Le ministre de la Culture se recueille sur la tombe du chanteur Lounes Matoub

Mihoubi recueillement Matoub
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. New Press

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, s’est recueilli jeudi en fin de journée sur la tombe du chanteur Matoub Lounes, à Taourirt Moussa, dans la commune d’Aït Mahmoud, (daïra de Beni Douala), à 17 km au sud de Tizi-Ouzou, ont annoncé ce vendredi à l’APS des services de la wilaya. Présent dans la wilaya de Tizi-Ouzou à titre privé, M. Mihoubi, en sa qualité de ministre de la Culture, s’est rendu au domicile de Matoub, assassiné par des terroristes le 25 juin 1998 à Tala Bounane, sur la route menant vers Taourirt Moussa. Après s’être recueilli à sa mémoire, le ministre a rencontré la mère de Lounes Matoub, Na Aldjia, a-t-on indiqué de même source.

Le ministre, qui était accompagné du wali Mohamed Bouderbali et de la directrice locale de la culture, Nabila Goumeziane, a visité le siège de la Fondation Matoub et s’est entretenu avec les membres de cette organisation, présents sur place, à propos notamment du projet de création d’un musée et de l’organisation d’un hommage à la mémoire de Matoub à l’Opéra d’Alger.

Dans un message publié sur la page Facebook du ministère de la Culture, à l’occasion de la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat de Matoub, M. Mihoubi a rendu hommage au «martyr, artiste et poète Lounes Matoub» qui était «clair dans ses positions, franc dans ses opinions, défendant et croyant en la démocratie», soulignant que «l’artiste ne meurt jamais».

S’adressant directement au chanteur disparu, M. Mihoubi a poursuivi : «Vous aurez marqué les esprits par le combat identitaire que vous avez mené avec conviction pour la culture et la langue amazighes pour lesquelles nous assistons aujourd’hui à une véritable consécration : la langue amazighe nationale et officielle avec une académie pour la promouvoir et la hisser au plus haut niveau et toutes les dispositions prises telles que la consécration de Yennayer afin de consolider cette culture et toute l’identité algérienne.»

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Ben Messaoud, qui était en visite de travail dans la wilaya de Tizi-Ouzou le 25 juin en cours, s’était aussi recueilli à la mémoire de Matoub Lounes en déposant une gerbe de fleurs sur la stèle qui lui est dédiée, érigée à l’entrée ouest de la ville des Genêts.

R. C.

Comment (9)

    Moh Tziri
    9 juillet 2018 - 17 h 58 min

    je crois que vous ne savez même pas ce que vous dites !. Il insulte son pays, déforme l’hymne nationale, se vante de dire qu’il ne croit pas en dieu et même à dire que:je le site  » mes parents sont musulmans mais moi non, je ne crois pas en dieu » interview faite en France…c’est ridicule  » on ne le connaît pas du tout, pour nous il n’a rien fait ni pour le pays ni pour sa dachra ni pour lui même…arrêtez de gonfler au maximum ce qui est super-miniscule avec un niveau dachra vous voulez en faire une personnalité internationale imaginaire ( comme le malade imaginaire de Molière ), vous vous ridiculisez d’avantage avec vos minables fourberies arrêtez le massacre…et pourtant on dit qu’il a fait la prière qui lui a sauvé la vie dailleurs…

    4
    25
    Tangoweb 54
    3 juillet 2018 - 7 h 42 min

    Il faut arrêter cette politique de deux poids deux mesures si on doit rendre hommage aux victimes du terrorisme il faut que cet hommage soit pour tout le monde, je ne vois pas pourquoi le ministre se recueille sur la tombe de Matoub et pas sur celles des chanteurs Azziz et Hasni Allah yerhamhoum tous deux assassinés par les criminels terroristes.

    6
    45
    Rayés Al Bahriya
    3 juillet 2018 - 0 h 25 min

    Boudiaf , notre feu président de la république.
    Matoub, note feu rebelle algérien .
    Mêmes luttes, mêmes combats, mêmes sacrifices.
    Deux géants éternels.
    Allah yarham echouhada.
    On exige que la lumière soit faite sur leurs assassinats ….
    C’est une question d’honneur….

    15
    35
    ali amar
    30 juin 2018 - 16 h 06 min

    le tombeau de matoub a beni douala est devenu comme le mur des lamentation en israel toute visite de responsables de ministres de artistes dans la région doit obligatoirement passer par la sinon il sera traité comme anti kabyle.meme l’anniversaire du grand BOUDIAF n’a pas eut cette hiloula ni des conférences dans 3 universités

    19
    51
    Mme CH
    29 juin 2018 - 23 h 29 min

    Matoub était peut être un grand chanteur mais il était de la même trempe que Mehenni…le Mak…abé! puisqu’il avait déclaré dans une vidéo: « … n’en déplaise à certains, je suis Kabyle. Ce n’est pas utopique de dire nous revendiquons une République de Kabylie… et être nous-mêmes…”…..donc, il a le même statut que Menneni…! Alors, je ne vois pas pourquoi toute cette Haylala, il y a pas mal de grands artistes et chanteurs qui sont morts ou ont été assassinés et personne n’est allé se recueillir sur leurs tombes…!
    En plus, sa femme Nadia a déclaré que Lounes « n’était pas musulman, il n’avait pas de religion »….bref….!!! Chacun est libre…mais qui vivra verra et qui mourra verra…!!!

    15
    58
    ali amar
    29 juin 2018 - 18 h 39 min

    on attent la visite du ministre mihoubi et celle du tourisme a oran sur la tombe de HASNI assassiné lui aussi par des terroristes

    12
    59
    DYHIA-DZ
    29 juin 2018 - 16 h 34 min

    Un beau geste ! Matoub est un grand chanteur Algérien avant tout.

    Pour compléter ce geste, le ministre doit interdire aux marocains de s’accaparer de la robe kabyle et des bijoux Kabyles.

    65
    53
      Moh
      29 juin 2018 - 20 h 03 min

      Je suis d’accord avec toi mais l’histoire des robes et bijoux kabyles c’est des kabyles qui les exposent avec des bijoux du Rif sans être conscients que les Rifains en dehors de leur opposition à leur gouvernement ils se considèrent Marocains et travaillent avec les services de leur pays contre l’Algérie.

      51
      45
        Anonyme
        30 juin 2018 - 1 h 39 min

        Pour s’accaparer de la culture kabyle, le makhzan dit que les rifains sont Kabyles.

        46
        42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.