tu le racontes, il fait sauter la poste en toute impunité. Viens voir comment les gens malmènent les postiers et d’autres en Algérie, tu seras fixé sur l’inexactitude de ton abracadabrante histoire d’orphelins; un conte de Grimm pour qu’on s’attendrisse et ensuite te croire ! On n’aime pas en Algérie celui qui se fait arnaquer de cette façon et se taise 30 ans comme tu le dis, c’est inconcevable chez nous !




          1



          0
    khalilsadek
    22 juin 2018 - 11 h 09 min

    C’est ça, vous ne voulez pas de vieux qui vous dirigent et si on met des jeunes vous les descendez en morceaux, sacré peuple il y a que la dictature ou la tombe qui peuvent freiner votre langue.




    19



    8
      Anonyme
      22 juin 2018 - 19 h 00 min

      Ya si flen ce qu’on veut n est ni les vieux et ni les jeunes ni toi ni … on veut l expérience , les connaissances et l art de diriger..que ce soit un vieux ou un jeune la question ne se pose pas. Rien que du khorti




      6



      1
    YA LALLA MME !
    22 juin 2018 - 10 h 06 min

    Si « MME » arrive à « ramasser » tous le diplômes achetés et qui circulent sur l’ensemble du territoire et ailleurs, que ces Algériens rusés et ingouvernables sont arrivés à acquérir contre monnaie elle entrera dans l’histoire sainte et rejoindra « LES LALLAS » d’El Jazaïr




    10



    39
    Mohamed
    22 juin 2018 - 9 h 47 min

    Salam aleikoum,

    Combien d’années sont passées et les mêmes erreurs et le même constat se sont répétés, normalement ils auraient du tirer une conclusion car à partir de nos erreurs, nous accumulons une nouvelle expérience, “La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information.” (A. Einstein).
    Et je vois que chaque année c’est le même constat, l’échec de faire barrage aux tricheurs et avec les mêmes moyens et voilà ce que pense A. Einstein « “La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.” Alors qu’ils ont une année devant eux avant l’échéance du BAC, pour en moins, concocter un plan A, un plan B, un plan C, alors que non, ils refont les mêmes erreurs en attendant que le résultat soit différent du précédent.




    14



    3
      Moh
      22 juin 2018 - 13 h 31 min

      Moi aussi je disais hier à ami que le systeme algerien est mené par une bande de fou. C’est l’impression que j’ai et c’est vérifié. …, mettre des personnes trop vieilles ou trop inexpérimentés, mettre des menteurs et des fous comme ministre comme Sellal qui a osé dire au sénat qu’il prenait une douche avec un bidon etc… Plein d’exemple en si peu de temps me laisse conclure que c’est une bande de cinglés qui mène l’Algérie. Leur place est plutôt à l’asile psychiatrique si les choses étaient à leur place.




      5



      1
        Mohamed
        22 juin 2018 - 18 h 13 min

        Salam aleikoum,

        Impossible que les fous ou les incompétents puissent bâtir un système qui ne vacille pas, un système qui leur permet la pérennité et la continuité, car un fou ou un incompétent s’il construit une citadelle, elle sera vite écrouler comme un château de carte.
        C’est ce qu’ils veulent nous faire croire, qu’ils sont incompétents, mais en réalité, ils sont dotés d’une intelligence maléfique, intelligence négative qui leur profite, car voyez vous, il existe 2 intelligences, intelligence positive qui œuvre pour le bien de l’humanité et elle est altruiste et l’intelligence négative, maléfique et égoïste
        qui sert pour le compte de l’individu qui détruit le bien être de l’humanité pour le bien être personnel.




        5



        1
          Anonyme
          23 juin 2018 - 0 h 58 min

          Oui, ce sont des gens maléfique et assez intelligents(intelligence négative) pour faire pérenniser leur système.




          0



          0
    Anonyme
    22 juin 2018 - 9 h 42 min

    Feraoun est un pur produit du système algérien qui ne place que des incompétents la ou ils peuvent servir Ceci dit je reste persuadé que elle n a pas décidée seule mais avec les services de sécurité sur ordre du Gouvernement




    15



    5
    Anonyme
    22 juin 2018 - 9 h 41 min

    Je vous dit et je le répète.. elle est bonne pour un lycée … epicitou. Les résultats sont médiocre mais elle est toujours là. Ya Allah que se passe t il chez nous à Alger. Alger la blanche .. Alger la belle se fait éclabousser de boue chaque jours par l incompétence , l amateurisme de nos ministre. On est dernier de la classe..et on continue sans que personne soit virer de son poste…les résultats sont lamentable et risible…mais ils sont toujours là..entrain de siroter du thé à la menthe dans leur bureaux feutrer. Il faut qu elle démissionne..et à défaut la mettre ala porte comme exemple aux autre vendeur d air chaud du gouvernement. J en ai marre de la médiocrité.. on veut l expérience le vrai charisme la vrai compétence de nos enfants la ou ils sont.. je pense ya siKarim B qu il nous faut un vrai débat sur cette question de compétence vs parachutage




    16



    9
      Prof de lycée
      22 juin 2018 - 11 h 21 min

      Vous insultez les prof de lycée. Les prof de lycée n’ont pas un vocabulaire de charretier.




      5



      9
    Anonyme
    22 juin 2018 - 8 h 21 min

    Monsieur le journaliste, n’invente pas des informations. Elle n’a rien décidé. On lui a dit de couper, elle coupe. Et selon les horaires qu’on lui a communiqué




    17



    3
      Moh
      22 juin 2018 - 10 h 34 min

      Pendant qu’elle coupe les espions marocains de mimi6 et d’Israel placent leur capteurs




      7



      5
    HOUMTY
    22 juin 2018 - 8 h 18 min

    SALAM L’KHAWA…. L’article a téllement bien résumé la situation… que je reste bouche bée…Quél honte, ont passes pour des caves et des blaireaux… les incompétents et les arrivistes doivent laisser leur place,………… a bon entendeur salut.. VIVE LA MÉRE PATRIE L’ ALGERIE.




    157



    9
      Argentroi
      22 juin 2018 - 19 h 22 min

      L’article commence par un fake news tellement gros qu’on y croirait. On lit et on relit que Feraoun a déclaré sans qu’elle rougisse que l’Algérie est classée à la troisième place mondiale en termes de débit et d’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Voilà ce qu’elle a déclaré en d’autres circonstances:
      La ministre a fait savoir que le classement annuel international publié par l’UIT, seule institution des Nations Unies habilitée, classe l’Algérie à la 102e place à l’échelle mondiale selon l’IDI 2017 soit une progression de 4 places par rapport à l’année 2016 où elle occupait la 106e place. AP aura gagné en crédibilité s’il permet qu’on apporte la contradiction !




      4



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.