Une contribution d’Ahcène Moussi – Alger l’intelligente, dit le wali…

Zoukh numérique
Abdelkader Zoukh, wali d'Alger. New Press

Par Ahcène Moussi – Nous sommes à l’ère du numérique et tous les start up mènent à Alger, dit notre wali. D’Alger la Blanche, à Alger l’intelligente est son vif désir.

Blanche, c’est vrai, il fut un temps, puisqu’El-Bahdja a naturellement suivi le mouvement de toutes ces femmes qui portaient le hayek blanc, jusque dans les années 1970. Aujourd’hui, nos gouvernants désirent qu’Alger garde son costume blanc, bien qu’il se soit quelque peu noirci avec les temps qui passent. Ils veulent aussi rattraper le retard sur le plan technologique, en s’efforçant de donner les moyens nécessaires à cette ville pour devenir intelligente, à l’image des smart villes du monde. M. Zoukh, wali d’Alger, l’a bien dit lors de sa dernière sortie. Si tel est l’objectif visé, les politiques doivent donc bien poser les contours du projet (quoi, pourquoi et comment), convaincre de son opportunité et propager, engager et accélérer la réflexion.

Le wali d’Alger nous a informés de l’organisation d’un séminaire des Smart Cities, les mercredi 27 et jeudi 28 juin prochain. Heureux qui, comme Ulysse, Abdelkader Zoukh s’est empressé de parler de la présence de plus de 40 Etats et 15 institutions de renommée mondiale dans le domaine technologique à ce séminaire. C’est, selon lui, 4 000 experts nationaux et étrangers dans le domaine des TIC et des start up qui sont attendus. La fête sera donc si grande, éblouissante et en couleur. Rien ne sera négligé et tous les moyens seront mis à disposition, y compris «Internet que ne sera pas coupé» le jour de ce grand rassemblement.

Oui, l’idée est certainement bonne. Se posent cependant la question de sa concrétisation et la priorité à inscrire un tel projet, au moment où nos finances sont dans le rouge. Est-il prioritaire pour une ville comme Alger, qui a dû, pourtant, couper Internet à ses concitoyens pour sécuriser l’examen du bac ? Est-il prioritaire dans une ville où les agents d’hygiène doivent faire face à un volume de déchets ménagers de plus de 300 tonnes/jour et à l’incivisme d’une majorité des citoyens ? Est-il possible dans une ville où le taux de criminalité (6,5%) est le plus élevé de toutes les autres villes du pays ? Est-il possible dans un pays classé à la 153e position mondiale des pays selon leur taux d’accès à Internet ? Est-il possible dans une ville qui enregistre des coupures d’électricité au moins une fois par trimestre ?

Autant de questions qui nécessitent des réponses claires et convaincantes. Ajouter à cette absence de payement par cartes de crédit et à celle du recours à l’usage de chèques, la boucle est alors bouclée. Les conditions ne sont donc pas toutes réunies pour nous convaincre de la priorité et de la faisabilité d’un tel projet. Il ne sera pas chose aisée pour transformer, du jour au lendemain, une ville désorganisée et malade en ville intelligente. Beaucoup reste à faire. Gardons nos pieds sur terre ! Les temps ont changé et le monde a énormément progressé au moment où nous avions choisi de rester de simples spectateurs au lieu de jouer notre rôle d’acteurs dans tout ce qui fait avancer le monde.

Que M. le wali sache que ce genre de projet de «ville intelligente» nécessiterait pour sa concrétisation la participation et l’implication de plusieurs secteurs d’affaires de la ville, la mobilisation des équipes de travail multidisciplinaires, pour stimuler l’innovation et la création collaborative et surtout la volonté politique de faire participer les citoyens, l’administration et les acteurs économiques. Ce n’est donc pas si simple que ça.

Il y a bien des villes intelligentes aujourd’hui à travers le monde – Montréal, Tokyo, Vancouver, Munich, Copenhague, Paris, etc. Si elles sont arrivées à ce stade, c’est grâce, d’une part, au travail et à la fermeté des autorités et des responsables à tous les niveaux et de tous les secteurs d’activité, et, d’autre part, à la transparence et à la disponibilité de l’information fiable.

Avez-vous vraiment cette ambition de faire d’Alger la ville intelligente M. le Wali ? Y a-t-il sincèrement une volonté politique pour ce projet ? Ou est-ce encore juste pour amuser la galerie, pour la façade, ou un tout autre calcul malsain ? Nous avons assez gaspillé d’euros, de dollars et de temps à faire beaucoup de bruit pour rien. Vous nous avez assez amusés et détournés des vrais problèmes qui conditionnent l’avenir du pays, M. le wali.

La ville intelligente est certes importante aux yeux des Algériens, qui sont conscients du coût que ce projet nécessitera. Nous comprenons que la ville intelligente, si concrétisée en bonne et due forme, s’observe et nous observe, apprend et réagit, guide et oriente, à partir de données numériques. Nous comprenons qu’elle sera à notre service et nous facilitera la tâche. C’est un robot multifonctionnel au service de tous les citoyens sans exception.

Nous sommes convaincus des bienfaits de la ville intelligente. Personne ne peut être contre un tel projet. La ville intelligente c’est surtout une gestion plus efficiente et démocratique au bénéfice des usagers et de la collectivité et c’est aussi un gain économique sans commune mesure.

Nous avons, à plusieurs reprises, été bernés par nos dirigeants. C’est pourquoi nous sommes méfiants à l’égard des propositions de nos autorités. Chat échaudé craint l’eau froide, dit-on. Nous sommes des Algériens et vous me comprenez, M. le wali.

La ville intelligente c’est le rêve de chaque Algérien et chacun voudra que ce soit sa ville qui en sera la candidate et pourquoi pas la première ville modèle du genre dans le pays. Pour d’autres Algériens, les start up, c’est valable aussi pour son village, un «smart village» qui souhaite s’engager dans une transition numérique et sociétale dans un but d’émancipation et de participation citoyenne. Et si, au lieu et place d’Alger qui accapare souvent la part du lion, vous donniez la chance à une autre ville ou à un village, ce serait peut-être une idée intelligente aussi.

Bouira, Béjaïa, Mostaganem, Blida, Adrar, Bechloul, Fardjioua, Ouadhias ou Bordj-Badji El-Mokhtar, Jijel, etc., peuvent elles aussi devenir des villes intelligentes. La smart city, c’est aussi une petite ville avec moins de tracasseries pour sa réalisation et une bonne expérience pour un début.

Regardez alors, M. le wali, un peu plus loin qu’Alger. L’Algérie c’est aussi ces milliers de villes, de villages et de lieudits qui ont vraiment besoin d’aide et de considération.

A. M.

Economiste au Canadada

Comment (47)

    Algerien Pur et Dur
    28 juin 2018 - 0 h 27 min

    Pieds Nickeles?

    anonymette
    27 juin 2018 - 23 h 25 min

    la ville intelligente c’est un concept occidental qui correspond à un hyper développement de l’usage et de l’efficacité des tic dans le quotidien des citadins; parler de ville intelligente en Algérie c’est carrément mettre la charrue avant les bœufs : je veux dire par là qu’il faudrait d’abord qu’on ait des villes dignes du nom -en fait on en a eu jusqu’à une certaine période mais aujourd’hui elles sont en ruines et défigurées par les assauts des massacreurs- mais aussi des citadins dignes du nom -tout le monde sait que les rudiments du civisme n’existant pas chez nous , l’individu urbain citadin sophistiqué lettré peu ou prou existe encore moins –
    De nombreuses applications touchant des dizaines de domaines très pointus peuvent apporter des réponses et des améliorations à des problèmes domestiques ou des problèmes planétaires comme le réchauffement climatiques ; nous ne sommes tout simplement pas en phase avec l’intelligence qui a lieu dans les grandes villes du monde ! le régime tente une diversion pour faire croire que … mais comme dit le dicton algérien, on ne cache pas le soleil avec un tamis ! messieurs, vos sornettes frôlent le cynisme !

    3
    2
      Kassaman
      28 juin 2018 - 12 h 10 min

      Dire du concept de « smart city » qu’il est occidental est un abus de langage.
      J’exerce dans les NTIC, développement et e-business et je vous suggère de regarder plutôt du côté de l’asie pour voir le futur de la matérialisation de ce concept. Notamment, Seoul, Shenzhen mais aussi Singapour, Hong kong, etc…

      1
      1
        anonymette
        28 juin 2018 - 22 h 01 min

        j’ai bien expliqué qu’il s’agit d’un concept occidental et je n’en démords pas , ses applications sont sans doute plus dynamiques en Asie mais elles sont d’essence occidentale que cela vous gêne ne changera rien à cette réalité.

    Hallis
    27 juin 2018 - 10 h 10 min

    En fait, on a envi de rire aux larmes. Pour réaliser ce que prétend notre cher wali, il faut justifier d’un certain niveau d’appréhension de ces problèmes et faire confiance justement à ces génies qui se terrent en ce moment car ne pouvant évaluer dans la totale opacité. Il faudrait aussi faire le ménage, éradiquer les mauvaises mentalités qui continuent à sévir.
    Il faudrait donner au lieu de recevoir, essayer de travailler pour la communauté en toute transparence.
    Je vous invite à ce titre à faire un tour aux plages banlieue est d’Alger. Allez voir comment on continue de leurrer tout le monde et faire des affaires sur le dos de la population. Allez comprendre comment une licence d’exploitation d’une cabane fast food situé à Decaplage à été octroyée à un individu habitant Laarbaa, qui la sous loue avec la bénédiction des services de la wilaya d’Alger,,,,,,ville intelligente vous dîtes ??? Faites vos affaires et arrêtez de prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas.
    A bon entendeur,,,,,

    7
    1
    sabritag
    26 juin 2018 - 21 h 51 min

    chaque jour que dieu fait , des informations arrivent à nos yeux plus qu’à nos oreilles, et depuis quelque temps ces infos dénoncent les anciens HAUT FONCTIONNAIRES COMMIS DE L’ETAT disposant de biens en france et de carte de séjour pour eux et leur famille, j’aurais compris si c’était ailleurs qu’en france, étant donné le zèle qu’ils mettent à parler au nom des MARTYRS et insulter certains politiques et artistes et nos binationaux qui sont eux déclarés , fichés et reconnus comme Algériens à part entière, et moi je défend bec et ongles notre chère patrie et insiste avec mes enfants que leur avenir est ici quelque soit les situations qui pourraient se présenter
    Pôvre de moi , je resterai naif

    14
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 17 h 41 min

    Commencez par sanctionner l’incivisme de ceux et celles qui jettent canettes, bouteilles et sachets en plastiques qui jonchent les rues de la capitale, et d’y installer des poubelles.
    Pensez à doter la capitale de sanitaires, gérés par un personnel pour veiller sur leur propreté.
    L’intelligence d’une ville intelligente c’est aussi offrir un minimum d’espaces verts et de points d’eau pour la détente de ses citoyens. Or la capitale, à l’instar de toutes les villes algérienne croulent,dépriment et agonisent sous les millions de tonnes de béton, qui ont grignoté jusqu’à dernier mètre carré de ce qui reste de verdure. Remettez vous à la culture de la plantation des arbres et des plantes, et au respect de l’environnement avant de vous engager sur la voie de projets pharaoniques qui coûteraient les yeux de la tête de votre budjet en cette période de crise.
    Assainir le climat social devrait aussi figurer au top de vos propriété, c’est
    pour cela que les gens fuient le pays.Le dégoût, le doute,et le rejet de tout ont fini par prendre le pas sur la notion du bonheur et de la sérénité.

    15
    1
    Oxo
    26 juin 2018 - 17 h 24 min

    Bonjour,
    petite note à l’auteur, qu’est ce qu’une ville intelligente? Paris n’est pas une ville intelligente. Je peux le dire pour avoir participer au projet d’une ville
    Intelligente dont je tairai le nom.
    C’est toujours la meme rengaine dans ces articles : aillieurs c’est toujours le
    Top (sans apporter aucune preuve). Accordons nous du temps car Paris ne s’est pas faite en un jour.
    Nous ne nous verrons peut-etre pas
    ces differents projets menés à terme de notre vivant. Ne sapons pas le moral à ceux qui essaient sincèrement de faire avancer les choses.
    Bien à vous.

    6
    9
    rak
    26 juin 2018 - 17 h 10 min

    AHAHAHAHA…SMART-CITY dirigée par des idiots- kerchistes-beggarines-heggarines…ca promet!!!!… encore une arnaque pour dilapider des sous en se remplissant les poches au passage…chiche dites nous combien coute l’organisation de ce seminaire et justifiez toutes les depenses…avec ce projet algert’weli sah khir men paris et londres ya zoukh mdrrrrr

    18
    3
    Zalzale06
    26 juin 2018 - 16 h 08 min

    C’est L’Etat qui Jette Ses Ordures N’inporte OU ?
    Avant d’Exiger Quelque Chose
    Essayer d’Abord de Rester Propre au Moins Devant Votre Porte
    Quand Vous Voyez Quelqu’un Jeter Sa Poubelle dans La Rue
    Ne Tourner La Tete En Disant Que Fait El HoKoma
    On a Les Memes Dans Les Quartier Nord Marseille ( Jette leur Ordures Par La Fenetre )

    13
    2
      Felafel
      26 juin 2018 - 18 h 55 min

      @Zalzale06
      Les seuls que j’ai vu jeter en France leurs ordures par ka fenêtre était une famille turque (loin de moi l’idée de jeter l’opprobre sur la communauté turque) et les manouches ROM systématiquement.
      À vous de considérer que la nature la rue l’extérieur c’est chez vous et de respecter la nature.
      C’est une question de mentalité si chez vous ça brille comme un sou neuf pourquoi polluer l’extérieur la nature.
      Machallah j’ai la chance d’être issu d’une région où les rues sont propres.
      Mais j’ai vu des sacs poubelles partout défigurant le paysage algérien sans parler de la pollution idem plages …
      Au peuple de se discipliner.
      Si comme en Allemagne ou Suisse une amende à chaque détritus jeté → le problème sera vite réglé !

      11
      2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 16 h 06 min

    Comment créer une “ville intelligente” quand l’intelligence elle même est partie et est en manque extrême ? Comment parler d’existence d’intelligence quand des hommes attaquent une femme qui fait du jogging sans aucune raison ?
    Sans entourage intelligent, il n’y aura ni ville intelligente ni hassi bahabah intelligent.

    19
    3
    Anonyme
    26 juin 2018 - 14 h 57 min

    Qui croire,Louh,ou Zoukh?!

    3
    8
    Anonyme
    26 juin 2018 - 14 h 53 min

    Quand vous mettez que des apprentis à des postes stratégiques qui de plus ont des difficultés à apprendre, à progresser, à apprendre de leurs erreurs et de les corriger, il ne faut pas s’étonner des résultats. Pas de mode de gouvernance, pas de stratégie, pas de vision, pas d’ambition, pas de pilote dans l’avion Algérie donc des ministres non coachés et qui ce décline à toutes les strates de gestion/ management. Ce qui favorise l’anarchie, la corruption, le népotisme, lla médiocrité, la mauvaise gestion avec une culture du travail et du résultat inexistante. Personne ne se sent comptable dans ce pays mais tout le monde veut être chef et gagner de l’argent par les voix les plus faciles et illicites . C’est un re- engineering de fond en comble qui faut revoir en Algérie. Quand on voit seulement la gestion des déchets, le recyclage, la saleté, les paraboles anarchiques, l’anarchie des constructions, les problèmes de transports et de trafic, la pollution, les problèmes de réseaux, le manque de DAB, le manque d’infrastructures de loisirs pour les jeunes (cinémas, maisons culturelles, ….), l’incivilité, la délinquance, la corruption, l’ABS et le straffics d’influences, le trafic de drogues, le racket des parkingeurs et des plages, …. la liste est trop longue, je m’arrête là, on ce dit que smart city, c’est pour le 25 siècles !!!! Des pays ce sont métamorphosés en l’espace de vingt ans au moyen orient et en asie alors que notre pays a rétrogradé à force de mettre des canassons à des postes stratégiques (comme en math on recherche tjs plus petit dénominateur commun et on nous tire vers le bas!), nous sommes en queue de peloton dans tout les domaines et classements internationaux. Par moment, on a envie de pleurer à voir ce gâchis, nos dirigeant ont la force de transformer de l’or en plomb et pour finir même avec des joueurs talentueux, on a même pas été capable de se qualifier en coupe du monde pour nous donner un moment de rêve, de répis , de vivre ensemble afin de nous faire oublier cette situation cauchemardesque. Mais on continue de creuser le fond en nous parlant du 5ème mandat , de faire tourner la planche à billet car la réalité à dépasser la fiction (cf la série LA CASA DEL PAPEL) , du trafic de cocaïne, des trafics d’influences et des ABS et de la 3ème plus grande mosquée du monde mais notre Président et sa cour vont se soigner à l’étranger. Nous sommes la risée du monde et agressés de toutes part. Le peuple peut mourir/souffrir. On est passé en pertes et profits mais de temps à autres on distribue quelques logements pour nous faire croie à la cour des miracles, on continue à importer pour rassasier notre tube digestif, on nous terrorise avec des éléments anxiogènes liés à la situation géopolitique et interne afin que l’on continue d’être des sujets dociles. On ne peut même pas crier One, Two, Three Viva l’Algérie pour se donner une illusion de bonheur et je suis obligé de rêver à travers les équipes de nos voisins de l’Est et de l’Ouest.

    20
    2
    le niveau
    26 juin 2018 - 14 h 44 min

    tout les intelligent de cet nation vous les avez mis a coter pour ne pas direl ( ….)es inteliggents ont quiter le pays pour d’autre cieux .
    rien de voir la photo ont comprend tous qui veut faire d’alger une ville intelligent ..chapeau a celui qui a pris cet photo ont comprend l’intelligeance de se wali

    15
    1
    Anonyme
    26 juin 2018 - 14 h 21 min

    Qu’est devenue d’abord la ville intelligente de Sidi Abdellah,et qui a englouti un budget pharaonique ?
    Est elle pleinement opérationnelle?
    Est est elle pleinement rentable par rapport au budget englouti ? Pourrait elle servir de projet pilote pour Alger,ville intelligente ? Où était ce un projet bidon qui a encore causé des pertes considérables au budget de l’État ? Voilà quelques unes des questions auxquelles Zoukh pourrait répondre avant de s’investir dans ce nouveau projet.

    25
    1
    hombre
    26 juin 2018 - 13 h 54 min

    tu as raison anonyme tout ce que tu as dit est la veritee pour PARIS, j habite en france et je suis ne en france ,donc je connais OK?pour ce qui est de la constrution des villes en algerie ils font la meme erreur qu en france dans les annees 60 ,cube de beton sans vie les immeubles colles les uns sur les autres ,alors qu il suffit de regarder ce qui ce fait dans le monde pour ne pas faire les memes erreurs dans 20 ans la police n osera pas rentrer dans ces cites gangrenees par toute sorte de trafics;ce qui me frappe quand je regarde les photos officielles des maires des deputes des ministres c est la moyenne d age pas un jeune quarantenaire ,ho pardon les jeunes ont les voient dans notre VALEUREUSE ARMEE qu igarde le senacle de nos dirigeants;

    12
    3
    DYHIA-DZ
    26 juin 2018 - 13 h 18 min

    Ayez l’intelligence de vous occupez de la salubrité des villes tout d’abord et puis chantez nous vos projets sur maquettes.La collecte d’ordures ménagères est une catastrophe en soi
    Deux bacs où mettre les ordures pour chaque cité de combien d’habitants ??

    Ne regardez pas trop haut, regardez en bas pour voir l’amertume de nos villes.

    56
    4
    adieu
    26 juin 2018 - 13 h 08 min

    Algérie souffre des séquelles de la clochardisation de sa société par le wahabo sioniste (reconnue par les juifs eux meme) justement crée pour détruire le monde arabe dit musulman et l’éloigné du progrès.
    tous les pseudo musulmans servent la cause sioniste du grand Israel et la suive comme un troupeau de chèvres.
    les pays qui peuvent émerger rapidement (Irak,Syrie,liban etc..)et qui on un genie sont soit détruis soit plombés au sol par leurs systems inamovible et inhumain.
    Tout cela a poussé les jeunes et toute l’elite a quitte le bateau avant qu il ne coule vers des cieux plus clements.
    Mr zoukh pensez avant tout a des smart WC même pas cela vous n’arrivez a le réaliser de quel city vous parlez peut être du douar Alger.

    39
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 13 h 02 min

    Commencez par débarrasser la capitale de ses déchets, de ses gros rats, et… de ces salafistes qui veulent faire la peau aux femmes sans torchon sur la tête.
    Une ville intelligente se doit être propre et sécurisée avant toute chose.

    44
    3
    Algérienne-DZ
    26 juin 2018 - 12 h 56 min

    On a eu un avant goût de vos villes dites intelligentes, Si-Abdallah est un fiasco en plein Air.

    Ayez tout d’abord des villes propres – fonctionnelles et elle deviendront intelligentes automatiquement.

    On ne peut espérer des villes intelligentes en ayant des responsables analphabètes corruptibles qui travaillent pour leur tube digestif et ceux de leur entourage.
    L’intelligence et l’éthique professionnelle vont de paire.

    78
      Algérienne-DZ
      26 juin 2018 - 13 h 48 min

      Lire, Sidi-Abdallah

    Mahfoud
    26 juin 2018 - 12 h 48 min

    Le réveil de Zoukh ou l’envol du condor…Qui sait…Mieux vaut tard que jamais.

    5
    12
    Anonyme
    26 juin 2018 - 12 h 27 min

    Monsieur Moussi, l’intelligence doit être avant tout humaine avant de la décréter pour une entité, ville soit elle. Vous avez tout dit, mais ces  » intelligents » administratifs ne dispose d’aucune once de ce critère. Le plus simple des citoyens vous dira que Alger, comme tant d’autres villes Algériennes, patauge dans une mélasse gluante qui engloutit des pans entiers de quartiers, où le minimum vital n’existe pas. On sait très bien que ce genre de rencontres, avec des soit disant experts, ne fait qu’engloutir des enveloppes financières qui pouvaient rendre d’énormes services à ces routes et trottoirs défoncés. Avant d’avoir une ville intelligente, il faudrait avoir l’intelligence d’organiser tous les services des voiries .

    50
    1
      LeilatElkadr
      26 juin 2018 - 13 h 41 min

      Toujours deux discours en Algérie.Un,à l’international pour une belle image du régime avec des conférence,sur l’environnement,sur la lutte anti-terroriste,sur les smart-villes,sur le vivre-ensemble,de l’autre un discours à l’interne fait de persécution des voix discordantes de la pensée unique, fait de liberté d’agir des salafo-wahabiste,fait d’appel de mr Aissa à une plus grande ouverture (comme s’ il n’avait aucune autorité pour sévir contre l eradicalisme..) des mosquées,des zaouias,des oulémas à la société et ses institutions.le tout sur fond d’islamisation systématique du pays.

      39
    Felfel Har
    26 juin 2018 - 11 h 55 min

    Pour devenir une ville intelligente, il faut des dirigeants intelligents, cela va de soi, mais c’est loin d’être le cas.
    Les nôtres ne sont ni de bons gestionnaires de la chose publique, ni enclins à améliorer le quotidien de leurs administrés. Ils n’ont ni cap ni boussole, ils versent dans l’improvisation et le tape-à-l’oeil. Nos villes se développent dans une totale anarchie et le reste du pays est vidé de sa population. Les règles les plus élémentaires de l’urbanisme sont ignorées et l’aménagement du territoire n’est pas une préoccupation.

    62
    2
    Lghoul
    26 juin 2018 - 11 h 41 min

    @Anonyme – Alger, “machallah” ! Un terme qui me fait rire. N’ayez surtout pas la malchance d’avoir la diarrhée ou de vouloir se soulager si on a bu trop d’eau – la bière est introuvable – la veille. Surtout ne tombez pas malade pour aller aux “urgences” pour mourir rapidement quoi.
    Pour ce qui est du “machallah”, les gens commenceront bientôt a prendre le direction opposée – Paris – Alger. Sinon dis nous pourquoi fakhamatouhou se soigne justement a paris. Le seul “machallah” que je vois est que Alger est la capitale qui a le plus grand nombre de mosquées qui ont toutes remplacé les cinemas, les restaurants et les théatres.
    Que feront les touristes a alger ? Aller prier ? C’est la seule chose qu’elle offer pour le moment avant de voir les boureaux couper les têtes humaines chaque vendredi. Alger de Dahmane et des galas, du milk-bar et des grandes spécialités de poissons est partie il y a exactement 3 décennies – Depuis 1988, depuis qu’on a découvert comment se rapporcher de Dieu pour aller au paradis a grande vitesse.
    Alors connectez maintenant ce sujet, sur la capitale alger, au sionisme pendant qu’on y est ! Cela paraitra plus « cool » et plus « patriotique » que de dire la verité toute béante.

    28
    3
    Hakikatoune
    26 juin 2018 - 11 h 40 min

    ….. »Alger l’intelligente » … ! Mon Dieu ! à voir la tête pas catholique de Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, ainsi la moue et la grimace qu’il fait, semblent nous dire que lui-même n’en est pas convaincu !!!

    42
    A3ZRINE
    26 juin 2018 - 11 h 35 min

    Merci pour votre contribution, vous avez mis l’accent sur un vrai problème , celui de donner la chance à d’autres villes moins grandes et brillantes que Alger.
    Pour un tel projet , pourquoi ne pas commencer par un petit village et le généraliser par la suite en cas de succès ou faire des modifications si nécessaires.
    Vous voulez vous attaquer à des méga projets coûteux qui ouvrent l’appétit de tous les voraces.
    Je sais que vous le savez tous, du président jusqu’au planton, mais vous le faites exprès.

    61
    1
    SMART CITY , QUOI ???
    26 juin 2018 - 11 h 31 min

    pour le moment je ne vois que d’incultes barbus en qamis et niqabiyates qui font les va et vient en perdant la plus précieuse des ressources : le temps ;; ,
    donc c’est plutot « ZAWIYA CITY » pour le moment !!!!!!!!!!!!!!!
    il y’a 5-6 ans sellal promettait qi’il allait voir avec « sillicon valley » (lol) pour booster la cité dortoir de mahelma city où des milliers de barbus se pavanent ne sachant pas ce qu’ils font ni pourquoi …laissez nous rire …

    64
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 11 h 28 min

    L’Algérie est un bateau détourné par une bande de mafieux qui ont pris en otage le capitaine tres diminué par la maladie incapable de parler ou de bouger, en état d’hadicape tres avancé. Cette mafia profite tant qu’il n’y a pas de capitaine à bord.

    29
    13
      MELLO
      26 juin 2018 - 12 h 13 min

      Ce navire Algérie n’à même pas de capitaine, malheureusement, il navigue à vue, au gré des vents, sans pour autant couler. Mais d’ici peu, il percuter un iceberg, comme le Titanic, et adieu les i telligences.

      25
      1
    Moskosdz
    26 juin 2018 - 11 h 00 min

    Tant que les gens enfantent par dizaine et prétendent que c’est le bon dieu qui fera vivre leur progéniture,ni Alger et ni autres villes ne seront blanches.

    42
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 10 h 35 min

    PS : cette maire de Paris oui celle-là même qui voulait débaptiser la rue Alain pour cause d’antisémitisme VIRTUEL …
    Je lui proposais de faire un tour à Mariol (village de l’Allier) juste à côté de Vichy 😂😁

    11
    1
    raselkhit
    26 juin 2018 - 10 h 13 min

    Tout est question de véritable analyse Il se trouve que la population « algéroise » préfère la guezzana que la smart City Donc tout ce que M.Le Wali proposera sera rejeté une population qui refuse toute évolution en critiquant toute proposition des pouvoirs publiques Une chose est certaine Quand M.Le Wali d’Alger avait promis d’éradiquer les bidonvilles tout le monde lui avait ri au nez Si nous étions un peuple normal nous accorderions au moins « Le bénéfice du doute » Mais en notre qualité de peuple nihiliste toujours aux aguets des mauvaises nouvelles en nous plaignant sur notre « mektoub allah  » Les peuples du monde entiers ont comme valeur de changer leur destin par le travail et l’effort Nous attendons toujours « Que les grives tombent du ciel toute rôties » et à insulter tous ceux qui font des efforts pour améliorer notre sort Toute cette propension à injurier ceux qui nous veulent du bien Cette ingratitude et la non reconnaissance des actes positifs

    26
    13
    Anonyme
    26 juin 2018 - 9 h 39 min

    l Algérie était blanche au temps des pieds noirs et devenue grise au mains des ,,,de qui ?? VA SAVOIR

    18
    9
    LE NUMIDE
    26 juin 2018 - 9 h 23 min

    Tant que nos villes et villages sont bâtis n’importe comment dans l’Anarchie , le Resquillage et la Rapine, dans l’esprit tordu et retors de Casbahs et de campements bédouins en béton ; bâtis à la va vite sans plan Alexandrin ( sans l’esprit Hellène de la Cité Urbaine tel que défini par Alexandre le grand ; fondé sur l’Idée d’Aristote et sa Sagesse , sur la valeur de la mathématique ( la Connaissance ) et de l’Esthétique ( la Beauté ) bref sur L’intelligence de la ligne droite et no n sur la ligne tordue et approximative , l’Algérie ne fera jamais ni des villes numériques , ni des Cités propres , ni même vivables … la meilleure start up à aller consulter à la base c’est TIMGAD avant VANCOUVER !!

    59
    1
    Zalzale06
    26 juin 2018 - 8 h 54 min

    Sans oublier de Dire Que Smart City
    C’est Une Surveillance Numérique Du Réveil au Coucher
    Ville Moderne C’est toujours Plus D’intrusions Dans La Vie Privée
    Concernant La Propreté Le Citoyen Basic Ne Participera Pas A La Propreté
    Ca Lui Rapporte Rien ?
    Faut Peut etre Rénumérer Chaque Kilo De Dechet Rapporté
    Plus Un Seul Papier trainera au Sol

    8
    14
    nectar
    26 juin 2018 - 8 h 45 min

    Monsieur Zoukh, ferait mieux de se taire, un trottoir nous sommes pas capable de le faire aux normes, j’en parle pas du nombre de dos d’ânes érigés n’importe ou et n’importe comment, les espaces publics aux mains d’une kyrielle de voyous..Dans cette anarchie programmée, je ne vois pas comment on peut avoir de l’écoute des citoyens, pour des personnes qui ont trahi tous les engagements citoyens…Encore parler de ville intelligente, c’est vraiment prendre les gens pour des idiots ou vivre dans un autre pays que cette pauvre Algérie, qui subit l’incurie de ses responsables…

    53
    Djeha Dz.
    26 juin 2018 - 8 h 36 min

    Excellent Mr H.Moussi, vous avez mis le doigt là où il faut et remit les pendules à l’heure.
    Les hommes en Algérie, parce qu’en fait, il n’y a que ça, même quand ils ont d’énormes responsabilités administratives, sociales, culturelles etc., etc.…,
    Ils ne sont qu’au service de la ‘’politique’’.
    Le reste c’est du pure activisme, de l’agitation pour épater la galerie.

    Alger la capitale, plus de 4 millions d’habitants, croule sous des centaines de tonnes d’immondices, ou règnent en plein jour rats et toutes sortes d’insectes.
    Elle est sale , nauséabonde et désorganisée.
    une seule question Mr le Wali, pouvez-vous nous dire où sont les vespasienne dans la ville d’Alger ????
    Et puis y-a-t’il une chose que vous ne savez sur Alger ??
    Vous me faites pensé à la grenouille qui voulait se faire aussi grosse qu’un bœuf.
    La boulitique, la boulitique…………..
    J’arrête ici ce commentaire, Il y a tellement à dire.

    57
    Algérois
    26 juin 2018 - 7 h 58 min

    Mr Zouk devrait commencer à assurer le basic d’une capital. C’est assurer la propreté de la capitale, mettre le tri sélectif et le ramassage des déchets, améliorer le trafic urbain, optimiser les transports Publics, diminuer la pollution, démocratiser internet pour les citoyens, sécuriser la ville et s’attaquer à la délinquance (parking, plage,..) , arrêter les constructions anarchiques/ hors la loi, mettre un cadre urbain concernant l’architecture, embellir la ville et de faire d’Alger une capitale verte, dynamique, heureuse, animer et NON une ville dortoir à partir de 18H00. Mais comme à l’accoutumer, en l’Algérie on commence à construire le toit sur des fondations peu solide et tout fini par s’écrouler pour revenir à la case de départ: l’anarchie. Alors le concept Smart City est une excellente initiative, bravo mais commencer par assumer et assurer les basics de la gestion de votre ville.

    61
    1
    Zaatar
    26 juin 2018 - 7 h 47 min

    J’aime mon pays, et j’aime Alger… mais de là à dire et à concevoir Alger l’intelligente je ne franchirai pas le pas. Car avant d’être intelligente Alger doit d’abord être propre et nette. Quand vous flânez dans une de ses principales artères, Didouche Mourad par exemple, et que vous devez faire très attention pour avancer sur ces trottoirs défoncés de toutes part ou bien de recevoir quelques litres d’eau sur la tête ou autre saletés tout en faisant attention ou mettre les pieds, il faudrait d’abord résoudre cette problématique liée au civisme des gens avant de rendre Alger Intelligente au travers de tous ses réseaux…

    55
    Anonyme
    26 juin 2018 - 7 h 26 min

    Oh mes compatriote ne vous fâchez pas….soyez cool c du zoukh epicitou. Comment faire une smart city sans infrastructures hein mR zoukh. Je suis sure zoukh et consort parle des feux tricolore que les espagnoles sont entrain de faire..zoukh appele ça une smart city. Vive nôtre mokh zoukh…zoukh notre smart Guy notre smart wali avec des smart idées ….c bien de faire le spin boulitic ya zoukh mais jusqu à quand?

    54
    L'Oranais qui n'aime pas les tlemceneens qui ont pris tous les postes de pouvoir
    26 juin 2018 - 7 h 15 min

    L’Oranais qui n’aime pas les tlemceneens qui ont pris tous les postes de pouvoir aime Alger.
    Alger la belle, Alger qui n’est plus blanche et mérite un coup de rafraichissement. Mes derniers souvenir à Alger, c’était un tank et des gens mal habillés, teint terreux et qui attendaient des transports qui ne venaient pas.

    10
    8
      Anonyme
      26 juin 2018 - 10 h 35 min

      Oh l Oranais aka elwahrani arrête ton cirque de “”qui n aime pas les tlemceneen etc.. change ca a l oranais quin aime pas le pouvoir…ou les gens qui sont au pouvoir. Pourquoi que lestlemceneens… arrête stp .. je suis de l extrême EST du pays et je suis choquer par ton pseudo..soit bon et change ton pseudo. Je ne suis pas du fln ou end ou quoique ce soit..mais j aime pas choquer..merci Saha thank you

      25
      3
    Flicha
    26 juin 2018 - 6 h 25 min

    … Alger est devenu un taudis depuis longtemps et encore plus depuis que cette ville est gouvernée par ce ramasseur ….

    141
    4
    Anonyme
    26 juin 2018 - 5 h 49 min

    Vous n’êtes pas tendre.
    Alger, machallah, une très bonne capitale et accueillante.
    Paris une ville intelligente vous plaisantez j’espère, une ville sioniste par excellence gérée par une sioniste à côté de ses pompes Âne Dingo qui dépense un budget de 250 000€ pour rapport de 14 pages concluant que Paris est une ville sale envahie par les rats … 😁😂 pas besoin de rapport pour s’en rendre compte sabs parler du reste : Tour Eiffel allumée en hommage à 2 soldats israéliens blessés par contre RIEN contre le massacre des palestiniens marche du retour par l’entité sioniste….
    Non Paris n’est pas une ville intelligente.
    Et oui c’est la réalité des faits en toute objectivité et impartialité.

    24
    38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.