Sahara Occidental : appel à une mobilisation pour un référendum d’autodétermination

Sahara Occidental référendum
Représentant du Front Polisario à l’Union européenne, Mohamed Sidati. D. R.

Le Réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara Occidental a appelé vendredi à Paris à une forte mobilisation des parlementaires et gouvernements pour qu’un référendum d’autodétermination au Sahara Occidental soit mis en place.

«Nous appelons chacun de nos pays, et tous ensemble à travers les divers intergroupes, groupes d’amitié, associations de solidarité et à travers ce réseau, à contribuer à mobiliser nos collègues parlementaires et nos gouvernements pour qu’un référendum d’autodétermination au Sahara Occidental soit mis en place», a affirmé une déclaration finale rendue publique à l’issue de la première réunion du réseau tenue au siège de l’Assemblée nationale française.

Le réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara Occidental, rappelle-t-on, est une plateforme qui a pour but d’être un espace d’échange, en lien avec les divers intergroupes, les associations de soutien à l’autodétermination du peuple sahraoui, et avec les représentations diplomatiques de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Son objectif est de réunir des parlementaires du monde entier pour échanger sur les actualités du Sahara Occidental dans chacun de leur pays, et d’échanger sur les pratiques des parlementaires sur ce sujet.

Les membres du réseau ont déclaré rester «vigilants» pour que d’ici à la tenue du référendum «aucun pillage des ressources naturelles et des terres se tenant à l’intérieur des frontières du Sahara Occidental ne puisse se faire par le Maroc, puissance occupante», rappelant son statut non autonome et le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Soulignant leur solidarité à l’égard des prisonniers politiques sahraouis, ils envisagent de réunir, dans le cadre des activités du réseau, les informations, d’intensifier le travail parlementaire en lien avec «ce grave sujet», et de coordonner certaines actions parlementaires à l’échelle internationale, comme la commission des pétitionnaires à l’ONU lors de la session plénière de la Quatrième commission de l’ONU, dite de «politiques spéciales et de décolonisation».

A cet effet, ils appellent tout parlementaire épousant le but de ce réseau à les rejoindre, réaffirmant que la lutte pour le respect du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui «ne doit plus attendre».

La présidence du Réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara Occidental, qui est tournante et se réunira une fois pas an, a été confiée au député français Jean-Paul Lecoq.

Le réseau, imaginé en marge de la Conférence européenne de coordination du soutien au peuple sahraoui (Eucoco) qui s’est tenue les 20, 21 et 22 octobre 2017 à Vitry-sur-Seine, sera administré par un bureau de coordination restreint mis en place par les membres fondateurs.

Le Parlement sahraoui sera associé aux décisions et au fonctionnement du bureau restreint.

Les travaux de cette première rencontre se sont déroulés en présence du président du Parlement sahraoui, Khatri Eddouh, du représentant du Front Polisario à l’Union européenne, Mohamed Sidati, du représentant du Front Polisario en France, Oubi Bouchraya, du député Jean-Paul Lecoq, de la sénatrice Laurence Cohen et du président de l’Eucoco, Pierre Galand.

Plusieurs parlementaires et présidents de groupes interparlementaires d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud, dont une forte délégation parlementaire algérienne conduite par le président de la commission des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Emigration, Abdelhamid Si Afif, ont pris part à cette réunion.

Notons également que plusieurs associations de solidarité avec le peuple sahraoui, dont l’Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique (AARASD), et l’ancien Représentant spécial du SG de l’ONU au Sahara Occidental, Francesco Bastagli, ont activement participé aux travaux.

R. I.

Comment (7)

    Gatt M'digouti
    24 juin 2018 - 0 h 04 min

    Il faudra penser à inviter l’équipe nationale du Sahara Occidentale à jouer un match au 5 juillet et le monde entier pourra enfin prendre connaissance que tout ce ce que dit O3sbana 6 n’est que delirum tremens 🙂

    9
    14
    Watani Watani
    23 juin 2018 - 23 h 00 min

    Salam Lkhawa, la liberté s’arrache, elle ne se donne pas par référendum, c’est l’histoire qui le confirme, ce n’est pas de la philosophie. Imaginons que nos braves hommes n’avaient pas répliqué lorsque le fils de GLAOUI avait ENVAHI bechar et autres zones de notre sahara en septembre 1963, nous serions entrain de négocier avec son fils à l’ONU pour les récupérer!!! Rahima allah les hommes qui n’avaient jamais voulu de publicité pour préserver notre nation.

    10
    12
    Le Patriote
    23 juin 2018 - 21 h 52 min

    Pour qu’elle ait une chance d’aboutir les Palestiniens devront respecter la voie hiérarchique et afresder la demande sous couvert de M. le Président du Comité Al Qods ci-devant Commandeur des Croyants. Il donnera alors des Hautes Instructions à son Haut Conseille Claude Azoulay qui est aussi le papa de Audrey la française ancienne ministre de la culture de Hollande et de Valls qui ont contribué, avec les voix des pays arabes à l’élite à la tête de l’UNESCO

    7
    8
    Rayés Al Bahriya
    23 juin 2018 - 21 h 28 min

    Vive le POLISARIO.

    Gloire aux martyres de la cause juste…

    La lutte continue jusqu’à l’autodétermination du

    Peuple du Sahara…

    14
    15
    Abbes
    23 juin 2018 - 20 h 36 min

    L’armée de la RASD doit s’activer pour leur son pays afin qu’on puisse organiser ensemble la coupe du monde 2030.

    14
    16
    Mouloudeen
    23 juin 2018 - 20 h 33 min

    Je suis impatient de voir l’équipe nationale de football participe au tournoi final de la coupe d’Afrique des Nations et un peu plus pourquoi pas a une participation au tournoi finale de la Coupe du Monde du football.
    Ce qui est certain c’est qu’ils feront mieux que les chèvres de l’Atlas qui ont été les 1ers a être éliminés bien avant la fin du 1er tour malgré le superbe but marqué contre din camps.

    13
    18
    Ziad ALAMI
    23 juin 2018 - 20 h 12 min

    Je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple. Point barre.

    14
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.